AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

  En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
El Conserje, Timmy
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
VOTRE CONCIERGE ♥


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : un jour... comme un autre.
✔ APPARTEMENT : Ahah, ... vous n'en saurez rien.
✔ METIER : Concierge
✔ CUPIDON : Je suis le séducteur des cœurs.
✔ HUMEUR : Dragueur
✔ SURNOMS : Mon pote
✔ CITATION : ...

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Tu ne me connais pas, tu ne me vois pas.
✔ PSEUDO : DIEU !
€ EUROS : 8114
✔ MESSAGES : 78
✔ INSCRIPTION : 17/10/2012
AND MORE
MessageSujet: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Ven 12 Avr - 7:46


En route vers l'enfer !




« L’homme descend du singe. Mais moi je l’ai plus


souvent vu descendre de l’autobus. »



Depuis plus d’une semaine, une vague de chaleur s’était installée sur Barcelone. Bien que la neige ait été présente une partie du mois de décembre et de janvier, la totalité de cet amas de flocons blancs avait rapidement disparu, l’eau de notre charmente Méditerrané était chauffée suffisamment pour permettre aux citoyens les plus courageu de faire un brin de saucette. Aujourd’hui, en ce 12 avril 2013, la journée était encore une fois chaude et humide, laissant tout le monde dans un inconfort total, c’est en milieu d’après-midi que le circuit d’autobus de transport qui parcourait la ville reprit son trajet régulier. Le bus 219 prenait des gens aux divers arrêts, ne laissant rien présager de différent qu’à l’habitude.



© los vecinos ©

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9492
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Ven 12 Avr - 8:04


« Les opportunités, c'est comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive. »


En ce jour ensoleillé, j’avais eu une envie forte d’aller me balader. J’avais besoin de partir me vider l’esprit. J’avais un endroit favori pour cela. Il était situé dans la ville, mais il fallait bien sur s’y rendre en voiture car il n’était pas tout prêt non plus. J’entrepris donc de faire démarrer ma voiture qui était en piteuse état. Et malheureusement comme je devais m’y attendre ce maudit tas de ferraille n’avancerait pas d’un poil … Il fallait l’emmener au garage. Je le ferais mais plus tard. Je choisis donc de prendre le bus pour me rendre là où je le désirais. Je me rendis à l’arrêt le plus proche. L’autobus que j’attendais était le 219 et par chance il arrivait au même moment. Je montai dans le bus et achetai un ticket, que je fis composter. Mon choix pour la place se porta vers le milieu du bus car je n’aimais pas être à l’arrière avec tous les merdeux qui foutaient la plupart du temps le bordel et à l’avant il y avait toutes les mémés. Je n’étais pas d’humeur à devoir m’énerver toutes les cinq minutes. Je préférai donc la tranquillité du dixième rang. Je m’assis et me permis d’ouvrir la fenêtre car la chaleur était assez étouffante ici. D'ailleurs j’avais opté pour une tenue légère; débardeur, talons et short en jean. Et oui je n'avais pas peur de paraître provocatrice ou autre c'était dans ma nature. Je mis mes écouteurs sur mes oreilles et commençai à me perdre dans ma rêverie. Le trajet promettait d’être tranquille. Ou du moins, je le pensais.


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Ven 12 Avr - 10:43


« Ne courez jamais après un autobus, ni après une fille ; il en viendra d'autres. »


Bien sûr, c'est quand Matteo avait besoin de la voiture qu'elle tombait en panne. Bien sûr. Et aujourd'hui il avait besoin de se déplacer chez Mme. Courgette et ses vingt-trois chats -ou vingt-deux, l'un était peut-être noyé dans les toilettes depuis le temps-, à qui Bibou, le chaton mâle, avait quelques soucis. Elle l'avait appelé en catastrophe ce matin en disant qu'il ne marchait pas droit, qu'il avait des boules au ventre et qu'il grossissait. Symptômes bizarres du jour bonjour. Et bien sûr Madame Courgette ne pouvait pas de déplacer, à cause de ses rhumatismes. Bref, Matteo avait laissé Esme à la clinique pendant qu'il y allait, mais à peine deux mètres de fait, la voiture s'arrêta et ne démarra plus. Sûrement un problème de batterie qu'il avait oublié de changer. Encore. Bref, Matteo était donc sorti sa malette à la main en direction de l'abribus le plus proche en espérant qu'un bus passerait bientôt.

Face à l'abribus, il inspecta les lignes du bus qu'il devraient prendre pour accéder jusqu'à l'arrêt de la rue des cerisiers. Tiens, le 219 correspondait tout pile à ses attentes. Ticket en main, Matteo monta dans le bus qui arriva dix minutes plus tard, par chance, et s'assit vers le milieu-fond du bus, sur le siège au dessus de la roue, qui le surélevait. Comme ça il avait l'impression de dominer (a). Une jeune blonde était assis deux rangées devant lui, et semblait écouter sagement sa musique. D'habitude il aimait bien faire la causette à ses voisins, ais bon, ce ne serait pas pour aujourd'hui. Le De Los Rios ouvrit alors le dossier de Bibou et se mit à relire les dernières informations importantes. Hé oui, il ne fallait rien rater.


Dernière édition par Matteo A. De Los Rios le Sam 13 Avr - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Ven 12 Avr - 12:47


« Les opportunités, c'est comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive. »


    Le ronron du bus l'endormait presque. Ruben restait immobile, ses yeux tentés par le sommeil. Il avait passé une dure et longue journée, et le bus marquait la fin de ces heures interminables. N'être que stagiaire n'avait en soi rien de très excitant, surtout après deux années dans le même cabinet.
    Lorsqu'il était monté dans le car, celui-ci était déjà presque bondé, et il eut de la chance de prendre la place côté fenêtre d'une fille qui venait de descendre. Il avait posé sa tête contre le verre, trouvant par ce simple geste un peu de fraîcheur. Maudit soit ce mois d'avril aux allures d'août ! Quelqu'un s'était installé à ses côtés, mais Ruben n'avait même pas jeté un coup d'oeil à son voisin. C'aurait pu être un extra-terrestre qu'il ne s'en serait pas rendu compte.
    Ruben se refusait à s'endormir totalement, craignant de louper son arrêt. Cela lui était déjà arrivé, du temps où Robin squattait encore leur appartement, et hormis le fou-rire que cela avait engendré chez son meilleur ami, il n'en gardait guère un autre bon souvenir. Alors, surtout avec un temps si lourd et humide, il se transformerait en flaque de sueur avant même d'atteindre son appartement. Onzième étage, sans ascenseur, c'est mortel. Mais avec, enfermé pendant trois minutes dans une cage de quarante degrés Celsius imbibée des odeurs de tous les voisins, c'était aussi terrible. Mais le pire pour Ruben, c'était de se savoir incapable de tenir tout ce temps en apnée. Il fallait qu'il s'entraîne ; peut-être que ça ferait bien sur son C.V.
    Le bus frémit, le garçon réussit à se situer dans Barcelone sans ouvrir totalement les yeux. Le car traversait une zone de travaux à quelques kilomètres de l'appartement tant désiré. Savoir que le véhicule se rapprochait de chez lui le ravissait outre mesure. Il s'imaginait déjà allongé dans son canapé à regarder les quelques jeux de réflexion de l'après-midi, un bol de céréales dans les mains. Mais peut-être que le Destin en avait décidé autrement ?


Dernière édition par Ruben Andueza-Cintas le Sam 13 Avr - 7:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Ven 12 Avr - 15:04


« La vie, c'est comme un autobus ; quand tu te retournes, tu t'aperçois qu'il y en a déjà beaucoup qui sont descendus. »




C'est évident qu'aujourd'hui n'est pas mon jour de chance. Depuis ce matin, j’enchaîne les galères. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai le pressentiment que ce n'est pas ma journée, tous va de travers. Premièrement mon réveil qui ne sonne pas et qui me met donc en retard pour mon rendez-vous à la banque, ensuite sur place, les ordinateurs sont hors service et aucune transaction n'est possible. Je pars donc dépité au commissariat dans le but d'avancer un peu sur mon dossier. J'essaie de contacter quelques indic' histoire de récupérer des infos pour mon enquête et ça n'a donné rien, aucune infos. Et en sortant du poste de police, ayant hâte de rentrer chez moi je me dirige vers le parking où j'ai laissé ma moto et je vois qu'on a crevé ma roue avant... Comme si c'était le moment! Je fus obligé d'appeler un dépanneur et il a embarqué mon moyen de transport à son garage pour changer la roue, et bien sûre il n'en avait plus en stock pour la marque de ma moto et il a donc dû la commander pour le lendemain. N'ayant d'autre choix que de lui laisser mon joujou favori, il ne me restais plus que le taxi, la marche ou le bus pour rentrer à l'appart'. Ne voulant pas me ruiner ni même m'épuiser, j'opta pour le bus, le transport en commun que je hais le plus. Il est lent, il s'arrête à tous les arrêts, il est pris dans les bouchons, il est bondé, bref, je n'aime pas. J'attendis le bus n°219, c'est celui qui desservait la rue de l'immeuble. Une fois à bord, je composta mon ticket et je me trouva une place libre dans le fond, côté fenêtre. Je m'affala dans le siège et plaqua bruyamment mon front contre la vitre. Ce n'était définitivement pas mon jour. Je pria intérieurement pour que le trajet se passe dans le calme et le plus rapidement possible. « Pourquoi n'y a t'il pas de clim' dans ce satané bus? » laissais-je échapper en soupirant.
Revenir en haut Aller en bas
Lorena-Rosa S. Sanchez
avatar
POT DE COLLE
◗ je connais la résidence
Aides le forum, votes POT DE COLLE◗ je connais la résidence

LES INFOS

So stand in the rain, Stand your ground
Stand up when it's all crashing down
You stand through the pain
You won't drown
And one day, whats lost can be found


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10.01.1986
✔ METIER : Flic à la criminelle
✔ CUPIDON : Célibataire et pour elle... l'amour signifie catastrophe. Cela n'en a été que depuis sa naissance.
✔ HUMEUR : Lunatique
✔ SURNOMS : Loren, Rosy, Rose, Rosa, Lore, Lorena... un peu de tous mais Loren suffit. KITTY PATTES DE VELOURS... MIAOUUUUUUUUUUUUUU
✔ CHOSES A FAIRE : Manger un donuts
✔ CITATION : En fait tous les hommes sont des bêtes avant de trouver la femme parfaite au fond. Croquant alors à pleine dent la vie de célibataire en grognant de femmes en femmes… en dévorant certaines du regard pour en faire le diner dans une soupe chaude au lit pour ensuite les laisser rentrant et ne plus les revoir. Les hommes sont des bêtes et ensuite… ils rencontrent la belle… ils deviennent plus sérieux en ne grognant que sur une seule femme et ayant alors une soupe chaude dans leur lit toutes les nuits.

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Sophia Bush
✔ PSEUDO : Strawberry Insane
€ EUROS : 8397
✔ MESSAGES : 1511
✔ AUTRES COMPTES : Pearl, Esmeralda et Ella
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 19/11/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Sam 13 Avr - 4:27


« Le bus c'est comme le redbull, on le boit mais on l'aime pas. »


La vie est un long fleuve tranquille. C’est ce que disent les gens qui ne savent pas vivre en fait. Je pense. Bon disons que j’étais partie pour une journée shopping. Je n’en avais plus faite depuis un bon moment pour tout vous avouer. On s’en fiche ? Oui, on s’en fiche mais bon. Je m’étais donc levée, motivée. J’avais enfilée un short d’été et une petite blouse. La chaleur au rendez-vous mais loin d’être appréciée pour mon petit corps. Enfin bref. Je mettais des petites ballerines en surveillant que Marissa aille bien avant de sortir de l’appartement. Je soupirais doucement en levant les yeux. Les gens laissaient toujours des trucs trainer dans les couloirs. Ils m’exaspéraient en fait. Je soupirais légèrement en regardant dans la direction de l’ascenseur. Je levais les yeux aussitôt. Il y avait deux talons aiguilles et une écharpe sur le sol. Des galipettes dans les couloirs ? Je n’en savais rien mais si je n’étais pas maman et que ma fille ne vivait pas avec moi ? Je m’en ficherais. Je ferais surement pareil mais un peu de sérieux, quoi. Je levais les yeux en passant sur le côté et aller vers la sortie quand je fus sortie de l’ascenseur. Allez hop, on remue le popotin pour arriver à notre douce destination. Un peu de courage. Je soupirais doucement en allant à l’arrêt. D’habitude ? J’optais pour la voiture ou les pieds. Parfois le métro mais c’était un peu plus rare. Mais là ? J’avais le bus comme option. Il allait arriver. Je montais donc aussitôt dans le 219 en ignorant s’il allait arriver à des boutiques de fringues. Je m’en fichais. Le shopping c’est bien quand c’est totalement improvisé. Une femme semblait surprise car oui, il y avait ma tête sur l’autobus. Le journal me mettait beaucoup en avant et l’on me voyait partout. Je lui fis alors un bref sourire en montant dans le bus et m’occupant de mon ticket.

J’allais alors vers une place mais je reconnaissais rapidement Ruben. J’optais pour la discrétion en me posant naturellement à côté de lui. Telle une inconnue. Je prenais alors mon ipod en l’allumant un peu fort et mettant le son à fond avant de les mettre dans mon oreille pour attirer son attention. Il fallait avouer que je n’aimais pas ça. Avoir des gens autour de moi avec la musique dans les oreilles qui fonctionnait pour dix. Puis sauf si l’on a un super bon écouteur… les autres entendent tout. Je regardais alors l’homme sexy caliente qui entrait dans le bus en me mordant doucement les lèvres. Il était canon le petit. (Sebastian) Non mais Lorena ? Tu ne te rappelles pas d’un certain Edwardo ? Oui, lui, le père de ta fille et ton collègue aussi puis ton voisin oh et n’oublions pas : ton premier amour. Et merde, il investit ma vie ce petit gars.




⊱ TU TROUVERAS

Comme tout le monde j'ai mes défauts, j'ai pas toujours les mots qu'il faut mais si tu lis entre les lignes. Il y a des fautes d'impression, des "je t'aime" un peu brouillons. Mes blessures et mes faiblesses. Celles que j'avoue qu'à demi-mot. Mes faux pas, mes maladresses et de l'amour plus qu'il n'en faut. J'ai tellement peur que tu me laisses. Sache que si j'en fais toujours trop. C'est pour qu'un peu tu me restes. Le temps vous endurcit de tout.Des illusions, des mauvais coups. Si je n'ai pas su te retenir Sache qu'il y a dans mes chansons Tout ce que je n'ai pas eu le temps de dire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net
El Conserje, Timmy
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
VOTRE CONCIERGE ♥


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : un jour... comme un autre.
✔ APPARTEMENT : Ahah, ... vous n'en saurez rien.
✔ METIER : Concierge
✔ CUPIDON : Je suis le séducteur des cœurs.
✔ HUMEUR : Dragueur
✔ SURNOMS : Mon pote
✔ CITATION : ...

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Tu ne me connais pas, tu ne me vois pas.
✔ PSEUDO : DIEU !
€ EUROS : 8114
✔ MESSAGES : 78
✔ INSCRIPTION : 17/10/2012
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Sam 13 Avr - 6:48


En route vers l'enfer !




« L’homme descend du singe. Mais moi je l’ai plus


souvent vu descendre de l’autobus. »



Le trajet avait permis à divers passagers d’entrer et de sortir du bus 219, mais pour l’équipe qui avait pris d’assaut le moyen de transport, ce n’était plus le temps pour faire du bénévolat. Ils devaient débuter la partie une bonne fois pour toutes. Évidemment, le chauffeur de l’autobus n’en n’était certainement pas réellement un. Il faisait partie des quatre autres qui désiraient mettre leur plan en action. Ce matin, ils avaient attaqué le pauvre chauffeur et l’avaient enfermé dans le coffre arrière d’une voiture volée stationnée tout près du lieu de départ du transport 219. Enfin, le chauffeur tourna le volant et prit une direction contraire, se dirigeant vers la sortie de la ville. Ce n’était sans doute pas une situation que les passagers remarqueraient toute suite de toute manière, donc ils pouvaient facilement rouler encore quelques minutes avant de devoir dévoiler leurs jeux..



© los vecinos ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9492
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Sam 13 Avr - 7:02


« Les opportunités, c'est comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive. »


J’étais dans ce bus depuis déjà plusieurs minutes. Je regardais mon téléphone portable pour éviter de m’ennuyer trop longtemps, envoyant dans SMS à Milan. Mes mains tremblaient quelques peu. C’était mauvais signe, la maladie refaisait surface. Je poussais un long soupire. J’en avais vraiment marre de cette histoire. Je relevai la tête pour voir qui montait à chaque arrêt dans ce fameux bus. Je vis pas mal de têtes connues, mais aussi des gens que j’avais déjà croisés dans l’immeuble. Je reconnus d’ailleurs la jeune femme du 12B et le type bizarre du 9D. À un moment, j’aperçus Ruben. « Salut ! » Lui dis-je quand il passa à ma hauteur. Malheureusement, quelqu’un avait déjà pris la place à côté de moi et il du continué son chemin pour pouvoir s'assoir. Tant pis, nous parlerions plus tard. Plusieurs minutes plus tard, la trajectoire changea soudainement. Je le remarquai en regardant par la fenêtre, comme je connaissais le chemin, je savais que c’était bizarre, mais je ne posai aucune question Je pensais que c'était voulu ou juste une déviation. Il y avait pas mal de travaux dans Barcelone en ce moment donc j’imaginais que c’était normal. Au bout d'un moment, je trouvais ça trop bizarre et me levais. J'allais demander au chauffeur : « Où allez-vous ? Vous êtes sûr que c'est la bonne route ? »


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !


Dernière édition par Elizabeth O. Connor le Mar 16 Avr - 6:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Sam 13 Avr - 7:45


« Les opportunités, c'est comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive. »


    Légèrement assoupi, Ruben se sentit dérangé par la soudaine musique, trop forte, de son voisin. Comme il ne pouvait reconnaître le morceau, le jeune homme en déduisit que c'était à travers des écouteurs que le volume était poussé à son maximum. Il crut nécessaire de ne rien dire, jusqu'à ce qu'il s'oblige à jeter un œil vers le coupable. La coupable, en l'occurrence : Lorena-Rosa Sanchez s'était installée à côté de lui, et sitôt l'attention de Ruben obtenue, elle stoppa la musique. Etait-ce sa stratégie pour l'aborder ? Le garçon lui sourit, avant de lancer :

    -Je ne t'avais pas vue, tu vas bien ?

    Lorena et Ruben était amis, presque de pallier, puisque la jeune femme vivait l'étage au dessus. Ils ne se voyaient pas souvent, mais ils s'entendaient toujours bien, et c'était ce qui importait le plus pour Ruben. Il n'aimait pas avoir de différend avec les gens, et la relation qu'il entretenait avec Lorena le satisfaisait pleinement. Elle lui faisait notamment confiance pour aider sa fille avec ses devoirs scolaires, et Ruben s'était particulièrement attaché à la gamine, comme il aurait pu l'être avec une petite sœur.
    Il attendit la réponse de la brune, qu'il interrompit presque cependant. Car il venait de remarquer l'étrange itinéraire choisi par le conducteur du bus. Ruben prenait cette ligne tous les jours, et aucune déviation n'était prévue : il se passait quelque chose d'étrange, et il n'hésita pas à faire part de sa réflexion à Lorena.

    -C'est étrange qu'il passe par là, dit-il en lançant un coup d'oeil au conducteur, loin devant lui.

    Par la fenêtre, Ruben pouvait observer les bas-reliefs de Barcelone, chose tout à fait inhabituelle. Mais il ne se laissa pas perturber, du moment que le trajet n'était pas plus long, il ne voyait aucun mal à passer par un chemin différent. Et puis, s'il était souvent d'humeur râleuse, il n'irait en rien l'exprimer à voix-haute ; et encore moins devant la reporter. Il ne fallait pas qu'elle aille penser que Ruben était impulsif pour lui retirer son statut de jobbiste.


Dernière édition par Ruben Andueza-Cintas le Mer 17 Avr - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Sam 13 Avr - 13:31


« L’homme descend du singe. Mais moi je l’ai plus souvent vu descendre de l’autobus. »


Le bus commençait à se remplir. Beaucoup. Tellement qu'il y régnait une chaleur suffocante, s'ajoutant à la moiteur de l'air ambiant, qui pour un mois d'Avril était étrange. Quoi qu'il en soit, Matteo eu de la chance de n'avoir encore personne installé à ses côtés, aussi étala-t-il ses jambes pour ne pas finir avec des crampes. Ces autobus étaient mal foutus ! On aurait dit qu'il dataient de l'an 40 tellement les sièges étaient sures, et chaque secousse donnait l'impression d'un séisme puissance 9 sur l'échelle de Richter. Même s'adosser à la fenêtre Matteo n'osait pas le faire, ayant trop vécu le fait de s'y endormir et de s'y cogner violemment quand le bus roule dans un trou. Pour éviter ce cas de figure, il décida donc de regarder les gens présents dans le 219. Bon, des papis-mamies pas très intéressants, un gamin, une ado blonde, un blazé assis dans le fond, une fan de musique et un rêveur. Breef, rien sortant de l'ordinaire en somme.

Matteo décida alors de regarder plutôt dehors, peut-être pour y chercher quelconque inspiration pour ses prochaines oeuvres. Faut dire que récemment, l'inspiration ne venait pas, ou alors dans de mauvais moments. Génial. Il remarqua alors que le bus ne s'arrêta pas comme d'habitude à l'arrêt de l'église. Fronçant les sourcils, le De Los Rios se demanda si il avait changé d'itinéraire ? En même temps il ne prenait presque jamais le bus donc il ne pouvait pas vraiment juger. Boah, après tout, le chauffeur devait savoir ce qu'il faisait. C'était son boulot après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Juan D. Pepperoni
avatar
DISCRET
◗ je connais mon appart
Aides le forum, votes DISCRET◗ je connais mon appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 24 janvier 1986
✔ METIER : En recherche !
✔ HUMEUR : Fêtard !!!
✔ SURNOMS : Monsieur Pizza, Juan Pizza, Ju' d'orange Damon LaPizza, Juanito, ...
✔ CITATION : El tiempo es el nuevo tiempo.

© CRÉDITS : Cliko
★ AVATAR : Jensen Ackles
✔ PSEUDO : Cliko
€ EUROS : 11996
✔ MESSAGES : 284
✔ ANNIVERSAIRE : 11/01/1993
✔ AGE : 24
✔ INSCRIPTION : 19/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Dim 14 Avr - 1:15


Plus jamais de Taekwondo avant le bus, plus jamais !




C'était un jour où je rentrais de mon entrainement d'art martiaux, je mettais bien défoulé et j'avais battu le plus fort du dojo au taekwondo, ce qui m'avait valut de nombreux mérites de la part de mes compagnons de combat. Mais le problème, c'est que j'avais puisé dans toutes mes réserves d'énergie, j'avais vraiment du mal à tenir debout, ce qui voulait dire : Interdiction de rentrer à pied chez moi ! Heureusement que le bus passait pas loin, car je n'aurais jamais su comment j'allais rentrer chez moi... Je n'ais le temps d'attendre beaucoup que le bus arrivait, pile à l'heure annoncée sur la fiche horaire afficher sur à l'arrêt. Il s'arrêta à ma hauteur, ouvrit ses portes je rentrais à l'intérieur. J'ai juste eu le temps de payer le chauffeur qu'il redémarra en trombe. Wouah, bizarre ce chauffeur... Mais bon, j'étais trop crever pour réfléchir... J'allais m'asseoir dans le fond du bus en observant les personnes déjà présentent dedans. Mouais, je reconnaissais quelques personnes aperçue à l'immeuble, mais c'est tout. Je préférais ne pas faire attention, je m'assis à une place libre. Je ne mis pas de temps avant de m'endormir tel un ours qui hibernait, même si je n'aurait pas du... Mon arrêt était pas si loin que ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Conserje, Timmy
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
VOTRE CONCIERGE ♥


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : un jour... comme un autre.
✔ APPARTEMENT : Ahah, ... vous n'en saurez rien.
✔ METIER : Concierge
✔ CUPIDON : Je suis le séducteur des cœurs.
✔ HUMEUR : Dragueur
✔ SURNOMS : Mon pote
✔ CITATION : ...

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Tu ne me connais pas, tu ne me vois pas.
✔ PSEUDO : DIEU !
€ EUROS : 8114
✔ MESSAGES : 78
✔ INSCRIPTION : 17/10/2012
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Mar 16 Avr - 6:40


En route vers l'enfer !




« L’homme descend du singe. Mais moi je l’ai plus


souvent vu descendre de l’autobus. »



L’autobus de transport 219 continuait à rouler, ne tenant tout simplement pas compte des arrêts prévus du bus. Le chauffeur prit la direction inverse à son arrêt finale, il roulait depuis plusieurs minutes, sortant même de la zone très industrialisée de Barcelone. Après quelques temps, les passagers se sont mis à parler et à s’inquiéter. L’homme ne réagissait pas, il attendit qu’une femme se lève et lui demande directement où ils allaient. Le conducteur se mit à rire, il leva les yeux vers son miroir et regarda la blondinette dans le rétroviseur et dit :
CHAUFFEUR : Vous avez raison ma mignonne.. nous avons décidé de faire un petit détour, restez calme, ce n’est rien d’alarmant !

Aussitôt qu’il eut terminé de parler, quatre hommes se levèrent d’un coup. Un était situé à coté de Juan, un autre au milieu et les deux autres vers le fond. Quelque chose de froid toucha le front d'Elizabeth et le propriétaire de l’arme dit :

RAVISSEUR #1 : Je te demanderais de reprendre ta place… et ça va de soi pour tous !
RAVISSEUR #2 : Oui, nous demandons de la coopération de la part de vous tous, nous n’avons pas réellement envie d’user de violence.

Dès que le criminel assit à l’arrière se prononça, tout le monde fut terrifié. Il tira aussitôt un coup dans la tête d’un homme assis à côté de lui, une grande projection de sang coula le long e la vitrine, mais aussi sur le visage de trois autres passagers à proximité. La panique s’installait rapidement dans l’autobus 219.




© los vecinos ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9492
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Mar 16 Avr - 6:55


« Les opportunités, c'est comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive. »


Quelle idée j’avais eu en allant demander au chauffeur où il allait ? Alors que je sentais le canon de l’arme d’un des ravisseurs dans mon dos, je me maudissais pour avoir été aussi idiote ! Maintenant , j’étais dans une sacrée merde et je ne savais pas quoi faire… Enfin si, écoutant le méchant monsieur, je repartis m’assoire à ma place. « Ok, ok… » En douceur et sans gestes brusques pour ne pas énerver l’homme. Pourquoi il fallait toujours que ce soit moi qu’on menace ? Comme la dernière fois avec Pearl quand nous nous sommes retrouvé enfermé dans le Chocothé et que les cambrioleurs nous ont menacé pour qu’on leurs rendent le sac plein d’argent volé. Là, j’étais persuadé qu’il s’agissait encore d’une histoire de frics… Mais bon, le principal problème c’est que nous étions enfermé avec c’est quatre psychopathes, enfin cinq avec le conducteur. Je réfléchissais, ne voulant pas faire attention au cadavre non loin de moi. Qu’est-ce que je pourrais bien faire d’utile ? Il était mort, tant pis, sauvons les vivants. Je sais, c’était totalement salop ce que je pensais mais j’étais passé en mode survie pour ne pas paniquer et me mettre à crier comme une hystérique. Ce qui d’ailleurs ne servirait à rien sauf à m’attirer encore plus d’ennuis. Téléphone… Je m’emparais de mon portable et composais le numéro de la police.


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Mar 16 Avr - 10:03


« L’homme descend du singe. Mais moi je l’ai plus souvent vu descendre de l’autobus. »


Tout s'enchaina super vite. Alors que le bus continuait de rouler, une jeune blonde alla demander si la route qu'il prenait était normale. Ce à quoi le chauffeur répondit avec un air bizarre qu'ils allaient en effet faire un petit détour.. Et aussitôt, quatres bonhommes se levèrent de différents endroits du bus, dont un tout près de Matteo, et sortirent leurs armes. L'un deux porta même la sienne à la tempe de la blonde en lui conseillant d'aller se rasseoir. Car tout le monde s'était plus ou moins levé, choqué de ces apparitions. Matteo de même d'ailleurs, et il en profita pour aller s'asseoir près de la blonde, qui avait l'air déterminée à faire quelque chose. Aussitôt fait, un autre ravisseur annonça qu'ils ne voulaient pas user de violence, juste avant de faire sauter la tête à un homme près de lui. Le De Los Rios reçut du sang sur la visage et resta choqué, comme tous les passagers. Voir quelqu'un se faire tuer devant ses yeux, ça faisait un peu peur, quand même. Sans aucun doute, ils auraient tous du mal à dormir les prochains jours. S'ils s'en sortaient vivants..

Le coeur de Matteo battait la chamade, et tandis que la confusion régnait dans l'autobus, il vit la blonde sortit son portable aux yeux de tous. Vite il se décala pour cacher son geste aux yeux des mecs armés tout en lui chuchotant.

- Mais t'es folle, tu veux te faire sauter la cervelle toi aussi ? Vas-y, je te cache maintenant, mais laisse le portable en communication dans un endroit sûr, comme ça ils te verront pas avec le portable à l'oreille et si on est futés dans nos paroles on pourra avertir les policiers au bout de la ligne où on est..

Matteo avait débité ça le plus vite qu'il avait pu, profitant du raffut qui couvrait ses paroles, de façon à ce que seule la jeune fille puisse les entendre. Il la regarda avec un air déterminé, voir si elle avait compris. En effet, il comptait bien ne pas rester là les bras croisés. Si les policiers au bout du fil entendaient du raffut, peut-être qu'ils resteraient à l'écoute pour entendre une quelconque information sur l'endroit où ils se trouvaient, et ils pourraient venir aider.. Mais voilà, le seul problème c'est que le bus 219 avait changé d'itinéraire. Trente mille scénarios défilaient dans sa tête, et il réfléchissait avant de dire une connerie. Peut-être même que quelqu'un aurait une idée avant lui, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Juan D. Pepperoni
avatar
DISCRET
◗ je connais mon appart
Aides le forum, votes DISCRET◗ je connais mon appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 24 janvier 1986
✔ METIER : En recherche !
✔ HUMEUR : Fêtard !!!
✔ SURNOMS : Monsieur Pizza, Juan Pizza, Ju' d'orange Damon LaPizza, Juanito, ...
✔ CITATION : El tiempo es el nuevo tiempo.

© CRÉDITS : Cliko
★ AVATAR : Jensen Ackles
✔ PSEUDO : Cliko
€ EUROS : 11996
✔ MESSAGES : 284
✔ ANNIVERSAIRE : 11/01/1993
✔ AGE : 24
✔ INSCRIPTION : 19/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Mar 16 Avr - 13:32


Plus jamais de Taekwondo avant le bus, plus jamais !




J'étais dans une magnifique prairie remplit de fleurs. Coquelicots, tulipes, roses, tournesols, et d'innombrables variétés florales peuplaient ce monde paradisiaque. Au loin, au milieu de ce désert végétal, je vis une femme. Elle était brune, svelte, portant un bas très court ressemblant à un mini-short et un tee shirt adapté à sa poitrine peut dominante mais parfaite. Je n'en croyais pas mes yeux, j'étais vraiment au paradis ! Mais quelque chose troubla l'endroit, les couleurs s'estompaient, un fleurs fanaient, la femme au loin se retourna et tendit la main dans ma direction, tandis qu'elle s'éloignait en un Moon-walk étrange. Puis un énorme BANG raisonna non loin de moi... Le parterre coloré de fleurs devint rapidement rouge-sang, de l'eau cramoisie atteignit mes pieds, qui furent teinté de cet étrange liquide rougeâtre. L'univers se troubla à nouveau et tout devint vide intersidéral... Une lumière s'approcha et de moi et m'éblouissait de plus en plus...

La réalité me rattrapa, j'étais toujours dans le bus, mais les passagers faisaient plus de bruit que la normale. Mes yeux s'ouvrirent un petit peu et je vit à mes coté un homme tonnant un revolver dans les mains. Certaines personnes paniquaient, d'autres avaient reçu du sang au visage, et un passager était mort. Je n'aimait pas beaucoup ça, une prise d'otage était vraiment dangereuse pour tout les passagers. Il fallait qu'ils se calment, et vite avant que l'un des ravisseur perde patience et tire dans le tas. Au vu de la situation, le plus dangereux serait de provoquer ceux du fond, mais je n'avais pas trop le choix, j'étais juste devant, près du conducteur. Pour le coup, je ne voyait qu'une solution, récupérer le flingue de mon voisin, m'en servir comme bouclier et menacer le chauffeur avec l'arme. C'était un pari risqué, mais il fallait que je le fasse pour calmer tout le monde. Faut bien quelqu'un se sacrifie, qu'il fasse le héros en quelque sorte...

Je faisais toujours semblant de dormir, j'en profitais pour faire tomber mon portable qui était dans ma poche. Le ravisseur à mes côté se pencha pour voir ce que c'était et je fini par lui asséner un uppercut, puis par récupérer son arme. Cette technique de désarmement, je la connaissais par coeur. Quand on apprend le kung-fu, la première chose que l'on nous apprend, c'est d'utiliser la force d'autrui pour se défendre. C'est pour cela que la désarmement est l'une des techniques les plus maîtrisées. Une fois le pistolet en main, je me relevai en bondissant et en mettant l' ex-propriétaire de l'arme en bouclier en direction du fond du bus.

" Attention, je suis armé ! " dis-je en pointant l'arme sur le chauffeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorena-Rosa S. Sanchez
avatar
POT DE COLLE
◗ je connais la résidence
Aides le forum, votes POT DE COLLE◗ je connais la résidence

LES INFOS

So stand in the rain, Stand your ground
Stand up when it's all crashing down
You stand through the pain
You won't drown
And one day, whats lost can be found


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10.01.1986
✔ METIER : Flic à la criminelle
✔ CUPIDON : Célibataire et pour elle... l'amour signifie catastrophe. Cela n'en a été que depuis sa naissance.
✔ HUMEUR : Lunatique
✔ SURNOMS : Loren, Rosy, Rose, Rosa, Lore, Lorena... un peu de tous mais Loren suffit. KITTY PATTES DE VELOURS... MIAOUUUUUUUUUUUUUU
✔ CHOSES A FAIRE : Manger un donuts
✔ CITATION : En fait tous les hommes sont des bêtes avant de trouver la femme parfaite au fond. Croquant alors à pleine dent la vie de célibataire en grognant de femmes en femmes… en dévorant certaines du regard pour en faire le diner dans une soupe chaude au lit pour ensuite les laisser rentrant et ne plus les revoir. Les hommes sont des bêtes et ensuite… ils rencontrent la belle… ils deviennent plus sérieux en ne grognant que sur une seule femme et ayant alors une soupe chaude dans leur lit toutes les nuits.

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Sophia Bush
✔ PSEUDO : Strawberry Insane
€ EUROS : 8397
✔ MESSAGES : 1511
✔ AUTRES COMPTES : Pearl, Esmeralda et Ella
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 19/11/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Mar 16 Avr - 23:57


« Le bus c'est comme le redbull, on le boit mais on l'aime pas. »

Il ne m’avait pas vu ? Et merde. J’étais bien discrète de ma taille de naine. Bon je ne suis point une naine mais je riais doucement en lui offrant un sourire amical. « Bien et toi ? », répondais-je des plus naturellement à ce jeune homme que j’appréciais et qui s’occupait bien souvent de mon petit ange. La vie est courte mais l’on ne s’en pas toujours compte. Je n’étais point fana du bus. Quelle idée de monter dans celui-ci ? Je ne voyais même pas que le trajet avait changé. Et merde. Je soupirais doucement en regardant alors l’affolement de la femme au premier rang. « Je ne connais pas le bus donc… », disais-je bêtement en regardant Ruben mais là ? Tout s’enchainant et PAF ! Le sang. Non mais sérieusement ? Il se passait quoi ? Bien sûr sous le coup, je me retenais d’hurler en mettant une main sur ma bouche et restant des plus silencieuses. Je ne savais pas quoi faire. J’attrapais alors la main de Ruben, assez effrayée sur le coup et lui serrant. Un peu trop à mon avis mais je m’en fichais car j’avais besoin de ça. Je pensais aussitôt à ma fille et à tout ça. Et cette jeune blondinette qui était un peu prise en otage. J’avais peur pour elle. Je soufflais doucement en murmurant à l’oreille de Ruben. « On fait quoi ? », demandais-je alors un peu effrayée alors qu’un des mecs se prenait pour un super héros. Non mais ils sont tous pareils. Vous ne savez pas être un peu calme et ne pas bouger ? Non mis sérieusement, il allait tous nous faire tuer à agir ainsi et cela n’arrangeait pas ma peur alors que je tremblais du pied à la tête. « Que voulez-vous ? Qu’est-ce que cela vous rapportes. », me forçais-je à demander sans vraiment connaitre la réponse mais oui, sérieusement ? Il allait y gagner quoi à terroriser les passagers d’un bus ? Ils voulaient de la compagnie pour le voyage ?




⊱ TU TROUVERAS

Comme tout le monde j'ai mes défauts, j'ai pas toujours les mots qu'il faut mais si tu lis entre les lignes. Il y a des fautes d'impression, des "je t'aime" un peu brouillons. Mes blessures et mes faiblesses. Celles que j'avoue qu'à demi-mot. Mes faux pas, mes maladresses et de l'amour plus qu'il n'en faut. J'ai tellement peur que tu me laisses. Sache que si j'en fais toujours trop. C'est pour qu'un peu tu me restes. Le temps vous endurcit de tout.Des illusions, des mauvais coups. Si je n'ai pas su te retenir Sache qu'il y a dans mes chansons Tout ce que je n'ai pas eu le temps de dire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Mer 17 Avr - 1:47


« Les opportunités, c'est comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive. »


    Le coup de feu retentit. Pan ! Ruben se recula au maximum dans son siège. Que... il dut retenir une larme, il venait de se mordre violemment la langue. Le goût ferreux dans sa bouche et la douleur furent anesthésiés par la situation incroyable. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait dans ce satané bus. Quelques rangs derrières le chauffeur, un type venait de repeindre la vitre de sa cervelle, et la carabine toujours armée, prête à décaniller le prochain téméraire de l'assemblée. Tout s'était accéléré, entre l'instant où il avait reconnu sa voisine, Lorena-Rosa, qui lui tenait maintenant fermement la main, où Elizabeth s'était inquiétée d'où allait le bus, et avait manqué d'être la première victime de ce qui semblait être une prise d'otage. Oui, ce n'était rien de plus ; un détournement de bus. Mais dans quel but ? Ruben avait l'habitude de regarder quelques séries américaines dans lesquelles les événements comme celui-ci ne cessaient jamais d'arriver. Généralement, les gangsters cherchaient à repêcher quelques misérables dollars en échange des otages. Il y avait toujours des morts, et ils se faisaient chaque fois prendre. Autant dire que leur entreprise était vouée à l'échec ; mais qui serait le prochain à décorer les vitres du bus ? Ruben priait pour que ce ne soit pas lui.
    Un coup d'éclat changea la donne, parce qu'un des preneurs d'otage fut assez stupide pour perdre son arme. Un passager le mit en joug et annonça qu'il était armé. Ruben s'enfonça un peu plus dans son fauteuil. Il sentait que la situation allait rapidement devenir incontrôlable. A côté de lui, Lorena lui demanda ce qu'ils pouvaient bien faire, mais Ruben n'avait aucune réponse appétitive. Rien de ce qu'il ne pourrait dire changerait un tant soit peu la situation, ils étaient soumis à l'orgueil des preneurs d'otages et à ce super-héros stupide qui ne pouvait que les mettre un peu plus en danger.

    -Je ne sais pas, Lorena ; restons en vie.

    En voilà, une idée intelligente. D'une certaine manière, Ruben se remercia de ne pas avoir proposé à Lorena de prier pour leur sécurité. Mais la brune ne l'entendit pas de cette oreille, bien déterminée à faire quelque chose. Mierda ; et dire qu'il était à côté d'elle. Pourvu qu'il ne le prenne pas comme nouvel exemple de leur supériorité armée. Dans les séries, les méchants ne tuaient jamais ; car si leurs revolvers leur procuraient une certaine autorité, hiérarchiquement, les otages avaient plus de valeur ; ils tentaient d'en sauvegarder l'utilité au maximum. Mais dans la réalité, rien ne se passait pareil. Déjà, ils n'avaient même pas pensé à prendre les téléphones de leurs victimes. Si ce n'était pas un signe d'inefficacité.


Dernière édition par Ruben Andueza-Cintas le Ven 26 Avr - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9492
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Sam 20 Avr - 8:32


« Les opportunités, c'est comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive. »


J'allais gentiment me rasoir alors qu'un autre des ravisseurs tirai sur un inconnu non loin de moi. Je fis comme si ne rien n'était et, pour ne pas paniquer, je cherchais un truc d'utile à faire. Comme toujours j'agis impulsivement, sans réfléchir, et sortis mon téléphone pour appeler la police. L'homme qui venait de s'asseoir à côté de moi gigota puis me traita de folle et m'expliqua ce que je devais faire. Je ne le connaissais absolument pas, mais il me tutoyait. Comme quoi, les épreuves rapproches les gens. « Oui monsieur.. » Je venais juste de finir de composer le numéro de la police et me penchait pour chuchoter :« Nous sommes pris en otage dans un bus, le 219. » Puis je me redressais pour qu'aucun des ravisseurs ne comprennent ce que j'étais en train de faire. Je cachais mon téléphone entre la vitre et le siège de devant moi de façon à ce que les autres ne le remarque pas. Dénonçant leurs manques de jugeottes, les ravisseurs n'avaient même pas pensé à fouiller les passages. Fière de moi, je regardais les autres. C'est à ce moment-là qu'un abruti, que je connaissais, désarma un des quatre affreux et menaça le chauffeur avec son arme. Mon dieu ! Mais il se prenait vraiment pour un héros lui ! J'avais peur qu'il ne se fasse tuer pour sa bêtise et je ne voulais pas qu'il meurt... « Mon dieu... » Et je ne voulais pas mourir non plus...


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
El Conserje, Timmy
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
VOTRE CONCIERGE ♥


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : un jour... comme un autre.
✔ APPARTEMENT : Ahah, ... vous n'en saurez rien.
✔ METIER : Concierge
✔ CUPIDON : Je suis le séducteur des cœurs.
✔ HUMEUR : Dragueur
✔ SURNOMS : Mon pote
✔ CITATION : ...

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Tu ne me connais pas, tu ne me vois pas.
✔ PSEUDO : DIEU !
€ EUROS : 8114
✔ MESSAGES : 78
✔ INSCRIPTION : 17/10/2012
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Sam 20 Avr - 9:00


En route vers l'enfer !




« L’homme descend du singe. Mais moi je l’ai plus


souvent vu descendre de l’autobus. »



Le chauffeur du 219 continuait de rouler. Il se dirigeait toujours vers la sortie de la ville et allait bientôt atterrir dans la campagne de notre belle Barcelone. A l'intérieur de l'autobus, tous les passages étaient terrifiés. Le calme était plus ou moins revenu quand le criminel situé à l'arrière avait tiré sur l'homme assis à côté de lui. Le jeune femme qui s'était levé pour demander au chauffeur où il allait se rassit à sa place comme on le lui demandait.

RAVISSEUR #1 : C'est bien blondie ! Tout le monde fait comme elle et on reste assit !

Les gens s'exécutèrent et un calme froid s'installa dans le bus jusqu'à qu'un homme à l'avant qui faisait semblant de dormir se relève et pique l'arme de criminel qui était à côté de lui et menasse le chauffeur. Ce dernier se mat à rire.

CHAUFEUR : Hahaha ! Pause ça tu veux ! Tu vas te faire mal.

Le ravisseur qui se tenait debout dans l'allée central tira une balle dans la jambe du pseudo héros et lui dit :

RAVISSEUR #2 : On t'avait dit que tu risquais d'avoir mal. Tu n'es pas le seul à être armé alors pose ça tu veux ou cette fois-ci, je vise dans la tête.

Pendant ce temps plus au fond, une brune demandait dans quel but ils faisaient ça.

RAVISSEUR #1 : Pour montrer à ces abrutis qui nous servent de roi et de président, qui nous piquent de l'argent alors qu'on a juste à manger, de quoi on est capable !



© los vecinos ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Sam 20 Avr - 9:36


« La vie, c'est comme un autobus ; quand tu te retournes, tu t'aperçois qu'il y en a déjà beaucoup qui sont descendus. »




Sans rien remarquer, mes paupières s'étaient fermées. La chaleur assommante m'avait littéralement engouffré dans une sieste improvisée. C'était bien pour ça que je haïssais quand la chaleur était lourde et caniculaire comme aujourd'hui. Plongé dans mon sommeil, des flash-back de la période où j'étais encore un soldat me revenaient en mémoire. Mais étrangement j'avais l'impressions que c'était réel, d'habitude lorsque mes souvenirs se manifestaient pendant mon sommeil, le bruit du tir n'était pas si fort et si "vrai". Puis jamais l'odeur du sang n'avait été présente. Me sentant de plus en plus mal face aux images de mon passé et aux sensations de réalité, j'ouvris mes yeux lentement pour me retrouver dans le bus dans lequel j'étais monté auparavant. À peine réhabitué à la lumière, j'ai pu distinguer que le bus était hors de la ville, enfin même si je prenais peu le bus, jamais je n'étais passé par là. Je décolla mon front de la vitre et en tournant ma tête, ma bouche forma un O. Le sang que j'avais senti et le coup de feu n'était pas les fruits de mon imagination, ni les détails de mes souvenirs mais c'était ce qui se passait dans ce satané bus. Je compris de suite que c'était une prise d'otage, j'essuya ma joue qui avait reçu du sang et je respira profondément. La vue du cadavre et la flaque de sang ne me perturbait pas, j'étais habitué. Mais la panique des passager était palpable. Une jeune femme blonde s'était rassise à sa place après s'être faite pointer par un flingue, je remarqua qu'elle s'était emparé de son téléphone, surement pour appeler la police. Un autre homme l'aida en la cachant de son mieux. J'étais dans le fond du bus et un rang devant moi, un ravisseur venait de se faire connement avoir par un mec qui se prenait pour un héros, malgré tout il avait l'air de savoir ce qu'il faisait car sa manœuvre pour désarmer le ravisseur était parfaite. Mais c'était quand même de la folie. Je palpa rapidement l'arrière de mon jean et grâce à Dieu j'avais toujours mon arme de service sur moi. Je comptais m'en servir et je n’hésiterais pas si jamais ça tournait mal. N'ayant personne à mes côtés, je me décala en glissant doucement vers le couloir du bus, sans geste brusque pour ne pas me faire remarquer. La brune à qui j'avais fait de l'effet quand j'étais monté dans le bus tremblait, elle avait peur, c'était évident. Je sorti mon portable et envoya rapidement un sms à un collègue du commissariat, non pas que je n'avais pas confiance en la jeune blonde mais je serais plus précis. "Code 65 et 26 dans le bus 219. 1 mort. 1 blessé. J'agis." Car oui le pseudo héros venait de se prendre une balle dans la jambe. Le motif de cette prise d'otage était politique... un classique. J'envoya mon message et chuchota à la brune de laisser tomber. Je regarda l'état du blessé, c'était pas du joli mais le ravisseur n'avait pas visé le genou, c'était déjà ça. Je récupéra mon arme dans ma main droite et souffla, je ne pouvais pas rester spectateur.
« En effet il n'est pas le seul à être armé. Et moi par contre je vais pas me gêner pour viser ta sale tête! » dis-je pour répondre au ravisseur du bout de l'allée qui avait tiré sur le jeune homme, une fois son regard posé sur moi, je visa son front et tira. En plein dans le mille, comme toujours. « TOUS à terre, baissez vous! » criai-je pour prévenir les passagers. Je tourna mon arme vers un autre malfrat et lui logea une balle en plein cœur. Je me baissa à mon tour et espéra que ces cons n'allez pas s'en prendre à d'autre innocents. J'approcha le jeune homme vers moi en le tirant et je sorti un paquet de mouchoir de ma poche. « Maintiens une forte pression sur ta blessure avec ce truc, ça va aller. » lui dis-je en lui tendant le paquet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Jeu 25 Avr - 1:43


« L’homme descend du singe. Mais moi je l’ai plus souvent vu descendre de l’autobus. »


Et voilà. Il fallait qu'un kékos se croie plus fort que tout le monde et se fasse trouer la jambe. Mais il avait une cervelle, lui ? Matteo roula des yeux. Bien sûr, il n'était pas content que l'autre soit blessé, mais bon, il l'avait cherché. La jeune blonde à côté de lui avait astucieusement placé le portable et prévenu la police, qui, avec un peu de chance, les retrouverait vite. Une personne dans le fond demanda l'origine du kidnapping, ce à quoi un des mecs armés répondit que c'était, en gros, pour faire chier le gouvernement et leur montrer qu'ils n'étaient pas d'accord avec leurs mesures. Ouais. Matteo leva un sourcil, ne trouvant pas que ce soit la meilleure manière de faire, m'enfin, il n'ouvrit pas la bouche, de peur de se prendre aussi une balle dans la jambe. Ce serait bien malin sil devait courir, après.

Un cru retentit alors, quelqu'un leur criait de se baisser. Et PAN. des bruits de feu éclatèrent. Le mec qui avait logé la balle dans la jambe de l'autre fut tué, ainsi qu'un autre ravisseur. Ouah, quel carnage. Déjà trois morts et un blessé. Le tireur tenait en joue le reste des ravisseurs, et Matteo se demanda bien ce qu'il pouvait faire. Rien semblait une option. Il n'avait pas d'arme, pas de technique d'art martial ni de super pouvoirs. Matteo regarda par la fenêtre et aperçu qu'ils traversaient un pont. L'idée était tentante de passer par la fenêtre et sauter, comme ça il nagerait tranquillement jusqu'à la rive. Mais non, ils pourraient quand même l'atteindre avec leurs balles. Rhaa, il en avait marre de ce manque d'inspiration qui le suivait depuis des semaines. Le chewing-gum qu'il était en train de mâchouiller se coinça alors dans sa gorge et il fut pris d'une quinte de toux affreuse qui fit sans doute se retourner tous le bus vers lui. Il aurait bien fait semblant de s'étouffer pour qu'il le fasse descendre du bus, mais là non, il ne rigolait pas. Pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Lorena-Rosa S. Sanchez
avatar
POT DE COLLE
◗ je connais la résidence
Aides le forum, votes POT DE COLLE◗ je connais la résidence

LES INFOS

So stand in the rain, Stand your ground
Stand up when it's all crashing down
You stand through the pain
You won't drown
And one day, whats lost can be found


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10.01.1986
✔ METIER : Flic à la criminelle
✔ CUPIDON : Célibataire et pour elle... l'amour signifie catastrophe. Cela n'en a été que depuis sa naissance.
✔ HUMEUR : Lunatique
✔ SURNOMS : Loren, Rosy, Rose, Rosa, Lore, Lorena... un peu de tous mais Loren suffit. KITTY PATTES DE VELOURS... MIAOUUUUUUUUUUUUUU
✔ CHOSES A FAIRE : Manger un donuts
✔ CITATION : En fait tous les hommes sont des bêtes avant de trouver la femme parfaite au fond. Croquant alors à pleine dent la vie de célibataire en grognant de femmes en femmes… en dévorant certaines du regard pour en faire le diner dans une soupe chaude au lit pour ensuite les laisser rentrant et ne plus les revoir. Les hommes sont des bêtes et ensuite… ils rencontrent la belle… ils deviennent plus sérieux en ne grognant que sur une seule femme et ayant alors une soupe chaude dans leur lit toutes les nuits.

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Sophia Bush
✔ PSEUDO : Strawberry Insane
€ EUROS : 8397
✔ MESSAGES : 1511
✔ AUTRES COMPTES : Pearl, Esmeralda et Ella
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 19/11/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Ven 26 Avr - 13:37


« Le bus c'est comme le redbull, on le boit mais on l'aime pas. »

Restons en vie. Ces mots sonnaient purement comme une échappée belle. C’était comme si il se rassurait. C’était totalement dingue pour ma part. En plus ? Je demandais aux types ce qu’ils voulaient. Ils doivent bien avoir une raison pour faire ça, non ? Les gens ne se réveillent pas le matin en se disant : bon alors, je vais commettre un braquage. Ou ça ? Ah dans un bug. Ahah. Le type devrait avoir de sérieux soucis. Je fermais les yeux pendant un instant en les écoutant alors et regardant vers Ruben en riant nerveusement. Oui, j’étais comme ça. « Ils n’ont pas si tort ! », soufflais-je doucement en haussant les épaules alors que tout se passait aussitôt autour de nous. Oui, des gens qui tirent, des ceci et des cela non mais oh. On était à la boucherie ? Je prenais la main de Ruben par peur et la serrant asse fortement en me levant brusquement. Oh non. Mais en plus, un des passagers tirait. Je regardais vers le super héros en toc. Arquant un sourcil. « Non mais oh ! », criais-je en arquant les types qui voulaient gueuler. « Vous êtes fous ? », demandais-je au passager qui avait tiré. Je ne connaissais pas son métier dans le fond donc. Je levais les yeux en secouant rapidement la tête. N’importe quoi. Je levais les yeux. « C’est un bain de sang et pourquoi ? Pour faire entendre une idée ? », je soupirais doucement. « Vous êtes tous fous et pas seulement fous… les petits braqueurs qui se prennent pour des méchants ! », lâchais-je d’un ton de maman autoritaire sous la peur surtout mais l’agacement.




⊱ TU TROUVERAS

Comme tout le monde j'ai mes défauts, j'ai pas toujours les mots qu'il faut mais si tu lis entre les lignes. Il y a des fautes d'impression, des "je t'aime" un peu brouillons. Mes blessures et mes faiblesses. Celles que j'avoue qu'à demi-mot. Mes faux pas, mes maladresses et de l'amour plus qu'il n'en faut. J'ai tellement peur que tu me laisses. Sache que si j'en fais toujours trop. C'est pour qu'un peu tu me restes. Le temps vous endurcit de tout.Des illusions, des mauvais coups. Si je n'ai pas su te retenir Sache qu'il y a dans mes chansons Tout ce que je n'ai pas eu le temps de dire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Ven 26 Avr - 15:41


« Les opportunités, c'est comme les autobus, il y en a toujours un autre qui arrive. »


    Jouer les héros n'était pas une idée si intéressante. C'est ce qu'appris à ses dépens Juan, le cuisinier en chef de Ruben. Le blond n'avait pas remarqué l'autre, mais soudainement, à considérer les passagers du bus, il eut l'impression que tout l'immeuble s'était réuni. Il attendait en silence qu'un miracle survienne, soudainement très croyant. Il n'avait pourtant jamais eu la foi, et ce même si sa mère s'était évertuée à l'emmener chaque dimanche à l'église. Ouais, non, voir un type mort cloué sur une croix n'inspirait aucun asservissement à Ruben. Et pourtant, il se surprenait à prier pour qu'il n'arrive rien à personne. Rien de plus, du moins. Un mort et un blessé. Si tout s'arrêtait maintenant, ils feraient à peine la une dans le quotidien.
    Mais il y avait bien un inconnu prêt à faire exploser Ruben de nervosité, car ce même homme qui empêcha Lorena de trop parler ouvrit le feu à nouveau. Il tira et visa bien ; les balles se logèrent dans la tête d'un preneur d'otage, menaçant de faire sauter la cervelle de l'inconnu et d'en repeindre le bus à nouveau, et dans le cœur d'un autre. Il hurla suite à ça aux passagers de se baisser pour éviter d'être blessé. Quel idiot, pensait Ruben, il pouvait le dire avant, ou même rester à sa place ! L'épisode Juan ne semblait pas avoir servi à tout le monde, puisque l'autre s'était empressé d'agir. Mais il restait encore des hommes armés, et qui sait comment ils pourraient paniquer maintenant que leur nombre diminuait considérablement. Peut-être allaient-ils déclencher une dynamite et nous transformer en feu d'artifice. Oh, que ça pourrait être joli, ce tableau de sang et de tôle, en silhouettes noires dans le contre-jour. Mais Ruben n'était pas enclin à mourir. Et il se doutait bien que tous les innocents dans le car partageaient son point de vue. Aussi, lorsque Lorena brava l'autorité du type qui l'avait faire taire avant l'hécatombe, pour mépriser les intentions des braqueurs. Elle avait le même ton que lorsqu'elle devait reprocher quelque chose à Marissa, et cela manqua de faire sourire Ruben. Mais non, il n'était pas heureux pour un sou, alors il se garda bien de paraître content. Surtout que lui, comprenait plutôt bien le désespoir de ces hommes, qui finalement, n'avaient trouvé d'autre option pour se faire entendre. Alors oui, l'idée était commune, mais n'en était pas moins importante. Se doutant bien que son intervention n'allait pas être très éloquente, Ruben se hâta de prendre le relais à Lorena ; il se redressa un peu, de sorte qu'on puisse voir qui parlait, et lâcha :

    -Arrêtez ce massacre, rendez-vous. Je suis avocat. Je ne sais pas qui a descendu deux de vos amis, mais j'imagine bien que vous ne vouliez pas ça ! Si vous vous rendez, vous irez certainement en prison, mais vous vivrez. Je ne peux rien vous promettre de plus.

    Il était possible qu'en entendant parler d'un avocat, les derniers aient eu de l'espoir, mais non. Ruben ne mentait pas, ils iraient tous en prison, et c'était avec un certain engouement qu'ils pourraient remercier l'Espagne d'avoir aboli la peine de mort.

    -Mais au moins, vos proches n'auront pas à fleurir vos tombes. Pensez à eux, à vos pères, frères, fils. A vos petites-amies ou qu'en sais-je encore !

    La voix de Ruben qui était sur ses premiers mots un peu tremblotante, s'était renforcée. Il avait pris ce ton d'avocat chaleureux qui lui seyait si bien. Loin des manipulateurs et des vicieux ; lui voulait aider. Et l'aide allait aussi aux criminels, il en était certain.


Dernière édition par Ruben Andueza-Cintas le Mer 15 Mai - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juan D. Pepperoni
avatar
DISCRET
◗ je connais mon appart
Aides le forum, votes DISCRET◗ je connais mon appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 24 janvier 1986
✔ METIER : En recherche !
✔ HUMEUR : Fêtard !!!
✔ SURNOMS : Monsieur Pizza, Juan Pizza, Ju' d'orange Damon LaPizza, Juanito, ...
✔ CITATION : El tiempo es el nuevo tiempo.

© CRÉDITS : Cliko
★ AVATAR : Jensen Ackles
✔ PSEUDO : Cliko
€ EUROS : 11996
✔ MESSAGES : 284
✔ ANNIVERSAIRE : 11/01/1993
✔ AGE : 24
✔ INSCRIPTION : 19/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Mer 1 Mai - 14:10


Plus jamais de Taekwondo avant le bus, plus jamais !


J'avais toujours mon arme pointé sur le ravisseur, j'essayais de les intimidés en les menaçant, peut être qu'ils pouvaient avoir peur et tout arrêter pour se rendre.

Un sourire de supériorité venait d'apparaître sur mon visage, sourire qui ne perdit pas de temps pour s'effacer quand un BANG retentit du fond du bus. Ma jambe s'affaissait, une douleur remonta le long de ma cuisse jusqu'au bas de mon dos tandis que ma tête se baissa pour voir un trou béant qui commençait à saigner abondamment. Je m'écroulais en lâchant un râle de douleur, l'arme que je tenais en main m'échappant et retombant au sol, tout comme mon corps. Ma jambe me faisait souffrir, mais je levais ma tête pour regarder le tireur d'un regard tellement noir que j'aurai pus déclencher un orage si j'avais été Zeus. " Tu ne perds rien pour attendre, enfoiré... ", lâchais-je entre mes dents. Celui-ci se vantait d'être armé et continuait à me menacer d'une balle dans la tête, quand d'un coup, un mec se leva et lui déglingua la tronche d'un coup. Mais... WTF !!! Le mec il arrive et PAN il le défonce ! En effet, il n'avait pas fait long feu, je sentais une certaine justice dans le geste de l'inconnu. Mais comment on pouvait avoir le droit de faire... " Argh ! ". Ma blessure arrêta mes pensées, elle me faisait atrocement souffrir.

J'entendais un voix familière dans mon dos qui parlait d'avocat, de familles etc. Je me fichais de savoir qui c'était, je voulais juste que cette foutu douleur s'arrête et que toutes cette mascarade cesse ! Mon attention fut dévié de ma blessure par le déglingueur de tête qui me tendait un paquet de mouchoirs, il me conseilla ensuite d'appuyer fermement sur la plaie pour arrêter l’hémorragie. PLUS FACILE A DIRE QU'A FAIRE !!! " Merci... ", soufflais-je en prenant le paquet et en appliquant les mouchoirs sur le trou dans ma cuisse. ET OUI, PLUS FACILE A DIRE QU'A FAIRE !!! Car le simple fait d'appuyer dessus me fit voir trente-six chandelles et je dû lutter pour garder conscience.

Je ne savais pas comment cette histoire allait terminer, mais je ne le sentais rien de bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Conserje, Timmy
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
VOTRE CONCIERGE ♥


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : un jour... comme un autre.
✔ APPARTEMENT : Ahah, ... vous n'en saurez rien.
✔ METIER : Concierge
✔ CUPIDON : Je suis le séducteur des cœurs.
✔ HUMEUR : Dragueur
✔ SURNOMS : Mon pote
✔ CITATION : ...

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Tu ne me connais pas, tu ne me vois pas.
✔ PSEUDO : DIEU !
€ EUROS : 8114
✔ MESSAGES : 78
✔ INSCRIPTION : 17/10/2012
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   Dim 5 Mai - 3:08


En route vers l'enfer !




« L’homme descend du singe. Mais moi je l’ai plus


souvent vu descendre de l’autobus. »



Dans un nouveau revirement de situation un homme se leva de sa place, fit un petit discours puis tira en plein dans la tête d’un des ravisseurs. Une nouvelle flaque de sang se créa au milieu de l’allé alors que tous passagers se baissaient. Le tireur tua un autre des preneurs d’otage d’une balle en plein cœur et reporta son attention sur le blessé qui avait l’air de beaucoup souffrir. Pendant ce temps, le chauffeur continuait de se dirigeait loin de Barcelone, accélérant de plus en plus. Puis, quelqu’un se leva dans le fond et proposa son aide aux deux ravisseurs restants.

RAVISSEUR #3 : Viens par ici qu’on discute.

Demanda-t-il en regardant le petit blond qui était apparemment avocat. Il ne faisait pas attention à l’homme qui avait tué ces deux amis, mettant au point une nouvelle tactique. Aillant perdu tout l’aplomb qu’ils avaient au début les malfrats commençaient à revoir leur plan. Le n°4 parti discuter avec le chauffeur. Le ravisseur n°3 qui était maintenant proche de l’avocat, ne s’avouait pas encore vaincu et s’empara du jeune homme. Plaçant Ruben devant lui en bouclier, il s’adressa à l’autre homme armé :

RAVISSSEUR #3 : Et toi ! Tu n’aurais jamais dû tuer mes camarades ! Maintenant pose ton arme ou je tue monsieur le bon samaritain !

Il plaça son flingue sur la tempe de ce dernier et attendit que l’autre s’exécute. Malheureusement pour certains ou heureusement pour d’autres, des sirènes de police se firent entendre au loin. Le chauffeur accéléra de plus belle. Un course poursuite ? Avec un bus rempli de monde ? Ce n’était pas vraiment l’idée du siècle, mais il tenta tout de même le coup.



© los vecinos ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)   

Revenir en haut Aller en bas
 

En route vers l'enfer ϟ Topic de groupe (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» La route vers la mer [Libre]
» Maison de Nara
» Repons Peyizan en route vers le 14 mai
» Les Chroniques d'une Rôdeuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: les registrescommencer par là :: 1, 2, 3... c'est ta vie, mon voisin :: Archive des rp's terminés-