AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Ven 19 Avr - 5:32

L’université, j’y étais enfin, le temps passait atrocement vite si je puis dire. Je n’avais pas vu le temps passer, surtout depuis la mort de Sora. Non pas que ça ne me tracassait pas, mais le lycée et ses examens m’avaient pris tout mon temps. Dans un sens tant mieux, je préférais ça que de me morfondre sur mon lamentable sort. Puis j’avais Daisy qui était là et qui me réconfortait quand je n’allais pas bien et c’était bien là tout ce qui comptait dans le fond. Je n’étais pas seule ! Puis j’avais aussi Charlie qui était mon meilleur ami. Nous nous connaissions depuis l’enfance et autant dire que nous étions extrêmement liés lui et moi. Nous n’allions pas périr ou dieu sait quoi. Je le soutenais autant que possible, parce que même si c’était lui le garçon, il avait un caractère qui faisait qu’il était plus faible que moi. Il n’était jamais sûr de lui, c’était un défaut tout comme une qualité, mais dans ce genre de situation, autant dire que c’était un défaut. Soupirant longuement, je tentais de changer mes pensées en regardant par la fenêtre de l’amphithéâtre. Le cours passait horriblement lentement aujourd’hui, c’était peut-être qu’un ressentit, mais c’était horrible de s’ennuyer autant. Fixant le ciel bleu de Sydney, je me mis à bailler cachant ma bouche derrière ma main avant de baisser mon regard vers la cours de la fac. Tiens, Renji était là. Qu’est-ce qu’il faisait ? Je pouvais le voir discuter avec ma prof de droit civil. A y réfléchir, le jour de la rentrée je les avais déjà vu ensemble. Peut-être qu’ils sortaient ensemble ? Je les voyais souvent ensemble, après tout ils devaient avoir le même âge par là. Mon dieu, je la plaignais… au vu de son caractère pervers et franchement sarcastique, je me demandais comment elle pouvait le supporter pour le coup ! Mais bon heureusement qu’il avait de bon côté aussi, il n’était pas méchant, il était gentil. Quand il voyait que j’étais fatiguée ou que j’allais tomber malade, il me renvoyait chez moi en m’ordonnant de bien manger et de me couvrir pour ne pas tomber plus malade que nécessaire. Détournant le regard, ayant l’impression de passer pour une voyeuse ou dieu sait quoi, je soupirais encore plus avant de tenir mon visage de ma main, lasse de ce cours, franchement pas intéressant. Gribouillant sur l’une de mes feuilles de cours, je tournais un vague regard vers Charlie qui lui avait l’air ailleurs, voir même carrément dans la lune. Lui aussi détestait ce cours ? J’avais envie de rire, mais je me retins pour ne pas attirer l’attention sur nous. Déjà que pas mal nous regardait bizarrement car nous étions entièrement boursier, alors si en plus on se faisait remarquer à glander et à rire en cours, j’osais imaginer la tête de certains… M’étirant lentement sur ma chaise, je fis craquer les articulations de mon dos avant de me lever lorsque le cours fut enfin fini ! Amen j’avais envie de le hurler tant j’en pouvais plus. L’histoire des constitutions de l’Australie me bassinait royalement. Ça ne nous servait à rien, surtout pour le métier que je voulais faire… Rangeant mes affaires dans mon sac, je fis un signe de main à Charlie en guise d’au revoir. Avant nous rentrions ensemble, mais depuis que je bossais pour Renji pour payer ce que je devais à l’université, soit la vitre cassée, nous rentrions de moins en moins souvent ensemble. Ça ne me dérangeait pas tant que ça, au fond, bosser me faisait un peu de bien, j’imagine. Descendant les escaliers lentement, je me dirigeais vers le local pour poser mon sac et prendre le balai afin de ramasser les feuilles mortes dans la cour. Renji n’avait pas l’air d’être là, il devait encore surement parler avec la professeure. Soupirant, je commençais à bosser avant de le voir arriver du coin de l’œil. « Lut’ ! » Marmonnai-je doucement. Je savais déjà qu’il allait me réprimander pour le saluer de la sorte. J’étais surement maso pour attendre qu’il le fasse ? Peut-être bien en fait …



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Lun 22 Avr - 13:04

Le réveil sonne avant de finir brutalement sa course au sol. Tel est son destin presque chaque matin. Je me lève du lit tel un mort vivant, puis traine les pieds jusqu'à la salle de bain. Je ne saurai même pas dire à quoi je ressemble lorsque je me regarde dans le miroir. La douche m'attends. Je m'y jette en vitesse, ayant hâte d'enfin commencer à me réveiller. Après y être resté une bonne dizaine de minute, j'en sors enfin et enfile une tenue assez simple pour le travail. Je m'observe un instant dans le miroir, passant deux trois coups de main dans ma masse de cheveux tout en décidant que j'ai la flemme de me raser. Ce qui me permet d'avoir suffisamment de temps pour siroter un bon petit café avant de partir. Tout en profitant de ma mixture, j'ouvre la porte d'entrée de mon appartement pour y ramasser le journal quotidien que je lis en quatrième vitesse. Heureusement que j'ai gentiment demandé au facteur de venir me le déposer directement sur le palier, cela me fait toujours économiser de l'énergie. Je laisse ma tasse de café dans levier et pars sans plus tarder à l'Université pour aller y faire mon travail quotidien en tant que gardien des lieux. A me voir ainsi, on pourrait presque croire que je suis comme tout le monde. Que ma vie est banale et que je vis en pleine routine, et pourtant c'est bien loin d'être le cas. Mais ça ne regarde que moi après tout. Gérer cette sorte de double vie me plait et me permet d'une certaine façon de ne pas m'en lasser. En quelques petites minutes à peine j'arrive à destination et me met rapidement au boulot, mais tout en y allant à mon rythme. Dans tous les cas, j'arrivais toujours à finir le travail à temps et nous savons bien que je suis surtout en ces lieux dans un seul et unique but. Un but qui n'a absolument rien à voir avec les tâches d'un simple gardien. Je n'ai pas encore croisé Hallibel. Peut-être est-elle arrivée plus tôt que d'habitude en cours... Je m'en vais faire un peu de bricolage dans la cours. Plus exactement réparer un banc qui a tendance à vaciller ces derniers temps et qui a même fait un blessé avant hier. Je dépose quelques objets à côté du banc en question, avant d'entendre une voix féminine m'interpeller. Je me retourne et me redresse afin de faire face au professeur de droit civil qui est, je dois l'avouer, une beauté de la nature. Mais avec qui je dois garder tout mon sérieux étant donné que nous sommes complice. Sachant que l'on ne peut jamais être à l'abri de regard ou d'oreilles indiscrètes, j'invite le professeur à me suivre dans un coin un peu plus tranquille pour discuter. La sonnerie retentit quelques secondes plus tard et le professeur et moi terminons assez rapidement notre conversation afin que chacun retourne à ses occupations. Je jette un petit coup d’œil à ma montre et me rappelle qu'Hallibel ne devrait plus tarder à arriver. En attendant, j'en profite pour faire un petit détour par la cafeteria pour aller me chercher une petite barre chocolaté. Tout en grignotant avec délice mon chocolat, je reviens dans la cours et m'avance d'un pas léger jusqu'à la belle petite brunette. « Lut’ ! » Je me stoppe et entame quelques pas en marche arrière, jusqu'à arriver à son niveau. Je l'observe un court instant avant de rétorquer. « "Lut" ?? Combien de fois devrai-je te rappeler que c'est "Bonjour Monsieur" ? » Mon incroyable et incontrôlable sadisme revient aussi vite au galop lorsque je me retrouve avec elle. Tout comme mon côté pervers d'ailleurs. La moindre remarque sortant de ma bouche a comme un étrange goût de sous-entendu pervers. Elle ne le sait peut-être pas, mais il n'y a absolument aucune animosité dans mes dires, par contre j'y prend un malin plaisir. J'adore qu'elle me dise "Monsieur"... Oui il m'en faut peu j'en suis conscient. Je tourne un instant autour d'elle, avant de me positionner juste devant elle. « Je devrai te féliciter d'être pour une fois arrivé à l'heure aujourd'hui, mais ce n'est pas une raison pour mettre trois plombs à balayer la cours, ok ? » Je la regarde un instant avec insistance avant de retourner prêt du banc et de mes outils, prenant le temps de déguster ma barre chocolaté juste devant elle, comme pour la narguer. Une fois mon gouté terminé, je laisse volontairement l’emballage s'échapper de mes mains pour aller se poser aux pieds d'Hallibel. « Oups... » J'hausse les épaules comme si j'étais innocent, accompagnant mon geste d'un petit sourire diabolique et sournois. Gamin certes, mais disons qu'en cet instant ça m'occupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mar 7 Mai - 6:13

« "Lut" ?? Combien de fois devrai-je te rappeler que c'est "Bonjour Monsieur" ? » Plissant le nez, je soupirais faiblement, avant de tourner le regard vers lui. Il était bel et bien là. Et comme d’habitude, il me réprimander. Je n’avais pas le droit à une minute de repos avec lui. Mais je n’y pouvais rien c’était comme ça. J’avais pris l’habitude, depuis le temps. On pourrait croire que ça fait des années que c’est comme ça, mais en fait, pas du tout. Juste quelques semaines… Le nouveau quotidien de ma vie paisible. Anciennement paisible… « Je devrai te féliciter d'être pour une fois arrivé à l'heure aujourd'hui, mais ce n'est pas une raison pour mettre trois plombs à balayer la cours, ok ? » J’étais toujours à l’heure ! C’était surtout lui qui était toujours en retard d’abord ! et puis a chaque fois il en foutait pas une. Il glandait, allongé sur un banc, ou avachi dieu sait ou à traficoter son pc. La dernière fois, monsieur bossait. Oui, sur sa partie de pyramide sur l’ordinateur… Monsieur je suis payé à rien faire… Dire que l’état déboursait de l’argent pour ce genre de personne ! Je bossais bien plus que lui ! Mais comment ? Comment il faisait avant que je ne sois là ? Il avait un autre larbin ? Je ne voyais que ça de plausible pour le coup… « Oui monsieur. Bien monsieur. Merci monsieur. » Merci pour quoi ? Je ne savais pas trop. C’était plus de l’ironie, pour l’embêter à mon tour. Ni plus ni moins. Après tout je ne voyais pas pourquoi lui aurait le droit de m’embêter, et moi pas. Je ne trouvais pas ça normal. Mais j’essayais d’être gentille moi quand je l’ennuyais. Pas comme lui. Le regardant manger sa barre chocolaté, j’avais plus l’impression qu’il était là, pour me dire, regarde-moi, si t’as faim t’en aura pas, plus qu’autre chose. J’avais faim. J’avais très faim. J’avais l’impression que mon dernier repas datait d’un mois, tellement j’avais faim même. Le voyant jeter le papier au sol, juste à côté de mes chaussures, je fronçais les sourcils en le regardant longuement. « Oups... » Oups… Juste oups ? … Il se foutait de moi là non ? Inspirant profondément, je regardais le bout de papier avant de relever le regard vers Renji. Il faisait ça rien que pour m’énerver je le savais… Mais pourquoi me faisait-il ça hein ? J’aurai du avoir l’habitude depuis le temps ceci dit… Inspirant profondément, je raclais ma gorge avant de ramasser le bout de papier pour le mettre alors dans sa poche. « La politesse ! Ça s’apprend ! Je ne suis pas non plus un chien ! Monsieur Nguyen ! » soufflai-je plus pour le faire chier qu’autre chose. Soupirant longuement, je fis demi-tour pour continuer ce que j’étais en train de faire sans plus rien dire. C’était un gamin parfois, il faisait exprès de m’embêter, je le savais. Je n’étais pas bête non plus. Dans ces moments-là, j’aimais pouvoir parler à Daisy. Mais je ne voulais pas l’inquiéter. Je ne voulais pas qu’il sache que l’on m’embêtait. Prenant mon téléphone en main, je me raclais la gorge avant de sourire en coin. Rien que de penser à Daisy ça allait mieux. Me tournant vers mon monstre de patron, je lui fis un faible sourire. « Que dois-je faire monsieur ? »



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mar 28 Mai - 1:56

« Oui monsieur. Bien monsieur. Merci monsieur. » Non mais je rêve ou elle est réellement en train de se payer ma tronche ? J'hausse les sourcils, lui lançant un regard à peine surpris. Ben oui, je sais très bien que dans le fond c'est une petite rebelle et j'adore ça je dois dire. Seulement il ne faudrait tout de même qu'elle commence à se croire tout permis. Même si, secrètement, je l'apprécie plus que la normale je me dois de continuer à jouer mon rôle d'autant plus que c'est dans ma nature de garder le dessus sur tout. Mais bon, pour ce coup-ci je vais prendre sur moi et décide de ne rien réplique me concentrant plutôt sur ma prochaine provocation. A savoir le coup de l'emballage au sol. Je fixe la jeune femme, attendant avec impatience de voir sa réaction comme si je venais de balancer des cacahuètes à un mandrill. « La politesse ! Ça s’apprend ! Je ne suis pas non plus un chien ! Monsieur Nguyen ! » Elle se rapproche de moi et dépose le papier en question dans ma poche, que de culot aujourd'hui. Oh que oui que ça s'apprend la politesse, mais bon... c'est pas trop mon truc. Elle devrait le savoir pourtant ! Mon sourire s’intensifie tandis que je lève mes fesses de mon banc. Si elle savait que le gamin en question était son Daisy et un rarissime génie de l'informatique... Quoi que la connaissant ce n'est pas seulement ça qui pousserai Hallibel à apprécier quelqu'un. « Que dois-je faire monsieur ? » Ah que j'aime quand elle m'appelle de cette façon, ce serait presque jouissif. Je tourne une fois sur moi même avant de plonger une nouvelle fois mon regard dans le sien d'un air quelque peu... perplexe. « Tu te moques de moi ? Tu trouves que c'est propre ? On dirait que tu ne t'es jamais servis d'un balai. J'comprend pas là... t'es pourtant une gonzesse ! » Et bim ! Premièrement réflexion machiste de la journée et le pire dans tout ça c'est que j'en suis presque fier. Quoi que j'ai peut-être exagéré... rho que je suis méchaant ! Je saisi ma caisse à outil tout en passant mon autre main dans mes cheveux. « Allez il te reste plus grand chose à faire. Dès que tu auras terminé et te seras débarrassé de tous ces déchets tu pourras venir me rejoindre dans les toilettes pour hommes... » Un petit sourire à la limite de la perversion prend forme aux coins de mes lèvres. Moui dis sur ce ton et avec ces yeux là ça peut effectivement paraître pervers, mais je suis très sérieux. Une fuite m'attends dans les toilettes pour homme, rien de bien intéressant, mais si je passe ma vie sur mon ordinateur on va limite finir par trouver ça louche. Mes outils en main, je prend la direction des toilettes. Je passe déjà un petit coup de serpillère pour me débarrasser de l’inondation qui a eu le temps d'envahir tous les locaux aux alentours. Puis je me glisse sous un des lavabos pour m'attaquer à la plomberie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mar 4 Juin - 2:07

Bosser avec Renji relevait d’un défi immense. Le doyen de l’université devrait sincèrement me grader. Ou je ne sais quoi, parce que là, je pouvais clairement dire qu’il m’en faisait voir de toutes les couleurs. Non pas que je sois du genre à me plaindre pour un rien, mais Renji était le genre de mec très pervers, un peu à l’ouest, branleur aussi… Je me demandais d’ailleurs comment il avait pu avoir ce boulot. Il devait être pistonné ce n’était pas possible. Mais il ne valait peut-être mieux pas que je sache. Plus vite j’aurai payé ma dette plus vite je serais débarrassé de ça. De lui aussi au passage. « Tu te moques de moi ? Tu trouves que c'est propre ? On dirait que tu ne t'es jamais servis d'un balai. J'comprend pas là... t'es pourtant une gonzesse ! » Il… m’énervait. Grand frère, je vais le tuer. Puis-je ? Et dire que je n’en parlais pas à Daisy. S’il savait, il me dirait d’arrêter tout de suite, car je ne suis pas une esclave… Mais en même temps j’avais cassé la vitre, je me devais donc de rembourser comme je le pouvais. Et connaissant Daisy, si je lui en parlais, il allait débourser de l’argent pour que je ne puisse pas faire le sale boulot. Il me payait déjà tellement de chose… Le voyant prendre sa caisse à outil, je fronçais les sourcils. Allait-il enfin travailler ? Il serait tant non ? « Allez il te reste plus grand chose à faire. Dès que tu auras terminé et te seras débarrassé de tous ces déchets tu pourras venir me rejoindre dans les toilettes pour hommes... » Il était sérieux là ? Plissant les lèvres, je roulais des yeux avant de le regarder partir. Il avait un culot monstre tout de même le petit… Soupirant faiblement, je me frottais les yeux, avant de finir ce que je devais finir. Je n’avais pas envie de le rejoindre dans les toilettes pour homme moi. Il déconnait ou quoi ? On allait croire qu’on faisait des choses ou je ne sais quoi là… Y allant quand même à contre cœur, je le vis alors sous un lavabo en train de réparer la tuyauterie. M’approchant je me mis à son niveau avant de le regarder faire. « Je peux savoir à quoi je vais servir là ? » demandais-je avant qu’un étudiant n’entre et me regarde comme si j’étais un extraterrestre. Je n’en étais pas une. Pas que je sache. Soupirant faiblement je me relevais avant de faire signe à l’étudiant de faire comme si je n’étais pas là. J’avais pas que ça à faire moi de mater des mecs pisser ou autre. « Dite, y’a pas un souci ailleurs à régler que les toilettes des mecs ? C’est un peu embarrassant là. » soufflai-je en me grattant un peu la tête sous la gêne qui s’accentuait en moi.



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mer 3 Juil - 16:22

 Comme je le voulais, elle semble plus que surprise lorsque je lui demande de venir me rejoindre dans les toilettes des hommes. Ce qui peut tout à fait se comprendre... d'ailleurs lorsque j'y suis, mon sourire est toujours présent sur mes lèvres. A la fois amusé de ce que je me permet de lui faire, mais aussi légèrement honteux. Me rendant compte d'à quel point je peux m'avérer sadique et vicieux. Il y a bien qu'avec elle que je peux me permettre d'agir ainsi... quoi que. Je me concentre donc sur la tuyauterie défaillante tandis que la belle brunette vient tout juste de faire irruption dans la pièce, normalement réservé qu'aux hommes. Au même moment, un garçon entre et semble mettre mal à l'aise Hallibel qui ne s'en cache pas. Mon sourire s’intensifie légèrement, finalement presque fier de ce qu'il vient de se passer. « Je peux savoir à quoi je vais servir là ? » Encore une question bête. Et puis pourquoi faut-il toujours qu'elle pose des questions ? Si seulement elle pouvait être bête et peu curieuse... « Dite, y’a pas un souci ailleurs à régler que les toilettes des mecs ? C’est un peu embarrassant là. » Une fois de plus je soupire et interromps ce que j'étais en train de faire pour lui lancer un regard agacé voir même blasé. « Je me fiche que tu sois embarrassé, décoinces toi un peu... relax ! Si je t'ai demandé de venir c'est forcément parce que, à mon grand regret, j'ai besoin de deux autres mains... » Je lui fais signe de venir se mettre à côté de moi au sol, de sorte à ce qu'elle puisse m'aider à maintenir le gros tuyaux que j'ai détaché du conduis principal. « Tiens moi ça ! » Je saisi dans ma boite à outil ce qui ressemblerait à un goupillon et commencer à nettoyer ce qu'il y a à l'intérieur de la tuyauterie, dégageant pas mal de déchet. « Peuvent pas foutre ça dans une poubelle non... à croire que c'est trop en demander... » C'est dans ce genre de situation que je regrette d'avoir choisi le métier de gardien pour me camoufler... J'en profite donc ensuite pour tenter de faire un petit cours de plomberie à la brunette qui se trouve par ailleurs particulièrement proche de moi. Une proximité qui ne me déplais pas le moins du monde et dont je compte bien profiter. Dans ces derniers mails, il me semble qu'elle m'ait fait comprendre qu'elle avait quelques problèmes avec le robinet de sa salle de bain, une manière comme une autre donc de lui montrer ce qu'elle doit faire. « Si jamais il t'arrive le même genre de pépin chez toi, sachant que t'es une nana et qu'il doit y avoir une sacré masse de cheveux dans ton évier, il suffit juste de faire ce je viens de faire. C'est à dire dégager ce qui bloque, nettoyer... Pas besoin d'être un pro pour ça, pour le reste il suffit juste de faire comme ça... » Bon ok c'est pas ce qu'il y a de plus intéressant à raconter, m'enfin ça peut être plus utile qu'on le croit. Je lui montre ensuite comment rassembler les pièces avec facilité tout en noyant de temps à autres mon regard profondément dans le sien et lui prenant la main pour lui montrer comme serrer les boulons, sans même me rendre compte que je serrer presque devenu tendre... « Vas-y doucement si tu ne tiens pas à inonder ta salle de bain... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mar 16 Juil - 2:24

« Je me fiche que tu sois embarrassé, décoinces toi un peu... relax ! Si je t'ai demandé de venir c'est forcément parce que, à mon grand regret, j'ai besoin de deux autres mains... » Quoi, quoi, quoi relax … pfff, j’étais une fille décoincé, mais pas ma faute, si toi, tu es un gros pervers… je ne mv sentais pas du tout en sécurité avec lui moi… c’était même l’inverse… qui sait ce qu’il pourrait me faire… je me méfiais grandement même. « Tiens moi ça ! » Attrapant ce qu’il voulait que je lui tienne, je plissais le nez en voyant l’état des tuyaux là-dedans. Et dire qu’il foutait ses doigts là-dedans. Ça me donnait presque la gerbe tout ça moi… berk… vraiment… « Peuvent pas foutre ça dans une poubelle non... à croire que c'est trop en demander... » bah… les jeunes de nos jours, ils ne savaient plus trop la définition du mot poubelle alors… ils jetaient tout par terre sans se soucier des conséquences… alors lavabo, ou poubelle… « Les hommes sont cons, c’est pas nouveau. » lâchai-je l’air de rien en regardant en l’air toujours l’air de rien. Une petite pique, et une pour Renji, haha. « Si jamais il t'arrive le même genre de pépin chez toi, sachant que t'es une nana et qu'il doit y avoir une sacré masse de cheveux dans ton évier, il suffit juste de faire ce je viens de faire. C'est à dire dégager ce qui bloque, nettoyé... Pas besoin d'être un pro pour ça, pour le reste il suffit juste de faire comme ça... » Haussant un sourcil, je restais longuement silencieuse. J’avais justement un petit problème de ce genre. Mais bon rien de bien méchant. Mais est-ce que j’allais y arriver toute seule ? Après tout lui, avait eu besoin de moi là, non ? Alors comment j’allais faire moi ? Surtout que j’avais une force de mouche dans mes bras, alors pour dévisser la chose… enfin, je me débrouillerais bien toute seule, comme d’habitude, je ne pouvais pas demander à Daisy, de venir le faire pour moi. Ça ne serait absolument pas raisonnable. Et puis il avait surement autre chose à faire que ça… sentant son regard sur le mien, je fronçais les sourcils avant de m’apercevoir que machinalement, sans m’en rendre compte, on fermait le tuyau, alors qu’il me tenait la main. Il se passait quoi là ? J’avais l’impression que son regard… me transperçait… toujours aussi pervers ce type ! Je te jure ! On ne le changerait donc jamais ma parole ! « Vas-y doucement si tu ne tiens pas à inonder ta salle de bain... » Hm… Oui, je n’étais pas idiote, au pire, je mettrais un seau d’eau sous le lavabo… j’étais grande, dix-huit ans… ce n’était pas rien tout de même… enfin, dix-neuf… j’avais toujours l’habitude de dire dix-huit, pourtant j’avais pris un an de plus oh ! Soupirant faiblement je retirais ma main une fois que ça fut fini avant de me redresser et racler ma gorge tout en me reculant. « Ok, ok, je prends note. » soufflai-je en regardant le lavabo des toilettes. Les garçons étaient tout de même dégoutant de faire tout ça… Attrapant mon téléphone, je me mis à pianoter dessus rapidement pour envoyer un message à Daisy. Je pouvais lui dire que j’allais réparer mon lavabo toute seule comme une grande à présent. « Daisy, j’ai appris comment arranger mon problème de lavabo, tu pourras être soulager de voir que je m’en sors assez bien seule. J’espère que tu vas bien. » une fois envoyé je rangeais mon téléphone avant de me tourner vers Renji. « On doit faire quoi après ?! » demandai-je en soufflant, il allait encore me gronder que je soufflais trop, mais tant pis.



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mer 24 Juil - 5:58

Rien de propre et d'intéressant tout ça... si elle savait à quel point je m’ennuie et suis blasé de faire un boulot pareil tout ça pour garder secret ce que je fais réellement. J'ai réellement envie de plaindre ceux qui font ça jusqu'à la fin de leur jour. « Ok, ok, je prends note. » Mais c'est qu'elle apprend vite la gamine. La regardant du coin de l’œil tandis qu'elle se redresse sur ses grandes pattes, je me sens légèrement soulagé de lui avoir expliqué en toute discrétion ce qui n'allait pas avec son lavabo. Alors que je remet tout bien en place là-dessous, je la vois pianoter sur son téléphone portable et espère que son message sera adressé à Daisy... enfin à moi quoi. Le temps qu'elle termine ce dernier, je termine puis me redresse à mon tour tout en secouant un peu ce qui me sers de t-shirt durant ce boulot ingrat. Je me lave les mains et ne pense qu'à une chose... me fumer une bonne cigarette. « On doit faire quoi après ?! » Levant les yeux un instant, j'ai horreur qu'elle me pose ce genre de question décidément incapable de prendre des initiatives. Bon en même temps c'est vrai qu'elle ne peut pas tout savoir, mais en temps normal je ne devrais pas avoir besoin de faire tout ça. Mon portable se mit ensuite à sonner. Je la regarde un instant avant de lui répondre en sortant l'appareil d'une des poches de mon pantalon. « Tu peux aller prendre ta pause si tu veux... » Qu'elle en profite tant que j'ai envie de la laisser respirer. Je passe devant elle pour sortir des toilettes pour homme, prenant la cigarette que j'avais tout à l'heure glissé derrière mon oreille et la mettant en bouche. Je l'allume à l'aide de mon briquet fétiche, un des derniers cadeaux de Sora qui me tiens particulièrement à cœur. C'est peut-être même pour cette raison que j'ai beaucoup plus envie de fumer... M'adossant contre le mur, je tire un bon coup sur ma cigarette avant de me mettre à zyeuter pensivement mon téléphone. Celui-ci se mit ensuite une nouvelle fois à sonner, mais cette fois-ci pour un appel. « J'espère que c'est pour une bonne raison que tu m'appelles... du nouveau ? » Il est bien rare que je reçoive ce genre d'appel en ce lieu alors que je suis censé me montrer plus que discret, hormis lorsque c'est pour une urgence. Ce qui est effectivement le cas, parlant un peu plus doucement et beaucoup plus sérieusement je veille à ce qu'aucune oreille indiscrète ne soit dans les parages tout en surveillant les environs. « Enfin, c'est pas trop tôt... comptez sur moi pour ce soir... Je ferai passer le mot à ma "collègue"... » L'air légèrement soulagé, je raccroche l'air de rien puis tire à nouveau sur ma cigarette. Cela faisait plusieurs mois maintenant que rien n'avançait et qu'il y avait impossibilité de pirater le moindre réseau ni programme et il se trouve que ma dernière création porte plutôt bien ses fruits… Je répond ensuite rapidement au texto de la jolie brune qui a bien failli trouver le moyen de me cramer... « Hallibel, je ne suis pas surpris que tu ais trouvé le moyen de te débrouiller une fois encore. Malgré tout, saches que si tu es dans le besoin, je serai là... Sinon je me porte bien et j'espère qu'il en est de même pour toi. » Pivotant ensuite légèrement ma tête sur le côté, j'aperçois Hallibel qui semble ne pas trop savoir où se mettre ni quoi faire. Je range l'appareil dans ma poche sans oublier cette fois de le mettre en silencieux. Je la fixe un instant, avant de tendre légèrement ma clope dans sa direction. « Tu fûmes ? » Daisy, lui, espère bien que non...


Dernière édition par Renji G. Nguyen le Mar 8 Oct - 4:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mer 25 Sep - 5:29

« Tu peux aller prendre ta pause si tu veux... » Oh ? Il me proposait déjà une pause ? Il en avait marre de moi ? Surement, je devais plus l’emmerder qu’autre chose… après tout j’étais qu’une gamine pour lui. Rien de plus. Ça devait être ennuyeux de bosser avec une gamine. Haussant les épaules j’enfonçais mes mains dans mes poches, je n’allais pas me plaindre d’avoir ne pause en plus… « Ok, faites mo signe monsieur quand vous aurez besoin de moi. » soufflai-je en filant dehors, oh pas trop loin juste à côté. Je n’avais pas grand-chose à faire de toute façon. Bayant longuement, je fixais mon téléphone dans l’espoir d’avoir rapidement une réponse de Daisy. D’ailleurs en y repensant, le téléphone de Renji avait sonné. C’est surement pour ça qu’il me donnait une pause. Surement une de ses nanas. Je suis sûre qu’il est du genre à cumuler les filles. Pervers comme il est… ça ne m’étonnerait même pas… Vraiment pas. Berk. Sentant mon téléphone vibrer, mon cœur lui s’emballa rapidement avant que je n’ouvre le message de Daisy. Ça ne pouvait qu’être lui. Et c’était bien lui. « Hallibel, je ne suis pas surpris que tu es trouvé le moyen de te débrouiller une fois encore. Malgré tout, saches que si tu es dans le besoin, je serai là... Sinon je me porte bien et j'espère qu'il en est de même pour toi. » Souriant à son message, je serrais mes doigts sur le téléphone, comme si j’avais peur que ses messages s’en aillent. Parce qu’au fond, j’avais peur. Je ne voulais pas le perdre, perdre mon téléphone c’était perdre Daisy. Je ne savais pas qui il était. Rien. Etait-ce réellement un garçon ? Je ne savais pas, notre échange se cantonnait simplement aux messages sur téléphone… Etais-je un poids pour lui ? Peut-être… Je ne savais pas. Il était simplement adorable de s’occuper de moi. Allant pour répondre, je vis Renji s’approcher de moi. Rangeant le téléphone, je le regarder s’approcher en me demandant ce qu’il voulait, surtout qu’il était en train de fumer. Je pensais qu’il voulait fumer sa clope seul. « Tu fûmes ? » Haussant un faible sourcil je fixais la cigarette avant de relever le regard vers Renji. Est-ce qu’il m’avait déjà vu fumer ? Je ne fumais pas, je trouvais ça inutile d’ailleurs. Et surtout une grande perte d’argent. Inspirant faiblement, j’attrapais sa cigarette l’air de rien avant de la laisser tomber et l’écraser l’air de rien de mon pied. Mon regard se plantant dans le sien, je lui fis un faible sourire. « Fumer c’est mal. Tu veux mourir d’un cancer. Patron. » soufflai-je à la fin pour le brin de politesse. Me pinçant les lèvres je savais qu’il allait m’engueuler pour de bon, après tout ça ne se faisait pas… Mais bon c’était un coup risqué et j’avais pris le risque. Mais après tout il me torturait, alors je pouvais bien moi aussi à mon tour lui faire ce genre de chose. « Depuis quand vous fumez ? » demandai-je alors l’air de rien.



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mar 8 Oct - 6:33

Cela fait un bon petit bout de temps maintenant que cette chère Hallibel travaille pour moi et que je "m'amuse" à la torturer. J'ai comme l'impression qu'elle en a pris l'habitude. Dans le fond, si je lui fais vivre un tel cauchemar ce n'est pas uniquement pour nourrir mon côté sadique, mais aussi pour tester son sang froid et ses limites. Si un jour il m'arrivait quelque chose, je voudrai être sûr qu'elle sache se débrouiller, se défendre et qu'elle sache aussi se faire respecter. Bon là, il est vrai que je suis son supérieur, mais ce n'est pas une raison pour se laisser maltraiter. Elle reste un être humain à part entière. Pour le moment, disons qu'elle ne s'est pas encore trop rebellé contre moi, mais peut-être que ça ne saurait tarder. Tout du moins je l'espère... Alors que je lui tend ma cigarette déjà entamé, je l'invite à la fumer avec moi. Un piège ? Certainement. Un piège qu'elle contourne à merveille, me surprenant par la même occasion. Haussant les sourcils, je la regarde écraser ma clope sous son pied avant de me lâcher une tirade. « Fumer c’est mal. Tu veux mourir d’un cancer. Patron. » Semblant parfaitement assumer son geste, intérieurement je suis fier d'elle et rassuré. Je soupire un instant, avant de sortir une autre cigarette de mon paquet que je glisse derrière mon oreille en attendant de rattraper mon briquet. « Toi... tu tiens à avoir des heures supplémentaire avec moi... » J'allume ma cigarette de la même manière que la précédente, noyant intensément mon regard dans le sien. « Qu'on meurt du cancer ou d'autre chose, qu'est-ce que ça change... Et j'aime trop ça pour arrêter. » Je tire un bon coup, avant de rejeter la fumer devant moi, sans la quitter des yeux. Il est vrai que ça fait maintenant de nombreuses années que je fume comme un pompier et je n'ai jamais eu l'envie d'arrêter. S'inquièterait-elle pour moi ? « Depuis quand vous fumez ? » Me demanda-t-elle l'air de rien. « Depuis quand c'est toi qui poses les questions ? » Je souris légèrement tout en continuant de tirer sur ma clope. Rho je suis vraiment pas gentil du tout avec elle... Pour une fois, je pourrai peut-être ne pas lui en vouloir de s'intéresser à ma personne. « Ça fait longtemps... tellement longtemps que je ne saurai même pas te dire le nombre d'années exact. » Dis-je en baissant légèrement la garde et ne montrant plus aucun signe d'agressivité. Oui j'ai souvent tendance à être lunatique et imprévisible, mais c'est ce qui fait mon charme non ? J'en rajoute même une couche en me montrant soudainement protecteur. « Mais tu as raison, ne fumes jamais. De toute façon ça t’irait pas... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Ven 18 Oct - 9:10

« Toi... tu tiens à avoir des heures supplémentaire avec moi... » Je préfère ça que la mort, accessoirement, à choisir… « Qu'on meurt du cancer ou d'autre chose, qu'est-ce que ça change... Et j'aime trop ça pour arrêter. » On pourrait limite croire qu’il parlait d’autre chose que de la fumette… Mais bon, je ne relèverai pas ce passage-là, de peur de me faire passer pour une simple perverse à ses yeux. Chose que je ne voulais pas. « Absolument pas. Tu ne vois pas mes boutons sur mon visage ? C’est la vue de ton corps qui me fait ça à chaque fois que mes yeux se posent sur toi. » soufflai-je pour me foutre de lui. Bien évidemment. Le regardant s’allumer une autre cigarette pour la fumer, je soupirais l’air de rien. C’était peine perdu avec lui décidément… Dommage. « Depuis quand c'est toi qui poses les questions ? » moi j’avais envie de dire, depuis quand, ça doit être à toi de toujours les poser… Mais rien n’allait changer avec Renji, ça serait trop demander sinon… « Ça fait longtemps... tellement longtemps que je ne saurai même pas te dire le nombre d'années exact. » Tant que ça ? Il devait avoir les poumons noirs alors depuis le temps. Enfin, je le voyais de la sorte pour ma part. C’était triste, à son âge d’être dépendant de la clope depuis si longtemps. Il avait quoi ? Six ans de plus que moi ? Je ne savais même pas son âge à ce vieux pervers en fait. « Mais tu as raison, ne fumes jamais. De toute façon ça ne t’irait pas... » Riant faiblement, je roulais des yeux vers le ciel avant de soupirer. Comme si fumer ça pouvait aller à quelqu’un ou pas… Inspirant faiblement, je me mordis les lèvres en suivant le mouvement de sa main vers sa bouche à chaque fois qu’il déposait sa cigarette entre ses lèvres. « Tu sais au moins pourquoi tu t’es mis à fumer ? » demandai-je un peu curieuse. « De toute façon… tu as raison, pas besoin de fumer ou de boire pour mourir d’un cancer… » Ajoutai-je en mordillant mes lèvres. Après tout Sora était mort d’un cancer de l’estomac alors qu’il n’avait même pas réellement profité de sa vie… Si jeune il était parti…Parfois je m’en voulais de ne pas l’avoir soulagé à la maison, mais comment ne gamine comme moi à l’époque aurait pu faire quelque chose ? Soupirant faiblement, je croisais les bras sous ma poitrine avant de regarder autour de nous. L’automne s’installait doucement, laissant place à un feuillage plus orangé et jaunâtre, les températures baissaient de façon lente, et la légère brise maritime de la mer méditerranée se faisait plus fraiche que d’habitude. « Dis, tu as toujours vécu ici ? » demandai-je toujours aussi curieuse.



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Lun 21 Oct - 5:04

« Absolument pas. Tu ne vois pas mes boutons sur mon visage ? C’est la vue de ton corps qui me fait ça à chaque fois que mes yeux se posent sur toi. » Espèce de.... Petite insolente ! De quelle droit et depuis quand se permettait-elle d'être aussi détestable que moi ? D'accord, c'est peut-être un bien grand mot, mais c'est que je suis susceptible à mes heures perdues. Et il semblerait que mes menaces ou que mon côté casse pied ne fasse pas l'effet que j'attendais sur elle. Allait-il donc falloir que je passe à la vitesse supérieure ? Je continue donc de la regarder fixement, détaillant le moindre de ses faits et gestes comme si mes yeux étaient de véritables rayons lasers. Je n'ai même pas envie de rétorquer à sa moquerie, ce serait rentrer dans son jeu et lui faire plaisir. Ce serait agir comme elle lorsque c'est moi qui l'a taquine. D'un autre côté, je sais qu'elle est en admiration devant ma beauté suprême et je peux la comprendre -héhé-... Nous voici donc en train de naviguer autour du sujet "cigarette". Je ne pensais pas qu'on en arriverait là, déjà qu'en zyeutant ma montre je m'aperçois que l'heure de la pause est censé être largement terminé. « Tu sais au moins pourquoi tu t’es mis à fumer ? » Jouant nerveusement de mes pieds sur le sol, je tire une nouvelle fois sur ma cigarette réfléchissant tout de même à sa question ou plutôt à la manière dont je pourrai lui répondre sans lui donner trop d'indice sur ma vie et ma personne. « De toute façon… tu as raison, pas besoin de fumer ou de boire pour mourir d’un cancer… » Posant à nouveau mon regard sur elle, elle savait pertinemment de quoi elle parlait et moi aussi d'ailleurs. Mon regard s'attrista un instant, avant de baisser la tête en direction de mes pieds histoire de ne rien laisser paraître. Mes pensées allèrent aussitôt vers Sora. C'est d'ailleurs même depuis sa mort que j'ai commencé à fumer de la sorte. Une façon comme une autre de faire le deuil et de combler un manque... « J'ai perdu quelqu'un de très cher à mes yeux il y a quelques années, j'en ai beaucoup souffert... et me suis rendu compte que la vie est bien trop courte pour se donner des interdictions. On va dire que la cigarette m'a pas mal rendu service durant cette période de ma vie... » Redressant la tête pour regarder droit devant moi, je n'arrive même pas à croire que j'en arrive à m'ouvrir à elle. Mais ce serait presque naturel. J'aime la maltraiter, mais j'aime aussi discuter avec elle... Tout comme lorsque je suis dans la peau de "Daisy". C'est débile, pourtant c'est véridique. « Dis, tu as toujours vécu ici ? » S'intéressait-elle vraiment à ma vie ou est-ce simplement pour faire passer le temps ? Il est vrai que depuis toutes ces années où je m'occupe d'elle, c'est souvent moi qui lui pose des questions, m'inquiète et m'interroge sur son quotidien et son état psychologique et non l'inverse. Quelque chose que je ne lui reproche absolument pas étant donné que c'est moi qui joue à la carte mystère et qui suis responsable d'elle. « En effet. Toi aussi je suppose, non ? Même si ton nom n'a pas trop l'accent du pays... » Plongeant mon regard dans le sien, il est évident que je suis déjà au courant de la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mer 23 Oct - 13:15

Le fait que je puisse taquiner de la sorte Renji était plutôt déplacé, et je fus surprise de voir qu’il ne répondit rien. Comme s’il se mordait la langue, ou alors se retenait pour ne pas que l’on se dispute ? Je ne sais pas trop. Dans tous les cas je fus très surprise de voir qu’il ne répliquait pas. Ce n’était pas dans ses habitudes. Je l’avais toujours vu en train de répliquer ou de me contredire, bref, le vrai chieur de base, mais là pour une fois il ne l’avait pas fait, et je devais surement l’en remercier du plus profond de moi. Même si pour une fois que je lui réponds, ce n’était pas drôle s’il me laissait dominer dans la répartie. Mais pour le moment, je lui demandais plus pourquoi il fumait autant qu’autre chose, c’était loin d’être bon pour la santé… Il devrait peut-être lever le pied sur la clope non ? « J'ai perdu quelqu'un de très cher à mes yeux il y a quelques années, j'en ai beaucoup souffert... et me suis rendu compte que la vie est bien trop courte pour se donner des interdictions. On va dire que la cigarette m'a pas mal rendu service durant cette période de ma vie... » Hum, ouais je voyais le genre. J’avais moi aussi perdue une personne très cher à mes yeux, mais… Je n’avais pas viré dans ce domaine-là. J’aurai pu, surtout qu’à l’époque j’étais en plein âge con, et qu’en général les jeunes font tout et n’importe quoi, mais ce n’était pas mon cas. Mais j’avais Daisy, c’était différent, il me tenait en vie si je puis dire. C’était lui qui pansait mon cœur, lui qui savait m’écouter et me conseiller. Il jouait le rôle d’un grand frère si je puis dire. Parfois j’avais l’impression que c’était bien plus. Mais je n’avais pas le droit de penser ainsi, non vraiment pas. Parce que c’était peine perdu je pense. « Je pense que je peux te comprendre, j’ai perdu toute ma famille… Mais tu vois, je ne fume pas, je ne bois pas… Je suis une fille clean comme de l’eau de source…Trouve toi quelqu’un. Moi j’ai quelqu’un qui me sauve. » Soufflai-je en serrant mon téléphone portable dans mes mains en souriant en coin. Daisy… Par la suite, je lui demandais, s’il avait toujours vécu ici ou pas. Simple curiosité. « En effet. Toi aussi je suppose, non ? Même si ton nom n'a pas trop l'accent du pays... » Il marquait un point, en effet, mon nom était loin d’être du pays. Puisque mes parents n’étaient absolument pas espagnols du tout. Si mes souvenirs étaient bons j’étais Russe et Suédoise. Je crois. Je n’avais pas de réel souvenir de ça. Je savais dans tous les cas que je venais de par là-bas enfin, mes parents. Moi j’étais née et avait toujours vécut sur Barcelone. « Je crois que je suis Russe et Suédoise de mes parents, mais pas sûr. En tout cas je suis de par là-bas. Et toi ? Nguyen c’est loin d’être du pays aussi. T’es Australien ? » Demandai-je en arquant un sourcil. Nguyen, c’était Australien, je crois. Enfin, je me trompais peut-être je n’en savais rien, mais dans tous les cas il était loin d’être espagnol, ou alors il était moitié espagnol, moitié autre chose.



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Lun 28 Oct - 8:16

Pour une fois, je n'avais pas vraiment envie de répliquer ni de la remettre en place. Commençant à avoir les idées un peu ailleurs et plus particulièrement sur des pensées qui m'affectent plus qu'autre chose... Disons que c'est mon petit côté vulnérable qui ressors en cet instant. Mais qu'elle en profite, car cela n'arrive jamais bien longtemps ni très souvent. Le fait de repenser à Nora, à sa mort et à plein d'autres choses du genre, me rends pensif. Sans même trop réfléchir, je m'ouvre un peu à elle en lui expliquant très brièvement pour quelle raison j'ai commencé à fumer. Ou plutôt à fumer aussi intensément. Elle semble me comprendre... évidemment étant donné que nous avons tous deux perdu le même être cher. « Je pense que je peux te comprendre, j’ai perdu toute ma famille… Mais tu vois, je ne fume pas, je ne bois pas… Je suis une fille clean comme de l’eau de source…Trouve toi quelqu’un. Moi j’ai quelqu’un qui me sauve. » Encore heureux qu'elle ne s'est pas mise à fumer ni à boire... C'est ironique tout de même que ce soit en grande partie grâce à moi et à mon éducation à distance qu'elle n'est pas viré au drame. Qui pourrait croire qu'un type comme moi serait apte à donner une éducation aussi saine. Et depuis elle me donne des conseils ? Je fronce un instant les sourcils à cause de sa remarque, mais aussi quand elle dit que quelqu'un la sauvait. Parlait-elle de moi ? Enfin de Daisy ? Ou de quelqu'un d'autre ? Comme... son meilleur ami, par exemple ? « Une vraie p'tite Sainte Nitouche, ça je l'avais remarqué t'en fais pas... Et qui te dis que je n'ai pas déjà quelqu'un ? » Me poser ? Être en couple ? Nah... je n'y ai jamais vraiment trop pensé. Je ne pense que ce soit mon genre. Et puis, qui pourrait me supporter dans le fond ? « Je crois que je suis Russe et Suédoise de mes parents, mais pas sûr. En tout cas je suis de par là-bas. Et toi ? Nguyen c’est loin d’être du pays aussi. T’es Australien ? » J'acquiesce légèrement de la tête, histoire de faire comme si j'étais à fond dans ce qu'elle me disait. Car oui, ça aussi je le savais déjà... « Bingo ! Et fier de l'être. Les espagnols sont trop chiant... » Je lève un instant les yeux, sentant le regard de la brunette peser sur moi. Ouaai ouai moi aussi j'suis peut-être chiant, mais moi c'est pas uniquement dans le but de prouver ma virilité. Celle-là elle se voit sans effort. « Et qui est donc ce "quelqu'un" ? » Lui demandai-je par simple curiosité, tout en écrabouillant ma dernière clope sous mon pied et soufflant la fumée en direction de son visage. Rho que je suis méchant !! Mais bon comme elle devait s'y attendre, mon côté lunatique et diabolique n'est jamais bien loin. Je ne sais pas si elle va répondre sincèrement ou non à ma question, au moins j'aurai essayé. Car dans le fond du fond, j'espère que c'est moi... Mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mar 5 Nov - 5:48

« Une vraie p'tite Sainte Nitouche, ça je l'avais remarqué t'en fais pas... Et qui te dis que je n'ai pas déjà quelqu'un ? » Haussant un sourcil je le regardais longuement en me demandant qui pouvait bien être cette personne… J’aimerai vraiment savoir moi. Mais la façon dont il répliquait me laisser à croire qu’il n’avait personne. Mais peut-être que je me trompais. « Et qui c’est ? » Demandai-je d’un ton faiblement narquois. Plus pour le taquiner qu’autre chose bien évidemment. Par la suite, on se mit à parler de nos origines. Et pour moi il n’était pas espagnol, de toute façon son nom faisant plus consonance australienne qu’autre chose. «  Bingo ! Et fier de l'être. Les espagnols sont trop chiant… » Ahah, il était quand même un peu méchant, fin, les espagnols n’étaient pas non plus trop chiant, tout dépendait de sur qui tu tombais… C’était comme un peu de partout quoi. « Et qui est donc ce "quelqu'un" ? » Oh le curieux… Il se doutait bien déjà que ce n’était pas lui. Comme si ça pouvait être lui, le truc totalement improbable… Que Renji soit cette personne… D’ailleurs pourrait-il être la personne de quelqu’un ? Je me le demandais, car avec son caractère… Enfin, il n’était pas si mauvais que ça non plus… Il avait des bons côtés, comme tout le monde… Mais un peu trop pervers à mon goût aussi je pense. Ou alors c’était moi qui étais trop coincé sur le sujet ? Je ne sais pas… « Bah, y’a des chiants partout je présume… » soufflai-je en souriant tout en lui lançant un regard franchement équivoque. Bah oui quoi ? Il était chiant lui aussi, alors mon regard résumait parfaitement mes pensées, il n’était pas stupide il comprendrait rapidement, je présume. Ou il était trop idiot ? Haha, non… Je n doutais pas de ce point-là chez lui… Bien au contraire, il avait l’air plus rusé et plus intelligent qu’il ne laissait paraitre… « Qui dont ? Qu’est-ce que ça peut te faire hein ? Dans tous les cas, tu vas critiquer mon choix… » soufflai-je en regardant mon téléphone. Parfois je ne voulais pas trop envoyer de message à Daisy… Je ne voulais pas être une sorte de pot de colle. Ce n’était pas aussi facile que ça. Il s’occupait de moi, alors qu’on ne lui avait rien demandé… ça ne devait pas forcément être agréable pour lui… Il payait tout pour moi, et lui dans tout ça ? Est-ce qu’il avait de quoi vivre ? Il y avait tant de questions, que je me posais à son sujet. « C’est Daisy. L’homme avec qui je parle par message… Je t’en ai déjà parlé… » Marmonnai-je en plissant le nez, je ne voulais pas qu’il se mette à le critiquer, je ne le supporterai pas. Et je ne le voulais pas.



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Dim 10 Nov - 8:55

« Et qui c’est ? » Tiens donc... elle aussi s'intéresserait à mes fréquentations ? Même si au son de sa voix, j'entends bien que cette question est posé dans le but de me "taquiner". Ai-je donc l'air si difficile à caser ? Ouai, bon je suis parfaitement conscient de mon tempérament et de mon côté insupportable, mais je sais surtout que je ne changerai pas de ci-tôt et encore moins pour quelqu'un. Il faudra m'accepter tel que je suis. Et si pour cela je suis donc destiné à finir ma vie seul, qu'il en soit ainsi. De toute façon, je suis un homme bien trop compliqué et instable... autant que l'est ma vie et le fut. Continuant de fixer Hallibel, je me donne tout de même la peine de répondre à sa question, histoire de semer le doute dans son esprit et de la faire mijoter un peu... « Une jolie petite brunette... » Mon regard se fait étrangement insistant. Bon peut-être qu'elle en aura rien à faire, mais peu importe... Après m'être autorisé à critiquer gentiment les espagnols, elle me fit clairement comprendre en un regard que je n'étais pas mieux qu'eux. Cela me fis presque rire... Oui, je suis chiant et j'en serai presque fier encore. Alors qu'eux ne l'assument pas, ou du moins pas tous. Si elle me trouvait chiant, c'est que ce que je m'amuse à lui faire subir l’atteint tout de même. C'est déjà ça... « Qui dont ? Qu’est-ce que ça peut te faire hein ? Dans tous les cas, tu vas critiquer mon choix… » A vrai dire... quand je pose une question généralement je préfère qu'on me réponde clairement et non par une autre question. Je lève les yeux au ciel en soupirant. Ouai, j'allais peut-être me moquer, c'était même certain, mais... Hey, c'est qu'elle commence à me connaître un peu trop bien la demoiselle ! Ne voulant pas user de plus de salive pour elle, mon regard se fit simplement insistant, attendant toujours sa réponse qui, heureusement, ne tarde finalement pas à arriver. « C’est Daisy. L’homme avec qui je parle par message… Je t’en ai déjà parlé… » Sur le coup, je pris sur moi pour ne rien laisser paraître. Premièrement, je ne pensais pas qu'elle allait cracher le morceau et ensuite... ben en faite c'est sur moi qu'elle craque. Ou plutôt, sur Daisy. Ahah si elle savait... Bizarrement, cela ne manqua pas de me flatter. Même si du coup, tout cela risque peut-être de compliquer les choses. « Ahah ouai... le type avec un nom bizarre ! Non... t'es sérieuse ?? » Il fallait bien que je trouve un moyen de noyez le poisson, qui a rester naturel et moqueur. Mais ne voulant pas non plus lui donner envie de pleurer, je repris un air un peu plus sérieux. « Vous ne vous êtes jamais vu pourtant... » Je balaye la cours des yeux durant un instant. Tout ça était vraiment ambigüe, il fallait avouer. Tant pour elle et surtout pour moi... Car lorsque je me met dans la peau de Daisy, c'est mon côté "gentil" disons qui ressort et il est vrai que je prend également beaucoup de plaisir à discuter avec elle, m'inquiétant sincèrement pour elle et ayant pris goût à prendre soin d'elle... Donc le fait de me retrouver face à elle m'est parfois compliqué à gérer. Même si on ne le dirait pas... Heureusement je prend mes différents rôles très à cœur et n'ai pour l'instant aucun mal à gérer les deux. « Si ça se trouve le jour où tu le rencontreras, si jamais ce jour arrive, tu risques d'être déçu... Car bien souvent, on se fait une fausse image des gens. Déjà quand on les a en face de nous, alors quand on les a jamais vu... » J'hausse vaguement les épaules, parlant en partie pour moi bien sûr, sans qu'elle le sache. Imaginant déjà la tête qu'elle ferait si elle apprend un jour que Daisy, c'est moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Lun 18 Nov - 0:14

« Une jolie petite brunette... » Le fait que son regard se fasse si insistant que ça, me fit doucement plisser le nez. Il était sérieux là ? Il le faisait exprès ce n’était pas possible. Inspirant longuement, je ne quittais pas son regard avant de rouler les yeux totalement exaspérée. « Pourquoi tu me regardes comme ça ? Tu n’es même pas drôle. Sérieusement, c’est qui ? » Demandai-je en haussant un sourcil. Il n’avait personne. Au vu de son caractère, qu’elle fille voudrait de lui sérieusement ? Ah, j’étais tout de même méchante là. « Ahah ouai... le type avec un nom bizarre ! Non... t'es sérieuse ?? » Haussant un sourcil, je plissais faiblement mes lèvres. Il n’avait pas un nom bizarre que je sache… Puis c’était surement un surnom, enfin, je présumais… Et puis voilà, qu’est-ce que je disais, il allait forcément se foutre de lui et de moi… Bref, j’étais habituée, c’était du Renji tout craché. D’ailleurs, Renji Daisy… C’était dans le même ton, Renji était tout aussi bizarre. « Vous ne vous êtes jamais vu pourtant... » Il marquait un point, mais ce n’était pas ce qui m’intéressait. Je n’avais pas besoin de le voir pour me sentir bien, juste un message de lui me suffisait amplement. Vraiment. Je me sentais parfaitement bien. C’est sûr que si je pouvais le voir un jour ça serait bien. Peut-être quand je serais plus grande ? Je ne savais pas. Je n’avais même jamais entendu sa voix… S’il faut c’était une fille. Non, mon frère avait bien précisé que Daisy était un homme. « Si ça se trouve le jour où tu le rencontreras, si jamais ce jour arrive, tu risques d'être déçu... Car bien souvent, on se fait une fausse image des gens. Déjà quand on les a en face de nous, alors quand on les a jamais vu... » C’est vrai il avait raison, mais cela ne me concernait pas. Je me fichais royalement de quoi il pouvait ressembler. Des boutons, roux, bégayant, petit, géant, maigre, gros, des dents de cheval, ou dieu sait quoi, c’était Daisy, et je pourrais faire abstraction de tout. Parce que dans la vie, le physique ne faisait pas tout. L’intérieur comptait cent fois plus à mes yeux. Et ça on ne me changera pas sur ce point-là. Ni lui ni personne. « C’est vrai, on ne s’est jamais vu et alors ? Il n’y a que le physique qui compte de toute façon pour toi… alors tu ne peux pas comprendre. Ce que je ressens pour lui dépasse ce stade-là. Je serais toute ma vie reconnaissante envers lui, et qui qu’il soit, quoi qu’il fasse dans la vie, je le soutiendrais, comme il a fait pour moi. » soufflai-je en souriant faiblement. Même si ce n’était pas prêt d’arriver. Je n’osais pas lui dire que je voulais le rencontrer, mais en même temps, je ne voulais pas le forcer pour autant. Ça ne se faisait pas. Inspirant faiblement, je me mordis les lèvres avant de me redresser pour le voir. « Comme si Renji était un prénom normal. Il sonne tout aussi bizarre que Daisy ! Et puis ça fini en i aussi. Alors. » il n’avait pas son mot à dire et puis c’est tout. Croisant les bras sous ma poitrine, je le regardais longuement avant de soupirer. « Il y en encore des choses à faire ? Ou pas ? »



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mer 20 Nov - 9:39

« Pourquoi tu me regardes comme ça ? Tu n’es même pas drôle. Sérieusement, c’est qui ? » Était-elle stupide ? Car plus explicite que je le fus involontairement il y a quelques secondes, tu meurs. Sans même trop m'en rendre compte, je l'avais regardé avec un peu trop d'insistance, au point de quelque peu la déstabiliser tout de même. Légèrement. Elle voulait vraiment savoir sur qui j'avais des vues, mais de l'autre, j'avais l'impression qu'elle se fichait un peu de moi. Chose que j'adooore énormément et encore plus venant d'elle. Je soupire, levant les yeux au ciel. Je lui avais donné un indice très dangereux, elle n'en aura pas deux. Tout du moins... pas pour le moment. Et encore j'ignorai si un jour je lui révèlerai ma véritable identité... Jusqu'à preuve du contraire, tout se passe pour le mieux ainsi et c'était certainement mieux ainsi. Tant pour elle que pour moi. « C’est vrai, on ne s’est jamais vu et alors ? Il n’y a que le physique qui compte de toute façon pour toi… alors tu ne peux pas comprendre. Ce que je ressens pour lui dépasse ce stade-là. Je serais toute ma vie reconnaissante envers lui, et qui qu’il soit, quoi qu’il fasse dans la vie, je le soutiendrais, comme il a fait pour moi. » Même si c'est moi ? J'aurai presque hâte à présent de lui dévoiler que Daisy n'est autre que moi, juste pour vérifier si elle est si honnête que cela... Alors comme ça je suis perçu comme un homme qui ne s'intéresse qu'au physique ? Si elle savait... A mon tour, je souris doucement. J'avais l'habitude qu'on me juge et en cet instant il n'y avait rien de blessant ni de négatif étant donné que c'est exactement l'image que je souhaite dégager afin de camoufler la vraie. « Mais ouii et blablabla... on connait la chanson. C'est ce qu'on dit et pense tous avant le moment crucial... La beauté intérieure ne fait pas tout non plus et est prioritaire chez tout le monde, y compris chez toi. Tu verras... Cela fait partie de la nature humaine... » Ce qu'elle pouvait être naïve. Dans le fond, ce n'était peut-être pas très gentil de ma part d'essayer de lui ouvrir les yeux avec aussi peu de délicatesse, mais ça ne fait pas non plus partie de mon tempérament. « Comme si Renji était un prénom normal. Il sonne tout aussi bizarre que Daisy ! Et puis ça fini en i aussi. Alors. » Mouai... ou en "Y" ça marche également. Aurai-je touché un point sensible ? Cela me flattais de constater à quel point elle prenait la défense de Daisy, de moi. « Il y en encore des choses à faire ? Ou pas ? » Je redresse vivement la tête et balaye la cours du regard. C'est vrai qu'au final notre "pause" a duré plus longtemps que prévu. Un peu trop longtemps même... Je jette un petit coup d’œil à ma montre avant de soupirer à nouveau. « Non... plus rien, que je sache... » Je réfléchis un instant, elle n'aura pas assez travaillé à mon goût aujourd'hui. Il fallait tout de même que je reste un minimum cruel avec elle, sinon elle finirait presque par me marcher sur les pieds. La regardant un instant, un petit sourire sournois se dessina aux coins de mes lèvres. « Quoi que... tu peux t'occuper de toutes les poubelles du local. Et après ça, tu me recopieras cinq cents fois "je ne dois pas me moquer du prénom de mon maître"... » Insistant bien sur le mot "maître". Mon sourire s'agrandit un instant, me moquant gentiment à mon tour. « Et on se grouille ! J'ai pas toute la journée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R. Hallibel Snezava
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 30.03.94
✔ METIER : Etudiante en droit
✔ CUPIDON : Amoureuse, mais non, mais si, mais non, mais ... je suis perdue ok ?
✔ SURNOMS : Hal' ; Babibel ; Kiki : Lili : Bibine : Ru' et tant d'autre
✔ CHOSES A FAIRE : - Étudier
- Laver mon studio
- Tuer Renji
- Envoyer un sms à Daisy
✔ CITATION : "Si ce jour-là, je ne t’avais pas connu, je pense que je n’aurais pas autant souffert. Je n’aurais pas été aussi triste, Je n’aurais pas versé tant de larmes. Néanmoins, si je ne t’avais pas connu, je n’aurais pas connu tant de bonheur, tant de gentillesse, tant d’amour, tant de chaleur, je n’aurais pas connu ce sentiment de bien-être. Est-ce que tu vas bien ? Moi... je suis toujours amoureuse du ciel."

© CRÉDITS : noway
★ AVATAR : Kristen Stewart
✔ PSEUDO : Nelliel
€ EUROS : 8321
✔ MESSAGES : 61
✔ ANNIVERSAIRE : 31/10/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 02/01/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Mar 26 Nov - 14:16

« Mais ouii et blablabla... on connait la chanson. C'est ce qu'on dit et pense tous avant le moment crucial... La beauté intérieure ne fait pas tout non plus et est prioritaire chez tout le monde, y compris chez toi. Tu verras... Cela fait partie de la nature humaine... » Et lui restait clairement un homme et voulait toujours avoir raison, ni plus ni moins. C’était ce que je voyais pour le coup. Il ne fallait pas me contredire pour le coup, il voulait avoir raison, alors qu’il était clairement prouvé que tout le monde ne jugeaient pas sur ce genre de critère. Si la majorité des gens le faisaient, ça n’était pas la globalité, il ne fallait pas pousser mémé dans les orties non plus… Mais c’était Renji, on ne le changerait pas comme ça de toute façon… « Et toi tu restes bien un homme à vouloir avoir raison. Peut-être que tu as raison, et c’est surement vrai, la plus part font ça, mais il y a des gens qui ne sont pas comme ça… Je me fiche de tout ça… Ce que j’éprouve pour lui est bien plus fort… Peut-être que je me trompe, peut-être que je vais rencontrer une autre personne qui volera mon cœur, je n’en sais rien, et le jour où ça m’arrivera je ne sais pas. Fin bref. » je n’avais pas forcément envie de rester là à débattre. Car si jamais ça arrivait, ça voudrait dire que je ne tenais pas à Daisy… Et ça, au fond ça me brisait un peu le cœur. Par la suite je lui demandais s’il restait quelque chose à faire … J’avais qu’une envie. Partir. « Non... plus rien, que je sache... » Eh bah tant mieux, j’avais qu’une envie c’était de rentrer maintenant et de me jeter sur mon lit pour dormir, oui simplement dormir. Pas manger ou autre connerie du genre, non juste dormir. Dormir car j’en avais foutrement besoin. « Quoi que... tu peux t'occuper de toutes les poubelles du local. Et après ça, tu me recopieras cinq cents fois "je ne dois pas me moquer du prénom de mon maître"... » Ce mec était le diable incarné, il était possédé ou alors je ne savais pas, mais il avait le don de briser mes rêves et de me foutre les nerfs. Il ne pouvait pas me laisser tranquille non ? Pas une petite fois ? Depuis qu’il était entré dans ma vie j’avais l’impression d’être exploité. C’était normal ou bien ? « Et on se grouille ! Je n’ai pas toute la journée ! » Passant ma langue sur mes lèvres je lui lançais un regard plus que noir avant de brièvement fermer les yeux pour tenter de contrôler la colère qui montait en moi. Ce type allait avoir ma peau un jour c’était sûr et certain même. « J’ai autre chose à foutre qu’à recopier tes phrases, on est plus au primaire, grandit un peu. » crachai-je avant de partir en direction du local pour m’occuper des poubelles. Les vides et changer les sacs poubelles, génial, tout ce que j’aimais. Ça puait le cadavre en plus… Soupirant longuement, je me grattais la tête avant de prendre mon téléphone pour envoyer un message à Daisy. Rapidement je me mis à pianoter sur le clavier avant que l’autre ne m’engueule. « Je suis armée d’une patience à toute épreuve Daisy. Parfois, je me demande pourquoi on teste mes limites comme ça. Ais-je fais quelque chose de mal dans une autre vie ? » l’envoyant je soupirais. Je me le demandais, peut-être que dans une autre vie j’avais été mauvaise oui… Je n’avais clairement pas de chance… Mais le sort en était ainsi, et le destin aussi…



Quelque soit le souvenir, je veux le garder dans mon coeur et y croire ! Je veux penser qu'aucun souvenir ne mérite d'être oublié. Je veux devenir un jour assez forte pour les surmonter, et surmonter plus encore, faire en sorte qu'ils deviennent des souvenirs précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renji G. Nguyen
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 04/05/1981
✔ METIER : Gardien de l'Université & Hacker pour le Gourvernement
✔ CUPIDON : Ahah l'idiot en couche culotte qui tire des flèches à tout bout de champ ? Ouai j'vois à peu prêt... et alors ?
✔ HUMEUR : Mode Pervers #ON#
✔ SURNOMS : Ren' - Daisy
✔ CITATION : « La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. »

© CRÉDITS : Bazzart & Tumblr.
★ AVATAR : Jared Leto
✔ PSEUDO : Psyko'Tik
€ EUROS : 8316
✔ MESSAGES : 33
✔ ANNIVERSAIRE : 22/08/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 15/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   Jeu 5 Déc - 1:34

« Et toi tu restes bien un homme à vouloir avoir raison. Peut-être que tu as raison, et c’est surement vrai, la plus part font ça, mais il y a des gens qui ne sont pas comme ça… Je me fiche de tout ça… Ce que j’éprouve pour lui est bien plus fort… Peut-être que je me trompe, peut-être que je vais rencontrer une autre personne qui volera mon cœur, je n’en sais rien, et le jour où ça m’arrivera je ne sais pas. Fin bref. » Eeet... oui, je suis et resterai toujours un homme que voulez-vous. Qui plus est hors norme, complètement pas comme les autres. Que demander de plus ? Il n'empêche, que ce qu'elle dit me rassura dans mon fort intérieur. Elle avait une bonne mentalité et n'était pas tombé dans mon piège. C'est ce que son père aurait voulu. Cependant... je vis aussi que Daisy, alias moi-même, avais réellement une grande place dans son cœur, plus grande que je ne l'aurai imaginé. Ce qui ne manqua pas, mine de rien, de me faire un certain effet. C'était stupide, carrément. Mais vrai. Malgré tout, la séance de torture était encore loin d'être terminé pour elle. Un jour, elle me le fera payer, je le sais. Surtout si un jour elle vient à découvrir que je suis Daisy. Là, ce n'est pas que de l'amour qu'elle risque de ressentir. Je n'ose même pas y penser d'ailleurs... Sadique que je suis, je compte bien profiter du rôle et de l'emprise que j'ai sur elle pour le moment. Au lieu de l'autoriser à se reposer et à rentrer chez elle pour se la couler douce, je l'invite à s'occuper des poubelles juste avant. Une tâche pas très gratifiante, mais nécessaire au bon fonctionnement de... Oh puis en faite, on s'en fiche. Je la laisse partir en direction du local, sans même prêter la moindre attention à ce qu'elle vient de répliquer. Il vaut mieux pas pour elle d'ailleurs, mais... il faut avouer que son répondant et son culot me plait de plus en plus, étrangement. Pourtant, ça devrait plus me foutre en boule qu'autre chose. Bref, tout en la surveillant d'un œil, je termine de réparer le banc que j'avais commencé à faire tout à l'heure, mais pas encore terminé à cause de sa venue. Et... surtout du fait que j'ai décidé de manger pour la narguer. M’enfin, bien faire mon boulot ici n’était pas ma priorité. Une fois encore, je fus interrompu par mon téléphone portable, qui vibra dans la poche de mon pantalon. Posant une main sur celle-ci, je lève discrètement les yeux et comprend que c’est un nouveau message d’Hallibel lorsque je la surprends en train de ranger son téléphone. M’assurant qu’elle ait bien le dos tournée, je lis furtivement son message. « Je suis armée d’une patience à toute épreuve Daisy. Parfois, je me demande pourquoi on teste mes limites comme ça. Ais-je fais quelque chose de mal dans une autre vie ? » Heureusement que c’est moi qui reçois ce genre de message, sinon je me ferai vraiment passer pour le type le plus cruel et monstrueux qui soit. C’est qu’elle me fait presque de la peine, très sincèrement… Je soupire un instant, avant de lui faire signe. « C’est bon ! Rentre chez toi petite morveuse, avant que je ne change d’avis ou… que je ne te demande d’exécuter d’autres ordres… » Un haussement de sourcil et le sourire pervers qui va avec, je lui tourne finalement le dos tout en retirant mes gants et sortant une autre cigarette de ma poche pour la placer juste au dessus de mon oreille droite. Il me semble l’avoir suffisamment faite souffrir pour aujourd’hui, il ne faudrait pas non plus que je l’a détruise, c’est loin d’être mon objectif mine de rien. On ne dirait pas comme ça, mais c’est pourtant bien vrai. Mon téléphone portable toujours en main, je prends le temps de répondre à son message tout en marmonnant le message entre mes lèvres. « Ta patience te sera un jour récompenser, Hallibel, je peux te l’assurer. Et toute ta vie sera semé d’embûche, mais c’est en partie cela qui te rendra plus forte que tu ne l’es déjà. J’ai confiance en toi et en ta force de vivre. Tu es une battante, le genre de personne qui réussira toujours à aller au bout de ses envies, de ses rêves. Même si cela prendra peut-être du temps, tiens bon. Je suis là. » Je fixe un instant mon téléphone, avant de finalement envoyer le message. Jamais je n’avais encore songé à cela, mais peut-être que moi aussi un jour je devrai en arriver à surmonter une embûche et de taille. Celle de la vérité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un maitre pervers perverti toujours son élève. ft Renji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: Allo BarceloneLes rues et ses mystères :: Sant Marti, le quartier :: Université Pompeu Fabra-