AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 Un cadeau tombé du ciel : Je suis virée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Un cadeau tombé du ciel : Je suis virée !   Sam 11 Mai - 5:33


Cousin et cousine




Bonne nouvelle ! Je suis virée !



Nous étions le 11 mai 2013 et Calipso L.Ramos était en train de littéralement défoncer l’interphone de l’immeuble ou semblait vivre paisiblement son cousin. « Allez Juan ! Répond moi non d’une pizza sans fromage ! » Mais pour comprendre comment Calipso en était arrivé là il fallait voir un jour plus tôt.

Cali était alors encore au travail à vadrouiller de pays en pays dans sa charmante tenue d’hôtesse de l’air quand le drame arriva. Pendant l’intervention pour apprendre aux gens comment se servir des appareils respiratoire et des gilets de sauvetages la jeune fille se trompa dans les indictions. Une honte, s’il y avait eu un accident les passagers se seraient alors retrouvés avec le bras gauche dans la manche droite et le bras droit dans la manche gauche. Cette faute impardonnable dans le monde des hôtesses de l’air (Dieu qu’elles sont snobs) fit le tour de l’avion pour arriver par bouche à oreille à celle de son patron. Ce n’était pas la première faute de ce style de l’espagnol, depuis trois mois Cali avait renversé de l’eau sur un client (la faute aux turbulences…), mis sa jupe légèrement sur le côté au lieu de droite, enlevé ses chaussures qui lui faisaient mal aux pieds pendant une zone de turbulence et plein d’autres fautes qui en s’accumulant eut raison de son renvoi. En sortant du bureau de son patron Cali eu un grand sourire et elle remercia son patron. LIBRE, elle était libre. Elle savait exactement ce qui lui restait à faire. Retrouver Juan.

Ce fripon avait osé la laisser seule à la maison pour profiter de Barcelone et le pire dans tout ça c’était qu’elle n’avait eu le droit à AUCUNE carte postal de la nouvelle ville de son cousin. Ceci était honteux elle comptait bien remettre les points sur les i, face à face et emménager avec lui potentiellement… Il ne lui fallut un peu moins de 24h pour trouver un avion, faire sa valise, préparer le reste qui viendra en carton par la poste et voler jusqu’à son cousin. Elle avait pris soin de prendre un avion conduit par la ligne où elle travaillait et par chance c’était Susie la pouf qui travaillait à ce moment-là. Elle eut l’honneur de lui dire qu’elle avait toujours détesté sa voix et que travailler avec elle était un supplice. Soulagé elle prit place dans l’avion. Dans quelques heures elle retrouvait Juan.

Ce qui nous ramène à maintenant, ou Cali s’efforçait de détruire l’interphone attendant impatiemment que Juan daigne lui répondre. « JUAN ! ». Elle avait tellement hâte de lui annoncer qu’elle était virée. Les gens se retournaient en l’entendait beugler ainsi le nom de son cousin, mais que voulez-vous Calipso n’avait rien d’une jeune fille très discrète.


© los vecinos ©
Revenir en haut Aller en bas
Juan D. Pepperoni
avatar
DISCRET
◗ je connais mon appart
Aides le forum, votes DISCRET◗ je connais mon appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 24 janvier 1986
✔ METIER : En recherche !
✔ HUMEUR : Fêtard !!!
✔ SURNOMS : Monsieur Pizza, Juan Pizza, Ju' d'orange Damon LaPizza, Juanito, ...
✔ CITATION : El tiempo es el nuevo tiempo.

© CRÉDITS : Cliko
★ AVATAR : Jensen Ackles
✔ PSEUDO : Cliko
€ EUROS : 13656
✔ MESSAGES : 284
✔ ANNIVERSAIRE : 11/01/1993
✔ AGE : 25
✔ INSCRIPTION : 19/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Un cadeau tombé du ciel : Je suis virée !   Lun 20 Mai - 3:23






Cousin et cousine









Mais... Qu'est ce qu'elle fout là ? O_o




Ce jour là, Juan avait beaucoup de choses à faire, entretien pour un job, kiné, lessive, courses, et son entrainement journalier au Kung Fu. Cela s'annonçait être une journée totalement folle et pressante. Tout d'abord, la matinée où il alla à son entretien pour décrocher un job de cuisinier dans un grand restaurant de Barcelone, qui ne résultait qu'à un énième refus. Il avait vraiment du mal à trouver du boulot car les chefs attendaient de lui qu'il soit bête et discipliné en faisant les recettes du chef principal, mais étant trop créatif, il se faisait jeter car il mettait trop de touche personnelle ou changeais complètement la recette. Les chefs aiment pas les innovations de leurs recettes qu'ils considèrent déjà parfaites... Malgré ça, Juan était un battant et n'abandonnait jamais, quand il voulait quelque chose, il patientait seulement et faisait en sorte de tout faire pour que l'ait. M'enfin, cette motivation était un peu son défaut, il n'abandonnait aussi jamais dans le domaine de l'amour...

Bref ! Il se rendait chez le kiné pour rééduquer sa jambe et l'assouplir. Cette foutu jambe qui s'était fait perforée par une balle pendant une prise d'otage dans un bus il y a quelques semaines, mais après s'être fait opéré, il avait un peu perdu de sa souplesse et cela l'handicapait beaucoup pour sa pratique des sports de combat. Le kiné le manipula de telle sorte que sa blessure soit étirée et que les chairs neuves reprennent de l'élasticité. Après la séance, retour à la maison, il devait absolument rentrer pour lancer à lessive avant pendant qu'il préparait à manger. Une fois arrivé à l'immeuble, il grimpa les marches en trottinant pour faire un peu d'exercice pour rentrer chez lui. 12h, il était dans les temps. Il arriva à la dernière marche quand son pied la raccrocha, retenant le reste du corps, s'étalant de tout son long sur le sol du 5ème étage. Sa tête se releva en faisant une mou dégoûtée... Sa journée avait bien commencée, sans gaffe, sans problème, sans conneries... Et là, BAM ! Une chute... Juan se releva mais sentit une douleur à son ancienne blessure et serra les dents. " Merde, manquait plus que ça... " pensa-t-il. Traînant sa jambe jusque chez lui, il arriva devant sa porte et sortit ses clés, clés qui lui échappèrent des mains... " C'est bon, c'est la journée ! " lança-t-il en levant les bras. Le Pepperoni était quelqu'un de très joyeux et content de ses conneries d'habitude, mais sa blessure le rendait un peu colérique parfois... C'est pour cela qu'il grognait en ramassant ses clés et claquait la porte derrière lui.

Une fois à l'intérieur, il se vida les poumons en expirant afin de se calmer, il aimait pas se sentir sur les nerfs, peut être que la lessive lui permettrait de décompresser un petit peu. Il alla dans sa chambre afin de récupéré le contenu de son panier à linge et retourna et repartit dans le couloir, les mains pleines. Alors qu'il arrivait aux premières marche de l'escalier, la sonnerie de l'interphone sonnait chez lui mais il ne l'entendit pas... Arrivant au hall pour aller à la laverie, Juan entendait un bruit de fou venant de la porte d'entrée. " Putain, mais quelqu'un essaye de violer la porte ou quoi ?! " Lâcha-t-il alors qu'il regardait vers la porte. Non... Cette forme familière... Cette voix... Ce petit brin de femme qu'il connaissait depuis longtemps...

Le Pepperoni couru vers la porte avec son gros paquet de linge alors qu'au fur et à mesure qu'il approchait de la source du boucan, il entendait appeler son nom. Un large sourire de joie se dessina sur le visage du cousin qui dormait en lui depuis si longtemps. Oui, cousin, la jeune femme qui frappait était sa cousine Cali, et il l'aimait plus que tout au monde, c'était un peu la seule famille qui lui restait en même temps ! " J'arrive ! " cria-t-il pour qu'elle se calme. De joie, il lâcha la boule de linge et continua à courir, sauf que le coton n'était pas d'accord avec lui... Se prenant les pieds dans un tee shirt, il perdit l'équilibre et plongea la tête la première contre la vitre à côté de la porte de la porte. Collé contre la vitre, il appuya péniblement sur le bouton pour ouvrir la porte à Cali... Quelle arrivée grotesque...



© los vecinos ©




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: Un cadeau tombé du ciel : Je suis virée !   Mar 11 Juin - 0:09


Cousin et cousine




Bonne nouvelle ! Je suis virée !



Quelques minutes plus tard quelque chose apparue à la fenêtre de la porte et Cali pouvait enfin arrêter de détruire l'interphone, car la silhouette qui avançait à l'aveuglette lui paraissait étrangement familière. La silhouette fut reconnue rapidement et en même temps Cali ne connaissait pas beaucoup de personnes qui vivait à Barcelone et en particulier dans cet immeuble. C'était bien Juan ! Cet idiot l'ayant reconnu quelques secondes plus tard couru vers la porte pour lui ouvrir et vu l'étendue de la course cela n'allait pas être du gâteau. Cali lâcha un soupir en voyant d'avance cette course mal se finir et puis .. BINGO.

Juan se retrouva sans que Cali ne sache l'expliquer étalé la joue contre la vitre après une somptueuse course qui comme elle l'avait prédit ce finit mal. Enfin mal pour lui, car dans un dernier geste avant l'agonie Juan lui avait ouvert la porte. La brune et sa valise fit alors leur entrée.

« Tu m'épateras toujours cousin, tes entrées sont de plus en plus fracassante, littéralement ! » Elle tira Juan par le bras pour l'enlacer avant de jouer son rôle de petite cousine un peu chiante. Après l'avoir lâché elle s'écria. « B'Alors ? On déménage dans une ville fabuleuse sans m'envoyer la MOINDRE carte postal ? Tu n'as aucune excuse. Alors, cet appartement il est où ? En haut ? Tu as un assesseur j'espère ! » Elle zieuta ensuite le bac à linge sale. « Oh. Parfait ! Tu as toujours de bonnes idées ! » Elle ouvrit sa valise et en sortie une petite poche de vêtements elle vida dans son panier. Cali était un genre de fille particulier à elle toute seule. Elle donnait l'impression d'avoir plusieurs Cali en face de soi, elle avait ses pensées qui se confondaient dans son esprit et pouvait changer de conversation tous les 30 secondes selon ce qu'elle voyait ou entendait. C'était un vrai bout en train !

© los vecinos ©
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: Un cadeau tombé du ciel : Je suis virée !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un cadeau tombé du ciel : Je suis virée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ange tombé du ciel ? Soft Fury présentation
» Un ange tombé du ciel
» [18+] Un oiseau tombé du ciel
» "Quelqu'un comme toi n'est pas tombé du ciel..." [Terminée]
» Le seau tombé du ciel [Donald et William]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: On va jouer Là ou l'on peut se reposer :: Corbeille pour les rp's non achevés-