AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 Little party never kill nobody ~ Wearl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Little party never kill nobody ~ Wearl   Jeu 19 Sep - 22:26

Ces discussions que nous avions eu Pearl et moi, un peu à cœur ouvert en laissant notre ressenti s'évacuer ça avait l'air de porter ses fruits. En tout cas je voyais du mieux à l'ambiance entre nous, même s'il fallait être honnête nous nous croisions plus que nous ne passions vraiment du temps ensemble. Je savais que ma meilleure amie s'enfermait un peu plus dans son boulot histoire de s'occuper l'esprit et moi-même j'avais eu beaucoup de travail. Cependant de mon côté c'était parce qu'un événement important allait avoir lieu au Casino, l'équipe de sécurité devait donc mettre tout en œuvre pour que les choses se passent bien et ça c'était mon boulot !
Un gala de charité était organisé chaque année à cette époque de l'année, une soirée très sélect et classe comme j'en avais vu des centaines s'organiser lorsque j'étais à Vegas. Je n'étais pas vraiment impressionné ça ressemblait à ce que j'avais déjà vu, ce à quoi je m'étais déjà confronté quand Pearl et moi bossions ensemble au Bellagio. Je repensais parfois à cette époque et il m'arrivait de me dire que c'était il y a des lustres.
Je faisais parti des employés privilégiés qui bénéficiaient d'une invitation officielle à l'événement en ayant la possibilité d'être accompagné. Je n'avais pas vraiment mit longtemps à me décider pour savoir à qui j'allais proposer de venir à ce gala. Alors un soir où Pearl et moi étions rentrés pas trop tard, que nous avions pu dîner ensemble je lui avais proposer de m'accompagner, elle avait une semaine jour pour jour pour trouver la tenue parfaite pour l'occasion.

Il était presque vingt heures, j'étais resté au Casino pour régler quelques derniers détails et je m'étais préparé là bas en prévenant Pearl de m'y rejoindre pour le gala car je n'allais pas rentrer à l'appartement. Un peu nerveux que tout ce passe bien, autant pour la soirée et son déroulement que avec ma meilleure amie, j'attendais devant le Casino en jouant sur mon Iphone. Je n'étais pas le seul mec en smoking bien apprêté qui était là à attendre, heureusement. Il y avait déjà du monde et les invités ne cessaient d'arriver.
Mon smartphone m'informait de l'arrivé d'un nouveau sms, c'était Pearl qui venait d'arriver. Je relevais la tête et la cherchais du regard, pas simple dans la foule qui se densifiait de plus en plus mais nous allions bien finir par nous trouver et pour ça quoi de mieux que « T'es où ? » envoyé par sms.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Ven 20 Sep - 1:51

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
La vie vous prends par derrière alors que vous voulez courir pour avoir un peu de temps afin de prouver à votre meilleur ami que vous supportez encore 5 minutes en sa présence mais le boulot vous rattrapes. Cette routine de café, sandwich et petit cupcake qui vous bouffent totalement. L’horaire devenait important et il fallait avouer que je le voulais bien même si je m’étais lancée dans l’idée de tenter d’happer son cœur mais je n’étais tellement pas certaine de ce qu’il valait mieux à faire. Le devais-je ? Ne risquais-je pas de bruler à mon propre jeu ? Avais-je réellement un truc à perdre à tenter ? On dit souvent que qui ne tente rien n’a rien mais j’étais tellement hésitant. Je le suis encore, ce soir, alors que je me regarde dans une glace depuis 3 heures maintenant. Prête ? Je l’étais depuis un bon moment. Au fin fond de ma chambre loin des petits chinois et des petits africains, je me regardais dans cette robe que j’avais achetée. Voilà une semaine que je préparais cette soirée enfin non, je préparais surtout mon look pour cette soirée. J’avais tentée de mettre le paquet et ne pas sembler comme la Pearl qu’il connait. Cette Pearl qui ne peut dans le fond plus le surprendre. Je ne changeais pas souvent de styles enfin tellement habituée à devoir être bien habillée au Bellagio que j’avais déjà écumée toutes les robes des couturiers. Cette fois ? C’était une robe de bal et bien que j’en aie déjà portée dans ma vie, elle semblait tellement différente des autres. Magnifiques mais aussi tellement discrète dans un sens ce qui était loin d’être mon habitude. Je me sentais un peu comme dans ce dessin animé ou cette princesse de Russie, une Romanov débarque dans une belle robe. Oui, en gros dans mes rêves… je me voyais dans cette scène avec William. Ou pas, j’étais censée et je savais que je rêvais tout simplement éveillée. Je n’allais cependant pas hésiter toute la soirée car arriver en retard ? Cela serait pire que de ne même pas y aller ou y aller en suivant mes plans. La séduction. Mais punaise, vous avez déjà séduit votre meilleur ami qui vous connait par cœur ? Très difficile à part toutes les choses dont j’avais l’habitude. Bon allez, courage. Je me mettais alors en route pour aller au Casino. Je n’avais jamais encore mis les pieds dans ce casino et pourquoi ? Je ne voulais simplement pas ça. J’inspirais doucement en me sentant tellement stupide alors que j’entrais dans le bâtiment. Autant dire que j’aurais l’air réellement ridicule s’il me regardait comme un torchon en se demandant ce que je fichais dans une robe de Cendrillon. Peut-être voulais-je nettoyer le sol ? Maniaque comme je suis, je le pourrais mais non. Je regardais simplement autour de moi en entrant. Je prenais aussitôt mon téléphone pour le prévenir alors de mon arrivé. Et pourquoi je ne m’étais pas contentée d’arriver derrière lui et poser ma main sur mon épaule ? Je me retrouvais surtout face à une foule de pingouin. Tous en costume et il semblait y avoir plus d’hommes que de femmes en ce moment. Peut-être attendaient leur Jane. Tous des Tarzans. Mais là, je ne trouvais pas de réseaux. Une fois mon sms envoyé, je devais aller me balader dans la salle, en haut des escaliers même, la main en l’air. Mon portable déconnait par moment et surtout par ce qu’il avait rencontré mon ami : mur. J’inspirais une fois qu’il fut envoyé et restant comme une abrutie à trouver un réseau dans la salle bondé car on ne sait jamais s’il répondait. Je le voyais alors enfin l’aperçu, il était de dos mais je pourrais reconnaitre son dos sur le bout des doigts. J’avais passée tellement de temps à l’étudier en 20 années surtout. Il le faisait et ça laissait ma sonnerie ridicule d’un bruit de canard se faire entendre par les invités autour de moi. Deux. Je leur fis un sourire gêné en répondant. « Derrière toi ! », écrivais-je alors de quelques mots avant de refaire le même cinéma pour envoyer l’sms. Piouf. Il était envoyé mais il fallait que j’aille réellement derrière lui maintenant car bon, je l’étais mais j’avais l’air d’une banane à chercher une barre de réseau. J’inspirais en descendant les quelques marches qui pourraient me mettre derrière lui et y allant. Je paniquais. C’était un peu comme si j’ignorais comment il allait réagir en me voyant ou même s’i se rendrait compte de quelques choses. De toute manière, je me battais pour rien. Il n’allait voir que sa meilleure amie dans une robe de bal. Normal, quoi. Et punaise aussi pourquoi moi ? Pourquoi il m’avait invité moi pas une de ses copines écervelées qu’il aurait pu conduire à une chambre pour une nuit torride. Je n’en savais rien. J’inspirais doucement en le regardant alors, me contentant même de lui sourire. Ce beau sourire presque charmeur. Oui, il ne fallait pas que je laisse mon but échapper à la situation. Je devais le séduire et j’y comptais bien. Et là, je m’avançais légèrement vers lui car il le fallait bien, non ? Je le regardais dans les yeux en gardant ce sourire. « Tu m’as trouvée ! », et oui en plus ? Je priais pour qu’il ne m’ait pas vu chercher mon réseau car niveau séduction, zéro pour ça. « Je ne suis pas en retard ? », rajoutais-je bêtement pour ne pas avoir la sensation de lui avoir coupée le sifflet. J’étais tellement stressée que je ne savais même plus quel était mon nom. C’est pour dire.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Ven 20 Sep - 8:13

Je cherchais toujours Pearl du regard devant le Casino, sans succès je décidais donc de rentrer en pensant qu'elle était peut-être allée directement à l'intérieur vu que je n'avais pas précisé où est-ce que je l'attendais. Je me faufilais parmi d'autres hommes en costard et faisait attention de ne pas marcher sur le bas des robes de soirée des femmes. Tous le monde était sur son trente et un, difficile de s'y retrouver surtout que je n'avais aucune idée de la tenue qu'elle portait. Mon portable vibrait à nouveau, Pearl était derrière moi je me retournais donc et la voyait tout de suite. Un sourire étirait mes lèvres, sa robe lui allait vraiment très bien et j'adorais le choix de cette tenue, la couleur, la forme ça la mettait en valeur. Sans aucuns doutes j'allais faire des envieux d'être accompagné par ma meilleure amie, encore plus que d'habitude et j'y éprouvais une certaine fierté je dois l'admettre. « Ouais je t'ai trouvé... Enfin je crois que c'est plutôt toi qui m'a trouvé en fait. » répondais-je bêtement alors qu'on se foutait pas mal de qui avait trouvé l'autre. Je secouais la tête à sa question « Non non c'est parfait, t'es à l'heure. » le sourire ne me quittait pas « Bon bah on va dans la salle du buffet ? » je lui offrais mon bras pour que nous y allions tous les deux « Tu vas faire la connaissance de quelques uns de mes collègues. ».

J'avançais avec Pearl en slalomant parfois entre d'autres invités qui s'arrêtaient pour se saluer et discuter. Je me dirigeais vers un groupe de collègues non loin du buffet, je présentais Pearl comme ma meilleure amie et colocataire content de pouvoir la présenter mais aussi qu'elle puisse en savoir un peu plus sur qui travaillait avec moi. « Je vais chercher à boire. » disais-je à ma meilleure amie avant de m'éloigner vers le buffet, Pedro un collègue me suivait dans le même but. Nous arrivions à proximité de la table où l'on servait du champagne mais il fallait attendre un peu avant d'y accéder « Ta meilleure amie, hein ? Tu te l'envoie ? » surpris je le regardais avec un certain mécontentement « Hey parle pas comme ça d'elle. » il se mettait à rire et je ne comprenais pas pourquoi « Oh... je vois elle te résiste, c'est bien la seule c'est ça ? » je m'avançais vers la table en levant les yeux « Pas du tout ! Elle serait pas contre... » répliquais-je en terminant ma phrase un peu plus bas, Pedro riait d'avantage « Si je te connaissais pas depuis quelques mois, je te penserais gay là ! » je riais un peu de manière forcée « Très drôle ! Je la respecte trop c'est tout. » ce fût son tour de lever les yeux avant de prendre plusieurs coupes de champagne. « Mais pas de commentaires, s'il te plaît. » il hochait la tête et je savais qu'il n'allait pas dire de conneries du moins je l'espérais vraiment, et il valait mieux pour lui qu'il se taise sur le sujet. Je prenais moi aussi à boire et rejoignais tout le groupe, tendant une coupe d'abord à Pearl en lui souriant « A cette soirée où on va manger à l’œil ! » nous trinquions tous ensemble et j'avais le sentiment que nous allions passer une très bonne soirée. Je buvais une gorgée de champagne et regardais à nouveau ma meilleure amie « Au fait ta robe est vraiment jolie. » et par extension elle aussi ça allait de soi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Ven 20 Sep - 9:40

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Parfois… vous voulez juste dire… Hum hum… j’étais stressée et ça c’était un fait mais lui, c’était quoi son excuse pour se perdre dans qui avait trouvé l’autre ou pas ? Hum. Il était bizarre dans un sens et je ne savais pas sur quel compte mettre sa bizarrerie ou alors cherchais-je le bizarre ou il n’y en avait pas ? Pourtant c’était bizarre car avouons-le, je me suis faite belle pour séduire mon meilleur ami ce qui n’est pas vraiment d’une logique. Oui, je suis folle et alors ? Je suis folle de lui peut-être bien. Et merde, le saligot. Il m’avait dans ses filets comme toutes les nanas qu’il drague sans même bouger le petit doigt. Quel exemple de féministe. Une vrai cruche. Et pourtant. Je souriais, un peu nerveuse en l’écoutant dire ses trucs louches. Je ne réagissais pas car oui… qui avait trouvé l’autre était comme ce petit jeu de qui raccrochera en premier le téléphone que font les ridicules couples amoureux. Stéréotype, bonjour. Bon, un peu de sérieux, il fallait que je reste calme et là ? J’étais peut-être en retard ? Non en fait, je savais que j’étais à l’heure mais j’ignorais quoi dire pour me sortir de cet état. On dirait presque une ados à son premier rencard, il fallait que j’arrête. Mince, ce n’était même pas un rencard ou alors je n’étais pas au courant et même si ça le serait… et merde, ça serait bizarre. Bon chut, respires. Il me confirmait que j’étais bien à l’heure, soulagement d’un coup, je soufflais légèrement. « Ouf ! », lâchais-je d’un ton légèrement plaisantin comme si je me moquais en quelques sortes de moi-même mais c’était le cas. Je me sentais tellement bête à agir ainsi même s’il ne devait rien voir car je m’efforçais à garder mon stress… dans ma tête. Et bah dis-donc et si je vous dis qu’elle pourrait exploser ? J’hochais la tête à sa proposition alors que j’acceptais son bras en me disant que mince ce geste était tellement galant mais punaise, c’était attirant. Dans ma tête, je voulais le tuer car sans s’en rendre compte, il me charmait encore plus et je me sentais encore plus idiote d’être charmée par des gestes tellement naturels pour lui. Mais bon, chut. Calme. Il fallait que j’arrête de le voir comme un homme mais comme un meilleur ami tout en tentant de le séduire pour le bien de ma libido même si cela ne serait pas le mot qui conviendrait. Cela me faisait un peu bizarre de rencontrer ses collègues, j’avais tellement prise cette vieille habitude de bosser avec lui que j’avais parfois du mal à m’imaginer son boulot. Le Bellagio et mon job me manquait tellement, je ne me sentais pas moi-même loin de cette ancienne responsabilité. J’adorais le Chocothé mais voilà. Un boulot qui définit ce que nous sommes nous correspond bien mieux que celui que vous prenez pour vous prouver que vous pouvez le faire. C’était toute la différence que je n’arrivais pas à compiler mais me retrouver dans ce casino m’aidait à m’en sentir plus proche, plus nostalgique à la fois. Bon, penser à tout ça me rendait un peu plus sereine tandis qu’il me guidait. « J’espère qu’ils ne mordent pas ! », disais-je en plaisantant et lui offrant un beau sourire. Oui, souris et parait moins stressée. Parfait. Je m’en sors bien non ? Enfin j’espère et l’humour sauf de tout. Oui, tout en humour. Ou tout en amour ? Telle est la question. J’avançais, accrochée à son bras tel un koala. Je me faisais petite entre la foule pour ne pas vraiment bousculer les gens, je me contentais juste de le suivre cependant, j’étais un peu embêtée sous cette foule. Je voulais juste regarder ceux qui pourraient être armés ou sans confiance mais nous arrivions au buffet. Il y faisait plus calme sauf pour ce petit groupe. Je ne savais pas réellement comment j’allais me comporter. Aux premiers abords, la folle parano pouvait être timide. Espérons que j’arrive à me décoincer mais si ça le charmait ? Alors hop, soyons a plus sociable des perles de Barcelone et ouais. Rien que pour lui. Je souriais pendant les présentations, faisant preuve de ce charme dont je pouvais faire pointer le bout de son nez… la légèreté. C’était ce qui me gagnait au café. La simplicité d’une femme qui ne se prend pas la tête alors que dans le fond, c’est pire qu’une prise de tête dans ma caboche. Enfin là, calme. Je devais l’être et le rester. Je souriais en hochant la tête alors qu’il disait aller chercher à boire. « Ok ! », je restais là , au début sans trop parler mais papotant aussitôt par la suite avec une femme. Elle était un peu plus âgé, rousse et apparemment bossait avec eux. Surement trop âgée pour être une de ses conquêtes ce qui me rassurait enfin j’espérais. Elle semblait sympathique et apparemment connaissait le café, elle disait m’avoir déjà vue là-bas. Nous papotions en fait de tout et de rien, surtout de tout. En même temps, j’avais pris une petite assiette sur le buffet en goutant par moment quelques petites toast dont un aux lentilles de mer. Bon le caviar même si je ne savais pas s’il était « vrai » ou si c’était des faux. Je sursautais doucement en le sentant approcher alors qu’il m’avait un peu eue de surprise sans s’en rendre compte surement. Stressée ? Moi ? Mais non. Je prenais la coupe qu’il me tendait en souriant. « Merci ! », disais-je alors de toute politesse sans quitter ce sourire charmeur ou les yeux des yeux même si je n’étais pas certaines de capter son regard. « A cette soirée ou je vais prendre 3 kilos ! », répondis-je en souriant toujours avec ce petit air taquin. « Et toi, 5… », et oui, coquinette alors qu’il me disait que j’avais une jolie robe. Sur le coup, je riais nerveusement en la regardant et buvant une gorgée du champagne en lui souriant. « Merci, toi aussi… », et merde, je réalisais aussitôt ce que je venais de dire. « Mais non enfin… pas une robe mais enfin… tu m’as compris ? », oui, là, je me sentais réellement stupide. Je souriais en le regardant. Comment j’allais rattraper ça ? En plus le gars avec qui il était allé chercher le champagne me fixait étrangement ce qui me donnait envie de rougir à la connerie que je venais de faire. Autrement dit… je suis la reine de la bourde. Il me rendait boulet. Je gardais mon sourire en baissant le regard. « Enfin… tu es toujours élégant ! », soufflais-je aussitôt en relevant le regard et lui laissant ce petit sourire malicieux qui se dessinait sur mon visage alors que je prenais un autre toast. « Je… », je le regardais en souriant et penchant la tête alors qu’une chanson passait. J’aurais pu lui demander même s’il voulait danser mais je n’osais pas car… bah voilà c’était la deuxième fois et j’allais paraitre pour une désespérée à demander sans cesse à mon meilleur ami de danser avec moi. Je souriais en me disant et merde… Je quoi alors ? « J’ai fais toutes les boutiques pour cette robe enfin… toute épluchée même… je voulais être… belle à t… », je souriais doucement car j’avais simplement failli dire que je voulais être belle à ses yeux mais non… « enfin et… », et mince, il fallait que je trouve un truc, n’importe quoi et sans sortir : un truc car là j’aurais l’air réellement folle. Non pas que je ne le sois pas en général mais bon. Enfin un truc… et hop, la bouche ouverte, le mot sorti… « Élégante ! », soufflais-je en tentant de rester zen et le regardant. « J’ai réussie ? », très bien, je m’en sors bien.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Mar 24 Sep - 1:30

La soirée promettait d'être sympa mais une certaine tension planait, comme si c'était un test après toutes nos discussions pour voir si nous étions capables de faire l'un et l'autre des efforts pour que tout se passe bien. Pour ma part j'estimais avoir adopté le comportement qui était le meilleure et cela depuis plusieurs jours. Il fallait être lucide, les choses n'allaient pas s'arranger en un claquement de doigt et peut-être que ça ne s'arrangerait jamais vraiment parce que quelle que soit notre intention d'arranger les choses ce retour vers une amitié identique à celle que nous avions est impossible.
Et puis j'avais aussi à cœur de lui faire connaître un peu plus de ma vie Barcelone, avant nous partagions beaucoup plus étant donné que nous bossions ensemble et là depuis quelques temps j'avais l'impression que c'était chacun pour soi. J'espérais qu'elle se sente bien dans ce contexte, que de me voir évoluer dans un domaine qui était aussi le sien auparavant ne la rendrait pas trop nostalgique.

Je riais à sa remarque même si ça n'était pas très sympa pour moi de penser que j'allais prendre cinq kilos, mais j'avais la réplique parfaite pour la contrer « Sauf que je peux les perdre bien plus facilement. » physiologie oblige, c'est un fait les hommes maigrissent plus facilement que les femmes. Toujours est-il que même avec deux kilos de plus elle resterait une belle femme, je crois qu'en la voyant ce soir j'en avais pris pleinement conscience, peut-être parce que j'avais fait cet effort de la regarder différemment ou parce qu'elle avait un peu changé de style par rapport à ce qu'elle pouvait mettre quand nous étions à Vegas. Je la complimentais et c'était tout naturel pour moi de le faire, au fond je savais aussi que ça lui ferait plaisir étant donné ce que Pearl ressentait à mon égard mais j'étais sincère. Elle me renvoyait le compliment et je n'eus même pas le temps de saisir la perche tendue pour faire une petite blague qu'elle se rattrapait « Ouais j'avais bien compris. » je fis une moue embarrassé et chuchotais comme une confidence « J'ai abandonné l'idée de la robe ou de la jupe... Je suis pas épilé. » je lui adressais un beau sourire alors qu'elle affirmait que j'étais toujours élégant « Merci c'est gentil. » son avis avait de l'importance pour moi, je savais qu'elle avait l’œil pour ça et plutôt bon goût donc si elle me trouvait élégant c'est que je ne m'étais pas planté en choisissant mon costume. « Et c'est une nouvelle chemise que je porte. » disais-je avec une certaine fierté, content de mon achat.
Je grappillais quelques amuses bouches histoire de me remplir un peu l'estomac et ne pas avoir les effets de l'alcool qui me montent à la tête trop vite, j'écoutais Pearl m'expliquer qu'elle n'avait pas trouvé sa robe en cinq minutes, ce dont je ne doutais pas « De longues heures de shopping quel calvaire pour toi ! » la taquinais-je en sachant très bien qu'elle adorait ça. Son but avait été d'être élégante, elle me demandait même si elle avait réussi. Ayant la bouche pleine je hochais d'abord vivement la tête positivement avant de répondre « Ouais ! Vraiment, elle est top. » et ma collègue de travail Rachel avait sitôt fait de confirmer « Cette robe est splendide, elle est parfaite pour toi. J'aimerais pouvoir porter ce genre de chose aussi mais... La naissance de jumeaux laisse des traces. ». Pedro profitait de cet intermède de discussion féminine pour m'envoyer un regard appuyé qui me fit rire, voulant éviter que ça paraisse louche j'allais chercher de quoi manger pour Pearl et moi au buffet et rejoignais le groupe ensuite. « Ils font pas les choses à moitiés, je savais pas quoi prendre. » prenant une portion d'un plat proposé je le tendais à ma meilleure amie « Enfin sauf pour ça, j'ai pas hésité. » je savais qu'elle adorait ce truc là. Je n'avais pas oublié non plus de faire un ravitaillement en champagne et j'entamais ma deuxième coupe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Mar 24 Sep - 16:23

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Hummmm… alors en ce moment précis sur toute la terre, je ne suis sûrement pas la seule à me sentir bien stupide. J’étais vraiment stupide. Comme une imbécile alors que j’enchainais en quelques sortes les bourdes. Il était joli dans sa robe ? Non mais allo. Je perdais totalement la tête. Je me rattrapais aussitôt. Oui, le stress c’est une chose qu’il faut savoir gérer. Je pouvais le gérer par moment et d’autres pas du tout. Ou en étais-je, là ? Je n’en savais pertinemment rien. Je ne savais pas du tout comment cela se passait dans ma tête. En fait, je me sentais comme la fille ridicule qui quand elle ouvre la bouche… se dit qu’elle ferait mieux de la fermer. Il fallait réellement que je reprenne les rennes de mon cœur et de ma langue aussi. Allez, hop. J’inspirais doucement en l’écoutant, il avait compris. Et il ne s’était pas épilé. Sur le coup, je riais nerveusement. Il était mignon et dans un sens, punaise, il était parfait car il me relaxait pourtant je déraillais encore en disant péniblement qu’il était élégant. Je crains. « De rien ! », soufflais-je bêtement en lui offrant un sourire. Le plus naturellement possible car je l’étais. Je voulais simplement être celle qui allait réussir à le séduire mais là. Merde. Je savais qu’ainsi… en agissant comme un boulet enfin c’était l’impression que j’avais. Une vraie boulette sur patte. En fait, merde, j’étais Juan. Fièrement, il disait que c’était une nouvelle chemise ce qui me volait à nouveau un petit rire. Le fait qu’il porte une nouvelle chemise n’était pas drôle en soit mais la façon dont il le disait était drôle pour moi. Parler chiffon ? C’était nous ? Peut-être mais disons que je ne complimentais pas toujours ses tenues enfin si mais plus depuis peu de temps. Bizarre. Je ne comprenais pas toujours commence fonctionnait mon cerveau. Et il fallait que je le sache car les secondes filaient. Alors qu’ironiquement il disait que c’était un calvaire, je soufflais en souriant. « Si tu savais ! », en fait ça l’était un peu car je me faisais bien trop de nœuds à choisir la bonne robe tellement que je m’en rendais folle. J’avais failli en acheter cinq différente tellement je n’étais pas sûre, j’étais été fine en portant les 5 tours à tour ? Je crois que j’aurais surement été bien embêtée à trimballer 5 paquets de chiffons mais bon. Elle était top, rassuré. Je lui souriais en penchant la tête. « Merci ! », soufflais-je doucement en le regardant alors que Rachel parlait et je devais avouer le regarder tellement que je ne faisais pas vraiment attention à ce qu’il disait, je me déconnectais en quelques sortes. Posant mon regard vers Rachel en souriant alors qu’elle disait que la naissance de jumeaux laissait des traces. Je comprenais alors ce qu’elle avait dit enfin à peu près grâce à ça et les bribes que j’avais entendues. « Un peu de sport, un régime et une Bi-Oil et tout ira bien. C’est un bustier ! », je souriais doucement en la regardant, me montrant simplement sincère avec la jeune femme. « Mais votre robe est magnifique et vous va comme un gant ! », c’était vrai, sa tenue était génial mais j’ignorais même qu’elle avait eue des enfants de premier coup d’œil. Je le voyais aller se servir au buffet en souriant, il devait se sentir paniqué à cette discussion. Le pauvre, bébés et chiffons. Autant dire que l’on a une conversation badine. Je souriais alors qu’il revenait en disant qu’il y avait trop de choses. « 5 Kilos… j’étais trop gentille ! », plaisantais-je en lui disant ceci avec mon petit sourire taquin tandis qu’il me tendait, une mignonnette de foie gras. Mince, je n’en avais plus mangée depuis le soir avant mon départ de Las Vegas. Ce n’était pas un truc que l’on trouvait à tous les buffets. J’adorais ça, tellement. J’en mangeais des tonnes. Je m’en faisais même livrées par moment dans mon bureau. Je souriais en le regardant. « Tu te souviens ? », disais-je alors que je ne savais même pas qu’il se souviendrait que j’adorais ça. C’était souvent des envies soudaines qui me prenaient d’en manger hors des soirées au Bellagio. On en avait toujours sur les buffets quand ils organisaient des mariages et j’allais m’infiltrer pour en piquer à chaque fois. Je prenais la bouchée en la mettant en bouche pour en croquant une partie. La chapelure me réveillait les papilles alors que je le voyais boire encore une coupe de champagne. Je souriais. C’est alors que Rachel, nous regardais. « Je crois que je vais aussi aller gouter au buffet ! », disait-elle en souriant alors qu’elle s’éloignait. Je riais nerveusement en attendant un pu, surtout faussement nerveusement. Je lui souriais, à William bien entendu. « Tu ne serais pas le père des jumeaux, au fait ? » demandais-je avec ce petit ton taquin. Je plaisantais bien entendu car c’était tout bonnement impossible par rapport à la date de son arrivé à Barcelone mais j’adorais jute poster cette question. Je le regardais attentivement, le regard un peu défiant. Je voulais jouer, oui. J’approchais alors de son oreille en passant ma main dans son dos surtout par ce que son collègue nous regardai encore, je voulais m’amuser mais la séduction était là, cette main n’était pas innocente. Ce n’était pas qu’un jeu. Non, c’était aussi ma façon de le séduire. Une attention, j’osais. La main dans le bas de son dos, à deux doigts de son oreille, je laissais un sourire se dessiner. « Tu comptes carburer au champagne ? Fais gaffe, il ne faudrait pas que tu te jettes sur moi ensuite ! », disais-je en plaisantant. « Ou que tu sois capable de me repousser ! », un peu d’humour. Je reculais en laissant un regard vers son pote enfin son collègue. Pedro qui nous regardaient. J’avais remarqué son air alors que je m’étais mise à parler de ma robe. Il n’était pas innocent. « C’est lui le rencard que j’ai planté ? », demandais-je alors à William en souriant, laissant tout de même une petite moue s’afficher par ce que j’étais encore tellement désolée d’avoir fait faux bond à mon meilleur ami sur cette histoire et de lui avoir menti.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Mer 25 Sep - 8:23

Une soirée comme celle-ci n'arrive pas toutes les semaines alors tant pis pour les excès de petits fours et autres trucs biens sympathiques proposés par le traiteur en charge de nous régaler. Pearl ne manquait pas de me faire remarquer que je m'étais copieusement servis « Il y en a pour toi aussi et c'est moi qui ai été optimiste pour tes deux kilos. » la taquinais-je en retour. Surtout qu'elle n'avait pas du tout de soucis à se faire, la connaissant elle irait courir ou frapper un sac de boxe dans les jours qui viennent.
Ma petite attention faisait son effet mais sa question me perturbait un peu et je la regardais avec étonnement « Bah ouais. Pourquoi ne je m'en souviendrais plus ? » parfois depuis que nous nous étions retrouvés j'avais l'impression qu'elle doutait du fait que je la connaisse si bien. On avait passé assez de temps ensemble pendant presque vingt ans pour que je sache qu'elle adore le foie gras ! J'adressais un sourire à Rachel qui allait à son tour vers le buffet et la question de Pearl me fit une drôle d'impression, elle plaisantait mais c'était un peu comme une petite pique... Comme pour me rappeler que j'étais un coureur, sous entendant presque qu'elle voulait savoir s'il c'était passé un truc entre ma collègue et moi. Elle me défiait du regard, et si elle ne pensait pas à mal ça avait malgré tout jeté un léger froid de mon côté. Je ne laissais rien paraître et levais simplement les yeux « Ça va pas, non ! », de un timing impossible, de deux Rachel ne m'attirais pas et de trois je ne veux pas avoir à assumer ce genre de truc alors je prends les précautions adéquates.

Pearl s'approchait pour me chuchoter quelque chose à l'oreille, une de ses mains se posait dans le bas de mon dos, un geste anodin que je ne relevais pas spécialement. C'est plutôt ce qu'elle me chuchotais qui me laissait perplexe. Elle essayait de nouveau de me draguer ? Ca y ressemblait en tout cas. Une chose était sûre, quelle que soient ses intentions elle avait plutôt intérêt à mettre en avant une certaine assurance plutôt que des mots bafouillés et maladroits. Je ne sais pas pourquoi mais j'avais presque envie de lui dire que si elle me voulait vraiment il fallait qu'elle le prouve et qu'elle se batte pour m'avoir. Pas un combat avec une autre femme, non. Mais peut-être déjà contre elle-même, contre mes a priori sur les relations.
Pourquoi je pensais à ça ? Je secouais légèrement la tête, à la fois pour me sortir ça de l'esprit et pour répondre à ma meilleure amie « T'inquiète pas je tiens bien l'alcool tu le sais. ». J'avais occulté les regards de Pedro qui observait de temps à autre notre discussion et cela avec un petit sourire parfois qu'il allait sans doute me payer. Gentiment bien sûr, mais je l'avais à l’œil ! J'éclatais de rire quand Pearl me demandait s'il était le mec qu'elle avait planté « Non pas du tout, lui c'est un cas j'ai même pas pensé à te le présenter. ». Je continuais de déguster les diverses petites choses que j'avais prises au buffet « C'est vraiment bon, tu trouve pas ? » demandais-je, pour savoir si ça lui convenait j'espérais tant qu'elle passe une bonne soirée. « Et après si tu veux on pourrait aller danser. Enfin si t'as pas peur pour tes pieds... Sinon je te trouverais un partenaire de danse à ton niveau sans problème. » je savais que mes quelques lacunes ne l'effrayaient pas, surtout que ce bal n'offrirait pas de folies au niveau des danses et que j'allais sans doute pouvoir m'en sortir.

Je ne sais pas si c'était la retombé de la tension et d'un certain stress accumulé au fil de la semaine à préparer cet événement, mais j'étais affamé. « Je reviens. » disais-je en filant à nouveau vers le buffet pour prendre des préparations que je n'avais pas encore testé. Rapidement je revenais auprès de Pearl avec bien entendu une petite réserve de foie gras entre autre ainsi que deux nouvelles coupes de champagne «  C'est le casino qui régale alors je me lâche. » finalement j'allais peut-être lui donné raison avec les cinq kilos qu'elle prévoyait que je prenne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Jeu 26 Sep - 8:04

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Deux kilos, 5, 6… je savais que je ne risquais rien en fait. J’avais beau manger parfois trop de gâteaux au chocolat, je prenais un gramme alors que d’autres en prendrait 500 grammes. Il fallait avouer que oui, j’étais sacrement gourmande quand tout allait bien. Je souriais doucement cependant alors qu’il me demandait pourquoi il n’allait pas s’en souvenir mais je doutais simplement qu’il fasse attention à ces petits détails qui n’étaient dans le fond pas important car ces mignonnettes n’étaient dans le fond pas comparables à mon addiction au chocolat. Je souriais doucement. « Je suis juste surprise que ce détail te marque ! », soufflais-je doucement en lui souriant. Car oui, j’étais surprise. Et là, cette question à propos de Rachel. C’était bêtement pour rire et totalement au point où je ne remarquais même pas qu’il le prenait mal. Je remarquais qu’elle n’était pas son genre à l’âge. Je ne savais pas trop quels étaient ses… limites mais je me doutais qu’elle, non. A sa réponse, je me contentais de sourire. « Si ça va parfaitement bien ! », soufflais-je simplement en lui souriant. Bien loin de remarquer le froid que ça avait jeté et pourquoi ? Je tentais tellement de ne pas stresser que je ne remarquais bêtement rien. Même les mouches qui pourraient voler. Je fais tout mon possible pour retrouver mes moyens ce qui arrivait un peu tandis que je mettais… une vitesse en plus. Oui, disons que la main dans son dos, un peu basse au fur et à mesure ou je soufflais n’étaient en rien anodine. Lentement, doucement. Mon chuchotement sur le fait qu’il profitait du champagne était un peu une façon que j’avais trouvée pour lancer des idées enfin disons que je tentais de le séduire par le rire aussi. Y arrivais-je ? Aucunes idées. J’avais une facilité gigantesque à séduire les hommes en général mais séduire son meilleur ami ? C’est comment dire complétement difficile. Je cherchais à savoir là où ça pourrait coller. Le petit truc parfait pour le séduire. Bien loin de toutes les situations où il aurait déjà été séduit. Il me répondit bien tenir ce qui me fit rire. « Oui, c’est délicieux, c’est vrai enfin… au lycée, ce n’était pas ça ! », disais-je en le regardant du coin de l’œil avec mon petit air taquin alors que je reposais mon regard aussitôt vers Pedro tandis que je posais cette question, toujours la main dans le bas de son dos, tout naturellement. Ne pas vouloir me le présenter ? Mais pourquoi ? La question me passait par la tête mais je ne voulais pas vraiment la réponse. Il y a des choses comme ça. Je me contentais juste de sourire en le regardant mangé en finissant ma bouchée alors que je riais à sa question. « Oui, et toi, tu n’as plus mangé depuis longtemps à mon avis ! », je souriais doucement alors qu’il disait que l’on pourrait aller danser, mon regard s’illuminait car cela serait surement bien facile de le séduire ainsi. La séduction par la danse. Qui ne tente rien n’a rien. Mais peur de ses pieds ? Je riais en penchant la tête. « Fais-moi danser avec un autre… et je te le ferais payer… je t’assure ! », lâchais-je en maintenant un sourire séducteur vers lui et penchant la tête alors que je ne le quittais pas du regard. « J’attendais que tu le proposes en fait… », soufflais-je en fronçant le nez et gardant ce sourire qui n’allait pas vraiment décoller. Et là, mince, il partait vers le buffet. Je remballais mon sourire en me demandant comment j’allais faire alors que je n’arrivais pas à capter son attention assez longtemps. C’était surement là que la danse devenait réellement une bonne idée. Au moins, le stresse passait et surement à cause du champagne. Ou grâce ? Un peu des deux. Et c’était tant mieux. Rien que souffler à son oreiller qu’il pourrait devoir me retenir si je lui sautais dessus était une chose que le stress m’aurait bloqué à dire. J’attendais en regardant Pedro qui me fixait un peu trop à mon gout. Il me faisait un sourire un peu charmeur, j’en riais légèrement en lui faisant un petit signe de la main. Il pouvait continuer si ça l’enchantait même mais bon. Je prenais encore une mignonnette de foie gras en souriant. Je n’aimais tellement pas le foie gras pur qu’en petite boulette ainsi, c’était trop bon. Cela coupait le trop gras. Et là, il revenait, je souriais à nouveau en le regardant me tendre encore une coupe de champagne. « En fait, tu veux me faire boire pour que je te marche sur les pieds, avoues ? », je riais donc en prenant la coupe, hésitante à savoir si cela serait prudent d’en boire. On sait tous que je suis pire ou grave sous l’alcool dont sur le coup, je ne savais pas s’il valait mieux s’arrêter à deux coupes. « Pour une fois que c’est le casino qui perd de l’argent, autant en profiter après tout, tu as raison ! », je souriais toujours en prenant quand même cette coupe et buvant une gorgée. « Je te préviens, c’est la dernière pour moi… je te laisse continuer, tu finiras peut-être par ne plus marcher droit. T’es tellement sexy quand les bulles te montent à la tête, tu sais ? », lui demandais-je en laissant un petit rire s’échapper. Là, ce n’était pas de la séduction mais une taquinerie même si c’est vrai qu’il est comique avec un verre dans le nez et que ça le rend sexy. « Tu monteras sur le bar pour moi après 15 coupes ? », lui demandais-je avec ce petit regard séducteur, charmeur… celui que je sortais toujours à Las Vegas quand je séduisais les hommes en général. Ils cédaient facilement à tous mes caprices.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Sam 28 Sep - 22:40

Sans grande surprise Pearl refusait de danser avec un autre que moi et cela malgré mon niveau inférieur au sien. Je connaissais sa motivation et comprenais son envie de pouvoir profiter de cette soirée à mes côtés. Mais elle avait un peu de répit pour ses pieds le temps que je termine de manger tout ce que j'avais pris au buffet. Elle ne savait pas à quel point elle avait raison de penser que je n'avais rien manger depuis un moment, c'était le cas et mon estomac réclamait à être rempli. En ce qui concerne le champagne par contre la je n'avais pas vraiment d'excuse, il était bon et j'avais envie de boire un peu. Pearl prit la coupe que je lui offrais comme une tentative de la mettre à mon niveau de danse, sa remarque me fit rire « Mince, tu me connais trop bien ! Je veux qu'on soit à égalité pour sembler moins ridicule. » bien qu'elle savait que je me foutais du regard des autres et de ce qu'ils pouvaient penser.
Malgré tout elle prenait cette coupe de champagne que je lui avait ramené m'avertissant cependant que ça serait la dernière et qu'elle me laissait le loisir de finir un peu ivre. Sexy n'était pas vraiment le mot que j'aurais choisi pour décrire quelqu'un ne marchant pas droit, mais si elle voyait les choses comme cela, ça la regardait « Euh non je savais pas. » disais-je en secouant légèrement la tête et buvant une nouvelle gorgée, arquant un sourcil à sa question suivant, un peu perturbé par le ton employé et cet air charmeur « Au bout de 15 je serais sans doute la tête au dessus de la cuvette des toilettes, ça c'est beaucoup moins sexy. » répondais-je en riant. J'avais peut-être un peu cassé son effet, mais je pensais réellement ne pas tenir à une quinzaine de coupes de champagne même si c'était sans doute une façon de parler.

Prenant le dernier petit four de l'assiette et finissant ma coupe de champagne d'une traite j'offrais mon bras à Pearl pour la seconde fois de la soirée « On va danser ? ». Nous allions vers la piste prévue à cet effet, des gens dansaient déjà profitant que l'espace disponible soit pour le moment confortable, ça ne serait pas comme ça pendant toute la soirée. « Pour l'instant on a de la place mais un truc me dit que ça va pas durer. » disais-je en plaçant mes mains sur elle pour danser. Je lui adressais un sourire « Ça va la soirée te plaît ? », ça avait l'air mais je voulais être sûr que tout aille bien pour elle. « Je voulais te remercier d'avoir accepter de venir. Je sais que c'est pas super simple pour toi et que tu fais des efforts, donc merci pour ça. » j'espérais qu'elle voit que moi aussi j'essayais de faciliter les choses, faire comme si de rien était pour que notre amitié reprenne le dessus, ça commençait peut-être à fonctionner. Un petit truc avait changer ce soir, je la sentais plus déterminée, moins éteinte et étouffée par le poids de ses sentiments, je crois que c'était ce qui me faisait le plus plaisir. J'étais prêt à faire beaucoup pour ma meilleure amie, j'avais toujours été présent pour elle pour la soutenir quand son passé lui provoquait des angoisses ou qu'elle se sentait en danger. Cependant il y avait une chose que je n'aimais pas c'était qu'elle pleurniche et se laisse aller à la tristesse, elle est tellement plus forte que ça que la voir s'apitoyer sur son sort m'avait toujours mis en colère. J'avais eu peur que cela s'installe après ce soir où elle m'avait tout avoué, mais là elle relevait la tête je le voyais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Lun 30 Sep - 1:57

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Mince, j’étais stupide. Vraiment. J’avais l’impression que rien ne fonctionnait. C’était comme si je parais naturellement et pourtant j’essayais. Bon d’accord, j’essayais mais avec des pincettes et surement pas de la bonne façon. Je n’oubliais pas que je parlais avec William. J’usais surement même un peu trop de l’humour. J’étais nulle, certainement. Il partait même reprendre plus de nourriture et zut. Même quand il revenait. Hop… j’avais beau recommencer mais pareil. Mince. Je souriais tout de même en l’entendant me répondre qu’il serait surement au-dessus de la cuvette au bout de 5. Je riais nerveusement en baissant légèrement le regard. « Oui, surement… j’ai eu les yeux plus gros que le ventre ! », bon, il fallait que je me reprenne. A la poubelle l’humour. Comment ça ? Il était temps que j’arrête de tenter cette chose tellement facile. Bon la persuasion de mon regard ne semblait même pas fonctionner. Il ne me regardait pas. Même pas surprise. Je n’avais pas son attention. Je me sentais tellement… enfin je ne savais même pas à quoi bon sur le coup. Je perdais l’esprit en ne voulant pas abandonner mais me demandant pourtant si j’arriverais un jour à le charmer. Comment ? Quel était l’ingrédient secret si ce n’est d’user de mon corps et d’autres atouts ? Je ne voulais pas le rendre accroc seulement avec le corps. Je ne voulais pas être une poupée. N’avais-je donc pas le choix ? Je me retenais à ça, la vitesse supérieure. Je ne voulais pas montrer ce qu’il se passait dans ma tête, pas du tout, je relevais le regard vers lui en souriant. Tout allait bien, vraiment tout allait bien. Il fallait que tout aille bien mais je n’étais pourtant pas totalement confiante. Ce n’était pas moi. Je n’étais pas ainsi avec tous les crétins qui m’avaient fréquenté et qui me fréquentent encore. Il fallait que je trouve un truc, vraiment. Il fallait que j’adore le regard et que je l’envoute. Il fallait le petit truc parfait. J’ignorais simplement comment réussir à cela. Comment réussir à être la seule chose qu’il regarde dans cette salle. Il finissait son petit four et sa coupe avant de m’offrir son bras, je souriais doucement en le regardant toujours. Toujours ce regard légèrement séducteur, je ne voulais pas l’abandonner. Il le verrait bien un jour, je l’espérais mais dans le fond, il ne l’avait jamais vu. Oui, il ne me regardait pas dans l’idée d’une femme comme une autre mais dans celui de la meilleure amie. Mince à moi. « Bien sûr ! », soufflais-je en souriant, voulant paraitre normale. Pas comme une fille qui n’attendait que ça alors que pourtant c’était un peu le cas. Je ne voulais pas me montrer comme toutes les idiotes désespérées. J’en faisais surement un peu partie mais trop peu pour moi. Je me laissais guider vers la piste de danser en lui souriant. Je ne pus m’empêcher de sourire en le regardant placer ses mains alors qu’il venait de dire que nous avions de la place ce qui était vrai car nous devions être genre… cinq ? Couples bien sûr personne ne dansait seul bien que ce geek au fond de la salle qui se dandinait sur place, oui. Bon 11 alors ? Mais la piste n’était pas réellement petite. Je souriais en hochant la tête. « Pas besoin d’espaces pour danser avec toi ! », j’hochais en même temps la tête en le regardant. Je souriais en le regardant continuer à parler, sans un mot, je ne faisais que le regarder. Je penchais légèrement la tête en ne le quittant pas du regard. Qu’avais-je en tête ? Tellement de choses. Je posais une de mes mains dans son dos, à nouveau et l’autre à sa nuque alors que j’approchais légèrement en le regardant toujours. « Autant prévoir le coup, non ? », demandais-je alors en lâchant deux secondes son cou et aussi de son dos pour les poser sur ses mains, les entourant légèrement autour de moi. Mince, j’allais peut-être trop vite ? Je me posais la question sur le coup. Je faisais peut-être ça… mal. Je n’en savais rien mais alors que je regardais dans mon dos ce que je faisais, je reposais mon regard sur lui en souriant. « Sois pas timide ! », soufflais-je en souriant. « Moins de place on prend et mieux cela sera ! », je me rapprochais alors légèrement de son visage en allant vers sa joue, y déposant un baiser en me rendant aussitôt à son oreille en continuant à danser. « Je n’ai rien à perdre à faire des efforts… », soufflais-je avec une sorte d’insinuations enfin un message caché. Mais dans le fond, c’était faux. Qu’avais-je à perdre si ce n’est prendre le risque d’avoir encore plus de sentiments pour lui ? Ma fierté aussi mais où est-elle en ce moment alors que je me fais recalée par cet homme qui est mon meilleur ami. Ah oui, son amitié… plus j’avançais et plus je me demandais si je ne mettais pas trop de choses en danger. Mon cœur ? « J’aime ce parfum ! », soufflais-je doucement en souriant à son oreille avant de reculer légèrement pour le regarder. Une tentative encore, ce sourire charmeur. Mince, il fallait bien que je réussisse car je me sentais un peu stupide à chasser l’aveugle. Devais-je continuer ? je n’en savais rien mais je le faisais car dans le fond… j’avais commencée et je ne pouvais pas reculer. Ce n’était pas du tout mon genre.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Lun 30 Sep - 5:27

Des beaux costumes, de belles robes, un buffet offrant de multiples choix de choses toutes plus succulentes les unes que les autres et maintenant de la musique pour danser... La soirée était plutôt cool ! Et en prime tout se passait bien, que se soit niveau organisation et sécurité ou plus personnellement. J'appréciais ces moments où tout va bien tout simplement, c'était reposant surtout après ces quelques jours de prise de tête que j'espérais vraiment être derrière nous.
Pour le moment il n'y avait pas foule sur la piste de danse, nous étions bien à notre aise cependant Pearl affirmait qu'elle n'avait pas besoin de place pour danser avec moi. Sur le moment j'avoue que je ne comprenais pas ce qu'elle sous entendait mais ses gestes et eurent bien vite fait de me mettre sur la voie. J'affichais un léger sourire en coin « D'accord... », c'était drôle qu'elle me dise ça parce que je n'étais pas franchement timide cette petite taquinerie me fit rire. Ma meilleure amie semblait adopter une nouvelle ligne de conduite et je restais un peu perplexe face à tout cela, en fait ça changeait beaucoup du comportement que nous pouvions avoir l'un envers l'autre... Ou peut-être pas en fait mais savoir ce que je savais désormais me faisait voir les choses d'une manière différente. Pourtant je ne crois pas que Pearl ai déjà essayé de me draguer auparavant, sauf pour rire quand parfois on se moquait de dragueur qu'elle avait croisé ou moi qui riait de filles ne sachant pas s'y prendre. En revanche je l'avais vu à l’œuvre avec d'autres hommes, jouer les séductrices et les laisser en plan ensuite était un jeu qu'elle appréciait particulièrement.

Ces gestes n'étaient plus aussi innocents, ce baiser sur ma joue et la façon qu'elle avait de murmurer à mon oreille... Bordel elle était limite en train de me faire de l'effet ! Je devais me virer ça de la tête et vite, c'était un jeu rien de plus. En sentant son souffle contre ma peau j'avais presque cru qu'elle irait jusqu'à m'embrasser dans le cou mais heureusement elle ne le fit pas. Je profitais de ce compliment sur mon parfum pour me sortir de ce pétrin avec l'humour « Le mien était fini, j'ai pris la bombe de désodorisant dans les toilettes. » je restais sérieux un tout petit instant puis éclatais inévitablement de rire « Je l'ai acheté la semaine dernière, j'avais envie d'un peu de changement. ». Nouvelle ville, nouveau boulot, nouvel appartement, nouveau parfum tout ça pour une vie différente de celle que j'avais eu à Las Vegas. J'avais occulté son sourire charmeur, elle sortait les armes et je crois que jusqu'à ce soir je n'avais jamais mesurer l'effet que ça pouvait avoir sur moi... Tout simplement parce qu'auparavant je n'y prêtais pas attention ou que ça ne m'avait jamais été vraiment adressé.
Une sensation étrange mais pas déplaisante au contraire, sauf que je m'interdisais de songer à jouer avec elle. Je n'avais pas le droit elle n'était pas ces autres filles que je pouvais séduire pour les mettre dans mon lit en ne donnant jamais suite. Je serais le pire des connards si je profitais de ses sentiments et de la facilité que cela me donnerait à l'avoir. Elle valait tellement mieux que ça, j'étais comme désolé pour elle que ses sentiments soient tournés vers la mauvaise personne, vers le seul incapable qui ne pourrait pas l'aimer à sa juste valeur sans risquer de la briser.

Je dansais en me laissant porter par la musique, l'ambiance et le rythme que Pearl imposait. Normalement c'est l'homme qui dirige mais je me laissais être à sa merci, elle savait bien mieux que moi comment faire pour que nous ne nous marchions pas sur les pieds. J'ignorais depuis combien de temps nous dansions mais la piste s'était bien remplie. J'attendais la fin d'un morceau et m'arrêtais de danser, lâchant ma meilleure amie « Est-ce que tu as soif ? Je vais me chercher une coupe au buffet, tu veux quelque chose un jus de fruit ? » demandais-je en souriant. Avec tout ce que j'avais mangé, j'avais soif et le champagne n'était pas très efficace pour ce désaltérer mais j'en avais envie. Par curiosité je regardais ma montre et je fus surpris par l'heure qu'il était « Tu me crois si je te dis qu'il est bientôt minuit ? » je n'avais pas vu le temps passer, ça confirmait que je passais une très bonne soirée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Lun 30 Sep - 9:37

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Est-ce que j’étais efficace ? Je n’en savais rien mais j’étais rassurée sur le fait qu’il ne me repousse pas. C’était déjà ça, je n’étais donc pas repoussante. Ouh, ça c’est comment dire ? Génial. J’étais rassurée, réellement et pourtant ? Je me demandais si cela fonctionnait. Je n’en avais pas la sensation. Comment le savoir aussi ? Mais après toutes mes tentatives, j’avais ce doute vivant. Peur de laisser un malaise ? Totalement. De moi ou de lui ? Un peu des deux. Autant dire que ce n’était clairement pas facile. J’étais entre deux eaux. Je ne savais réellement pas que penser. Que devais-je faire alors que nous dansions ? Faire un petit pas de Polka ? Je crois qu’il m’aurait regardé bizarrement. L’envie de déposer un baiser dans son cou me traversait réellement l’esprit. Ce parfum tellement enivrant. Tout ce que je puis dire sur le coup était qu’il sentait bon. Voilà la fille super intelligente qui complimente son odeur. Non pas qu’il put en général. Je souriais doucement en l’entendant alors que je le regardais. Petit comique. Mais cela me fit rire aussi. « Ahah ! », lâchais-je tout de même au canard wc ambulant face à moi. Je ne savais pas vraiment s’il avait compris enfin je ne savais rien du tout mais entendre qu’il avait eu envie de changement me donnait l’envie de lui demander si c’était pour plaire à une fille. Non, non, je me retenais. Non mais ça ne va pas, oh ? Je n’avais pas envie qu’il me dise que oui mais… en sachant que cela serait surement une autre. Je n’en avais pas envie. Je ne voulais pas cette déception même si elle ne suffirait. Et là, je me taisais, laissant cette danse continuer, je menais mais je lui laissais aussi conduire et pourquoi ? Il fallait que je ne sois pas comme toujours, cette fille qui dirige la danse, je voulais être celle qui avait besoin d’être dirigée, une fille normale. Bien sûr, il fallait quand même que je guide pour la survie de mes pieds qui heureusement ne semblaient pas réellement trop souffrir. Je me laissais aller, ne voyant pas le temps passer, ni les secondes. Le temps, une chose tellement complexe mais oui, je me sentais un peu plus à l’aise pourtant. Parfois, il n’y a pas besoin de parler pour se sentir un peu moins embêtée. Préoccupée ? Je laissais parfois des regards charmeurs, je le regardais dans les yeux par moment, je plongeais ma tête dans son cou lors des chansons plus calmes. Oui, il fallait avouer que j’en profitais totalement. Un peu trop ? Surement. Et là, je ne savais pas s’il était 23 heures, minuits, peut-être même que les jours avaient défilés. Je n’en savais rien. J’étais entrée dans une sorte de bulle. J’inspirais doucement cependant quand il reculait. Tellement triste et soulagée à la fois car punaise, mes pieds étaient en feu et j’avais besoin de prendre l’air. Il faisait chaud. Les gens qui nous entourent étaient surtout ceux qui donnaient chaud. Logique. Non, non, rien de coquin. Voyons. Roh. Je lui souriais en hochant doucement la tête. « Ca ira, et j’ai surtout chaud. On peut aller prendre l’air ? », lui demandais-je alors naturellement sans même user de mes charmes sur cette question car ce n’était pas pour le séduire mais seulement vitale. Je souriais tout de même en l’implorant du regard mais ça, c’était du Pearly tout craché. Un petit sourire timide se dessinait tout de même alors qu’il me disait qu’il était timide. « Je n’ai pas vue le temps passer… si mes pieds n’étaient pas un brin épuisé et que je n’étais pas un vrai radiateur, je pense que j’aurais pu continuer encore longtemps… », je riais légèrement. « Mais pauvres pieds, ils ont survécus aux tiens mais… », je souriais en allant vers le jardin du casino alors que je le regardais aller vers le bar. Je souriais doucement en regardant autour de moi alors que je profitais de l’air frais et cette légère brise qui soufflait. Assez forte tout de même pour faire légèrement voler une mèche de mes cheveux. Je regardais le jardin et ses haies. C’était joli. Nous n’avions pas des jardins ainsi à Las Vegas. Il fallait l’avouer, les espagnols avaient le sens de la décoration, merde. On craint en Amérique. J’avançais légèrement en descendre l’escalier de marbre avant d’aller me poser sur le bord d’une fontaine. Je laissant ma main légèrement dans l’eau en faisant des petits cercles. Je souriais doucement en me tournant vers l’entrée alors que j’entendais des pas. « Tu… », Mince, fail. C’était un serveur. Je roulais des yeux en le regardant. « Shit, désolée ! », soufflais-je alors en baissant le regard vers lui et remontant à nouveau mon regard à des pas. Là, c’était lui. Je riais alors au nombre de coupes qu’il tenait en main et levant les yeux en souriant. « Tu as soif pour 3 ? », demandais-je en souriant. « Tu as un appétit… enfin une soif aussi de femmes enceintes, je me trompe ? Le champagne, ce n’est pas bon ! », plaisantais-je alors en lui laissant un petit sourire charmeur, encore un… allez. Soyons fous et allons au bout de la mission. Je regardais à côté de moi en tapotant doucement sur le bord et lui souriant. « Je t’ai gardée une place ! », disais-je alors en sachant pertinemment qu’il y avait au moins 20 places possibles et que j’étais la seule assise sur le bord. Oui mais je trouvais ça mignon d’avoir quand même pensée à lui garder une place. On ne sait jamais que la chine aurait voulue venir s’assoir avec les petits africains.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Mar 1 Oct - 3:37

La danse, les nombreux invités et l'alcool c'est vrai que tout ça donnait chaud, Pearl proposait de prendre un peu l'air et je trouvais l'idée très bonne « Ouais, j'ai chaud aussi. ». Ma soif venait sans aucun doute de là en plus du reste, et puis une petite pause s'imposait après tout ce temps passé à danser sans même se rendre compte que la soirée avançait bien. Ma meilleure amie avait maintenant mal aux pieds et je n'y était pour rien du tout, j'avais gardé les miens bien à leur place et à vrai dire j'étais même assez content de ma prestation.
J'allais vers le bar et Pearl partait dans le sens opposé vers le jardin du casino, c'est là que je percutais que ça allait bientôt être le feu d'artifice. J'avais zappé ça, pourtant qu'adorait ça ! Trois fusées qui explosent en bouquet lumineux et me voilà comme un vrai gamin... Peut-être parce que mon plus beau souvenir avec ma mère était que nous étions allez voir seulement tous les deux un feu d'artifice et que ce moment avait été merveilleux pour moi. Je prenais deux coupes de champagne et rejoignait ma compatriote américaine dehors. Son petit commentaire sur ma consommation de champagne je m'y attendais « Ouais j'ai soif et ce champagne est très bon. Mais il y'en a une pour toi. » je ne savais pas si elle allait la prendre ou pas mais au pire je boirais les deux, il ne faut pas gâcher...

Pearl me fit signe de venir m'asseoir à côté d'elle en m'informant qu'elle m'avait réserver une place, je riais en regardant autour de nous « Tu as bien fait avec toute cette foule. » disais-je en prenant place sur le bord de la fontaine « Blague à part, tu as eu une très bonne idée de venir là dans une vingtaine de minute il va y avoir un feu d'artifice et je pense que nous seront très bien placé pour le voir. » j'affichais un large sourire à cette idée et je pense que ma meilleure amie savait très bien pourquoi.
Je buvais un peu de champagne tout en regardant les quelques personnes qui sortaient pour prendre l'air ou peut-être parce qu'elles aussi voulaient voir le mieux possible le spectacle offert pas le casino. « C'est un des rares souvenirs de mon enfance que j'ai plaisir à me remémorer... » lâchais-je alors que j'étais justement en train de me rappeler de ce moment passé avec ma mère, ses bras autour de moi et son sourire quand elle me voyait être totalement émerveillé par ce qui s'offrait à mes yeux « Une des seules fois où je me suis dit que je comptais... ». Je ne voulais pas installer une ambiance mélancolique, je balayais donc mes paroles par un petit geste de la main « Mais on s'en fout, ici c'est Barcelone et j'ai plus cinq ans. » je terminais ma coupe cul sec, posait le verre vide et prenais directement celle destinée à Pearl « Je suppose que tu ne la boiras pas. » disais-je en lui souriant.

Les minutes passaient et le jardin se remplissait de plus en plus, ils avaient dû faire une annonce et les invités se pressaient de sortir pour ne rien rater. « Tu n'as pas froid ? » après avoir quitté la chaleur de la salle de réception je ne voulais pas qu'elle attrape froid et tombe malade « Tu veux ma veste ? ». Je me levais et montais sur le bord de la fontaine pour être plus grand et tendais la main à ma meilleure amie pour qu'elle fasse de même malgré qu'elle porte des talons hauts, ce n'est pas vraiment un truc qui lui pose problème « Je te retiendrais si tu tombe à la flotte. » plaisantais-je tout en sachant que c'était typiquement le genre de truc qui pouvait lui arriver. Une première détonation ce fit entendre et une belle lumière dorée éclairait le ciel étoilé au dessus du Casino de Barcelone, toute mon attention allait vers ce spectacle. Je ne m'étais même pas rendu compte que je tenais toujours la main de Pearl dans la mienne, par contre j'avais bien conscience d'avoir ma précieuse coupe de champagne dans l'autre...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Mar 1 Oct - 9:12

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Je souriais doucement en le regardant avec sa coupe. Les hommes sont drôles parfois car on dirait que leur but est de faire boire la femme et la rendre pompette. Voulait-il me porter sur son dos ? Je prenais tout de même la coupe sans ambitions à la boire mais je la posais aussitôt sur le côté en souriant. « Merci ! », je ne comptais pas en boire à vrai dire mais il fallait avouer que je ne voulais pas non plus devoir le porter aussi sur mon dos. Le pire était que je me disais que plus il profiterait de l’alcool et plus je serais bien dans le caca pour le séduire. Oui, complétement. Dans la merde, c’est vrai. Là, je l’invitais à s’assoir… un peu idiotement en fait mais je m’en fiche car cela m’amusait. Il regardait autour ce qui me fit sourire et surtout quand il disait qu’il y avait foule. « Bah oui, j’ai eue du mal à la garder libre ! », chuchotais-je alors en l’écoutant me dire que j’avais eu une bonne idée, je souriais en rougissant, même. Pourquoi ? Ne me le demandez pas mais c’était presque comme s’il actionnait le bouton on pour un oui ou un non. Les hommes ont parfois cet effet sur moi. Ce n’est pas lui mais tous les hommes enfin lui surtout. Je souriais doucement à son sourire, je fronçais le nez. « J’ai toujours de bonnes idées ! », soufflais-je faussement… faussement modeste. Oui… être faussement faussement modeste. C’est ne pas être modeste pour du faux. Oui enfin ne cherchez pas, je suis folle. Il fallait avouer que oui, l’on aurait une belle vue. Je ne savais pourtant pas qu’il y aurait un feu d’artifice. Et là, une moue. Je savais tout de ce moment qu’il avait passé avec sa mère mais je ne m’attendais pas à l’entendre. J’avais juste envie de le prendre dans mes bras pour une étreinte, j’allais le faire alors qu’il balayait ses idées d’un geste de la main. Je me rétractais. Il n’avait surement pas envie de ça. Et moi, si. « T’as le droit d’avoir 5 ans parfois et de vouloir t’émerveiller dans les bras de ta mère… dans ton souvenir. On n’est pas trop vieux pour vouloir redevenir un enfant ! », je souriais doucement en le regardant. « Non, tu peux la prendre ! », s’il n’y avait pas eu ce moment un peu mélancolique, je l’aurais pu exprès mais non, là… je craignais qu’il n’en a besoin. Je le laissais boire en le regardant. J’ignorais tellement le monde autour qui se rapprochait pour nous entourer. Je ne voulais pas les voir, je voulais le voir. Ce n’est pas une psychopathe qui parle mais c’est lui mon feu d’artifice. Enfin non, j’ai des feux d’artifices dans la tête quand je le vois plus vite. Mais il fallait avouer que je commençais à avoir la chair de poule, je souriais doucement en secouant la tête. « Non, ça va aller ! », menteuse. Mais je ne voulais pas que lui prenne froid même si c’était galant de sa part. Merde, galant. Non gentil, ne voit pas ce qu’il n’y a pas, abruti. Et pourtant j’avais froid et ça se voyait. Je le regardais se lever en souriant et prenant sa main. Je le regardais avec cette tendresse que j’avais depuis qu’il avait parlé de son souvenir. Il fallait avouer que ça m’avait touchée comme à chaque fois. Je riais légèrement. « Ou je t’entrainerais volontairement avec moi ! », je souriais doucement au début et le transformant légèrement en sourire charmeur alors que je caressais sa main sui serrait la mienne de mon pouce. Je regardais le spectacle attentivement et me rapprochant en me posant contre lui, naturellement même. Je posais une main sur son buste en gardant toujours ma main dans la sienne alors que les feux se lâchaient. Je les regardais mais mon regard divagua alors vers lui, je le regardais. J’avais l’impression de voir un enfant, c’était mignon. Surement l’alcool cependant. Et là, je posais une main sur sa joue en tentant d’avoir son regard vers le mien et le regardant dans les yeux. « Tu comptes pour moi aussi... », soufflais-je rapidement. J’approchais de ses lèvres sur la pointe des pieds. Cela passait rapidement et pourtant j’avais l’impression d’être lente, trop lente. Et là, alors que je m’apprêtais à l’embrasser, non. Je ne voulais pas le faire mais je voulais juste voir si ça pourrait le tenter. Je me contentais de déposer un tendre baiser au coin de ses lèvres avant de me retourner à nouveau vers le feu qui battait la chamade pas seulement dans le ciel mais aussi dans mon cœur. Je me perdais dans mes propres actions car j’avais juste envie de recommencer et réellement l’embrasser. Bon, un petit regard discret vers lui par moment pendant le spectacle et juste pour voir son sourire. Et alors que la feu arrivait, je souriais doucement en allant à son oreille. « T’imagines que ce feu, c’est l’effet que tu me fais quand je te vois ? », lui murmurais-je donc à l’oreille en souriant avant de cette fois et oui, cette fois, j’osais. Je déposais un baiser sous son oreille. Mince, j’allais peut-être trop loin ? Mais qui ne tente rien n’a rien.
-



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Mer 2 Oct - 3:02

Je savais que Pearl avait raison, j'avais le droit de penser à cette période de ma vie en essayant de garder en tête les bons moments mais il y en avait tellement plus de mauvais. Je ne voulais pas me sentir mélancolique ça n'était pas le moment, je passais une bonne soirée et ça serait stupide de la gâcher en pensant au passé... Le feu d'artifice était en bon moyen d'éloigner tout cela de mon esprit, seul le spectacle comptait désormais et toute mon attention était à présent dirigée vers les lumières colorés qui explosaient au dessus de nos têtes.
Ne prêtant plus attention à rien je fus légèrement surpris de sentir la main de Pearl sur ma joue, je la regardais d'abord avec incompréhension mais ses mots me firent sourire. Je restais silencieux et je croyais vraiment qu'elle allait m'embrasser mais ses lèvres se posèrent simplement aux coins des miennes. C'était mieux comme ça, je ne l'aurais sans doute pas repoussé car je ne voulais pas la blessé mais en agissant ainsi j'étais conscient de lui laisser de l'espoir et c'était peut-être encore pire.  Elle ne mesurait sans doute pas à quel point ce qu'elle venait de me dire comptait pour moi et combien elle comptait aussi. C'était ça la raison pour laquelle j'avais besoin de Pearl, de ma meilleure amie parce que je savais que j'avais de l'importance au moins pour une personne sur cette terre et je savais qu'elle était formidable.

Mon attention revenait vers le feu d'artifice que je trouvais particulièrement réussi, rien avait été laissé au hasard pour émerveillé tous les invités prestigieux de la soirée. Fidéliser la clientèle a un prix mais cela rapporte tellement plus ensuite. L'avantage c'est qu'en tant qu'employé je pouvais en profiter et c'était tout bénef pour moi vu ce que j'avais bu et mangé. Le très attendu bouquet final n'allait plus tarder, les yeux rivés vers le ciel et le sourire aux lèvres j'étais impatient... Un vrai gamin ! Totalement dans ma bulle, Pearl réussi cependant à m'en sortir pour un instant en chuchotant que j'étais son feu d'artifice à elle du moins quelque chose qui voulait dire ça. Mais ce qui me fit vraiment sortir de ma bulle c'est le baiser qu'elle déposait sous mon oreille et qui me provoquait un léger frisson, imperceptible.
C'était agréable je ne pouvais le nier, mais en agissant comme ça ma meilleure amie ne me facilitait pas la tâche. Je gardais à l'esprit que notre amitié comptait plus que tout mais je restais un homme et qui plus est je me faisais draguer par une jeune femme loin, très loin d'être la plus moche de la soirée... Mais je devais vraiment avoir en tête que le jeu était totalement exclu avec elle, même si elle me cherchait et que c'était plaisant de se sentir désiré. Que répondre à ça ? Je n'en savais rien et j'optais pour le silence accompagné d'un beau sourire qui voulait dire que oui j'avais bien entendu ce qu'elle venait de me dire, que malgré que je ne disais rien ça me touchait. Je remarquais qu'elle avait froid, lâchant alors sa main je posais ma main sur son bras « T'es gelée ! » je retirais aussitôt ma veste et la posais sur ses épaules « Pourquoi tu l'as pas dit ? » je levais les yeux « Me dis pas que c'est parce que tu voulais pas que j'ai froid... Le champagne ça réchauffe ! ». Je frottais doucement ses bras pour l'aider à se réchauffer « C'est fini l'été Miss Hartley. » même si c'était un peu l'été indien ici, les nuits devenaient très fraîches.

Le feu d'artifice s'achevait, ma coupe de champagne était bien vide depuis un moment déjà donc il était temps de retourner à l'intérieur « On retourne danser ? Ou tu veux rentrer ? » je n'avais aucune idée de la journée qu'elle avait pu avoir ou de celle qui l'attendait demain et je ne voulais pas qu'elle soit trop fatiguée... Surtout qu'elle est un peu ronchon quand elle est fatiguée. Pour ma part j'avais bien joué mon coup et je m'étais arrangé pour être en congé demain. « Le gamin de cinq ans en moi est content d'avoir vu un beau feu d'artifice, alors je te laisse le choix. » je montrais la coupe vide « Mais j'en reprends une avant de partir. » pourtant je savais que ça allait faire peut-être trop, je sentais les effets de l'alcool de plus en plus mais j'aimais bien cette sensation.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Mer 2 Oct - 7:58

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Ou étais-je dans mes limites ? Quelle était la limite à ne pas dépasser ? Un striptease ? Pourquoi pas. Ce genre de choses était un peu banalisé pour moi. Je l’avais tellement fait contre mon gré que je ne pouvais plus vraiment le voir comme une fille normale. Je verrais pourtant car je n’avais réellement pas envie de le faire. Je ne pensais pas que me mettre nue pour lui ou même en sous-vêtement serait la meilleure des façons mais faire mine ou presque de l’embrasser et ce baiser dans son cou, là, oui. Je souriais doucement contre sa peau avant de reculer mine de rien. C’était agréable pour moi rien que de le faire. Je savais pourtant que j’allais le mettre mal à l’aise à force ou même le fâcher ? Je n’étais pas sereine à la réaction qu’il pourrait avoir. Et rien, il ne réagissait pas. Un sourire, c’est tout mais rien. Mais qu’en pensait-il ? Que se passait-il ? Ne voyait-il rien ? Je n’en savais rien et ça me perturbait. Je souriais doucement alors qu’il remarquait que j’étais gelée, je riais nerveusement cependant quand il me demandait pourquoi ne pas l’avoir dit et aussi sa supposition. Il me connait bien. « Fierté aussi, je suis pas nunuche ! », soufflais-je doucement. Je souriais doucement en me blottissant un peu sous la veste alors qu’il frottait mes bras et j’allais me coller contre lui en passant les bras autour de lui pour profiter de la fin du feu. « J’ai de la chaleur à portée ! », soufflais-je doucement, amusée en laissant les éclats s’achever. Et là, il fut terminé, William me laissait le choix ente rentrer ou rester mais je n’avais nettement aucunes idées de ce que je voulais. J’avais envie de danser encore avec lui et aussi de rentrer à la fois. Ne sachant quoi dire, je continuais de l’écouter en souriant. Il m’amusait. Ce gamin adorait les feux d’artifices, c’était son petit truc. Comment lui faire plaisir ? L’amener à un feu. Je souriais doucement en le regardant toujours, je crois que je ne l’avais jamais autant regardé sur une seule soirée. « J’ai une meilleure idée ! », soufflais-je doucement en souriant. « Attends, je reviens ! », j’allais alors à l’entrée à nouveau en laissant mes talons frapper contre le sol et souriant à un serveur. Le genre de sourire coquin, limite séducteur. « Bonjour toi ! », soufflais-je en posant ma main sur son torse ! « Avec mon amie, on trouve qu’on n’a pas assez de champagne… on aimerait bien une bouteille ! », je souriais en caressant son torse et laissant mon regard de pauvre petite fille qui a soif se poser sur lui. « Je ne… », je descendais ma main un peu plus bas en souriant doucement. « Tu peux faire ça ? », et bingo, il souriait. « J’arrive ! », il allait alors en cuisine pour prendre une bouteille en m’offrant un grand sourire. Il en sorti deux minutes après avec un carton ou il avait mis son numéro. « Appelez-moi à l’occasion ! », je lui souriais doucement. « Oh merci, t’es mignon ! », je pourrais dire promis mais non, je n’allais pas le faire. Je prenais la bouteille en chopant un nouveau verre sur la route avant de retourner prés de William en souriant. Je le regardais attentivement avant de pencher la tête. « On finit la soirée sur le chemin et à l’appartement ? », lui proposais-je alors. « Je préfère te voir boire du champagne à l’œil dans notre appartement qu’ici ! », disais-je en haussant les épaules. « Ou dans une chambre d’hôtel ! », j’approchais en prenant sa main, un geste toujours naturel. « Si tu savais ce que j’ai fait pour t’obtenir une bouteille… », je me sentais bien étrangement folle tout de même. Le pauvre petit serveur qui devait se sentir séducteur sans même avoir levé le petit doigt. Mince. Et là, tout simplement, je marchais vers la sortie du casino enfin en retournant dans la foule qui se trouvait dans la salle. Je gardais la main de William, un peu peur qu’on se perde tout de même. J’avais un mauvais souvenir des bals surtout en me rappelant celui de l’hôtel qui avait fini par faire boum. Une fois sortie, je souriais en le regardant et approchant en ouvrant la bouteille et lui servant alors un verre. « On rentre à pieds ou en voiture ? », demandais-je sur le parking en lui tendant alors le verre rempli. « Pearly Bar à votre service ! »,là, j’approchais et paf… je lui volais un baiser mine de rien en reculant aussitôt. Peut-être que je n’aurais pas dû, c’était ce que je me disais mais c’était parti sans même que je ne m’en rende compte. Fruit des 3 coupes de champagnes ? Je ne pense pas. Fruit de mon jeu dans lequel je tombais aussi ? Mais ce n’était pas un jeu.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Ven 4 Oct - 1:43

Pas nunuche ? C'était un des arguments de Pearl pour ne pas avouer d'avoir froid... Je levais les yeux à cette réponse « Tu peux l'être des fois, sûr que tu t'en rend pas compte. » disais-je avec un air taquin, je n'avais pas d'exemple en tête directement parce que c'était surtout pour l'embêter que je disais ça. Avec l'alcool mon petit côté emmerdeur s'amplifie, elle le sait. Mais j'étais bien occupé à voir la fin du feu d'artifice pour ne pas continuer à l'ennuyer sur ce truc d'être ou non nunuche.
La fin de la soirée dépendrait de ma meilleure amie à qui je laissais le choix de retourner danser ou bien de rentrer à l'appartement, je ne crois pas que je pouvais faire mieux... Mon seul souhait était une dernière coupe de champagne ce qui était très facile à exhausser. A ses dire, Pearl avait une meilleure idée et lui obéissant, pour cette fois je suis pas un mec soumis non mais oh, j'attendais sagement son retour. J'ignorais ce qu'elle avait en tête mais parfois avec elle il vaut mieux ne pas savoir.

Je regardais mon smartphone le temps de l'absence de Pearl, j'avais plusieurs messages un de Pedro qui me demandait où je me cachais et si j'avais conclu ce qui ne m'étonnait pas de sa part. Le seconde message venait d'Olivia ce qui là était bien plus surprenant, elle me proposait de se voir demain, je lâchais un soupir et ne répondais pas, il fallait que je réfléchisse. Je rangeais mon téléphone alors que ma meilleure amie revenait vers moi en compagnie d'une bouteille de champagne, proposant que nous continuions la soirée sur le chemin du retour et à l'appartement ensuite « Ça me va ! » répondais-je avec le sourire. Je ne faisais pas de commentaire sur sa remarque comme quoi elle préférait cela, pourtant je ne comprenais pas vraiment ce qu'elle voulait dire par là.
« Je préfère ne pas savoir ! » disais-je en riant, j'avais une petite idée de ce que Pearl avait dû faire, je l'avais vu à l’œuvre plusieurs fois par le passé pour obtenir ce qu'elle voulait « Tu as traumatisé un serveur ? Enfin allumé plutôt... » ça me faisait rire rien qu'en imaginant la scène. Main dans la main pour ne pas risquer de se perdre, nous sortions du casino. Ma meilleure amie me servait un verre que je prenais bien volontiers « Mer... » elle venait de me voler un baiser, spontanément comme si c'était normal et pourtant ça ne l'était pas pour deux amis. Je lui adressais un petit sourire un peu gêné « A pied, on aura le temps de finir la bouteille comme ça. » je buvais une gorgée et marchais tranquillement en la regardant. Je savais que mon attitude ne lui rendait pas service, il fallait que je mette des limites, l'alcool m'aidait à être plus franc « Tu te lâche ce soir. Et c'est plaisant de voir que tu te sens bien et t'assume et...Voilà. » je haussais les épaules « Mais je crois pas que ce soit très bien pour notre amitié. Tu joue, tu me cherche et faudrait pas que ça nous fasse faire une connerie. » je montrais mon verre de champagne « Ça aide pas à avoir les idées claires. ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Ven 4 Oct - 2:41

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Mince, nunuche parfois ? Je fais tout n’importe comment. Crotte, je loupais réellement tout mais comme quand on tombe à cheval, l’on remonte. Allez en selle. On n’abandonne pas aussi facilement. J’étais allée chercher une bouteille de champagne avec ma manière tellement… enfin il ne faut pas croire mais obtenir ce qu’on veut c’est une sorte de sport très athlétique. On perd autant de calorie à ça qu’à faire l’amour. Sisi, je vous jure et surtout quand c’est pour un mec pas très beau. Là, c’est régime assuré. Mais bon, j’avais eu ce que je voulais et je revenais en lui disant alors que j’avais dû faire un truc pour l’obtenir. Je souriais doucement en l’entendant dire qu’il ne préférait pas savoir. Oui, ce petit sourire malicieux. « Tu ne vas pas m’arrêter ! », soufflais-je en sachant pertinemment qu’il était un mec de la sécurité mais moi, m’arrêter ? Je savais qu’il ne le ferait jamais et surtout par pour une bouteille mais peut-être pourrais-je même me tromper car parfois il aime vraiment être un crétin enfin prions que je me trompe tout simplement. C’est alors que main dans la main, nous sortions alors que je remplissais un verre pour lui. Je lui avais même volé ce baiser. Shit. Je sentais dans son sourire que celui ne passait pas mais non, Pearl, ne montres rien. Je ne montrais rien. Je me contentais simplement d’inspirer et expirer. Je souriais alors à son choix. « Tu… », Rectifiais-je à propos de la bouteille car moi, je voulais réellement garder mes moyens même s’ils étaient déjà légèrement amoindrie par le peu de champagne que j’avais consommée. Je lui souriais doucement en haussant les épaules alors que nous nous mettions à parler et qu’il disait à peine que je me lâchais. Oui, rien que ça me donnait la sensation que la suite était peut-être à ne pas entendre. Le voilà surtout. J’inspirais doucement en le laissant continuer et marchant en regardant simplement mes pieds et mes talons marcher sur le sol. Je ne disais bien pendant quelques minutes. En fait, je ne savais pas quoi lui dire qui pourrait être intelligent. Quel était la meilleure chose à dire ? Le truc qui lui ferait bien comprendre ce que j’avais dans la tête. Le truc parfait. Il fallait que je trouve ce petit mot, ce petit dit qui soit parfait. Le truc à dire. Je ne savais juste pas ce que je pouvais simplement dire. Bon dieu, je parle tellement français. J’inspirais doucement en me mettant devant lui et lui barrant donc la route. « Je ne te laisserais pas faire une connerie… donc coucher avec moi sous l’alcool, William ! », disais-je alors en le regardant dans les yeux et haussant les épaules. « Je ne voudrais pas que tu le fasses juste parce que tu es un homme… et que l’alcool te montre que je suis une femme… », je soupirais doucement en baissant le regard un quart de secondes et le remontant. « Je tente juste tant bien que mal de te séduire. Je peux faire ça avec tous les hommes qui étaient dans la salle ce soir… mais je n’y arrive pas avec toi… c’est moi le problème ou toi ? », demandais-je au jeune homme en le regardant dans les yeux alors que je soupirais doucement en lui servant un autre verre et le regardant toujours dans les yeux. « Le but n’est pas que tu viennes avec moi dans ton lit en rentrant mais juste que tu me vois comme une femme, comme toutes ses femmes auquel tu peux donner une partie de toi sans te soucier du reste, juste que… je veux juste que tu aimes la femme en moi pas seulement l’amie. Je ne cherche pas non plus à ce qu’on partage les mêmes sentiments mais… », je souriais doucement en me stoppant et laissant un petit sourire en coin s’afficher au coin de mes lèvres. « Oui, bon peut-être un peu et je sais que c’est stupide de ma part… », je soufflais doucement en reculant légèrement et marchant en arrière. « Mais de toute façon, cela ne sert à rien, je te cherche mais je ne te trouve pas, pourquoi aurais-tu peur ? », oui, je pensais réellement que cela ne marchait pas. J’avais l’impression de ne faire que comme un petit souffle dans le vide. Cela ne servait tellement à rien. C’était peine perdue. Je ne me posais pas réellement la question quant à savoir si je devrais l’arrêter. Je me retournais pour marcher à mon rythme en me remettant à côté de lui. « J’ai les idées claires, chéri ! », j’haussais les épaules en souriant. « Et je survivrais… je sais pertinemment ce que je risque mais il n’y a pas de chemin de retour pour moi donc autant tenter. Qui ne tente rien n’aura jamais rien ! Je ne pourrais jamais culpabilité et regretter de ne pas avoir tentée. L’espoir faire vivre, non ? », disais-je avec ce petit rire taquin envers moi-même. Alors que je le regardais du coin de l’œil en buvant alors une gorgée à la bouteille. J’avais eu cette soudaine envie tout simplement.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Ven 4 Oct - 8:46

J'étais le seul de nous deux qui continuait à boire, c'est vrai Pearl avait raison sur ce point mais la tentation de la bouteille aurait peut-être raison d'elle, qui sait ? Pourquoi j'avais envie de boire ce soir ? Pour profiter de ce bon champagne, passer une bonne soirée, les deux ? Sans doute et cette pointe de mélancolie devant le feu d'artifice n'avait fait qu'augmenter l'envie. Je me sentais bien, ce moment où l'ivresse est agréable, plaisante et un peu euphorique que vos moyens ne vous quittent pas encore. La lucidité s'amenuisait au fil du temps mais je gardais toujours une petite réserve, l'habitude des soirées bien arrosées, j'avais fait bien pire alors je pouvais gérer ça. En revanche ma franchise augmentait et je me sentais comme obligé de dire à ma meilleure amie qu'un baiser même volé n'était pas vraiment raisonnable. C'était à mes risques et périls, je ne voulais pas que nous tombions dans cet espèce de mélodrame donc elle avait le secret et qui pouvait plomber l'ambiance alors que le reste de la soirée avait été bien.
Le silence qui s'installait ne me disait rien de bon, c'était signe qu'elle réfléchissait et j'avoue que je craignais un peu sa riposte. C'est con, non ? Après tout j'ai juste dit ce que j'en pense si ça ne lui va pas c'est pareil. Je défaisais ma cravate et ouvrais les premiers boutons de ma chemise, j'avais chaud  et improviser une petite danse allait contribuer à garder cette chaleur.

Je m'arrêtais net alors que Pearl me barrait le passage, j'avais faillit la bousculer. « Mets les warning. », je riais à ma petite remarque et buvais la dernière gorgée de champagne de mon verre. Je voulais lui tendre pour qu'elle le remplisse mais elle prit la parole. Je la regardais en hochant la tête, suivant son monologue avec autant d'attention que je le pouvais avec le taux d'alcool que j'avais dans le sang. J'essayais de me résumé le sens de ses mots rapidement dans ma tête histoire de comprendre ce qu'elle voulait dire. Donc elle ne me laisserait pas faire de bêtise comme coucher avec elle sous l'emprise de l'alcool... Oh, pourrait-elle me résister ? Je souriais bêtement en riant un très bref instant avant de me reconcentrer. Je crois qu'elle oubliait que j'étais juste un homme justement et qu'avec ce truc de drague c'était ça qu'elle venait chercher. Me séduire c'était quoi au juste ? Tenter de m'avoir alors elle se contredisait et ça je l'avais bien remarqué ! Pas bête le Willy, hein ? Pearl doutait de son pouvoir de séduction sur moi et se demandais de qui venait le problème je faisais une grimace tout en réfléchissant à cette question « Hum.. Vingt ans d'amitié p'tet bien. » tout ce temps à être complices et que rien ne se passe entre nous, pour moi elle était devenu un pote sans couilles, mais avec des jolis seins je l'admets. Je lui adressais un large sourire quand elle remplissait mon verre, je ne suis pas difficile à satisfaire !

Je perdais un peu le fil de ses mots, de ses phrases, de son discours emmêlé entre homme ou pas, femme mais pas trop. Ouh la la la c'est quoi cette mayonnaise ? Tout ce qui accrochait mon esprit fût qu'elle me demandais si j'avais peur, je secouais vivement la tête « Peur ? » je regardais autour de nous « Non j'ai pas peur, on a vécu à Vegas... C'était autre chose. Ici y'a pas d'armes en vente libre. » je haussais les épaules en buvant une gorgée de champagne. Vu la tête qu'elle faisait je crois que j'avais répondu à côté de la plaque. Oups.
Elle se remettait en marche et je faisais de même, je marchais droit ou plutôt assez droit. Et je l'écoutais me dire qu'il fallait tenter sinon on avait rien et que elle de son côté n'avait rien à perdre. L'espoir est un moteur c'est vrai mais au fond j'étais sans doute un peu déçu qu'être juste mon amie ne lui suffisait pas ! Elle ne comprenait donc pas quelle place unique elle occupait ? Pearl bu à la bouteille et dès que je la vu faire je la pointais du doigt « T'as buuuu ! T'avais dit que t'arrêtais et t'as bu ! » j'éclatais de rire et lui prenais la bouteille des mains « A moi ! » je buvais un peu et levais les bras « I win ! ». J'étais pris d'une certaine euphorie et pour marquer le coup de ma victoire, la quelle je n'en sais rien, à la manière des pilotes de formule 1 je m'arrosais brièvement de champagne car c'était froid et du gâchis « Mauvaise idée... » sirotant une dernière gorgée je donnais la bouteille à Pearl « Tu kifferais boire le champagne sur mon corps ? » disais-je avec mon sourire de petit con accroché aux lèvres. Bon ok, là on peut le dire j'ai trop bu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Ven 4 Oct - 9:21

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Il était fini. Je le sentais. Je ne suis pas toujours la fille la plus perspicace avec les relations humaines mais ça, je le remarquais. Warning, ça commençait bien alors que je commençais à peine à me lancer dans ce qu’on pourrait appeler un monologue. Il y assistait en mode « Dieu du champagne » néanmoins, j’avais des choses à dire. Je savais qu’il ne serait surement pas d’accord ou content en entendant ça mais là, je me disais : roh et puis merde. Quand j’émettais le fait qu’il pourrait y avoir un souci dans ma technique ou chez lui, je soupirais doucement à sa réponse. Il avait raison. Je m’efforçais pour oublier ce détail par moment. Il faut dire qu’il ne m’avait jamais vu en couche-culotte ou même trop de détail qui donneraient envie de se cacher car je l’avais rencontré quand j’étais assez autonome que pour l’éviter. Il avait surtout connu mes peurs, mes peines et cette vie presque détruite. J’avais connu les siennes aussi. Au fond, nous étions tellement soudés que ça me rendait la tâche encore moins facile mais l’envie d’arrêter ? Non. Là, alors que je lui parlais de peur, j’arquais un sourcil avant de lever le regard sans même répondre à ce qu’il venait de dire. Je me demandais si c’était bon, je l’avais perdu là. Je pourrais dire quoique ce soit et cela n’aurait pas de logique pour lui. Je me remettais à marcher à côté de lui, tout naturellement. Je marchais droit mais là, j’avais besoin d’une gorgée, je le sentais. Je venais tellement de m’exposer à nouveau que j’en voulais une. Ouh ouais. « Et oui ! », soufflais-je simplement alors qu’il m’avait réprimandé de boire. J’en buvais donc une mais je n’avais pas vraiment eue le temps qu’il me piquait la bouteille. Enfin réprimandée pas réellement mais c’était ce mot qui me passait par la tête au moment même. « Mais ? », il était fou, terriblement fou. Je ne savais pas du tout ou me placer sur le coup. Je levais le regard en haussant les épaules. Il avait gagné apparemment. Je le regardais donc continue son Willy show. C’était amusant en fait, très mais cela me rendait mal à l’aise. Etais-je la source de son alcoolisme ou voulait-il juste s’amuser ? Avait-il bu à cause de mes tentatives ? La question me venait à l’esprit même si le fait qu’il ne m’a pas réellement vu autrement à mes yeux pourrait me contredire. Cependant ses cris semblaient réveiller le voisinage. Un chien qui se met à aboyer, une lumière qui s’allume. S’en rendait-il compte ? Il me rendait la bouteille et je la prenais sans en boire une goutte. Une gorgée de plus m’avait suffi. « Très mauvaise ! », il était noyé sous le champagne et je l’entendais ensuite me poser cette question qui me fit tourner le regard d’un coup sur lui. Un regard… un peu, je ne saurais expliquer car je le haïssais de dire cela surtout avec ce sourire. Se moquait-il de moi ? Me draguait-il ? Je n’en savais rien car avec l’alcool, j’ignorais ce qu’il voulait faire passer comme message. Je ne savais pas quoi répondre. Je continuais de marcher, nous n’étions pas réellement loin. Encore une dizaine de mètres. « Ne me tentes pas, William enfin de toute façon… Oui, si tu étais sobre ou que j’étais persuadée que ce n’est pas le taux d’alcool qui répondrait ensuite mais toi… Oui, je kifferais mais là, non… », Répondis-je en haussant les épaules. « Je veux pas me réveiller en ayant l’impression que tu le regrettes ! Je me comporte en gentleman. Profites ! », soufflais-je doucement en le regardant du coin de l’œil. Je ne savais pas pourquoi mais j’avais l’impression de me répéter avec ce que j’avais dis plus tôt mais j’avais peur… tellement qu’il ressorte encore d’autres phrases ou retourne le jeu à cause de l’alcool. Je doutais que cela serve à quelque chose de parler avec les bons mots ce soir, je n’en étais pas sûre et pourtant cette question me touchait car dans les deux cas, j’ignorais comment la prendre. J’étais entre deux chaises. Bien ou mal ? L’alcool cachait quoi ? J’étais perdue, encore plus que dans mon jeu de séduction. Je m’efforçais de ne rien laisser paraitre. Je riais nerveusement. « Tu devrais aller prendre un bain de minuit… enfin sous la douche ! Tu plaques surement... », oui, on ne sait jamais qu’il m’entrainerait dans un bain de minuit, oh my god mais comment je ferais, moi ? J’avais peur qu’il ne prenne mes mots trop au sérieux. Je souriais doucement en le regardant à nouveau. Ce beau sourire, séducteur mais pourquoi ? Simplement parce que c’était comme ça, je ne voulais pas lâcher mon but de le séduire mais même si j’aurais pu avoir envie de le mettre dans mon lit, je ne pourrais pas dans cet état. C’était moi qui ne pourrais plus le faire. Je le prenais alors par le bras pour le tirer un peu vers les escaliers qui menait à l’appartement. Oui car je crois qu’il aurait pu continuer à marcher puis je voulais éviter que le bain de minuit l’ai tenté. Je sortais alors mes clés de ma pochette, ce mini sac que je portais avec cette robe et je surveillais que sa montée des escaliers se passe bien. « Fais attention ! », soufflais-je en souriant. Oui, marcher droit et monter des escaliers. Hum.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Sam 5 Oct - 1:23

Le champagne m'embrumait l'esprit et je ne prenais pas très au sérieux le discours de Pearl, pire je me disais que les femmes parlent trop. Avec ou sans sentiments elles se perdent dans des blablas qui nous fatiguent, nous les hommes surtout avec un peu d'alcool dans le sang. Je voulais juste qu'on s'amuse, qu'on rit et fasse n'importe quoi comme quand nous étions ados ou même il y a de ça un an ou deux en arrière. Faut croire que l'amour rend morose parce que ma meilleure amie ne me faisait pas trop rire et j'avais l'impression de peiner à lui arracher ne serait-ce qu'un gloussement. Elle était bien trop cérébrale, toujours à se prendre la tête là où de la spontanéité et du naturel vaudrait de l'or. Je ne suis pas là pour faire de leçon mais n'empêche qu'elle devrait essayer parfois ça lui éviterait sans doute bien des nuits d'insomnie.  
Je prenais tout avec légèreté et si j'étais parfois mal à l'aise avec le fait qu'elle puisse être amoureuse de moi habituellement, là je voyais les choses comme une nouveauté qui me poussait à être curieux. Ok Pearl n'est pas une petite bestiole qu'on analyse c'est ma meilleure amie, mais là en étant un peu saoul j'avoue que je prenais moins de pincettes. Bon ok je mettais carrément les pieds dans le plat en lui demandant si boire le champagne sur moi serait un truc qu'elle aimerait faire, non pas que j'allais lui proposer mais je me posais juste la question et c'était la mieux placé pour y répondre. J'éclatais de rire à sa réponse « Ah non mais c'est pas une tentation, c't'une question c'est tout. » je hochais la tête « Bien bien Gentlewoman, c'est très gentil de ta part de penser à mes regrets potentiels. » je lui faisais un clin d’œil et improvisais une nouvelle petite danse genre Michael Jackson mais... En moins bien et en plus bourré surtout.

Un bain de minuit ? L'idée aurait été bonne si je ne savais pas la mer aussi froide en ce moment, mais elle rectifiait en parlant d'une douche sûrement pour rincer le champagne que je m'étais versé dessus « Et bien c'est prévu, chef ! ». Nous arrivions devant l'immeuble et comme si elle pensait que j'allais me sauver Pearl me prit le bras pour m'entraîner à l'intérieur « Je vais pas fuguer tu sais. » disais-je en riant. Montant les escaliers je chantonnais en agrémentant de « la la la la » les paroles qu'il me manquait. Je levais le pouce quand ma meilleure amie me demandait de faire attention en montant « J'suis un warrior. » ça n'était pas ce petit escalier qui allait avoir raison de moi je n'en était pas à ce niveau d'alcoolémie où je n'aurais plus su marcher !
Arrivé en haut, sur le palier de notre étage je regardais Pearl en riant « C'est bon je suis bien arrivé. Tu veux que je t'envoie un texto pour être sûre ? », qu'est-ce que je pouvais dire comme connerie par moment... Enfin je peux aussi en faire, c'est même une de mes spécialités.

C'était Pearl qui avait les clés et heureusement car les miennes étaient restées dans mon bureau au boulot... De ce fait elle était chargée d'ouvrir la porte, chose qu'elle était en train de faire avant que je n'ai une idée soudainement et que sans prévenir je l'attrapais par la taille et l'embrassais avec fougue en la plaquant contre la porte. C'était bref, soudain et pas franchement doux mais c'était typiquement ce que j'aurais fait si Pearl n'avait pas été elle mais une autre femme, celles dont elle parlait tout à l'heure. Je reculais avec un petit sourire en coin « Voilà ce que ça fait d'être une femme à qui je donne si facilement... » je haussais les épaules « Tu voulais voir alors, t'as vu. ». Avec le recul je me disais que ce que je venais de faire n'était pas bien, une fois encore j'y allais franchement sans penser à l'impact sur ma meilleure amie. Mais merde elle me cherchait de trop, elle menait ce double jeu et là avec trop de champagne ingurgité ça devenait compliqué à gérer, à comprendre ! Je tapotais alors son front avec mon index en la regardant dans les yeux « C'est trop le bordel là dedans, tu te pose trop de questions. Souris plus, rigole, sois la Pearl avec qui j'ai passé des supers moments, ma meilleure amie avec un grain de folie. » je reculais en soupirant et passant ma main sur mon visage « Tu peux ouvrir, s'il te plaît. J'ai vraiment besoin d'un cachet, d'une douche et d'une bonne nuit. » je sentais une barre en plein milieu de mon front qui commençait à apparaître... C'était à prévoir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Sam 5 Oct - 7:26

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Question out tentation, n’en reste-t-il pas moins que cela pourrait être une tentation. William faisait quoi ? Je n’en savais rien mais cela me perturbait réellement et dans tous les sens. Je ne savais pas comment réagir. Je le regardais sans un mot, sans un bruit. Bien sûr, je lui disais tout de même de se doucher car même si d’après ses dires, c’était prévu. Je doutais réellement qu’il y ai pensé sur le coup. Je me posais vraiment la question alors que je l’attirais par le bras vers les escaliers en riant au fait qu’il n’allait pas fuguer. Et là, il chantait. Non mais il se prenait pour un lutin bleu ? J’ai oubliée comment ils s’appellent mais sérieusement. Et il levait le pouce. Il était fini. Je le connaissais assez que pour le voir. Il était un warrior ? Je ne pouvais pas m’empêcher de rire. Il y avait une chose magnifique dans l’amitié au fond, il lien indéfinissable qui nous rendais capable de nous laisser ainsi devant une personne. Il en était la preuve car parfois c’est bien l honte d’être saoule devant une personne. Je ne pouvais que l’approuver mais il n’y avait que dans les amis que l’on se sentait assez à l’aise pour se lâcher. Il l’était apparemment. Je souriais doucement une fois arrivée devant l’appartement et qu’il demandait si je voulais un texto. « Oui, tu as tout compris et la garde nationale qui me l’annonce aussi ! », répondis-je donc d’un ton presque moqueur mais c’est mal, le pauvre. Je ne voulais pas me moquer mais il m’en donnait tellement l’envie. Je m’apprêtais ensuite à mettre la clé dans la serrure, motivée à le faire car je voulais rentrer, c’est alors que pendant une minute, je ne contrôlais plus rien. Je ne comprenais pas réellement son but sur le coup ou même… je restais bouche bée alors qu’il reculait. C’était tellement soudain et il était tellement saoul que je ne savais pas comment réagir. Je restais là, en l’écoutant mais sans réellement l’écouter. J’étais perdue sur le coup. Et en l’entendant me dire que c’était ça d’être une femme avec laquelle il se donne, je ne réagissais pas. Pas un sourire, pas un soupire et pas même un sourcil qui se déplace. Juste des cliquètements des yeux naturels. L’impact… quel impact. Je crois que je n’avais pas encore réellement réalisée que pour avoir un impact mais sur le coup, je n’étais pas ravie. La façon dont il disait que je voulais voir et que j’avais vu me blessait mais je mettais ça sur le compte de l’alcool. A quoi il jouait ? Je ne saurais le dire mais je ne voulais pas réagir car je ne savais même pas comment réagir. Parfois… le silence a du bon et c’était ce que je comptais appliquer. Le silence me permettait de lui dire en quelques sortes qu’il avait mal agi sans l’engueuler pour autant car je ne savais pas s’il le méritait. Enfin ce n’était pas si grave, il était saoul et on a tous été saoule un jour pour connaitre les conséquences. C’est alors que je sentais son doigt sur mon front que j’avais juste envie d’aller dans l’appartement et le regarde aller dormir. Je ne disais rien pourtant à ce qu’il disait, même pas une réaction, toujours pas. C’était le bordel mais ça arrive que cela soit le bordel. Cela avait toujours été le bordel. Je ne réagissais pas, pas un mot, pas un claquement de langue, rien du tout. Comme si j’avais éteint le moteur. J’haussais juste les épaules en me tournant pour ouvrir la porte. Je rentrais en retirant sa veste et lui tendant. En fait, que vouliez-vous que je dise ? J’avais l’impression que c’était devenu un jeu pour lui. Toujours sans un mot, je m’avançais vers le salon. « Fermes la porte derrière toi ! », soufflais-je tout de même légèrement. Cela se sentait dans ma voix que je ne voulais pas parler que c’était juste par nécessité. C’était forcé. J’inspirais doucement en passant une main dans mon dos et détachant ma robe. Oui, dans le salon mais je m’en fiche car le faire devant lui n’était pas nouveau. Pas du tout même. Et puis je n’étais pas dans le meilleur état d’esprit pour réfléchir. En shorty et dos à lui, je finissais naturellement les deux mètres qui me séparaient de ma chambre pour entrefermer la porte et enfiler une nuisette. Je revenais avec une lingette démaquillante dans la main en retirant le maquillage superflu que j’avais. Je me dirigeais vers le frigo, toujours sans un mot en prenant une bouteille d’eau fraiche et un verre aussitôt. Pourquoi ne pas parler ? Je crois que j’avais simplement été trop loin, trop. Je voulais éviter au possible que d’autres idées soudaines lui viennent à l’esprit car je savais qu’il pourrait me tenter s’il le voulait mais je ne voulais pas qu’il le fasse dans cet état. Je prenais une aspirine et je la mettais dans le verre avant d’y rajouter de l’eau et d’aller vers lui pour lui tendre car mine de rien, je suis un amour. « Tiens, ça t’aidera ! », soufflai-je. Je ne rajoutais rien pourtant, j’allais juste vers le buffet donc il y avait un miroir pour retirer tranquillement mes boucles d’oreilles et mon collier. Je soupirais doucement dans la glace en la regardant de dos et baissant le regard. « Tu devrais aller dormir, demain est un autre jour ! », j’en oubliais presque le fait qu’il doive prendre sa douche. Je voulais juste écarter celui-ci pour ne pas qu’il retente… ce truc qu’il avait fait.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Sam 5 Oct - 8:41

Le silence est parfois plus parlant que les paroles. Philosophe en plus de ça, j'suis au top, hein ? La réaction ou plutôt cette réaction sans vraiment de réaction de la part de Pearl confirmait que je n'avais pas agis de manière très intelligente. L'alcool inhibe et là où je me serais mis des barrières pour ne pas blesser ma meilleure amie quand je suis à jeun, j'avais foncé tête baissée dans ma connerie. J'assume. Et dans un sens c'est peut-être un mal pour un bien, un moyen qu'elle comprenne que je ne suis pas le mec qu'elle idéalise.
Elle ouvrait la porte et j'entrais à sa suite en refermant la porte « Ouais bah j'vais pas laisser ouvert. » répondais-je à son ordre. J'étais saoul pas stupide, quoi que par moment c'est assez similaire. Je regardais ma veste pour voir son état de propreté et la mettait sur un cintre, je l'emmènerais au pressing du casino elle n'était pas spécialement sale mais elle avait bien travaillé ce soir et puis elle sentait le parfum de femme alors... Tournant la tête j'allais demander un truc à Pearl mais ne disais rien, coupé dans mon élan par ce qui s'offrait à ma vue. Je la regardais retirer sa robe en me demandant si elle le faisait comme une provocation, un truc pour me dire « T'as vu ce que tu rate crétin ? », j'arquais un sourcil et faisais une moue dubitative avant de soupirer. Je l'avais vu plusieurs fois en sous vêtement ou en maillot de bain, mais là elle était à moitié nue même si de dos je ne voyais pas tout, et ça changeait les choses dans mon esprit alcoolisé de séducteur. Je secouais la tête et sortais mon portable de ma poche, relisant le message que j'avais reçu un peu plus tôt de la part d'Olivia.

J'hésitais sur la réponse à donner ou à ne pas donner mais il fallait que je me rende à l'évidence : j'étais incapable de réfléchir à cette heure-ci et dans cet état. Je posais mon téléphone sur le meuble et je finissais ensuite de déboutonner ma chemise en prévoyant de me rendre à la douche incessamment sous peu. Pearl me tendait un verre d'eau avec un aspirine effervescent dedans, je déteste les comprimés effervescents mais je n'allais pas faire mon difficile et aggraver mon cas. Je lui souriais en prenant le verre « Ouais, merci. », ça aiderait surtout à peut-être passer la nuit sans avoir un marteau qui me tape sur la tête.
Je buvais une gorgée et grimaçais, c'était assez dégueulasse mais il fallait que je le boive. Bienveillante, dominatrice ou souhaitant juste ne plus m'avoir dans son champ de vision, Pearl me conseillait d'aller dormir ce à quoi je répondais par un hochement de tête « Et ma douche ? J'espère que le plafond ne tournera pas trop. Quand je vais aller dormir, pas dans la douche, hein. ». Je me lançais alors dans un cul sec digne d'un alcoolique russe et filais en cuisine pour me servir un nouveau verre d'eau qui m'aiderait à faire passer le goût du cachet. Une idée à la fois, boire encore me fit tilter que j'avais penser en montant l'escalier que je devais aller aux toilettes. Je posais mon verre sur le plan de travail et déclarais « Faut que j'aille faire la vidange ! » avec un petit air con que j'affiche volontiers dans mes moments d'alcoolisation poussée. Ma mission accomplie et mes mains propres je cherchais Pearl du regard « T'es partie ? », je haussais les épaules et filais dans ma chambre prendre mes affaires pour mon passage obligé vers la salle de bain.
L'eau chaude me faisait un bien fou au point où, appuyé contre la paroi de la douche je comatais gentiment en m'endormant presque. Pas très économique ni écologique tout ça... Sur le moment je n'y pensais pas vraiment. Je ne sais pas combien de temps je restais ainsi mais je me sentais tellement bien que finalement ça n'avait pas d'importance pour moi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11640
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Sam 5 Oct - 9:17

Pearl ♥ William
Little party never kill nobody
Que d’attentions, j’étais ainsi même un peu refroidie, je lui servais son aspirine. C’est ça l’amour inconditionnel, non ? Je savais pertinemment ce qu’il se passait dans sa tête avec l’alcool et tout qu’il avait pris comme jouet pour la soirée. Alors que je me débarrassais du superflu des bijoux, je lui disais même d’aller dormir. Sentait-il que je voulais en quelques sortes me débarrasser de lui-même si c’est un peu vache de dire ainsi que je voulais juste qu’il aille dormir et que j’évite de rester avec lui. C’est alors qu’il me rappelait qu’il devait se coucher mais parlait aussi du plafond et en fait, il me perdait dans ses paroles. Je ne comprenais pas vraiment enfin si je comprendrais qu’il espérait ne pas voir le plafond tourner autour de lui quand il serait dans le lit et non dans la douche mais sa façon de faire passer le message me perdait. Je secouais la tête doucement en inspirant. C’est alors qu’il disait aller faire pipi. J’arquais un sourcil en le regardant faire dans le miroir enfin pas pipi mais y aller bien entendu. J’inspirais doucement en prenant mes bijoux et allant les mettre dans mon coffre à bijoux sur ma commode dans ma chambre. Je revenais dans le salon pour prendre la robe, il semblait encore au toilette apparemment puis j’allais retourner vers le dressing pour la mettre pendre. Je l’apporterais au nettoyage à sec dans la semaine, je n’en doutais pas. J’inspirais doucement en l’entendant alors sortir des toilettes. J’entendais même qu’il demandait si j’étais partie mais je ne voulais pas répondre sur le coup. En fait, je ne savais pas si je devais dire oui ou non. Ne pas savoir ce qu’il se passait dans sa tête, c’était l’enfer. Je sortais de ma chambre quand j’entendais alors la porte de la salle de bain se fermer. J’inspirais doucement en allant vers le balcon, l’ouvrant pour ainsi laisser le salon s’aérer un peu. J’allais à l’entrée aussitôt pour prendre la bouteille de champagne que je rinçais avant de la sécher sur l’évier. Pourquoi ? Eviter les odeurs même si j’ignorais si elle allait en laisser, maniaque comme je suis. Je ne voulais rien risquer et je faisais ça depuis que j’avais l’âge de faire la vaisselle et boire du champagne. J’inspirais doucement en allant vers le salon, rangeant un peu ici et là. Cela faisait une bonne petite demi-heure que j’entendais l’eau couler. Je ne savais pas vraiment si c’était inquiétant mais pourtant je m’inquiétais. Je trouvais ça long tout de même et il avait parlé de dormir sous la douche ce qui me travaillait un peu. J’inspirais en tournant légèrement en rond le temps de me décider. J’allais alors à la porte de la salle de bain. Je frappais un coup. Pas de réponses, je frappais un deuxième coup… non plus ou alors je ne l’entendais pas avec le bruit de l’eau et la porte. Ou l’inverse, je ne savais pas trop ce qu’il se passait. J’inspirais doucement en me décidant à entrer. On ne sait jamais qu’il se noierait sous la douche. Tout le monde se noie sous la douche, c’est connu. J’approchais dans la salle de bain sans un bruit au début, je le voyais contre la paroi à travers la vitre, c’était flou car elle était couverte pour masquer la vue mais assez pour que je me mette la main sur les yeux. J’approchais à l’aveuglette de la douche en cherchant la paroi. Je frappais doucement. « William ? », disais-je alors en ouvrant la douche. C’était inquiétant la façon dont il ne bougeait pas du peu que j’avais vu. J’ouvris alors les yeux en m’efforçant de regarde son visage, son regard. Je mettais alors ma main sur le pommeau de douche pour l’éteindre et couper l’eau donc. J’inspirais doucement en me tournant pour prendre une serviette. Je la prenais en lui tendant. « Sors de là, tu t’endors ! », soufflais-je doucement en finissant par reculer et lever le regard. Je restais ? Oui mais surtout pour surveiller qu’il en sorte bien et ne décide pas de faire camping dans la douche. Non pas que cela me dérange mais il dormirait mieux dans un lit. Je ne voulais pourtant pas être là à l’idée qu’il était nu à 1 mètre de moi et que je ne pouvais pas regarder.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9973
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   Sam 5 Oct - 22:20

La sérénité et le calme d'une bonne douche chaude, quoi de mieux ? Là très franchement à cet instant je crois que c'était tout ce dont j'avais besoin. J'étais fatigué par ces journées interminables qui avaient précédées le gala de charité, tout ce boulot que nous avions eu mais dont nous avions été récompenser par une très belle soirée. Je sentais le poids des heures faites sans compter me tomber dessus, plomber par le trop plein de champagne qui alourdissait le tout. J'allais peut-être dormir toute la journée demain, qui sait ? Même si je n'aime pas vraiment ça parce que j'ai l'impression d'avoir perdu mon temps.
Je soupirais d'aise et me passais les mains sur le visage, ces derniers temps beaucoup trop de choses m'étaient tombées dessus, j'avais l'illusion que cette eau ruisselant sur moi pouvait les emmener avec elle dans les égouts. C'est un moyen comme un autre de tenter de faire le vide, non ?

Je somnolais paisiblement quand soudain j'entendis la porte de la cabine de douche s'ouvrir et la voix de Pearl m'appeler. Je sursautais en manquant de glisser et la regardais avec les yeux écarquillés, elle coupait l'eau comme ça sans rien me demander puis se tournait pour attraper une serviette et me la donner. J'étais un peu à l'ouest ou même totalement et je ne comprenais pas pourquoi elle était là devant moi alors que j'étais sous la douche, nu qui plus est !
Je m'endormais oui et alors ? J'arquais un sourcil et prenais la serviette « Bah p'tet. » disais-je en l'enroulant autour de ma taille. Je sortais de la douche et mettais de l'eau par terre, forcément. Je regardais alors Pearl « Interdiction d'essuyer, ça va sécher pendant la nuit. Va dormir c'est bon je gère. ». Je commençais à défaire la serviette pour m'habiller mais m'arrêtais en constatant que ma meilleure amie n'avait pas bougé « Tu paye combien pour le spectacle ? » demandais-je en plaisantant « Je suis pas stripteaser de formation, puis vu l'heure et mon état ça sera sans doute plus comique que sexy... ». Finalement j'étais de dos alors peu importe qu'elle voit mon cul ça ne serait pas la première fois étant donné que comme tous ados du sexe masculin j'avais eu une période où je montrais volontiers cette partie de mon corps en signe de mon attitude rebelle ou juste pour faire une connerie de plus. Je mettais un boxer ainsi qu'un t-shirt puis mon pantalon de pyjama, les nuits sont plus fraîches fini d'être torse nu. « C'est bon chef, je suis opérationnel pour aller dormir. » il ne manquait qu'une chose et j'allais de ce pas le faire en attrapant ma brosse à dent et le dentifrice. Bien sûr j'oubliais de reboucher le tube, c'est une de mes spécialités et Pearl me fait souvent la remarque mais j'ai dû mal à y penser, c'est con hein ?

Frais, propre, avec une bonne haleine mais très fatigué je prenais la direction de ma chambre « Bonne nuit Pearl. » disais-je en lui adressant un sourire comme d'habitude. Refermant la porte derrière moi j'allais ensuite me mettre sur mon lit, allongé sur le dos et ce que je redoutais arriva... Ça tournait. Ce n'était pas la première fois que cela m'arrivait et fort de mon expérience ainsi que de quelques astuces qui circulaient je posais un pied par terre pour contrer le mal. Je crois que cela fonctionnait car je pu m'endormir sans problème pour une bonne nuit de sommeil.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: Little party never kill nobody ~ Wearl   

Revenir en haut Aller en bas
 

Little party never kill nobody ~ Wearl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bisounours Party | V. 2.0
» Born to kill all lives...
» Garden Party
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Dungeon party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: les registrescommencer par là :: 1, 2, 3... c'est ta vie, mon voisin :: Archive des rp's terminés-