AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah Taylor
avatar
membre du mois
◗ je suis le roi de décembre
Aides le forum, votes membre du mois◗ je suis le roi de décembre

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 23.05.1989
✔ METIER : Chef de Marque
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : A toi de voir
✔ SURNOMS : Aucun
✔ CHOSES A FAIRE : ♣️ Signaler au voisin qu'il me gonfle
♣️ Ne surtout pas tomber amoureuse de lui
♣️ Me faire de nouveaux amis
♣️ Ect
✔ CITATION : L'amour c'est comme une cigarette... c'est pas si bon et ça empeste. Mais on ne peut pas s'empêcher de courir après.

© CRÉDITS : /
★ AVATAR : Amber Heard
✔ PSEUDO : Elsy
€ EUROS : 9577
✔ MESSAGES : 164
✔ AUTRES COMPTES : Aucun
✔ ANNIVERSAIRE : 21/08/1992
✔ AGE : 25
✔ INSCRIPTION : 24/09/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Ven 27 Sep - 23:07


La soirée avait été bonne, très bonne. Tellement bonne que les participants ne s’en souviennent pas forcément, un peu comme Sarah Taylor qui se réveille la tête dans les fesses, dans le lit de sa chambre aux côtés d’un homme qu’elle ne reconnait pas. Aïe ! Vérification faîte, ils sont bien nus tout les deux. Le stress grimpe et Sarah subit une bouffée de chaleur. Mon dieu, mon die, mon dieu. Baissant la couette, la jeune femme note quand même qu’au moins, ils se sont protégés. Bon, les choses vont à peu près… Si on veut. Laissant son partenaire nocturne dormir, la blonde file à la cuisine pour se faire une aspirine avant d’ouvrir le frigo, attrapant une mousse au chocolat qui trône là… depuis pas très longtemps. Ou pas. La voilà qui pose le regard sur la date de péremption, après trois bouchées. Manquant de s’étouffer, la jeune femme recrache tout. Comment a-t-elle put ne pas s’apercevoir au gout, que c’était périmé ? prenant un verre la belle s’empresse de boire un peu d’eau pour se rincer l’estomac. Bon, ce n’est pas gravissime et elle n’aura pas forcément de problème à cause de ça mais quand même, ce n’est pas très glorieux.

Se glissant dans la salle de bain la demoiselle laisse l’eau couler dans la baignoire avant de plonger dans la mousse pour s’y délasser un peu. Pas trop longtemps, pour ne pas laisser l’inconnu seul trop longtemps même si ce dernier dort. Une minute pour se relaxer, une autre pour mettre le produit sur une rose de douche et se savonner. Hop hop hop la jeune femme se rince avant de sortir, s’enveloppant dans une serviette avant de dévisager son reflet dans le miroir : vu la tête et vu les cernes qu’elle se trimballe, la jeune femme n’a que peu dormi. Bon il reste son meilleur ami l’anticerne. Sauf qu’il est dans la chambre et qu’elle n’a pas ses habits. Nouant correctement la serviette la demoiselle glisse ses pieds dans les pantoufles et quitte la pièce d’eau après l’avoir rangée. Direction sa chambre. Pour ne pas perturber le sommeil du jeune homme étendu sous la couette, la jeune femme prend garde à ne pas faire grincer ni la porte ni la chaise lorsqu’elle prend place. Allumant la lumière de sa petite coiffeuse, la demoiselle commence à appliquer sa crème hydratante, son fond de teint puis l’anticerne. Voilà elle est prête. Après tout c’est dimanche et elle n’a pas l’intention de sortir.

Posant son regard sur l’homme endormi, une idée vient à l’esprit de la jeune femme qui dessine un sourire sur ses lèvres avant d’attraper son crayon pour les yeux, de couleur noire. Dessinant une moustache au dessus des lèvres du beau au bois dormant, la demoiselle se lève encore pour aller chercher ses fards et la voilà qui maquille son pauvre partenaire nocturne avant de prendre des photos sur son téléphone portable flambant neuf. Rangeant ses affaires la demoiselle quitte ensuite la chambre et s’installe au salon,  allumant la télé sur un son minimum. Alors qu’elle zappe, Sarah tombe sur une série ridicule qu’elle se met à regarder pour faire passer le temps jusqu’à ce que l’homme se réveille. Après quelques minutes pourtant elle se lasse et éteint l’appareil pour attraper son ordinateur et se mettre à chatter. L’heure tourne : la progression des aiguilles sur le cadran de l’horloge devient impressionnante et il est bientôt midi. Appelant un traiteur, la demoiselle commande un repas pour deux puis se replonge dans sa discussion. Après quelques minutes pourtant elle pose le pc sur la table basse et se redresse. S’étirant, elle remarque qu’elle est toujours vêtue de sa serviette : le voisin adorerait sûrement la voir sortir comme ça sur le balcon. Mais qu’il ne rêve pas trop car ce n’est pas près d’arriver.

Se dirigeant vers la chambre pour y prendre ses habits, la demoiselle prend plutôt la direction de la cuisine pour prendre un verre qu’elle remplit d’eau avant d’effectivement se diriger vers la chambre. Ouvrant la porte en douceur, elle balance de l’eau au visage de l’homme pour le réveiller, alors que du coup le khôl commence à couler jusque sur ses lèvres.

«- Allez allez, les règles de la collocation sont strictes : partage des tâches ménagères, l’homme dort sur le canapé, on ne dort pas pendant des heures pendant que l’autre travaille et surtout on ne couche pas avec son colocataire. Monsieur je suis au regret de vous apprendre que vous avez grillé toutes les règles !» lance la blonde d’une grosse voix avant d’éclater de rire, ne réalisant qu’après que vu le manque d’insonorisation de l’habitation, Monsieur Casales de l’autre côté du mur a sûrement tout entendu ou en parti. Alors il sait qu’elle n’a pas passé la nuit seule. Si seulement cela pouvait faire qu’il arrête de la harceler… Mais même pas, à tous les coups.

Alors que son partenaire semble émerge de son sommeil et papillonne des paupières pour s’habituer à la lumière que la blonde vient d’allumer en posant son doigt sur l’interrupteur, Sarah attend patiemment assise à ses côtés, le détaillant du regard. Plutôt beau garçon. Même si l’alcool a quelque peu dissipé ses souvenirs pour le moment, l’australienne pense qu’elle a passé une bonne soirée en sa compagnie. Peut-être s’en souviendra-t-elle un peu plus tard. A-t-elle vraiment but tant que ça ? Probablement pas.

Se redressant alors que l’homme semble bien réveillé, Sarah se dirige vers sa penderie pour y choisir les vêtements qu’elle va porter aujourd’hui. Attrapant ses dessous elle sent soudainement la serviette de bain glisser et avant même qu’elle ait put essayer de l’arrêter dans la course, elle tombe mollement sur le sol. Nue alors, la blonde fait volte face et tente de cacher sa nudité au jeune homme encore dans le lit, malgré la nuit qu’ils ont passés ensemble. Les joues rouges de cet accident et de cette pudeur exagérée en même temps, la demoiselle se hâte finalement d’enfiler sa lingerie sous le regard de son partenaire avant de passer une petite robe estivale – il fait chaud aujourd’hui et elle est enfin guérit de sa grippe – pour finalement s’asseoir dans son lit aux côtés de l’homme.

«- Bien dormi ?»


Dernière édition par Sarah Taylor le Sam 28 Sep - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naite S. Duke
avatar
modératrice
◗ mini petit loup qui hurle
Aides le forum, votes modératrice◗ mini petit loup qui hurle

LES INFOS
✗ I really wanna love somebody, i really wanna dance the night away, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way, i really wanna touch somebody, i think about you every single day, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 8 mai 1983
✔ METIER : Employé dans la boutique d'Ella et travaille comme second concierge et ancien drummer d'un band connu de Barcelone
✔ CUPIDON : Fichu personnage mythologique de pacotille!!! Tu sers à rien !!
✔ HUMEUR : Perdu
✔ SURNOMS : ☆ Nat'
★ Sasha
☆ Bisounours
★ Skippy
☆ Tonton
✔ CHOSES A FAIRE : ☐ Faire le jardin et nettoyer la piscine.
☐ M'acheter le nouveau disque d'un groupe expérimentale.
☐ Lire la pile de roman qui se trouve près de mon lit.
☐ Faire l'épicerie.
☐ Allez chanter à l'église.
☐ Essayez d'oublier Ella.
✔ CITATION : Une note peut sembler si infime, mais une mélodie peut révélé toute les paroles du monde.

© CRÉDITS : .sparkle <avatar> love.disaster <code sign>
★ AVATAR : Adam Levine
✔ PSEUDO : monocle.
€ EUROS : 11701
✔ MESSAGES : 469
✔ AUTRES COMPTES : David <J.Morris> Alvin <Z.Levi>
✔ ANNIVERSAIRE : 30/07/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 06/09/2013
✔ PAYS : Ce n'est pas un pays c'est l'hiver... Eh oui le Québec !!!
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Sam 28 Sep - 4:23



Blackout & hangover, again



Une de plus à mon tableau de soirée. Ce genre de soirée que vous oubliez et que le lendemain matin vous vous dites «Qu’es-je fais encore?». Vous ignorez si vous vous réveillerez près de quelqu’un. Si cette personne sera de bon goût ou non. Eh oui me réveiller près d’un homme, d’une vieille aux apparences de dinosaures ou d’une personne douteuse me sont déjà arrivé. Je ne vous raconte pas l’horreur de ces réveilles. C’est un peu comme un cauchemar qui perdure, une sensation étrange qui vous glace le sang. Tu jures de ne plus boire autant et pourtant la fois d’après tu te retrouves dans le même état. C’est un peu comme jouer à pile ou face. Tu ne sais jamais de quel coté la pièce tombera. Pourtant j’aime ce risque, ce concours de circonstance qui malgré l’alcool qui coule dans tes veines tel ton sang te fait choisit tel ou tel personne. Pourquoi elle ce soir là et non celle d’à coté? Ce sont des choses qui arrivent et je suis littéralement attiré par tout ceci. J’aime jardiner, cherchant toute les fleurs possibles dans cet immense jardin. Une nuit encore où je délaisse ma fille pour agir comme un enfant. C’est dur de perdre ses vieilles habitudes. Je ne peux m’empêcher de sortir le soir, je suis un oiseau de nuit. Voilà tout. Une soirée comme les autres m’attendait dans la veille au soir, sans que je sache réellement ce qui m’attendait. Après tout je pense, mais je n’ai aucun souvenir de cette soirée. Encore un blackout. Inutile de dire que je me fais une fois de plus cette promesse, ne plus boire autant, arrêter de faire des mélanges. Oui, tout cela me sera fatal un jour. Je dois laisser les bouteilles de coté et en oublier de jouer cet adolescent qui ne désir pas vieillir. J’ai trente ans et bientôt je passerai le cap du trente-et-un. Je ne peux plus m’amuser comme à vingt ans ou vingt cinq. Je dois reprendre sur moi, murir et devenir un bon père. Mais bordel que c’est dur! Je ne vous raconte pas l’enfer de cette pensée. Et si... Non c’est trop cruel. Je me retourne dans le lit, plaquant mon torse contre des draps que je crois connaître. Il va s’en dire que je ne prends même pas la peine d’ouvrir un œil. Je suis trop absorbé par ce bruit qui fracasse mon crane. Je ne dois pas avoir prit que de l’alcool hier. J’espère ne pas avoir replongé, je sais ce que la drogue me fait. Je peux devenir tellement sombre, tellement dépraver. Et pourtant cela m’amène vers d’autre vision du monde qui me plonge vers un état de bestialité. Je me souviens encore de cette période de ma vie où la drogue, le sexe et l’alcool régnait dans tout mon être. Je pouvais passer des nuits entières monté comme un taureau a satisfaire le plaisir de ses dames. En fait je ne retombais jamais, aucun moment de lucidité. Un high incroyable qui allait me couter la vie. Je crois en être sortit maintenant, mais souvent on en oubli ces moments. Je déteste les blackouts, mais je me dis que peut-être m’en souvenir n’est pas mieux. Tout au contraire, qui voudraient se souvenir de ce moment où tu vomis tout ce que tu as ingurgité pendant ta soirée? Ou pire encore. Oui il y a toujours pire que ce que l’on imagine. On cogne à la porte de mon esprit, on m’avertit qu’il se passe quelque chose, mais je suis bien trop hangover pour bouger. Mes muscles sont tendus, seul la fraîcheur du plancher que ma main frôle me garde un tant soit peu ludique. J’ai mal à certain endroit que j’avais cru oublié, comme si ma nuit après cette sortie avait été encore plus mouvementé. Je sens quelque chose toucher ma peau, sûrement Alma qui joue encore. Quelque chose me chatouille, je souris. Un faible sourire, seulement la commissure de mes lèvres qui se tord pour offrir un semblant de quelque chose que je crois être un sourire. Y’a pas à dire, y faut que je trouve le courage de me lever, de bouger. Des bruits faibles parviennent à mes oreilles, je ne peux les identifiés, le son est trop bas, trop doux pour que je puise dire ce que sait. Sûrement une émission pour les enfants, au final ce n’est que cris, rire et baliverne, mais je sais qu’Alma aime bien ce genre d’émission. Une sensation m’envahi, j’ai chaud. Puisque ma fille se trouve devant la télé, autant repousser mes draps en espérant que je ne dorme pas nu. Comme je ne me souviens pas de mon retour chez moi, je ne peux dire si j’ai gardé mon boxer ou comme un mec ivre, j’ai balancé le tout dans un coin pour dormir dans une tenue d’Adam. Un courant d’air frais frôle ma peau, me faisant plisser les sourcils. Y faut croire que j’ai oublié ma feuille. Par respect pour ma coloc et surtout ma fille, je tâtonne pour retrouver cette couverte pour me vêtir au moins jusqu’à la taille. Gardons un minimum de pudeur tout de même! À peine le drap revenu sur mon corps, que j’entends en background une porte s’ouvrir. Je fais un demi-tour sur moi-même me prenant par la même occasion une douche en plein visage. Mon seul et unique moyen de défense, me glisser la main sur le visage. J’en retire l’eau qui s’y est propagée. Papillotant des cils pour tenté de me réveillé, la lumière se transforme en mon pire ennemi. C’est vraiment terrible comme sensation. Le marteau piqueur dans ma tête amplifie. La personne qui est entré dans la chambre, dévoilant ses armes, venait de parler. Mais je suis trop en mauvais états pour dire répondre ou même écouter. Je me frotte le visage avec les paumes de mes mains, envoyant paître le sommeil, me donnant ainsi la chance de me réveiller. La noirceur de mon esprit commence à ce dissipé, laissant quelque tâche floue prendre forme. Je pense trouver Giulia dans ma chambre, assise près de moi. Seulement c’est une toute autre personne que mon regard trouve. Elle semble en bien meilleur état que moi qui est l’air tout droit sortit sûrement d’un bar ou tout du moins qui a l’air bien endormi. Le mystère des femmes! Comment reste-t-elle aussi fraîche? Je l’observe en silence, pendant qu’elle se lève et ouvre son armoire. Un bref coup d’œil m’indique que finalement, je ne suis pas chez moi. J’aurais dut m’en douter! Giulia ne m’aurait pas jeté de l’eau au visage, elle m’aurait arraché les couvertures et aurait très certainement sauté à pied joint sur mon lit avec Alma. Je continu à la détailler du regard, une blonde plutôt bien rouler. Faut pas ce le cacher et j’ai même droit au spectacle de la serviette qui tombe. Sa réaction me décroche un sourire. Je pourrais lui dire que j’en ai vu d’autre, mais parfois vaut mieux se taire. Je replace les draps sur moi, non pas que je désirs lui cacher, mais sait-on jamais. Je peux être loin de ressembler à son type d’homme et montrer mes attributs peut tout de même la repousser. ❝ Oui, bien que je me souviens de très peu de chose. Et toi? ❞ Ma voix est rouer, après tout c’est normal je viens de me réveillé. Mais bon ce n’est pas très plaisant et encore moins sexy comme premières paroles.


Code:
❝ [color=#6B979C]...[/color] ❞

made by pandora.




I'M SEXIEST MAN
un simple mot peut m'attire dans les griffes de n'importe qui, mais je ne reste pas longtemps aussi docile. et la situation peut facilement changer de coté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Taylor
avatar
membre du mois
◗ je suis le roi de décembre
Aides le forum, votes membre du mois◗ je suis le roi de décembre

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 23.05.1989
✔ METIER : Chef de Marque
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : A toi de voir
✔ SURNOMS : Aucun
✔ CHOSES A FAIRE : ♣️ Signaler au voisin qu'il me gonfle
♣️ Ne surtout pas tomber amoureuse de lui
♣️ Me faire de nouveaux amis
♣️ Ect
✔ CITATION : L'amour c'est comme une cigarette... c'est pas si bon et ça empeste. Mais on ne peut pas s'empêcher de courir après.

© CRÉDITS : /
★ AVATAR : Amber Heard
✔ PSEUDO : Elsy
€ EUROS : 9577
✔ MESSAGES : 164
✔ AUTRES COMPTES : Aucun
✔ ANNIVERSAIRE : 21/08/1992
✔ AGE : 25
✔ INSCRIPTION : 24/09/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Sam 28 Sep - 6:02

Via tel codage after.


Brun, le teint un peu mat. Un visage agréable malgré le Khol qui coule. Une chevelure en bataille, comme celle de ceux qui ont passés une folle nuit. L'homme aux cotés de la demoiselle n'est vraiment pas laid à regarder et quelque part Sarah regrette de ne pas se souvenir de ce qu'ils ont fait exactement. Oh elle sait qu'ils n'ont pas joués aux petits chevaux c'est sur et certain. Mais pour ce qui est du reste... Bref. Plus jamais ça en tout cas. D'une part c'est super dangereux : elle ne sait pas quel genre de type se cache sous cette face d'ange. Si ça se trouvé il a quelqu'un dans sa vie : ça ce serait vraiment la merde car l'Australienne déteste ce type d'homme. Jamais oh grand jamais elle ne sera volontairement la maitresse de qui que ce soit. Ensuite c'est dangereux dans la mesure où ça aurait put être n'importe qui. Comme le voisin par exemple. Cette idée contracte le coeur de la blonde le temps d'une petite seconde. Ça, ça aurait été le pire des scénarios. Enfin si l'alcool peut faire coucher puis oublier, il est surement capable de faire faire des conneries graves aussi. La belle pensé une seconde à se qui se passserait si sous l'influence de l'alcool elle se tapait un jour une personne atteinte du sida sans se protéger. Le genre de pensées chelous au réveil - ou presque - mais qu'il ne faut pas négliger parce que mine de rien il faut se préoccuper de tout ces risques. Ce serait la manière la plus con de choper le VIH assurément. Même si ce coup-ci ils ont correctement fait les choses qu'est-ce qui lui dit qu'il en sera toujours ainsi ? Ouis elle doit se décider à rencontrer du monde dans sa nouvelle vie, oui elle doit se faire des amis et se changer les idées au lieux de ne toujours penser qu'à bosser. Mais surement pas au prix de sa santé.

"- Je n'ai pas beaucoup de souvenir. En faut je n'en ai aucun. Alors j'espère que tu n'est pas genre marié et père de famille sinon ce serait vraiment le bad. Si cela peut répondre aux questions que je devine dans ton regards oui nous avons... Mais si cela peut te rassurer nous nous sommes apparemment protéger. Et il est presque midi. En ce qui me concerne tout va bien dans la mesure où heureusement tu n'est pas mon voisin et j'espère que la situation ne t'es pas... Disons désagréable."

Ouvrant le tiroir de sa commode, Sarah prend un paquet de clopes et se lève de sorte à ouvrir la fenêtre. Puis elle montre le paquet à l'inconnu encore un peu endormi, lui demandant si ça le gène. S'il était Manuel Casales, son voisin, la belle pourrait d'elle-même deviner sa réponse. Mais pas là. Alors elle questionne avant de chercher son briquet juste au cas où. Puis finalement se disant qu'il ne sentira rien si elle fume à la fenêtre elle reste près de celle-ci et allume la cigarette qu'elle porte à ses lèvres pour tirer une taffe avant d'expirer la fumée en se tournant vers l'extérieur.

"- Tu as faim ? J'ai commandé un quelque chose pour deux à un traiteur pas loin, au cas où. C'est toi qui voit."

Une nouvelle fois la blonde tire sur sa clope en observant son partenaire de nuit. Il est loin de lui déplaire et elle se surprend à espérer qu'il la trouvé toujours à son goût une fois sobre et pas carrément moche même si elle a tenté de cacher les marques de sa fatigue. Et elle réalise que s'il ne se souvient de rien alors il a surement oublié le nom qu'elle a dut lui indiquer la veille pendant la soirée.

"- Au fait moi c'est Sarah, Sarah Taylor. Et toi tu es ?" interroge-t-elle avouant ainsi à demi-mot qu'elle non plus ne se rappelle pas du prénom qu'il a sûrement mentionné la veille. Fichu alcool qui transforme les plus respectables hommes et femmes en parfaits débauchés insouciants de rien.

Sa clopes terminée Sarah écrase son megot sur le rebord de la fenêtre puisqu'elle n'a pas de cendrier à portée puis elle abandonné là ce qu'il reste de sa dose de cancer, craignant de foutre le feu à la corbeille à papier si elle le jette à l'intérieur. Puis elle revient s'asseoir auprès de son compagnon nocturne toujours nu mais qui se cache tant qu'il peut alors que la vision de son corps n'est en rien outrageante ou gênante pour la demoiselle. Quand on a un mâle nu et bien bâtit dans son lit autant en profiter un peu pour se rincer discrètement l'oeil non ? À moins que ce soit justement l'idée qu'elle puisse faire ça qui gène le jeune inconnu ? Qu'importe : ce n'est pas le moment de torturer ainsi son esprit avec ce flot d'interrogations.

"- La salle de bain c'est à ta droite en sortant de la chambre. Les toilettes c'est la porte à gauche de la pièce d'eau. Je te laisse prendre une douche ou un bain et je t'attends au salon d'accord ? Prend ton temps. Tes affaires sont sur ma chaise devant la coiffeuse. À tout à l'heure."

Et sur ces mots la blonde quitte la pièce pour aller mettre la table tandis que son visiteur est libre de faire ce qu'il veux. Enfin tant qu'il ne fou pas le feu ou qu'il n'inonde pas l'appartement évidemment. Mettant un peu de musique la jeune femme s'installe ensuite dans le canapé et attend que l'homme la rejoigne. Finalement c'est la sonette qui la fait bouger alors qu'elle va récupére sa commande qu'elle entrepose ensuite dans la cuisine. Voudra-t-il boire ? Elle n'a rien au frigo mais avise une bouteille de coca cola entamée, chaude et surement plus très gazeuse. Tant pis. Quand l'homme arrive au salon elle lui propose tout de même un verre et le sert avant même d'avoir sa réponse. Et dire qu'elle n'a même pas de glaçons au congélateur.

"- Je suis désolé. D'habitude j'ai toujours de quoi accueillir les gens mais étant malade ces derniers jours je ne suis pas sortie faire de courses. Je suis navrée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naite S. Duke
avatar
modératrice
◗ mini petit loup qui hurle
Aides le forum, votes modératrice◗ mini petit loup qui hurle

LES INFOS
✗ I really wanna love somebody, i really wanna dance the night away, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way, i really wanna touch somebody, i think about you every single day, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 8 mai 1983
✔ METIER : Employé dans la boutique d'Ella et travaille comme second concierge et ancien drummer d'un band connu de Barcelone
✔ CUPIDON : Fichu personnage mythologique de pacotille!!! Tu sers à rien !!
✔ HUMEUR : Perdu
✔ SURNOMS : ☆ Nat'
★ Sasha
☆ Bisounours
★ Skippy
☆ Tonton
✔ CHOSES A FAIRE : ☐ Faire le jardin et nettoyer la piscine.
☐ M'acheter le nouveau disque d'un groupe expérimentale.
☐ Lire la pile de roman qui se trouve près de mon lit.
☐ Faire l'épicerie.
☐ Allez chanter à l'église.
☐ Essayez d'oublier Ella.
✔ CITATION : Une note peut sembler si infime, mais une mélodie peut révélé toute les paroles du monde.

© CRÉDITS : .sparkle <avatar> love.disaster <code sign>
★ AVATAR : Adam Levine
✔ PSEUDO : monocle.
€ EUROS : 11701
✔ MESSAGES : 469
✔ AUTRES COMPTES : David <J.Morris> Alvin <Z.Levi>
✔ ANNIVERSAIRE : 30/07/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 06/09/2013
✔ PAYS : Ce n'est pas un pays c'est l'hiver... Eh oui le Québec !!!
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Sam 28 Sep - 11:01



on apprend à savoir qui on est



Une odeur arrive jusqu’à mes narines, je n’ai pas eu le temps d’y porté une attention particulière. Mais cette chambre sens bien le parfum de femme. Cet arôme délicat qui pourrait ramener un homme en enfance serré entre les bras de sa mère. Je ne sais pas trop pourquoi j’ai cette image qui m’envahit, mais elle perdure. Je croise mon regard clair avec le sien, elle à tout oublier comme moi. Pas très étonnant, comme le fait qu’on est couché ensemble. Je ne crois pas que j’aurais piqué l’incrustation chez quelqu’un seulement pour dormir dans son lit. Je reste tout de même le chasseur, ça, ça ne peut pas changer, même si je le voudrais. J’aime trop les filles pour m’arrêter aussi facilement même après l’arrivé d’une enfant dans ma vie. Elle me montre un paquet de clope, bien entendu que ça ne me dérange pas, même que je ne dirais pas non pour en sentir une entre mes lèvres, mais elle est trop vite et s’éloigne vers la fenêtre. J’en profite pour m’étirer sentant quelque partie de mon corps craquer. ❝ Ne t’en fait pas je suis célibataire, et ma fille se fait garder par ma coloc. Mais je ne dis pas non pour manger un petit quelque chose, surtout s’il est midi... ❞ Mentir n’est pas mon genre, alors autant être franc et dire que j’ai une fille. Mais bon, avoir une fille de sept à trente ans c’est quelque chose et j’ai peine à m’y faire. Si j’avais su, mais bon... J’avais découvert cela il y a tout juste deux mois environs, peut-être un peu plus même. Je sais plus trop, car maintenant c’est comme si elle avait toujours été là et que son père était toujours cet enfant qu’il a toujours été. Je l’observe debout devant la fenêtre tirant sur sa clope, soufflant cette boucane. Si je n’étais pas aussi patraque sûrement que je me serais lever et sans gêne j’aurais été partagé ce bâtonnet blanc avec elle. Goutter ses lèvres par le biais de ce filtre. Toutefois mon corps ne désir pas bouger, il préfère rester assis dans ce lit. Et j’appui mon dos contre la tête du lit. Ramenant mes jambes vers moi, gardant le drap comme bouclier visuel, je reporte mon regard sur cette femme qui n’est plus si inconnue puisqu’elle vient de me dévoiler son nom. Elle fait donc partit de ces femmes qui n’ont pas de mal à dire qui elles sont. Combien de fois dans un one night j’ignorais avec qui je couchais? On se donne des pseudonymes pour ne pas garder une trace de cette nuit. Peut-être que c’est le cas pour elle aussi, mais elle semble mal à l’aise de me demander mon nom. Chose que je trouve tout à fait adorable, après tout y’a aucun mal à oublié surtout avec une nuit comme on vient de la passer. Un sourire défile sur mes lèvres. ❝ Moi c’est Naite Duke. ❞On dirait qu’on joue au aimant, elle s’éloigne, mais revient toujours. Elle reprend place sur le lit, on s’observe. J’ignore ce qu’elle pense de moi, bien au contraire, elle ne fait rien pour me mettre la puce à l’oreille. Certaine filles m’auraient embrassé, d’autre auraient tiré la couverture, et dans le pire des cas on me dirait de partir. Elle, elle me parle comme si on se connaissait depuis un moment déjà. Copain, copain. Bon autant aller prendre une douche pour mieux me réveiller. J’attends qu’elle parte pour me lever et aller chercher mes vêtements. Et comme toujours, sans pudeur, je sors de la chambre mes habits sous le bras je me dirige vers la salle de bain qu’elle m’a indiqué. Je l’entends des bruits comme si on bardasse des objets dans ce qui semble être la cuisine. J’entre finalement dans la pièce et dépose mes vêtements sur le comptoir avant de me regarder dans le miroir. Ouvrant grand les yeux, je regarde cette moustache perdu dans ma barbe de quelque heure. Je pourrais peut-être faire une belle femme finalement, mais je ne suis pas rendu à ce niveau là. Et puis je ne sais même pas si c’est elle qui m’a maquiller ainsi ou j’étais déjà comme ça hier soir. L’idée qu’on baise ensemble avec cette gueule me fait sourire, se serait vraiment ridicule comme tableau. Mais c’est peut-être pour ça qu’elle reste discrète et prude devant moi. Faut pas ce le cacher y’a rien d’attirant chez un homme maquiller et puis si elle se cache c’est qu’elle se sent gêner. Je me glisse finalement dans la douche avant d’ouvrir l’eau pour la laisser couler sur mes épaules. J’espère seulement que le maquillage partira sous l’eau. Je cherche du savon, enfin du shampooing. Finalement je n’ai pas envie d’avoir une odeur parfumé, je prends donc le savon en espérant qu’il ne soit pas trop parfumé et me savonne les cheveux. Plongeant ma tête sous la chute d’eau qui s’écoule sur mes cheveux parcourant mon corps nu. Je laisse vogué mes pensés sur le courant de l’eau. Je ne sors que quelque minutes plus tars, propre comme un sous neuf. Enfilant mon boxer, ainsi que mon skinny jeans, je sors de la pièce, laissant quelque goutte de mes cheveux s’égoutter sur mon corps. Je cherche du regard et finalement j’arrive dans l’entré de la cuisine tout en passant mon t-shirt. L’eau le mouille et je le sens se coller à ma peau. Je ne suis pas dut genre se très pudique contrairement à ce que l’image que je projetais un peu plus tôt avec la couverte sur moi. Elle me sert un verre d’un liquide brunâtre. ❝ Y’a pas de mal, de l’eau aurait très bien pu suffire. ❞Je m’approche d’elle et sort de mon jeans un paquet de clope. Cette fois c’est mon tour, mais au lieu de m’éloigné j’allume le bâtonnet cancérigène et lui tend après avoir prit une pof, de cette cigarette australienne. Je souffle la boucane. L’odeur me rappel ma mère et cette manie qu’elle avait de fumer ces clopes le soir en regardant le ciel. Mon regard se pose finalement sur ce qu’elle a fait livrer. ❝ Je meurs de faim! Tu as fais venir quoi? ❞Autant tutoyer rendu là et puis quand on passe une nuit comme celle-ci c’est un peu comme si on se connaissait, bien qu’on se souvienne plus de notre nuit. Je finis reprendre ma clope avant de la reporter à mes lèvres. Y’a pas à dire, rien de mieux qu’une cigarette pour feeler le parfait bonheur.

Code:
❝ [color=#6B979C]...[/color] ❞

made by pandora.




I'M SEXIEST MAN
un simple mot peut m'attire dans les griffes de n'importe qui, mais je ne reste pas longtemps aussi docile. et la situation peut facilement changer de coté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Taylor
avatar
membre du mois
◗ je suis le roi de décembre
Aides le forum, votes membre du mois◗ je suis le roi de décembre

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 23.05.1989
✔ METIER : Chef de Marque
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : A toi de voir
✔ SURNOMS : Aucun
✔ CHOSES A FAIRE : ♣️ Signaler au voisin qu'il me gonfle
♣️ Ne surtout pas tomber amoureuse de lui
♣️ Me faire de nouveaux amis
♣️ Ect
✔ CITATION : L'amour c'est comme une cigarette... c'est pas si bon et ça empeste. Mais on ne peut pas s'empêcher de courir après.

© CRÉDITS : /
★ AVATAR : Amber Heard
✔ PSEUDO : Elsy
€ EUROS : 9577
✔ MESSAGES : 164
✔ AUTRES COMPTES : Aucun
✔ ANNIVERSAIRE : 21/08/1992
✔ AGE : 25
✔ INSCRIPTION : 24/09/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Sam 28 Sep - 12:23

Et dire que les hommes osent accuser les femmes de passer des heures et des heures dans la salle de bain ! Alors qu’eux-mêmes sont plutôt du genre long sous la douche. Sarah, qui n’est guère habituée à cohabiter avec un mec remarque soudainement ce fait alors que le temps continu de s’écouler, marqué par le tic tac mélodieux de l’horloge du salon. Installant la table en attendant, la jeune femme sort même étendre un peu de linge sur son mini étendage installé sur le balcon, tout en priant pour que Manuel ne sorte pas justement à ce moment là. Alors qu’elle est certaine que, l’ayant entendu réveiller Naite, son voisin est silencieusement occuper à guetter le moindre bruit provenant de l’appartement de la blonde, pour pouvoir sortir quand elle sortira et lui adresser ainsi la parole. Pourtant, pour le plus grand soulagement de la demoiselle qui doit un dîner à ce dernier pour avoir recraché son jus de fruit sur lui, Manuel reste chez lui. Peut-être est-il absent ? Sarah ne le sait pas et s’en fiche. Gagnant la porte elle retourne dans l’appartement, attendre dans le canapé que son sex-symbol sorte de dessous la douche. Le livreur arrive et la belle stocke les plats qu’il a apportés dans la cuisine, alors qu’elle crève de faim.

Enfin, un bruit de porte se fait entendre et Naite parait, occupé à enfiler son tee-shirt alors que la blonde lui sert un verre de coca-cola qu’elle lui tend histoire de lui offrir quelque chose à boire alors que ses placards sont désespérément vides. Si avec cela le jeune homme ne prend pas ses jambes à son cou en se disant qu’il ne remettra plus jamais les pieds chez une si pathétique hôtesse, l’australienne pourra s’estimer chanceuse. Et c’est ce qu’elle fait quand il la remercie poliment, indiquant toutefois que même de l’eau aurait très bien pût faire l’affaire. Et sur ces mots il sort un paquet de clope dont elle ne voit pas la marque, en allume une, la porte à ses lèvres puis prête généreusement la cigarette à la demoiselle qui ne se le fait pas dire deux fois. Et au gout, Sarah remarque que ce sont des doses de cancers provenant de son pays natal, ce qu’elle fait remarquer au jeune homme à ses côtés, de son accent à couper au couteau qui trahit largement ses origines surtout quand, comme aujourd’hui en cet instant, elle n’essaye pas de se dominer un peu pour le contrôler. Le remerciant, la jeune femme s’intéresse ensuite au déjeuner alors qu’il l’interroge à ce sujet.

«- Du jambon Seranno pour accompagner un bon melon de Cavaillon car il m’en restait un dans le frigo et cela peut faire une très bonne entrée. Puis un peu de paëlla, deux saucisses cuites au barbecue... Et pour le dessert des Churros. L’homme que j’ai eut au téléphone disait que pour qu’ils gardent leur saveur il suffit de les passer deux minutes au micro-onde, après les avoir placé dans l’emballage spécifique fournit avec. J’avoue que c’est une grande première je n’en ai jamais commandé. Et j’ai un peu de pâte au chocolat pour accompagner, si tu n’aime pas nature.»

Telle une tornade, à peine sa réponse achevée, la jeune femme guide l’homme vers le salon et l’invite à prendre place dans un canapé avant d’aller chercher un verre de soda pour elle-même, n’ayant pas pensé à se servir plus tôt. Revenant auprès de son compagnon de nuit la blonde pose le contenant de sa boisson sur la table basse et, au lieu de prendre place dans un fauteuil ou à côté du jeune homme, elle préfère s’installer sur les jambes de ce dernier, un fin sourire dessiné sur ses lèvres.

«- Tu ne vois pas d’inconvénients au fait que je m’installe là ?» l’interroge-t-elle d’un petit air qui se veut innocent alors qu’elle l’ennuie probablement plus qu’autre chose. D’ailleurs elle ignore toujours s’il ne regrette pas d’avoir passé la nuit avec elle, alors que son propre avis est maintenant tranché : elle ne regrette pas du tout d’être tombée sur lui qui est tout à fait à son goût. Hyper mignon.

Le tee-shirt de l’homme le colle tellement qu’il ne cache plus grand-chose, ce dernier en a-t-il conscience ? Peut-être pas aux yeux de Sarah qui laisse sa main caresser le torse de l’homme malgré le tissu alors que ses lèvres se perdent dans le cou de ce dernier avant de remonter, avec une lenteur calculée et probablement insupportable, vers l’oreille du trentenaire que la blonde se plaît à mordiller non pas pour lui faire mal mais pour l’exciter. En souriant, la blonde pince une fesse de son partenaire : il parait que la douleur fait que le bien et le plaisir ressortent davantage : la demoiselle a toujours voulu tester cette affirmation. En voilà l’occasion.

«- T’es au courant que ton pauvre tee-shirt n’arrive pas à faire son boulot ?» lance la demoiselle pour être sûre que Naite s’en est bien rendu compte alors que c’est probablement le cas. Glissant sur le côté pour arrêter d’emmerder son visiteur, la jeune femme adresse son plus charmant sourire à ce dernier avant de lancer une petite boutade qui, elle l’espère, fera rire ce dernier. «Désolé pour cette agression mais tu es tellement sexy comme ça. J’espère au moins que tu n’es pas flic !?» Mouai bon, ce n’est pas terrible et elle le sait très bien. Ce qui ne l’empêche pas de poursuivre sur sa lancée, un peu comme le concierge quand il commence à se plaindre du comportement de certains habitants de la résidence. «Remarque cela peut avoir son charme de faire ce genre de choses au poste tu vois ? Enfin bref. Faut que je me calme. Plus sérieusement tu ne vas peut-être pas me croire mais je ne suis pas tellement le genre de fille qui saute sur tout ce qui bouge. Alors je ne sais pas si tu dois t’estimer heureux ou non d’avoir été désigné mais bon… enfin voilà quoi… » lance-t-elle avant de laisser planer un silence gêné. Mon dieu comme elle peut être débile parfois ! Probablement que l’alcool fait encore un peu effet, la nuit a dût être plus courte qu’elle se l’imagine. «... ça va ? pas trop déçut par le réveil ? Je n'sais pas trop j'me sens bizarre moi ce matin. Je ne me reconnais pas c'est chelou.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naite S. Duke
avatar
modératrice
◗ mini petit loup qui hurle
Aides le forum, votes modératrice◗ mini petit loup qui hurle

LES INFOS
✗ I really wanna love somebody, i really wanna dance the night away, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way, i really wanna touch somebody, i think about you every single day, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 8 mai 1983
✔ METIER : Employé dans la boutique d'Ella et travaille comme second concierge et ancien drummer d'un band connu de Barcelone
✔ CUPIDON : Fichu personnage mythologique de pacotille!!! Tu sers à rien !!
✔ HUMEUR : Perdu
✔ SURNOMS : ☆ Nat'
★ Sasha
☆ Bisounours
★ Skippy
☆ Tonton
✔ CHOSES A FAIRE : ☐ Faire le jardin et nettoyer la piscine.
☐ M'acheter le nouveau disque d'un groupe expérimentale.
☐ Lire la pile de roman qui se trouve près de mon lit.
☐ Faire l'épicerie.
☐ Allez chanter à l'église.
☐ Essayez d'oublier Ella.
✔ CITATION : Une note peut sembler si infime, mais une mélodie peut révélé toute les paroles du monde.

© CRÉDITS : .sparkle <avatar> love.disaster <code sign>
★ AVATAR : Adam Levine
✔ PSEUDO : monocle.
€ EUROS : 11701
✔ MESSAGES : 469
✔ AUTRES COMPTES : David <J.Morris> Alvin <Z.Levi>
✔ ANNIVERSAIRE : 30/07/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 06/09/2013
✔ PAYS : Ce n'est pas un pays c'est l'hiver... Eh oui le Québec !!!
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Sam 9 Nov - 16:47



bévue sur bévue



Bien que mon t-shirt soit moulant en ce moment, je ne lui porte pas plus d’attention. Enfin qu’est-ce qu’un t-shirt moulant et quelque peu transparent peut amener comme excitation? Je n’ai pas vraiment d’atout intéressant sous le haut. Et puis elle m’a bien vu en ce réveillant, car tout de même à part mes tatouages je ne cache pas grand-chose. Je laisse la boucane s’échapper de mes lèvres, torsadant l’air, pendant qu’elle me dit ce qui devrait combler notre estomac. Tout semblait exquis. Mais je n’eus même pas le temps d’attraper quelque chose qu’elle me traine à sa suite jusqu’au salon. Je prends donc place dans le sofa, buvant une gorgée de cola. Le bâtonnet cancérigène tire à sa fin et avant qu’il ne soit fini, je l’écrase dans le cendrier. L’hôtesse revient sous peu avec un verre et prend place sur moi. Ce qui me surprend, mais en même temps me fait plaisir. Je suis chasseur, mais j’aime aussi que les femmes prennent les devant. Ses caresses sur mon torse et ses lèvres dans mon cou me font oublier pendant un infime instant le désir que j’éprouve à vouloir enlacer Ella. Et son pincement aux fesses me surprend. J’ouvre grand les yeux, étonné et portant attiré. La phrase qui s’en suit me fait sourire. Si elle sous-entend que je devrais le retiré, il est clair que je ne perdrais pas un instant pour m’en débarrasser. Après tout elle commence à m’allumer, je dois dire que j’essai tant bien que mal de me contrôler. Les petits plaisirs du matin sont souvent les meilleurs. Je l’écoute parler sans broncher, interrompe une femme est souvent la pire des erreurs. ❝ J’ai vraiment l’air d’un flic? ❞, dis-je en affichant un large sourire. Bien qu’elle ne soit plus sur moi, j’en profite pour déposer mon verre sur la table basse, et lui tirant la main je la remets sur mes genoux. ❝ Il y a bien d’autre endroit plus plaisant que le poste de police pour trouver du plaisir. Et ce qui est bien j’adore commencer par le dessert. ❞ Je repousse une de ses mèches de cheveux clairs, caressant à mon tour son cou de mes lèvres. La chaleur humaine est quelque chose de réconfortant et je dois bien admettre qu’en ce moment je prends un malin plaisir à la toucher. Glissant ma main dans son dos, je ne peux que me dire une chose : Qu’est-ce qui s’est passé la veille? Comment nous nous sommes rencontrés? Qui fut le premier à venir vers l’autre? Qu’avons-nous prit pour en oublié cette soirée? Et puis au diable, pourquoi tant de question lorsque l’un comme l’autre on en ignore les réponses. C’est absurde j’ai une femme sublimes sur mes genoux et moi je ne pense qu’à ce qui s’est passé. Autant créer un moment inoubliable, en espérant que ce cola ne soit pas dilué au rhum... Mes lèvres s’amusent tranquillement à la taquiner mordillant sa peau avec douceur. Je lui susurre quelque chose à l’oreille une chose qui selon moi devrait lui plaire. Non je ne lui dirai pas que je suis flic, après tout c’est totalement faux. J’ai vu des cellules plus d’une fois dans ma vie, mais jamais devant les barreaux. J’ai toujours eu cette malchance pour me retrouvé derrière. «Et si je retirais mon t-shirt?» Tout en lui posant cette question mes dents heurtent ma langue. J’ai connu sensation plus douce. Me reculant je grimace pour afficher ma douleur face à cette gaminerie. Comme tout gamin, je m’empresse de sortir ma langue pour la regarder. Une faible teinte rougeâtre fait son apparition sur mon organe rosé. ❝ J’croi qu’z’me suis mordu la languue. ❞Encore une attitude de gamin, parler avec la langue sortit. Je dois me l’avouer aujourd’hui je n’ai rien de bien sexy comme elle le dit. Tout au contraire je me demande pourquoi elle ne m’a pas encore foutu à la porte. J’hésité à lui demander un becquer bobo ou bien me soigné moi-même....

Code:
❝ [color=#6B979C]...[/color] ❞

made by pandora.




I'M SEXIEST MAN
un simple mot peut m'attire dans les griffes de n'importe qui, mais je ne reste pas longtemps aussi docile. et la situation peut facilement changer de coté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Taylor
avatar
membre du mois
◗ je suis le roi de décembre
Aides le forum, votes membre du mois◗ je suis le roi de décembre

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 23.05.1989
✔ METIER : Chef de Marque
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : A toi de voir
✔ SURNOMS : Aucun
✔ CHOSES A FAIRE : ♣️ Signaler au voisin qu'il me gonfle
♣️ Ne surtout pas tomber amoureuse de lui
♣️ Me faire de nouveaux amis
♣️ Ect
✔ CITATION : L'amour c'est comme une cigarette... c'est pas si bon et ça empeste. Mais on ne peut pas s'empêcher de courir après.

© CRÉDITS : /
★ AVATAR : Amber Heard
✔ PSEUDO : Elsy
€ EUROS : 9577
✔ MESSAGES : 164
✔ AUTRES COMPTES : Aucun
✔ ANNIVERSAIRE : 21/08/1992
✔ AGE : 25
✔ INSCRIPTION : 24/09/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Lun 11 Nov - 12:34

Via tel


Parfois, on a besoin de ces matins câlins. De ceux où l’ont ne veux plus penser à rien et simplement, se lover dans des bras accueillant. Même quand ces matins ne sont déjà plus car l’horloge indique une heure quelque peu avancée. C’est un de ces matins là pour la jolie Sarah qui s’est éveillé au côté d’un homme très à son goût physiquement – et qui par chance n’est pas son voisin, ce qui n’est pas un détail sans importance à ses yeux – si bien qu’elle a tendance à vouloir prolonger la nuit sûrement très chaude qu’ils ont passés tout les deux… à moins qu’ils aient étés trop ivres morts pour faire quoi que ce soit ensemble, Sarah l’ignore. De toute façon dans un cas comme dans l’autre ils n’en ont aucuns souvenirs.

Comme la jeune femme s’est assise et qu’elle commence à s’excuser de presque agresser le jeune homme, elle dit espérer qu’il ne soit pas flic et la réaction qu’il a alors ne manque pas de la faire rire. Il est vrai que ce jeune homme a davantage l’air du bad boy, du méchant garçon, que du représentant de la loi mais il parait qu’il ne faut pas s’arrêter à l’aspect et que ce que l’on découvre dessous quelquefois peut se montrer assez surprenant.

«- Non, toi tu as plutôt la tête du type qui passe la nuit en salle d’interrogatoire ou dans une cellule. Mais c’est pas plus mal, les garçons un peu trop lisses c’est sûrement trop ennuyeux. C’est ce que j’ai toujours pensé. Un mec trop droit… Enfin, sans tomber sur le genre grand criminel évidemment parce que là c’est plus sexy c’est suicidaire quoi.» répond la demoiselle avec un sourire avant de lui mordiller l’oreille.

Les rôles s’inversent et Sarah se retrouve sous son partenaire, qui rapproche son visage du sien lui laissant presque croire à un baiser alors qu’il vient finalement murmurer quelques mots à son oreille, qui la font frissonner. Oh oui il peut retirer son tee-shirt sans problèmes quand il le désire, c’est certain. Ce n’est pas la blondinette qui l’en empêchera. Et c’est exactement ce qu’elle lui dit, alors que le jeune homme semble soudainement victime de quelque chose… sans que la demoiselle ne sache de quoi. Mais l’explication lui vient rapidement de la part du blessé qui raconte s’être mordu la langue. Epique. L’on aura vu situation plus sexy. Tant pis. Réfrénant une petite envie de rire, la jeune femme vient déposer un baiser sur les lèvres de son partenaire comme l’on ferait un bisou magique à un enfant. Il ne devrait rapidement plus penser à cette blessure de rien du tout, surtout si la demoiselle trouve une agréable occupation auquel le soumettre. Commencer par le dessert pour une fois, ça ne peut pas faire de mal. Ainsi raisonne la demoiselle alors qu’elle recommence à se faire câline avec l’homme qui a partagé sa nuit.

«- Refaisons ça dans les règles de l’art, histoire d’en garder un souvenir, tu ne crois pas ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naite S. Duke
avatar
modératrice
◗ mini petit loup qui hurle
Aides le forum, votes modératrice◗ mini petit loup qui hurle

LES INFOS
✗ I really wanna love somebody, i really wanna dance the night away, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way, i really wanna touch somebody, i think about you every single day, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 8 mai 1983
✔ METIER : Employé dans la boutique d'Ella et travaille comme second concierge et ancien drummer d'un band connu de Barcelone
✔ CUPIDON : Fichu personnage mythologique de pacotille!!! Tu sers à rien !!
✔ HUMEUR : Perdu
✔ SURNOMS : ☆ Nat'
★ Sasha
☆ Bisounours
★ Skippy
☆ Tonton
✔ CHOSES A FAIRE : ☐ Faire le jardin et nettoyer la piscine.
☐ M'acheter le nouveau disque d'un groupe expérimentale.
☐ Lire la pile de roman qui se trouve près de mon lit.
☐ Faire l'épicerie.
☐ Allez chanter à l'église.
☐ Essayez d'oublier Ella.
✔ CITATION : Une note peut sembler si infime, mais une mélodie peut révélé toute les paroles du monde.

© CRÉDITS : .sparkle <avatar> love.disaster <code sign>
★ AVATAR : Adam Levine
✔ PSEUDO : monocle.
€ EUROS : 11701
✔ MESSAGES : 469
✔ AUTRES COMPTES : David <J.Morris> Alvin <Z.Levi>
✔ ANNIVERSAIRE : 30/07/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 06/09/2013
✔ PAYS : Ce n'est pas un pays c'est l'hiver... Eh oui le Québec !!!
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Mer 27 Nov - 5:34



un dessert plutôt chaud!



Cette sensation que l’on a parfois lorsqu’on se fait mal. Le cœur qui semble vouloir exploser à l’endroit précis où la douleur règne. Ce n’est jamais plaisant, même que c’est plutôt désagréable comme sensation. Seulement cette fois, j’avais le rôle de l’enfant. Eh oui, j’avais même droit à une mère splendide qui avait quelques avantages plutôt intéressant et donc je pouvais user sans pour autant que ça finisse en adultère. Quel penser étrange de la comparer à cette femme qui est partie bien trop tôt dans ma vie. On dit que les hommes recherchent toujours un peu de leur mère dans les femmes qu’ils fréquentent. J’ignore si je peux trouver cela dans une conquête d’une nuit ou du matin voyez ça comme vous voulez, mais je crois que tout ceci est absurde. Sur cette penser je sens ses lèvres se poser sur les miennes, douce et délicate. Je ne peux m’empêcher de sourire, cette attention est tout ce qui a de plus charmant. Je ne comprends pas comment certaines personnes ne peuvent qu’aimer les hommes ! La peau délicate d’une femme sous ses doigts, leur lèvre doucereuse, leurs mains délicates, il n’y a que ça pour me combler. Il faut croire que je suis lesbienne. Non je plaisante, mais c’est une façon de voir les choses, disons le tout simplement... Mon sourire s’élargi lorsqu’elle me dit cette phrase qui fait mon bonheur. Partager un souvenir que cette fois on devrait se souvenir tout les deux. Je laisse mes doigts courir sur son corps, sentant la sensation du tissu qui suit mes mouvements. Puis je réponds à ses attentes silencieuses en retirant mon t-shirt. Je m’amuse un peu, je le retire avec lenteur juste assez pour dévoiler parcelle par parcelle mon corps. Me débarrassant de ma prison d’étoffe, je la balance sur le sol tout près de nous. Désormais je sens le contact chaud de ses mains sur mon corps. Quelques frissons parcours ma chair, me donnant un plaisir destructeur. Je le sens, je vacille vers cette parcelle de moi qui se nourrit du corps des femmes. Mon essence, ma vitalité, je la puise dans cette petite touche féminine que seules les femmes possèdent. Aucun rentre dedans seulement je laisse mon corps suivre les pulsions qu’il a besoin pour vivre. Je suis un accro du sexe, voilà tout. C’est mon petit pêcher mignon, la confiture sur mon toast, les bulles qui accompagnent le champagne... Je vais perdre mes lèvres dans son cou, ses cheveux frôlant mon nez, caressant mes joues. Je la soulève, la faisant ainsi passer à califourchon sur moi. Assise ainsi, elle peut très bien sentir mon érection qui se forme dans mon pantalon au fur et mesure que je la touche. C’est plus fort que moi, je perds le contrôle et bien que je sois en pleine possession de touts mes moyens mon corps décide d’en faire qu’à sa tête. Je dois garder le contrôle. Car sinon je ne perdrais pas un instant pour lui arracher ses vêtements qu’elle porte et envahit par cette pulsion destructrice je la ferais crier ses désirs. Mes mains finissent tout de même par ce glissé sous son haut, remontant le long de sa colonne vertébrale. Je percute l’agrafe de son soutien-gorge, mais j’en fais abstraction. Non pas tout de suite, pas maintenant. Je réalise que j’ai oublié ma petite langue abîmé par mes dents. Et c’est finalement elle qui vient prendre du plaisir. Je la fais courir le long de sa mâchoire, avant de la mordiller doucement. Ma respiration s’accélère, laissant voir mon envie d’elle. Mon bassin veut ce joindre à tout ceci, lui montrant mon plaisir en lui faisant ressentir un peu plus la bosse qui se forme encore dans mon pantalon. Bordel que je suis serrer dans ceux-ci ! J’arrête tout mouvement un instant, je la regarde. Elle est sublime, voir que je me souviens de rien... Ma main s’agrippe à son cou et en un instant je fusionne nos lèvres. Ce baiser n’a rien de romantique, il est plutôt bestial. Un baiser sans réel émotion, quelque chose de simplement charnel. Mais un charnel passionné, sauvage, sensuel. De quoi faire perdre la tête à n’importe qui. Non je ne m’envois pas des fleurs, mais j’ai l’habitude. Je suis ainsi un coureur et je dois dire que j’en ai embrassé des filles. Mettant fin à ce baiser, je souris. ❝ J’aime bien quand mon dessert à un petit goût sucré de cola.

Code:
❝ [color=#6B979C]...[/color] ❞

made by pandora.




I'M SEXIEST MAN
un simple mot peut m'attire dans les griffes de n'importe qui, mais je ne reste pas longtemps aussi docile. et la situation peut facilement changer de coté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Taylor
avatar
membre du mois
◗ je suis le roi de décembre
Aides le forum, votes membre du mois◗ je suis le roi de décembre

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 23.05.1989
✔ METIER : Chef de Marque
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : A toi de voir
✔ SURNOMS : Aucun
✔ CHOSES A FAIRE : ♣️ Signaler au voisin qu'il me gonfle
♣️ Ne surtout pas tomber amoureuse de lui
♣️ Me faire de nouveaux amis
♣️ Ect
✔ CITATION : L'amour c'est comme une cigarette... c'est pas si bon et ça empeste. Mais on ne peut pas s'empêcher de courir après.

© CRÉDITS : /
★ AVATAR : Amber Heard
✔ PSEUDO : Elsy
€ EUROS : 9577
✔ MESSAGES : 164
✔ AUTRES COMPTES : Aucun
✔ ANNIVERSAIRE : 21/08/1992
✔ AGE : 25
✔ INSCRIPTION : 24/09/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   Mer 27 Nov - 7:38

Sarah a un petit sourire en voyant son blessé reprendre de la vigeur, comme motivé par le baiser et les propos de la demoiselle qui demande à se construire un nouveau souvenir, que cette fois ils n'oublieront pas. Et qu'importe si, dans la demeure d'à côté, son voisin les écoute peut-être, la jeune femme veut simplement se donner à cette homme qu'elle a choisit par deux fois déjà, une fois sous l'emprise de l'alcool et une fois pas. Qu'importe si Manuel ne sera pas content de ce qui se trame dans l'appartement de sa jolie voisine, Sarah s'estime simplement assez grande pour décider avec qui elle peut coucher ou non. Peu importe si demain il lui fait la gueule, peu importe s'il cri, peu importe s'il est contre le fait que la jeune cheffe de marque s'amuse dans les bras de bad-boys rencontrés au cour d'une nuit, l'Australienne estime que, ne lui étant ni fiancée ni promise, il n'a pas à décider de son existence à sa place. Et elle se le raffirme à elle-même en venant de nouveau embrasser son partenaire, alors que leurs deux corps s'excitent de leur proximité. Bientôt les vetements ne seront plus que de vagues souvenirs sur leurs peaux nues et cette idée excite encore davantage la jeune femme.

Le jeu de regards, leurs mouvements, les soupirs... Tout entre eux indiquent que les deux jeunes gens vont faire l'amour. Pardon. Coucher ensemble. Faire l'amour, c'est entre deux personnes qui s'aiment, c'est beau, c'est mignon, c'est tendre et romantique. Hors il n'y a rien qui puisse sembler se rapprocher de l'amour entre eux deux. Tout transpire au contraire la bestialité. Et c'est ce que Sarah désire à vrai dire, elle qui fuit l'amour comme la peste aime en revanche la sexualité dénuée de sentiment, quu ne laisse aucun doute possible. Aucune ambiguïté. Le sexe pour le plaisir, voilà ce qu'elle aime sans en devenir égoïste pourtant.

"- Et il a quel goût ton dessert ce matin ?" interroge la jeune femme d'un air coquin en usant d'une voix suave et sensuelle pour glisser ces quelques mots à l'oreille de son partenaire dont elle vient ensuite mordiller le lobe le coeur battant la chamade sous le coup de l'excitation qui se fait plus violente alors que la bosse qu'elle peut sentir en étant à califourchon sur le jeune homme devient pour sa part plus imposante. Signe que la jolie blonde ne laisse pas son partenaire indifférent. Et cela plaît considérablement à l'Australienne.

Sarah glisse sur le côté de sorte à dégager le bassin de Naite, sur lequel elle vient poser ses mains qu'elle laisse glisser quelques instants sur la bosse du jeune homme avant de les faire remonter de sorte à retirer l'encombrant vêtement qu'elle fait ensuite glisser le long des jambes de son partenaire pour enfin le poser sur le sol, auprès tu t-shirt qu'il a lui-même retiré quelques minutes plus tôt. Et cela fait la demoiselle se remet en position assise sur le jeune homme, dont elle vient taquiner la bosse en faisant onduler son bassin dessus, tandis qu'un petit sourire se dessine sur le visage de la délicieuse tentatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: [Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Naite] Réveil difficile, journée à hauts risques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Un réveil difficile
» Réveil Difficile et Perturbant [Abyss & Libre]
» Avalon | Un réveil difficile. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: Les appartements Et vos clés :: Mosquito, bâtiment numéro 2 :: 2° Anopheles, deuxiéme étage :: 2O.1 - Sarah Taylor-