AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Dim 20 Oct - 0:45

Journée de repos bien méritée pour le travailleur acharné que je suis, cela signifie donc grasse matinée ! Quel bonheur de se lever à midi et de prendre un petit déjeuner sur le balcon en compagnie des rayons du soleil. Cette journée ne pouvait être que bonne vu comme elle commençait. Encore en pyjama je lézardais en lisant une revue sur le sport que j'avais trouvé hier sur le bureau d'un assistant de la sécurité, je lui rendrais demain. J'enrichissais ma culture sportive et mes connaissances sur la complexité du fonctionnement du corps humain durant l'effort. Une activité productive qui avait au moins le mérite de m'occuper l'esprit à autre chose que de ruminer mes tracas du moment.
Une meilleure amie amoureuse, une demi-sœur qui débarque comme une perruque sur le potage... Autant dire que le destin ou je ne sais quoi d'autre m'avait plutôt gâté ces derniers temps au niveau des révélations et autres imprévus à gérer ! Certes ça pourrait être pire, j'aurais pu voir débarquer une ancienne conquête avec un gamin qui m'aurait annoncé qu'elle pensait que j'étais le père et cela malgré que j'ai toujours pris toutes les précautions qu'il faut. J'ai même été une fois jusqu'à aller moi-même acheter une pilule du lendemain à une jeune femme parce que j'avais un doute, c'est pas de la prise de responsabilité, ça hein ?

Je pouvais gérer des tricheurs, des arnaqueurs et autres filous avides de se faire du fric illégalement au Casino. En revanche j'étais perdu dès que Pearl me parlait de ses sentiments, que je sentais qu'elle n'était pas toujours heureuse à cause de moi ou alors qu'une blondinette avec les même yeux que ma génitrice arrivait pour faire connaissance. Professionnellement au top et personnellement totalement paumé ! Le sport même si sur le moment il n'était que sur papier, me semblait être un bon échappatoire à toutes ses pensées qui fusaient dans ma tête.
Un t-shirt des marines sur le dos et un pantalon de survêtement sur le cul j'étais pour ainsi dire en mode dimanche, même si nous n'étions pas le week-end. Ma meilleure amie travaillait depuis tôt ce matin, j'avais entendu mon chaton lui miauler dessus en quête de quelques croquettes mais l'heure était trop matinale pour moi. Peut-être que j'allais descendre la voir et manger quelques petits trucs terriblement bons qu'elle sert mais pour l'instant j'avais la flemme, j'étais trop bien au soleil.

Troublant ma lecture et ma tranquillité la sonnette de l'appartement retentit, j'hésitais un instant à faire comme s'il n'y avait personne mais ça insistait alors je me décidais à aller ouvrir. Je me retrouvais nez à nez avec une blonde que j'avais déjà aperçu, une amie de Pearl dont je ne savais pas grand chose si ce n'est qu'elle habite la résidence et qu'elle s'appelle Ali ou Eli...Enfin un truc dans ce genre là « Salut euh... A...Salut. » je n'aime pas franchement me tromper de prénom c'est embarrassant. Je lui adressais un charmant sourire, elle est pas mal alors autant être poli « Pearl n'est pas là elle est au café normalement. » ou peut-être pas, elle est la patronne après tout. Je jetais un œil à ma montre et faisais une moue « Plutôt à la salle de sport en fait. » je connaissais son habitude d'aller taper dans un punching ball entre midi et deux heures. « Un message à lui transmettre ? Je lui dis que tu es passée ? ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9292
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Lun 21 Oct - 23:40


⊱ Tomber à pic, ça fait mal ?

La fenêtre ouverte dans le salon, j'arrivais à entendre des bribes de tout ce qui se passait  dehors. En début d'après-midi alors que je m'étais promis de rester tranquillement dans mon canapé à lire un livre mais finalement, ne trouvant rien d'intéressant à lire, je m'étais rabattue sur un roman d'amour que j’avais pris en tombant sur lui à la bibliothèque. Un truc à l’eau de rose de quoi me déprimer encore un peu plus. Déjà la couverture faisait plus penser à un livre érotique qu'autre chose, soit. Mais disons que le livre en lui-même n'était guère intéressant et surtout, bourrés de clichés et avec une histoire et vu et revu. Situation initiale avec deux personnes friquées à mort qui sont ensemble. Problème : le gars trompe la meuf alors qu'ils allaient fêter leurs dixième années de mariage. Péripéties : elle se décide à le tromper à son tour, ils se fâchent, le gars commence à culpabiliser. Élément de résolution : son meilleur pote lui conseille d'aller s'excuser sinon il va la perdre et blablabla. Quelles que soient les péripéties ou le problème, tout se terminait toujours bien et dans un suspense bien, désolée de l'expression, merdique. À l’inverser de la réalité où un mariage sur deux se terminait en divorce, où les relations simples n’existaient pas, où moi je tombais toujours sur la personne que je voulais à tout pris éviter, où ma meilleure amie avait le cœur en compote….  Je me secouais mentalement. Oubliant un peu ses pensées futiles, je baissai la tête et regardai mes mains. Bon, rien de spécial ne cochait. Je m'assis sur le canapé puis me mis en tête d’une nouvelle activité. Je voulais me bouger un peu, il le fallait. Il me restait quelques papiers à faire pour mon travail, mais je n’avais pas franchement la fois de m’y mettre maintenant. Plus que jamais mon boulot me passait au-dessus, j’en avais marre. Oui, c’était moi qui avais décidé de reprendre alors que j’aurais très bien pu rester en maladie encore un moment, parce qu’avec ce qu’il se passait avec Juan, il fallait que  mon esprit soit occupé, mais ce n’était pas pour cela que j’arrivais à m’entendre mieux avec les pimbêches qui me servaient de collèges. Enfin bref, je troquais mon pantalon de survêtement et mon t-shirt contre un jean et une chemise puis décidais d’aller faire un petit coucou à Pearl avant d’aller me balader dans Barcelone. Peut-être accepterait-elle de m’accompagner pour faire un peu de shopping ? Je chaussais une paire de chaussure à talons alors que ma colocataire sortait de sa chambre. « Oh ! Salut Eba, je vais faire un tour, bonne journée. » Je déposais un rapide bisou sur sa joue. Encore tout endormit, elle se contenta de me sourire alors que je sortais, mon sac à main sous le bras. Je montais les escaliers qui me séparaient de l’appartement de ma brunette préféré en quelques minutes puis sonnais à la porte. J’attendis… Pas de réponse… Mince ! J’étais idiote, elle devait sûrement travailler… Auquel cas, j’allais devoir faire un petit trou au chocothé… Non… Je risquais de tomber nez à nez avec son cher cuisiner et je n’étais pas certaine de pouvoir tenir une nouvelle fois devant lui en trois jours… Néanmoins, je j’appuyais une nouvelle fois sur la sonnette, histoire d’être sûre. Entendant du bruit à l’intérieur, je patientais. Alors que je m’attendais à voir Pearl, ce fut William qui m’ouvrit. Re mince ! Je l’avais oublié lui… En fait non, je ne l’avais pas vraiment oublié, je ne pensais juste pas à le trouver là. Chez lui en fait… C’était bête parce que c’était tout à fait normal… Je le regardais. « Heu… Salut… » Et dire qu’au fond, j’avais juste envie de lui mettre un coup de pied aux fesses pour avoir fait du mal à ma meilleur amie alors que là je lui souriais… Il me dit qu’elle était au café ou à la salle de sport… Oui, c’était logique, j’aurais dû y penser avant… « Oui… » Lâchais-je ne sachant pas trop quoi dire sur le coup. Il me demanda si j’avais message pour elle. « Non, non, c’est bon. Je passais juste lui faire un coucou. » Je songeais m’en aller. Peut-être que je devrais… Mais Pearl ne s’était pas gênée pour faire la morale à Juan alors…  Il était peut-être temps que je dise ce que j’avais sur le cœur à ce beau brun. « En fait… Tu tombes à pic ! » Je lui souris et forçais un peu le passage pour rentrer dans l’appartement que je connaissais bien maintenant. « Écoute... Je sais qu’on se ne connaît pas… Mais je voudrais te parler… Tu sais de Pearl et tout ça… » Je le regardais de haut en bas. Il avait l’aire de sortir du lit… Je le dérangeais sûrement, mais après tout, je m’en fichais, il l’avait bien cherché ! « Je suis au courant de beaucoup de choses, qu’elle m’a dit, ses sentiments pour toi… Et ça me fait chier, parce que je n’aime pas la voire comme ça, si triste. Tu lui fais du mal. Je ne sais pas si tu te rends compte mais cette histoire ça la bouffe. » Je le regardais dans les yeux, avec un air que j’espérais sévère. Ouais… Je n’étais pas vraiment douée niveau remontage de bretelles… Mais j’essayais !


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Mer 23 Oct - 3:39

Je recevais très rarement de la visite à l'appartement, en entendant sonner j'aurais donc pu parier que ça serait pour Pearl. Malgré mon peu d'envie à aller ouvrir j'y étais tout de même allé, et je ne regrettais pas vraiment de l'avoir fait puisque la visiteuse de ma meilleure amie n'était pas désagréable à regarder. Comment ça j'en rate pas une ? Le plaisir des yeux c'est important ! Étant donné que celle qu'elle venait voir était absente je lui proposais de lui laisser un message si elle le souhaitait, un peu ridicule si l'on considère qu'il lui suffit que la blonde envoie un message à la brune. L'inconnue déclinait l'offre poliment et je lui adressais un nouveau sourire tout en haussant les épaules « Ok comme tu veux. ». Je pensais que là dessus elle allait s'en aller et m'apprêtait à lui souhaiter une bonne journée, par contre je ne m'attendais pas du tout à ce que finalement tomber sur moi l'arrange... Enfin en quelque sorte.
Etonné je la laissais entrer, un peu en s'imposant d'ailleurs mais je ne relevais pas vraiment, j'arquais un sourcil perplexe face à ce soudain changement d'initiative. « Si tu le dis. » lui disais-je en refermant derrière elle. A peine eut-elle commencer sa phrase que je savais déjà de quoi elle allait me parler, solidarité féminine oblige, c'est de Pearl dont elle voulait me parler. Quel hasard ! Et bien que le « tout ça » restait évasif je me doutais bien que la jeune femme en savait pas mal sur cette histoire de sentiments que ma meilleure amie avait à mon égard.

Lui faisant face je la regardais en attendant d'avoir une idée plus précise de la tournure que pouvait prendre les choses, j'avais besoin de prendre un peu la température et savoir si elle allait m'en faire mettre plein la tronche ou pas. Ça ne commençait pas très bien, parce qu'à en croire son air sévère la peine de ma meilleure amie était de ma faute. Bien évidemment, qui d'autre ? « T'es pas la seule que ça fait chier. » répondais-je simplement. Mains dans les poches je me dirigeais vers le salon et l'invitais à s'asseoir « Café ? » lui proposais-je avant de lancer les hostilités.
« Donc je lui fais du mal c'est ça ? C'est ce que tu pense ? » je fis une moue contrariée « Tu sais je la connais depuis longtemps, c'est ma meilleure amie et lui faire du mal est la dernière chose que je veuille faire. » sauf que j'étais un peu dans une impasse avec ses foutus sentiments qui nous tombait dessus « J'ai rien fait pour que ça arrive... On a toujours été juste des amis. Crois moi que ça a été un choc quand elle m'a tout avoué et j'ai qu'une peur c'est de perdre son amitié. ». Regardant mon interlocutrice bien dans les yeux je lui demandais « Ce serait mieux que je fasse semblant à ton avis ? Que je sois avec elle pour lui faire plaisir ? » je secouais la tête vraiment plus que pas convaincu par cette solution qui n'en était pas une « Je tiens bien trop à elle pour risquer de la faire souffrir encore plus. J'ai que mon amitié à lui offrir, c'est la seule chose fiable et solide qui puisse avoir lieu entre nous. ». Je savais qu'essayer serait un échec, j'étais incapable d'être avec elle sans risquer qu'elle ai encore plus mal que maintenant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9292
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Sam 26 Oct - 5:54

On provoque nous-même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Quoi de plus facile quand on choisit un chemin glissant que de prétendre qu’on y était destiné ? Je me le demandais… Est-ce que l’arrivé de Juan dans ma vie était en fait de ma faute ? Si j’avais choisi à droite plutôt qu’à gauche un jour en aurait-il été autrement ? Je n’en savais rien… Et à vrai dire, je m’en fichais un peu. Surtout alors que j’attendais devant la porte que Pearl vienne m’ouvrir. Je voulais me changer les idées au moins pour l’après-midi. Et c’était plutôt réussi car j’oubliais presque totalement Juan en voyant William ouvrir la porte. Je n’avais jamais fait que le croiser en venant rendre visite à mon amie, mais là, je comptais bien discuter avec lui. Ça m’avait pris comme ça alors que je lui répondais n’avoir aucun message à lui faire passer. J’avais décidé de mettre mon paquet de sel dans leur histoire. Parce que  ça me faisait de la peine pour mon amie qui ne méritait en aucun cas ce qui lui arrivait. J’en connaissais un rayon sur les cœurs brisés et j’étais bien placé pour savoir que ça faisait terriblement mal. Je ne voulais pas rester là à regarder alors que j’avais une petite chance de faire ouvrir les yeux au beau brun qui me faisait face. Je rentrais donc dans l’appartement sans demander son avis au propriétaire. J’avais pris l’habitude de faire comme chez moi ici alors bon… Heureusement, il ne releva pas… J’engageais donc la conversation, commençant à parler de Pearl, lui expliquant que ça me faisait chier qu’il lui fasse du mal. Je le regardais dans les yeux, déterminée. En réalité, je ne savais pas trop où j’allais en venir… Je lui disais ce que j’avais sur le cœur. Je voulais changer les choses, mais je ne savais pas trop comment m’y prendre. J’y allais comme ça… Sans y avoir trop réfléchis. Oui ça faisait chier tout le monde, il n’avait pas tord… Je le suivis dans le salon. « Heu… Ouais je veux bien, s’il te plait. » Dis-je à propos du café. Après tout, ce n’était pas une mauvaise idée. Je m’asseyais sur le canapé alors qu’il commençait à parler. Je le regardais dans les yeux et l’écoutais. Puis ce fut mon tour de parler et j’attaquais toujours cet air sévère sur mon visage. « Oui, c’est ce que je pense. Justement, que tu le veuilles ou non, tu lui fais du mal. » J’exposais mon point de vue. « Que tu ne fasses rien, peut-être que c’est ça qui te fera perdre son amitié. Je sais que ses sentiments te sont tombés dessus comme ça, mais ils sont là et elle ne peut pas les faire disparaître en un claquement de doigts. » Franchement, si quelqu’un en était capable, j’aimerais bien qu’il m’apprenne comment faire. Ça me serrait bien utile. « Tu crois qu’elle le voulait elle ? Ce n’est pas quelque chose qui se commande. » Malheureusement. «  Non, je ne suis pas là pour te demander de faire semblant ni pour lui faire plaisir ni pour quoi que ce soit. » Je le fixais. La frontière est très fine entre hasard et destin. Personnellement, les deux me faisaient horreur. La frontière est très fine entre s’élancer et se vautrer. Je comprenais qu’il ait peur de se lancer dans une relation de couple avec sa meilleure amie, mais la vie est faite ainsi. Il faut parfois tenter sa chance, même si il se peut que ça ne marche pas. C’est comme ça, on prend des risques ou l’on vit dans le regret. J’avais choisi le regret. C’était fait ce que je dis, mais pas ce que je fais. Parfois, j’avais du mal à me comprendre moi-même… Mais bref. « La seule chose vraiment ? Tu en es sûr ? Je ne trouve pas ça très fiable et solide moi… » Je n’étais pas vraiment en colère pour le moment, j’étais juste… Disons… Contrariée. « Elle s’en veut, parce qu’elle se dit que si votre amitié se brise, ce sera de sa faute… Ce que je penses moi c’est que ce sera de ta faute. » Ça c’était dit… «  Regarde toi, tu te bornes à te dire qu’il n’y a que de l’amitié possible entre vous. » Je secouais la tête. « Non, je ne veux pas que tu fasses semblant. Je veux que tu ouvres tes putains beaux yeux bleus et que tu songes à essayer…  »


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Lun 28 Oct - 7:32

Je lui avais donné une tasse de café puisqu'elle l'avait accepté et m'étais ensuite assis face à elle. Cette amie de Pearl qui débarquait alors que je ne la connaissais pas et qui se mêlait clairement de ce qui ne regardait que ma meilleure amie et moi. Elle se montrait assez sèche, plutôt sévère mais elle espérait quoi en faisant ça ? Je n'appréciais pas vraiment cette façon qu'elle avait d'essayer de me prouver que j'avais tort. Dans un sens elle semblait comprendre et puis l'instant d'après c'est comme si elle voulait m'entendre dire que j'étais le fautif. En fait ce n'était ni ma faute ni celle de Pearl mais peut-être tout simplement de notre amitié, notre complicité... C'était allé trop loin pour elle et les sentiments l'avaient envahis et moi il me tombait dessus. « Je sais qu'elle y est pour rien, je ne suis pas stupide. Mais bon j'ai pas l'impression que ça la gêne autant que moi. » je me rendais compte que ça pouvait être mal interprété que je dise ça comme ça « Enfin... Je crois qu'elle vit mieux la situation que moi finalement. » bon c'était une impression mais elle ne cherchait pas à ce que ça change où à se débarrasser de ses sentiments. Ok c'est un peu con comme raisonnement mais  être perdu n'aide pas à avoir des raisonnements intelligents.

Je ne comprenais pas trop la démarche de cette jeune femme, pourquoi venir me dire tout ça alors qu'au fond je le savais, la preuve on disait à peu près pareil de manière différente. Et puis elle fit une erreur, celle de juger notre amitié, remettant en cause sa fiabilité, sa solidité. « T'en sais rien ! » lâchais-je vivement en haussant le ton « T'as pas le droit de juger notre amitié ! Tu connais Pearl depuis cinq minutes et tu viens me dire que notre amitié est pas solide ? » je secouais la tête et me refermais un peu « Depuis vingt ans je veille sur elle et de son côté elle est toujours là pour moi. C'est pas suffisant pour toi ? Tu sais pas un quart de ce qu'on a traversé. Et c'est pour ça que j'en veux pas de ces sentiments, parce que ça va foutre le bordel entre nous ! C'est déjà en train de le faire d'ailleurs. ». C'était ça le pire pour moi, perdre mes repères, ne plus savoir quoi faire.
Je relevais le regard vers la blonde qui me disait qu'elle était là pour m'ouvrir les yeux. « Mais je vois très bien comment ça peut se passer. Pearl je l'adore... Et c'est une femme magnifique alors je me forcerais même pas spécialement à tenter plus. Sauf que les sentiments je sais pas ce que c'est, donc j'vais merder et elle va encore plus souffrir que maintenant. » je me levais et allais me chercher un autre café « C'est une impasse, j'arrête pas de lui dire. Et crois moi c'est épuisant pour moi aussi de devoir lutter, d'être toujours à faire attention de pas faire de connerie... Et du coup j'en fais pleins ! Après c'est pire et... » je ne finissais même pas ma phrase tellement ça me prenait la tête. Je retournais m'asseoir « Mais t'as peut-être une solution magique, Miss ? Je ne connais même pas ton prénom. ». Puisqu'elle avait l'air de s'y connaître si bien  en amitié, amour et compagnie et bien j'allais l'écouter avec attention. « Ah et puis dis pas que j'ai des beaux yeux, Pearl pourrait arracher les tiens pour ça...» autant la prévenir, mais je l'avais dit en plaisantant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9292
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Lun 4 Nov - 9:54

Pearl et William…  Encore un problème relationnel qui me laissait perplexe. C’est moi, ou les gens sont franchement compliqués ? Ouais, j’étais mal placé pour dire ça, car j’étais vraiment dans de beaux draps avec Juan, mais quand même… Ils se prenaient la tête, alors qu’au fond, bien profondément certes, c’était si simple. Je regardais le meilleur ami et me demandais si un jour il allait comprendre qu’en fait, elle était la femme de sa vie. Pour moi, c’était presque logique. Ils étaient comme… Mickey et Minnie, mythiques, inséparables… J’étais la seule à m’en apercevoir ou… ? Peut-être que j’idéalisais trop les choses ? Sûrement… Mais je ne m’en souciais en aucun cas. Je voulais tout faire pour que mon amie soit heureuse. Point. Ça s’arrêtait là. Bornée, j’acceptais gentiment le café que me tendait Willy et je le regardais s’assoir en face de moi. Je l’écoutais me dire qu’il savait qu’elle n’y était pour rien, mais que ça ne la gênait pas autant que lui. Je levais un sourcil, je ne comprenais pas vraiment où il voulait en venir. Bien sûr que ça la gênait ! « Pardon ? Tu crois vraiment qu’elle en profite ? » Je marquais une pause, le temps de réfléchir. «  Non… Ça lui fait vraiment de la peine d’avoir compliqué les choses comme ça. Si elle te donne l’impression de ne pas vraiment essayer de changer c’est parce qu’en fait, elle n’y peut rien. » Puis notre conversation dérapa un peu et je faillis m’étouffer avec ma gorgé de café.  Et bim. Je me prenais ses paroles en pleine face. En même temps, je le cherchais, mais quand même pas à ce point. Qu’il me balance que mon amitié avec Pearl ne valait rien par rapport à la sienne… C’était bas… Et tellement… Masculin. La technique de la défense par l’attaque, on ne la voyait que chez eux. On les blessait ? Alors ils faisaient la même chose, ou pire si possible… C’était gonflant à la fin. « Oh ! C’est bon ! T’en prendre à moi n’arrangera jamais le problème ! » Dis-je, haussant la voix à mon tour. Il voulait jouer à qui crierait le plus fort ? Ok… J’avais beau être une petite blonde, je ne me laissais pas facilement marcher sur les pieds. « Je ne dis pas que ton amitié avec elle n’était pas solide, c’est clair qu’elle l’était. Ok, vous avez tout traversé ensemble. Mais ça… Non, pas encore. Au risque de me répéter, je ne dis pas qu’elle n’était pas solide durant toutes ces années, mais maintenant ? Tu crois vraiment qu’elle serait devenu si proche de moi si ça avait été le cas ? » Ça me faisait mal d’y penser, mais cette idée m’avait beaucoup travaillé l’esprit et puis si ça pouvait permettre à William d’ouvrir les yeux… « Youhou ! William redescend de ton petit nuage ! Tu crois qu’elle se serait confiée à moi si elle avait pu le faire avec toi ? En aurait-elle ressenti le besoin ? Si tu n’avais pas été le problème ? Si votre relation avait été si fiable et solide ? » Bim ! Il avait voulu jouer sur le fait que je ne connaissais pas Pearl depuis aussi longtemps que lui, très bien. Je m’enfonçais encore plus loin, tel un clou sur lequel on adorait frapper. De toute façon, je n’avais rien à perdre, alors si avouer que je servais plus ou moins de bouche-trou, que ce soit vrai ou pas, pouvait servir à quelque chose, ok, je le faisais. « Non. Et le pire c’est que tu te voile complètement la face en imaginant le contraire. » Je décidais ensuite de me calmer et d’adopter une toute autre technique. J’essayais de lui expliquer qu’il devait tenter sa chance avec elle, laisser leur couple se former sans toujours se dire que par conséquent il perdait son amitié. Je le regardais patiemment faire ses allers-retours puis alors qu’il revenait s’assoir en me disant que je ne devais pas parler de ses beaux yeux parce que Pearl pourrait m’arracher les yeux, j’haussais les épaules d’un air détaché. « Je l’ai déjà fait… Elle était d’accord avec moi d’ailleurs… » Je le regardais dans les yeux. « Je m’appelle Elizabeth en passant. » Bah quoi ? Je n’aimais pas trop qu’il ne connaisse pas mon prénom et puis, c’était quoi ce surnom tout pourri ? Miss ? On me l’avait jamais fait… Il se prenait pour qui ? Enfin bref… Revenons à nos moutons. « La solution magique, je ne sais pas, mais une solution quand même… Essaye. Tentez votre chance ensemble. Tu pars battu d’avance… Arrête… Les sentiments, ça ne s’apprend pas, ça se ressent. Si tu ne sais pas ce que c’est alors pourquoi tu penses déjà que tu vas la faire souffrir ? Tu ne peux pas décider, comme ça, que ça ne marchera pas. Peut-être que si tu n’as jamais ressenti quelque chose de profond pour une femme, ça veut simplement dire que tu n’as pas trouvé la bonne… » Ou qu’il était vraiment un abruti, mais chut. « Qui te dit que Pearl n’est pas cette femme ? Tu dis faire des conneries en essayant de ne pas en faire ? Bah arrêtes. Lâche-toi. Agis comme bon te semble. Arrêtes de  toujours réfléchir à tout… »


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Mer 6 Nov - 0:51

Peut-être que j'y allais un peu fort, mais cette blondinette ne me ménageait pas non plus. Deux amis de Pearl qui s'affrontent, un combat quelque peu déséquilibré et à mon avantage... Enfin ça c'est ce que je pensais de manière légitime étant donné notre vécu, mais mon adversaire avait du répondant. Je n'appréciais pas vraiment qu'elle fût si à l'aise pour me rembarrer, ou plutôt que ce qu'elle dise résonnait d'un écho de vérité que ça me faisait chier d'admettre.
J'étais le problème majeure de ma meilleure amie alors comment en parler ouvertement avec moi, même si j'avais toujours été celui à qui elle avait tout dit ? Un point pour la blonde ! Je n'allais pas le lui dire, ça non il ne faut pas pousser, mais je fronçais les sourcils en rongeant un peu mon frein, un signe pour ceux me connaissant qu'elle avait visé dans le mile même si je ne voulais rien laisser paraître. « J'en sais rien, je m'en fous ! » finissais-je par lancé alors qu'elle en rajoutait une couche, ce qui m'enfonçait d'autant plus et je n'aimais pas ça. « Ok je suis le problème.... Bah j'ai juste à disparaître de sa vie et je serais un souvenir de problème, c'est peut-être ça la solution. » je n'étais moi-même pas du tout convaincu par cette proposition, je disais ça sous le coup de l'énervement.

J'avais peut-être sous estimé cette jeune femme, pensant qu'elle jouait juste la bonne copine qui vient parlé au mec qui plaît à son amie en espérant joué les entremetteuses, sauf qu'elle allait plus loin que cela et je ne m'y était pas attendu. Je hochais la tête en apprenant son prénom « Cette Eli dont m'a déjà parlé Pearl je suppose. Je me doutais un peu que c'était toi, t'as de la chance je crois que t'es la personne à qui elle fait le plus confiance après moi. Enfin c'était un classement valable jusqu'à il y a quelques temps du moins. » mon ton était empreint d'amertume, c'était normal, non ? J'avais la sensation de me faire doucement évincé de ma position de meilleur ami tout ça à cause des sentiments de Pearl à mon égard alors qu'encore une fois je n'avais rien demandé. Et j'étais d'autant plus agacé de me sentir comme une victime alors que c'était pas le cas.
Puisqu'Eli était si maline je la mettais au défi de me donner sa solution miracle pour régler le problème et je ne fus pas déçu du voyage... Je rêve où elle me faisait la leçon ? J'étais presque sûr que si nous avions été debout elle m'aurait mis son pied au cul, même si pour ma part j'aurais préféré sa main. Je ruminais ses paroles, le pire c'est que ça avait du sens, beaucoup sans doute trop et qu'elle venait d'appuyer où ça fait mal. Sans le savoir elle me poussait dans une direction que j'avais une peur panique de prendre, je freinais des quatre fers et prétextait être sûr d'échouer tout simplement par crainte de me lancer. La regardant attentivement alors que j'étais secoué par ce qu'elle venait de me dire, je me défendais d'une manière bien habituelle pour moi « Tu sais c'est bête que tu sois une amie de Pearl parce que t'aurais été tout à faire mon genre. » j'accompagnais la remarque totalement hors sujet par un sourire charmeur. Passer pour un connard était encore le moyen de défense que je maîtrisais le mieux, tenter de la draguer en sachant très bien que si elle était si honnête qu'elle en avait l'air j'allais prendre un retour piquant mais c'était aussi un peu le but.

Que Elizabeth me dise tout cela me perturbait, parce que le doute revenait et que je ne pouvais pas m'empêcher de me dire qu'elle avait peut-être bien raison. Ça me restait en travers qu'une voisine me fasse si justement la morale, mais sa démarche restait louable vis à vis de Pearl. Après avoir terminé mon café, j'allais mettre ma tasse au sale tout en réfléchissant toujours à ses paroles. « Tu pense vraiment que je suis un problème et que je la rends malheureuse ? » lâchais-je finalement avec sérieux et sans aucune trace d'animosité, en fait son avis extérieur m'intéressait. Quitte à en prendre plein la tronche, je n'étais plus à ça près.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9292
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Dim 24 Nov - 18:52

Quand on veut atteindre son but, il ne faut pas avoir peur d’appuyer où ça fait mal. Appuyer pour appuyer ça ne sert à rien c’est comme… Tenir un flingue sans avoir le courage de tirer… Comme… Manger sa taille en chocolat et espérer ne prendre aucun kilo… Mauvais exemple… Hors sujet, bref. Je n’avais pas peur de taper où ça faisait mal. Même si ça me blessait aussi en même temps, je m’en fichais. Pour une fois, j’avais la force d’aller jusqu’au bout des choses pas comme avec un certain homme aux yeux verts. Mon but, là, c’était de faire entendre raison à William, pour rendre mon amie heureuse et j’étais prête à tout pour ça. Qu’est-ce que je ne ferais pas pour une amie ? Hum… Bref, je le regardais, finissant mon café d’une traite. « Non, ne disparaît pas de sa vie. » Répondis-je simplement. De toute façon il n’était pas capable de le faire ? Si ? Après tout je ne le connaissais pas vraiment, mais je ne le croyais pas capable de partir comme ça. Ça ferait trop souffrir Pearl. Et il ne voulait pas qu’elle souffre… Hein ? Mouais… « Sûrement… » Lâchais-je. Alors comme ça la brunette lui avait parlé de moi… Intéressant… Je notais ça dans me tête. Puis je continuais sur ma lancée, me découvrant ainsi un incroyable talent pour faire la morale aux autres. Ça venait tout seul, vraiment. Alors qu’au fond, qui étais-je pour dire ça ? Parler d’amour alors qu’en fait, ma vie amoureuse était désastreuse… Mais ça s’emblait marcher… Du moins je l’espérais… J’observais les réactions du brun aux beaux yeux bleus qui restait silencieux un moment. La suite, je ne m’y attendais pas du tout. Non, mais qui aurait deviné qu’il me sorte, comme ça, que si je n’avais pas été l’amie de Pearl j’aurais été son genre ? Il me draguait ou je rêvais ? De plus, ce petit sourire charmeur qu’il me faisait ne me donnait qu’une envie, c’était de le gifler. Un peu déstabilisée, je cherchais une répartie à lui balancer… Finalement, je me levais et allais me poster devant lui. Je plongeais mon regard dans le sien et commençais à lever ma main. Oui, j’en mourrais d’envie, mais non je ne lui balançais pas au visage, venant simplement la poser sur sa joue, entrant complètement dans son jeu. Mes doigts le caressaient doucement alors qu’un petit sourire se dessinait sur mes lèvres. « Ouais c’est bête… » Murmurais-je en me penchant à son oreille. Bien sûre, je n’en pensais pas un mot, mais je voulais l’embêter. Je reculais et glissais un clin d’œil au brunet. Même si pour moi ce n’était qu’une petite manigance, je priais pour que Pearl n’arrive pas dans l’appartement à ce moment-là. Elle aurait pu se méprendre sur mes intentions ou je ne savais pas trop quoi d’autre. Bref, je faisais ça pour le déstabiliser avant de passer à l’attaque. Ce que je fis d’ailleurs en lui mettant la claque que je retenais depuis si longtemps.Bah quoi ? Il la méritait non ? Il me draguait, moi, alors que notre meilleure amie commune lui avait déclaré ses sentiments. Et puis, ce n’était pas une baffe monumentale non plus, je n’avais pas beaucoup de force dans mes petits bras. Mais c’est l’intention qui compte pas vrai ? « T’es vraiment un connard ! » Dis-je en retournant m’assoir. Et je le pensais vraiment. Je reposais mes fesses sur le canapé et restais silencieuse, je ne savais pas quoi dire de plus pour le convaincre de tenter sa chance avec Pearl et puis il avait réussi à me mettre vraiment en colère. Je me calmais peu à peu alors qu'il partait avec sa tasse, me posant aussi cette question. « Oui, je le pense. Tu es borné parce que tu ne veux même pas essayer... Et tu te conduis comme un abruti parfois…. Donc oui, tu la rends malheureuse… Mais tu peux faire quelque chose pour que ça change, juste un petit effort… »


HRP : Désolé pour le retard  


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   Mer 25 Déc - 11:26

Je fus plutôt surpris que Eli me rejoigne dans la cuisine, mais plus encore elle semblait réceptive à mon petit numéro de charme. Traîtresse ou stratège je n'en savais rien mais je la laissait caresser ma joue la regardant avec attention alors qu'elle confirmait que c'était effectivement dommage que Pearl ai des sentiments pour moi. Je ne suis pas stupide, le revirement de situation était trop brusque pour qu'il n'y ai pas une baleine sous un confetti. Je me doutais que ça puait pour moi cette histoire et pourtant je ne bougeais pas d'un centimètre me contentant de sourire.
La suite ne mit pas longtemps à arriver et la main de la jolie blonde claquait sur ma joue, l'insulte que je prévoyais arriva ensuite sans surprise. Ma réaction ? Un petit rire et un haussement d'épaule « Raison de plus pour ne pas encourager Pearl tu ne crois pas ? » finalement mon petit effet avait réussi je pouvais lui démontrer en direct live que je n'étais pas du tout fait pour ma meilleure amie, ou alors si pour la faire inévitablement souffrir. Je retournais moi aussi dans le salon et m'asseyais de nouveau face à elle, malgré la gifle j'attendais toujours la réponse à ma question.

La réponse me fit plus mal que son geste précédent qui concrètement n'était rien par rapport au fait d'entendre de la bouche de cette moralisatrice blonde que oui je faisais souffrir ma meilleure amie. Je lâchais un soupir « Et pourtant j'aimerais que ça ne soit pas le cas, crois moi. » bon ok après ce que je venais de faire en la draguant elle pouvait en douter mais c'était juste une provocation « Cet effort dont tu parle je suis justement pas sûr d'en être capable. » tout le problème se trouvait là en fait... Plutôt embarrassé d'être encore une fois mis en face de la réalité des choses je me passais la main dans les cheveux et détournais le regard « Je le pense vraiment quand je dis que je ne suis pas un mec pour elle. L'amour je sais pas ce que c'est, alors même si je fais cette effort dont tu parle c'est sûr qu'à un moment je vais foirer un truc et les conséquences seront pires que maintenant. » à nouveau je regardais mon interlocutrice avec sérieux « Le mieux que tu pourrais faire si tu veux vraiment lui rendre service ça serait d'essayer de lui faire rencontrer quelqu'un de bien, la détourner de ses sentiments pour moi. Je dis pas que ça sera facile mais je pense que tu as plus de chance de réussir que si j'essaye. » et au fond je m'en voulais de lui dire ça, d'envisager de monter un truc dans le dos de Pearl qui au final me retirerait simplement d'une situation inconfortable. Égoïste ? Sans doute mais je voulais aussi et surtout son bonheur. « Honnêtement, on est pas dans un film... Je suis pas fait pour vivre en couple. J'aime séduire, plaire, passer des moments torrides avec de jolies femmes. Une nuit ou quelques unes je crois pas que Pearl veuille de ça et je la respecte trop pour moi même le vouloir, parce que je serais le pire des salauds de profiter de ses sentiments pour une relation purement physique qui s'arrêtera de toute façon avec de la souffrance pour elle. ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tomber à pic ça fait mal ? ft Elizabeth & William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )
» Le roi a fait battre tambour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: Les appartements Et vos clés :: Mosquito, bâtiment numéro 2 :: 3° Culex, troisiéme étage :: 3O.1 - Pearl&William-