AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 give me all your true hate - feat wearl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: give me all your true hate - feat wearl   Sam 23 Nov - 9:26

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Cela fait maintenant plus de trois jours qu’était arrivé ce clash imprévu. Comment c’était arrivé ? Je n’en savais rien mais apparemment c’était ma faute. Je ne savais pas comment je vivais réellement tout cette histoire. Les gens penseront surement que rien ne cloche mais ça clochait cependant je vivais normalement. Il ne voulait pas me voir triste ? Soit, je surveillais à ce que cela n’arrive pas. Je mangeais, pour deux parfois. Je n’étais aussi pas souvent là. En fait, je n’étais presque pas là du tout. Entre une séance shopping assez… affolante ou j’avais brulée la carte de crédit et un passage par chez le coiffeur pour dégrader toute ma touffe, je prenais soin de moi. Je me changeais les idées. J’étais même sortie, seule, en club latin la nuit dernière. Je m’étais amusée, j’étais ainsi rentrée un peu bourrée, le boucan monstre. J’avais dansée avec des hommes bien sûr mais rien de plus. Malgré la situation, je me respectais toujours. Je ne lui parlais pas, ou si peu. Le bonjour, ça va, oui et toi, passes-moi le lait, je peux avoir la salle de bain, le chaton a mangé enfin bref en gros, les trucs bateaux de routine et pourquoi ? Je m’étais dit que mieux valait fermer ma bouche le temps que ça se tasse puis le peu ou j’étais présente à l’appartement. Dans un sens, j’évitais tout le monde en passant par mon père à Plume, à Elizabeth. Tout le monde car je savais qu’il faudrait en parler à un moment ou un autre. Je repoussais l’échéance. Je ne voulais juste pas m’enfermer dans cette histoire. Je me contentais juste d’être moi-même, calme, zen, paniquée mais pour d’autres choses qui ne me quitteront jamais. Par contre, j’avais besoin de vacances, je le savais, j’avais planifiée un petit weekend à Madrid pour le lendemain. Les papiers de réservations de la chambre laissé dans la cuisine, je m’en fichais pas mal qu’il le voit car ce n’était que quelques jours de vacances. L’occasion de visiter Madrid. Je voulais réellement me poser tranquillement sans penser à Plume, à William, à mon père enfin à rien en gros. Et bien que j’aurais déjà dû avoir finie mes bagages, j’avais un autre emploi du temps. Jake, mon pirate des caraïbes était là pour voir son fils, il voulait me voir. Normal, c’est mon pote quand même. Il fallait avouer que lui, il ne savait rien donc être là, avec lui était plus réconfortant qu’avec les autres. Je savais qu’il n’y aurait pas de questions. Après un petit passage par le café ou son fils m’avait fait un beau dessin que j’avais fièrement mis sur le comptoir, affiché, nous avions été au cinéma. Rien de plus compliqué. Un film… pour enfants enfin normal. Cependant c’est quand j’avais quitté la salle pour aller chercher du popcorn que j’avais vue William avec une fille. Grande, brune, de longues jambes, un peu comme moi. Un sourire de chienne. Oui, c’était elle, cette Olivia. Oh Dieu que je la détestais mais on s’en fiche, il fait ce qu’il veut. Je ne savais pas s’il m’avait vu, j’avais juste payée mon pop-corn enfin… mon, notre plus vite avant de retourner devant le film. Il fallait dire que ça me rongeait un peu. La jalousie mais je savais que je devais vivre avec. Je devais m’y faire. Je n’avais aucuns droits d’être jalouse dans le fond, je le savais. Il ne m’appartenait pas, je n’ai jamais eue de soucis à savoir ça même si j’étais effrayée que cette femme prenne ma place de meilleure amie surtout qu’elle  n’était pas tellement différente de moi physiquement. Après le cinéma, j’étais juste rentrée à pied au café. Il faisait frisquet et choper des rhumes était facile, j’en avais même le bout du nez tout rouge tellement il caillait. Une fois dans le café, j’étais partie pour faire la fermeture. 3 heures à survivre avec des clients sympathiques mais parfois totalement impolis. J’étais lancée, je servais café sur café, hamburger sur hamburger, assiettes sur assiettes quand les derniers clients finissaient leur repas. J’étais cependant assez excitée à fermer pour aller faire mes bagages. J’en avais besoin, je le savais. Un petit congé ne fait de mal à personne et entre boulot et vie personnelle, je me sentais éreintée.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Sam 23 Nov - 11:47

Du répit, c'était ce que nous nous étions donné avec Pearl. Moi en fermant la porte à toute forme de discussion trop poussé et elle en évitant d'être trop souvent à l'appartement. Une chose est sûre ça me faisait du bien d'avoir de l'air, ça peut paraître stupide mais j'avais l'impression d'étouffer parfois pour une raison qui m'échappait. Je n'avais pas encore repris le boulot, mes séances de kiné me prenaient un peu de mon temps et j'occupais le reste à sortir la plupart du temps. Il m'arrivait aussi de rester plus tranquillement à l'appartement et de jouer à la console. D'ailleurs un soir où j'avais joué jusque tard dans la nuit j'avais entendu Pearl rentrer d'une soirée, à en croire le boucan qu'elle faisait elle n'était pas très fraîche mais j'avais fait comme si je dormais déjà.
Nous étions deux colocataires, pas plus pas moins et nos échanges étaient assez limités. Les modalités d'usages et quelques petits détails pour s'organiser afin de ne pas se retrouver avec un frigo vide, un chaton qui mange trop ou pas assez. Bref en gros il y avait une prise de distance significative entre nous et ça n'était pas si mal.

Je faisais un peu de rangement après mon petit déj quand je tombais sur ce papier confirmant une réservation pour un hôtel à Madrid. C'était au nom de Pearl et si j'en croyais les dates elle avait prévu de se prendre quelques jours de vacances. J'esquissais un petit sourire, oui j'étais content qu'elle prenne du temps pour elle. J'avais aussi remarqué son changement de coiffure, des signes qui prouvaient que les choses bougeaient de son côté et ça n'était pas pour me déplaire. Je voulais qu'elle réagisse, peu importe qu'elle ne veuille pas renier ses sentiments, mais au moins je ne me sentais plus coupable de cet sorte d'immobilisme dont je la croyais prise.
Pearl s'offrait des vacances et moi je prenais du bon temps en charmante compagnie. Déjeuner avec une jolie infirmière, avec qui il ne se passerait rien mais j'appréciais de parler avec elle. Et puis il y avait Olivia, toujours partante sous condition de ne pas avoir de réunion, pour que l'on se voit. Son fils n'était finalement pas un obstacle car il habitait chez son père. J'avais tout de suite mis les choses au clairs concernant notre relation, nous étions ce que l'on appelle un plan cul régulier. Pas d'exclusivité, pas de sentiments, du respect et de la bonne humeur. Et pour varier un peu les activités nous avions décidé d'aller au cinéma cette après midi. L'idée était venue lors d'une discussion, après un premier round fort agréable, où nous nous étions rendus compte que ça faisait très longtemps que l'un comme l'autre nous n'avions pas fréquenté les salles obscures.

J'étais dans la file d'attente avec Olivia pour payer nos places quand elle me fit remarquer que Pearl était là, mais ce que je remarquais aussi c'était la présence de Jake. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Hormis regarder un film et manger du pop corn ? Drôle de coïncidences. Je fis abstraction de ce détail durant tout la séance. Deux heures plus tard nous sortions du cinéma et discutions du film sur le chemin du retour. Arrivés chez elle Olivia me proposait de prolonger l'après-midi par une soirée mais je déclinais l'offre préférant ne pas trop abuser des bonnes choses.
Je rentrais à la résidence mais passais par le chocothé, je m'étais aperçu que j'avais oublié mes clés... Embêtant pour rentrer et je ne voulais pas rester dehors à attendre. J'entrais dans le café, il y avait encore du monde malgré que ça soit presque la fermeture. Je m'approchais du comptoir et interpellait ma meilleure amie « Pearl ! Désolé de venir alors que t'es occupée mais j'ai oublié mes clés en partant de l'appart. J'ai claqué la porte sans les prendre. » c'était con comme truc ! Je lui adressais un petit sourire « Ça va bonne après midi ? » demandais-je par politesse pour ne pas être juste là pour lui demander un service.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Sam 23 Nov - 12:14

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Surprise, oui, comment dire autrement. Je me contentais de nettoyer simplement le comptoir, un peu transportée par la musique qui passait à la radio. Je me contentais juste de faire passer le temps plus rapidement. Il fallait avouer que je commençais un peu à prendre gout à ce boulot. C’était surement même devenu mon moment de relâche même si à tout moment… il pouvait y avoir mes problèmes qui y débarquent après tout, c’était ainsi que mon père avait débarqué. Et alors que la clochette sonnette à l’entrée d’un possible client, je levais mon regard vers lui, reconnaissant la voix mais tiquant sur un truc. Je l’écoutais alors attentivement m’énoncer le problème. Posant une main sur ma taille alors que l’autre lâchait le torchon. « BIM… ça faisait deux heures, j’avais presque battue le record du nombre de clients qui me disent bonsoir ! », soufflais-je en lui souriant, un peu sarcastique sur le coup mais c’était une chose dont j’avais totalement horreur au café même si nous vivons ensemble, je ne l’avais pas vu de toute la journée enfin si, de loin mais ça, il l’ignorait surement. Je le regardais, ni froid, ni rien enfin ni rien tout simplement, naturelle. Je notais tout simplement dans le creux de ma tête qu’il me demandait comment ça allait mais je n’étais pas vraiment opérationnelle pour lui répondre à cette question tellement simple. C’est le genre de questions dont la réponse pourrait m’attirer des problèmes. Je me contentais de me focaliser sur les clés tout simplement. « Petit soucis ! », soufflais-je doucement en arquant un sourcil. Oui, petit soucis car quand je faisais la fermeture, je ne prenais pas toujours mes clés, parfois oui et d’autres fois, non car je m’attendais à ce qu’il soit là. Ce soir, je pensais qu’il serait là et que la porte serait ouverte. Je le regardais attentivement. « Je n’ai pas les clés. », soufflais-je simplement. « Désolée, je pensais que la porte serait ouverte enfin que tu serais là avant de partir ! », je soupirais doucement. « Je vais appeler le serrurier si tu veux sinon défonces la porte ! », proposais-je alors pas vraiment convaincue à l’idée de défoncer la porte car la caution, je l’avais payée et même si je m’en foutais de la récupérer ou pas, j’étais dans la logique que détériorer n’était pas bien. Je le regardais attentivement en haussant les épaules. « Mon après-midi était bien, merci et la tienne ? », bon, il fallait bien que je réponse à cette question quand même sachant qu’on serait surement là pour un moment en attendant le serrurier donc autant être ouverte à la conversation s’il le désirait mais je n’étais pas convaincue à l’idée de le désirer également. Je me contentais de lui laisser un petit sourire après cette question. « T’as faim ? », demandais-je tout de même naturellement en supposant qu’il aurait surement mangé avec son olivier mais je n’en étais pas certaine. Autant le proposer car je comptais bien faire comme si je n’avais tout simplement rien vue.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Sam 23 Nov - 13:11

J'eus un léger moment de perplexité à sa remarque avant de comprendre qu'effectivement je ne l'avais pas saluer et que nous ne nous étions pas vu de la journée « Euh... Salut. » disais-je un peu pris au dépourvu. Il faut dire qu'à force de vivre ensemble je ne fais plus vraiment la différence entre les jours où l'on s'est vu et ceux où l'on ne se voit pas. Est-ce que c'était si grave pour elle ? Vu sa tête un peu, mais l'effet se dissipait quand je demandais si elle avait passé une bonne après midi. Pas de réponse, elle enchaînait directement sur la question essentielle, les clés. Pour moi Pearl était la valeur sûre prévoyante qui ne partait jamais sans ses clés et là elle m'annonçait que comme elle pensait que je serais là elle ne les avait pas prise. J'arquais un sourcil « Euh... Bah t'aurais pu te retrouver devant la porte parce que je comptais peut-être ressortir. », mais peu importe car le problème maintenant c'était de savoir comment nous allions rentrer. Le serrurier ? Payer une blinde pour une connerie comme ça était hors de question. Défoncer la porte n'était pas non plus dans mes plans. « Non je vais pas casser la porte. » je réfléchissais à un autre moyen d'entrer, nos deux clés étaient à l'intérieur mais le concierge en avait une troisième non ? Ou alors nous l'avions laissé à un voisin ? Enfin on, Pearl plutôt parce que moi je n'avais rien fait de tout ça. « Il n'y a pas un troisième jeu de clé ? » demandais-je simplement « Sinon bah... Serrurier. ».

Finalement elle se décidait à me répondre, elle avait passé une bonne journée et je hochais la tête pour lui signifier que la mienne c'était également bien passé. « Ouais ouais. » je restais évasif, je n'allais pas lui raconter le contenu de ma journée en détail et je ne savais même pas si elle m'avait vu au cinéma avec Olivia « Une journée quoi... ».
Je m'asseyais sur un siège haut devant le comptoir, je ne comptais pas rester debout pour attendre de pouvoir rentrer à l'appartement. Je fis un petit sourire à sa sa question « J'ai pas faim, j'ai très faim. », je n'avais pas mangé grand chose à midi et brûlé pas mal de calories par la suite. Je pianotais un peu sur le comptoir avec mes doigts laissant un blanc dans ce semblant de conversation. Ce n'est pas souvent que nous n'avons rien à nous dire ou presque, ça change. « J'ai vu que tu partais quelques jours en vacances. C'est cool. » disais-je histoire de parler « Avec Jake ? » je me rendais compte une fraction de seconde trop tard que la question en plus d'être con allait la mettre sur la voie que je l'avais vu cette après-midi « Il habite à Madrid non ? » je me rattrapais en demandant ça tout en sachant que ça n'était pas le cas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Sam 23 Nov - 18:30

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷  Bien sûr, je n’étais pas vraiment en colère contre lui pour l’oublie du salut ou n’importe quelle salutations mais c’était assez ainsi quand j’étais au café, je ne savais pas pourquoi mais j’étais une serveuse à cheval. J’avais déjà refusée de servir un client juste pour son manque de bonjour avant de donner sa commande. En fait pour être précise, c’était il y a 2heures 30… le dernier ! Enfin chut, je ne suis pas méchante, non mais juste que je n’aime pas être prise pour un robot. Là, il n’était pas vraiment mauvais de ne pas le dire mais j’hochais la tête quand il se rattrapait. « Salut ! », répondis-je donc par politesse surtout par ce que Bim n’était pas un salut mais un bim comme pif, paf, pouf, boum enfin voilà quoi. C’est alors que je répondais au final à cette histoire de clé. J’arquais un sourcil en le regardant. « Une habitude mais savoir pourquoi je suis idiote n’est pas le problème ! », je souriais doucement, ne comptant donc tout simplement pas me justifier sur mon oublie ou qu’importe, je ne voulais pas en discuter et même exprimer le pourquoi du comment surtout que c’était juste par habitude. Je proposais alors juste pour plaisanter de casser la porte mais je ne voulais pas que ça arrive. Je ne savais cependant pas quoi répondre alors qu’il me demandait si j’avais une troisième clé car sur le coup, je me demandais s’il me connaissait réellement. « Moi ? Une troisième clé ? Où ? Qui ? Je ne fais confiance à personne même pas au concierge, j’ai pris cet appartement justement pour ça. », rappelais-je alors sur le coup en prenant un bottin alors que je lui disais bien aller enfin du moins que ma journée n’était pas vraiment mauvaise. Je lui demandais pour la sienne. Ouais, ouais. Evasif. Je le sentais et surtout je me rendais compte qu’il n’allait pas me raconter sa journée. Je ne m’y attendais pas pour autant mais bon. Il n’en est pas moins que voilà. « Ouais, une journée ! », disais-je alors en lui demandant ensuite s’il avait faim, me concentrant par la même occasion dans le bottin, cherchant un numéro parmi la liste. J’haussais les épaules en l’entendant dire qu’il n’avait pas faim mais très faim. « Ok, choisis, prends la carte ! », disais-je alors en lui tendant celle-ci et reprenant ma concentration dans le bottin. Un numéro, un serrurier, allez. J’en trouvais mais pas vraiment proche. Je ne voulais pas les faire faire trop déplacer et l’entendre pianoter me déconcentrait. Je relevais le regard pour m’apprêter à lui lancer un regard noir afin qu’il arrête mais bim, il parlait de mes vacances. Depuis quand ça l’intéressait ? Il en avait assez de moi, c’était ma faute et tout alors de quoi ça le regarde. Oui, bon d’accord, je suis un peu braquée contre lui, je l’assume mais je garde ça pour mes pensées. Vilaine fille. Et puis, Jake… non mais encore mieux, il m’avait vu alors, je n’étais pas stupide quand il tentait en vain de se rattraper. On était dans le même lieu en même temps. Il était logique qu’un plus un… fasse deux. Je ne suis pas bête comme il avait supposé me le reprocher il y a quelques jours. « Oui, c’est cool ! Ça te fait des vacances, je ne serais plus sur ton chemin… ou même au même cinéma que toi ! », disais-je alors en haussant les épaules. « Et puis non, il ne vit pas à Madrid et de toute manière même si j’y allais avec le facteur en quoi ça t’intéresse ? », demandais-je en le regardant attentivement et haussant les épaules mais là, je me disais : et merde. Pourquoi lui dire la vérité. Il voulait jouer… autant jouer. Je me sentais mal rien qu’à cette idée. « Tu veux peut-être venir avec nous et ton olivier ? Il y a une place pour un arbre si tu veux ! Un voyage à 4, tu adorerais, non ? », disais-je avec un grand sourire pour confirmer ainsi que je l’avais vue dans le cinéma. J’allais alors vers le frigo à boisson, lui prenant une bière avant de l’ouvrir, tout naturellement sans qu’il ne le demande et par simple sympathie. Bien sûr, il n’y avait rien entre moi et Jake même s’il avait tenté de m’embrasser, je l’avais repoussé. Il avait beau rêver mais ses rêves ne seraient pas réalité, je me respecterais toujours quoiqu’il arrive. « Jake te passe le bonjour ! », soufflais-je doucement. « Offerte par la maison ! », disais-je au sujet de la bière par contre même si je ne lui faisais pas payer, j’avais l’intention d’être sadique cette fois, il aurait bien son addition. Marre d’être gentille en ce moment, ça ne m’apporte que des problèmes avec lui. Cependant c'était difficile, trop peut-être car je me sentais mal rien qu'en agissant ainsi mais comme on dit : qui s'y frotte, s'y pique. « Javier te passe le bonjour aussi, bon danseur, bon buveur ! », non… non ce n’est pas vrai, je ne tentais pas de lui faire croire que j’avais couché avec Javier. Faux. Enfin si un peu mais j’avais réellement croisé Javier.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
El Bandito
avatar
NOUVEAU
◗ je visite encore l'appart
Aides le forum, votes NOUVEAU◗ je visite encore l'appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Un jour
✔ APPARTEMENT : Tous vos appartements
✔ METIER : Voleur ♥
✔ CUPIDON : Il ne touchera pas à ma petite fleur !
✔ HUMEUR : Je suis d'humeur à commettre quelques cambriolages
✔ SURNOMS : ...
✔ CHOSES A FAIRE : Cambrioler vos appartements
✔ CITATION : Je ne suis pas Robin des bois mais je suis un voleur.

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Inconnu
✔ PSEUDO : quelqu'un
€ EUROS : 9027
✔ MESSAGES : 9
✔ INSCRIPTION : 25/11/2013
✔ PAYS : Espagne
AND MORE
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Lun 25 Nov - 12:28

Pearl et William, vous êtes mes victimes ! a écrit:
Alors que tout va bien ou presque, vous l'ignorez mais votre appartement est actuellement en train d'être fouillé par El Bandito, le voleur du coin. Libre à vous de choisir ce qui disparait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Mar 26 Nov - 5:47

J'avais la nette impression que Pearl avait encore en travers que j'ai pu dire qu'elle faisait style d'être bête. En fait je crois qu'elle avait mal compris tout simplement, et elle continuait de penser que je la trouvais idiote alors que ça n'était pas le cas. Je n'étais pas très habitué à ce que l'on soit en froid, même si j'étais à l'origine de cela je ne pouvais m'empêcher de trouver notre façon d'échanger très bizarre. Ça me faisait d'ailleurs poser des questions cons... Il était évident que Pearl et sa parano n'allait pas laisser une troisième clé à quiconque, je haussais les épaules quand elle me répondit comme si je venais dire la connerie du siècle. Je n'ajoutais rien, c'était inutile d'essayer de justifier ma question puisque j'aurais dû savoir que ça n'était même pas la peine de la poser. Nos disputes successives avaient l'air de me faire oublier qui j'avais en face de moi. Pourtant j'affirmais souvent la connaître par cœur, mais ça c'était avant.
Elle cherchait le numéro d'un serrurier dans l'annuaire après m'avoir tendu la carte. J'étais affamé c'est vrai mais je savais déjà ce que j'allais commander. Néanmoins je parcourais le menu des yeux pour voir s'il y avait des nouveautés. Rien de particulier n'attirait mon regard « Un hamburger ça sera parfait. » disais-je en posant la carte sur le comptoir. Je me mettais à y pianoter et au moment où elle s'était retournée je pense que j'ai senti son agacement. Peut-être un peu bêtement je pensais qu'évoquer ses vacances allaient la radoucir mais je n'eus pas vraiment cette impression. En fait mon erreur fût de demander si elle y allait avec Jake puisque je les avais vu au cinéma, sauf que je m'étais lamentablement vendu par la même occasion.

Je fronçais les sourcils face à sa réaction pour le moins virulente, donc elle pensait que je me réjouissais de son départ pour être tranquille ? De plus avec qui elle y allait ne me regardait pas... Pas faux. Cependant je secouais la tête et tentais de lui expliquer la véritable raison de mon entrain vis à vis de son départ « Mais c'est pas la tranquillité qui me réjouit, c'est le fait que tu prenne du temps pour toi. » j'ajoutais après un soupir « Et puis avec qui tu y vas ne me regarde pas t'as raison. Tu peux aussi y aller seule. ». Pearl embrayait alors tout de suite sur une pique plutôt prévisible, elle m'avait vu en compagnie d'Olivia et ça la froissait quelque peu. J'eus un petit rire « Non c'est pas trop mon trip. » elle pensait faire quoi en me balançant ça ? Me déstabiliser ? Avec aplomb je surenchérissais comme un sale gosse qui veut avoir le dernier mot à tout prix « Et puis avec l'appartement pour moi tout seul ça offre de belles perspectives. » sourire en coin, celui dont elle sait très bien ce qu'il veut dire je la regardais sans ciller. Je crois qu'on se livrait une petite guerre puérile mais nécessaire pour nos deux esprits un peu trop échauffés par tout ce que nous nous faisions endurer ces derniers temps.

Provocation ou vérité je l'ignorais mais j'accueillais mieux la bière que les salutations de Jake. Je n'avais rien contre lui mais c'était plutôt ce que Pearl cherchait à faire en disant ça qui me déplaisait. Je la remerciais pour la boisson et elle surenchérissait avec Javier, le business man de l'autre jour. Après son beau discours sur le respect qu'elle avait pour ses sentiments à mon égard elle pensait sincèrement que j'allais mordre à l'hameçon et croire qu'il s'était passé un truc entre eux ? Le doute planait, dans un élan de colère et après plusieurs verres ça n'était pas totalement du domaine de l'impossible mais je n'y croyais pas trop. « Oh en voilà un que les lesbiennes excitent... » disais-je en riant. Je lui avais fait croire que Pearl était de l'autre côté de la barrière, je pense qu'il ne l'avait pas totalement cru mais ça m'amusait de remettre ça sur le tapis.
Ça n'était pas très malin de ma part dans rajouter, je n'étais pas à l'abri d'un crime passionnelle après tout ! Pearl pouvait tout à fait empoisonner mon hamburger, ou la bière que j'étais en train de boire. « Alors ce serrurier ? » demandais-je pour éviter que nous partions dans un affrontement verbal trop poussé, ça risquait de mal tourner et vu la nature des choses en ce moment ça serait mal venu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Mar 26 Nov - 10:00

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ La répartie ou n’importe était bien trouvée ? Je n’en savais rien et surement qu’une fois seule, je m’en mordrais les doigts d’agir ainsi avec lui mais il a semé, il récolté. Il avait semé cette petite méchanceté en moi, il la récoltait donc. C’était en plus les soldes, il en avait deux pour une. J’ai le sens des affaires par moment. Lui dire clairement que ça ne le regardait pas semblait passer en fait tout semblait passer au calme qu’il gardait. Cool dans un sens. Lui proposer même ainsi d’être du voyage avec sa plantation d’olive passait aussi même s’il refusait l’offre. « Peu importe, comme tu veux ! », soufflais-je simplement alors qu’il disait qu’être seul serait une belle perspectives. Ah bah voilà, il s’y met aussi. J’étais sûre que j’allais avoir droit à un truc du genre et ceci depuis même le moment ou j’avais faites les réservations. Naturellement, j’haussais les épaules. « J’ai fait installer un matelas à eau dans ma chambre pour assouvir les fantasmes de ta plantation ! », disais-je alors tout simplement, sans artifice tout comme l’on pourrait dire bonjour ou bonne nuit. C’est alors que je lui donnais la bière en lâchant les salutations que je lui devais qu’il parlait encore du fait que j’étais lesbienne. « Ouais, les types qui m’attirent sont étrangement efféminé, je lui ai expliqué pourquoi tu disais ça ! », et bim. Façon subtile de lui dire qu’il était efféminé. Bon, d’accord, je ne le pense pas du tout et je ne l’ai pas du tout dit mais bon, cela m’amusait de lui balancer à la tronche même si pour garder mon air totalement sérieux, j’avais remise toute mon attention dans le bottin. Il me demandait quoi tandis que je prenais un stylo pour noter un numéro alors que je me tournais pour passer la tête à la cuisine. « Un hamburger et des frites ! », demandais-je alors au cuisiner. Juan ou un autre, je m’en fiche, je demandais l’hamburger. « Et si tu fais tomber un peu la mort au rat dedans, ce n’est rien, au contraire. », soufflais-je en me tournant vers William avec un grand sourire. « Double même les doses, il est coriace. », ahah oui, je me rapprochais à nouveau du comptoir en prenant alors mon téléphone portable dans la poche du tablier tandis que je composais le numéro en passant l’appel. Je raccrochais aussitôt alors que la cloche sonnait à l’entrée de la cuisine, signe qu’il était servi. Rapide mais nous étions rapides pour la cuisine. Je soupirais doucement en lui ramenant son assiette et le regardant. « Le serrurier est à une Bar Mitzvah, il viendra après donc dans 45 minutes à peu près ! », disais-je alors avec un grand sourire. C’est alors qu’un client levait la main pour demander l’addition que je souriais à celui-ci en prenant ce qu’il fallait avant de le faire encaisser et de lui souhaiter une bonne nuit, je revenais alors vers le comptoir en reprenant le torchon pour nettoyer.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Mar 26 Nov - 13:05

Nous étions deux têtes de mules et chacun voulait avoir le dernier mot, donc la petite provocation se poursuivait avec un dernier assaut de Pearl me faisant part de l'installation d'un matelas à eau. J'arquais un sourcil plutôt perplexe quant à l'information mais surtout parce que je ne mettrais pas un pied dans sa chambre durant son absence. « Crois le ou non, je respecte totalement ton espace dans notre appartement. Donc je ne me permettrais absolument pas d'aller dans ta chambre, encore moins dans ton lit pour y faire quoi que se soit avec une femme. » elle pensait quoi au juste ? Que j'étais un sans gêne et que je n'avais aucune valeurs morales ? Si je ne savais pas qu'elle cherchait juste à me piquer au vif je l'aurais sans doute mal pris, sauf que ces derniers jours j'avais pris le parti de prendre du recul par rapport à tout ce qu'elle pouvait me dire.
Bon certes ça impliquait de donner moins de crédit à ce qui pouvait me partir en pleine face mais ça ne me mettais pas non plus totalement hors d'atteinte. Efféminé ? Je n'appréciais pas tellement le qualificatif et surtout je trouvais que ça ne me décrivait pas bien du tout... C'est comme les jeux de cours de récré ça, il ne faut pas se laisser prendre au piège. Je fis une petite moue et ne répondais rien.

Est-ce que j'avais pensé tout haut ? Pearl plaisantait sur le fait de m'empoisonner alors que j'y pensais l'instant d'avant. Voilà une preuve que l'on se connaît bien et qu'on a vu les même films ! Je levais yeux alors qu'elle me servait son petit sourire de peste. Après tout il y avait des témoins si jamais il m'arrivait quelque chose, tout le monde pourrait dire qu'elle en était totalement responsable. « Tu t'ennuierais sans moi. » disais-je malicieusement « Plus personne pour t'embêter et laisser ses chaussettes dans la salle de bain. ». Bon elle allait pouvoir répondre que c'était peut-être ça les vraies vacances, mais peu importe.
Ce hamburger qu'elle venait de me servir était des plus appétissant « Merci ! », je suis un mec poli et même si mon estomac prenait le contrôle je n'oubliais pas les bonnes manières. Je commençais à manger, l'écoutant me dire que le serrurier serait là dans trois quart d'heure. L'idée ne m'enchantait pas mais tant pis, il faudrait que je prenne mon mal en patience. Le point positif c'est que je pouvais prendre tout mon temps pour manger. Je savourais tout en regardant ma meilleure amie faire son nettoyage, encore et toujours. « Je ne sais pas s'il y a de la mort au rat ou non là dedans mais en tout cas il est super bon quand même. » j'appréciais de pouvoir apaiser ma faim avec ce délicieux burger, ces frites et en bonus une bière bien fraîche, le menu parfait. « Je mourrais au moins le ventre plein. » ajoutais-je histoire d'en rajouter encore une couche. Après tout elle faisait des menaces alors il fallait qu'elle assume jusqu'au bout d'avoir avouer à voix haute en vouloir à ma vie. Bien sûr je savais que ça n'était pas sérieux, mais je trouvais ça plutôt amusant. « Tu voudras de l'aide pour la fermeture ? » demandais-je entre deux bouchées.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Mar 26 Nov - 17:58

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ La soirée s’annonçait comment ? Je n’en savais rien car depuis ce fameux accrochage, nous n’avions pas échangés autant de mots. La fée clochette y était surement pour quelque chose quand même car le destin parlait bien de lui-même dans le fond, il fallait qu’on retrouve un semblant de paroles. La preuve alors que nous avions tous les deux oubliés nos clés. Alors que j’avais plaisantée sur le fait de le tuer, il disait que je m’ennuierais sans lui. « N’en sois pas si sûr ! », disais-je sur un ton sarcastique alors que je me disais : mais punaise, normal que ça tourne au vinaigre s’il me pense pour acquise. Bon, d’accord, je savais que nous parlions en plaisantant mais quand même. Je penchais la tête. « Puis les chaussettes, ça serait le rêve ! », disais-je en toute bonne maniaque qui n’aime pas voir un truc trainer. Mon regard là, lui disait une sorte de toc. J’étais assez fière de moi sur le coup en lui donnant son hamburger, remerciée de son merci. Heureusement qu’il ne jouait pas au client qui ne dit pas bonjour jusqu’au bout. Je l’aurais tué du regard, vilain client. J’allais alors m’occuper du client en mettant de côté ce que je faisais enfin la conversation, lui. Je venais même de lui mentir à propos du serrurier, voir sa patience à trainer avec moi mais je n’étais pas capable d’avoir la patience pour ma part. J’inspirais doucement en l’entendant tandis que je frottais le comptoir avec plus d’acharnement qu’au départ et pas pour rien car il y avait une tâche. Je me redressais quelques instants, essoufflée de mon frottement intensif. « Espérons que ça fasse effet avant la fermeture alors mais content que tu aimes. », disais-je alors en lui faisant un sourire, un peu faux. Les sourires du genre smiley. « Ça ira, t’occupes pas de moi. », disais-je alors, amusée par ce que je disais car cela me rappelait sur le coup que c’était clairement ce qu’il m’avait dit quand j’avais dis-lui garder une assiette au frigo. Bon, je ne m’en étais pas occupée… enfin si mais j’avais fini par sortir pour jeter à nouveau l’assiette. Oui, nunuche jusqu’au bout des ongles car j’avais finie par le regretter le lendemain mais soit. J’haussais les épaules. « T’en fais pas, il va être plus rapide le serrurier, il devrait arriver dans quelques minutes, si ça te rassure mais je vois que tu semblais prêt à passer le temps. », disais-je alors en souriant et reprenant aussitôt mon frottement sur le comptoir alors qu’un autre client venait en payant sa note et mettant un pourboire dans la tirelire. Je lui souhaitais un merci et une bonne soirée aussi en inspirant. Je revenais alors vers William. Un peu souriante car j’avais une idée en tête alors que nous étions presque seul car j’entendais le cuisinier s’apprêter pour partir. « J’ai laissé une photo sexy de moi en bikini sur le frigo, on sait jamais pendant mon absence ou tu t’ennuierais de moi, une petite masturbation, ça ne te ferait surement pas de mal ! », et bim en fait le bim est par ce que le cuisinier toussotait derrière. Je me retournais en grimaçant. « Désolée, je parlais pas de ce frigo… », disais-je en souriant et lui souhaitait une bonne soirée et une bonne nuit en retournant mon regard vers William. « Il va être chouette ton weekend de vacances… je le sens ! », disais-je alors. Et Bim mais je ne me trouvais pas drôle, j’avais juste… ce besoin stupide… de lui sortir des choses comme ça, c’était comme si je me sentais un peu mieux de ma petite colère tout en me sentant mal car lui parler ainsi ou même parler ainsi… j’avais l’impression de me perdre.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Mer 27 Nov - 3:05

J'étais certains que mon absence conduirait Pearl irrémédiablement vers l'ennui. Peut-être que j'étais trop sûr de moi ? J'avais tellement cherché à ce qu'elle ne soit pas si accrocher que ça commençait à avoir un effet ? En tout cas elle m'affirmait de ne pas avoir une telle certitude, ce qui était plutôt prévisible mais elle aurait pu aussi ne rien répondre du tout. Est-ce qu'une fois encore elle me défiait ? Je n'en savais rien, mais en tout cas à cet instant elle avait plus d'aplomb pour me dire cela. Je prenais un juste retour de ce que j'avais semé petit à petit ces derniers temps. Mon attitude était sans doute loin d'être facile à supporter pour elle et même si moi aussi j'avais des difficultés avec son comportement je sais que j'y allais bien plus fort. Mais je suis comme ça, elle le sait, sauf que jusqu'à présent cela n'avait jamais été dirigé contre elle particulièrement.
Les disputes, le froid entre nous, c'étaient des nouveautés dont je me serais passé mais je devais faire avec. De toute façon il y avait un truc qui empêche l'engrenage de fonctionner correctement à nouveau. Je lâchais un léger soupire et continuais de manger sans répondre à ces petites piques qu'elle dissimulait ça et là dans son attitude faussement détachée. A moins qu'elle se sente réellement comme si tout ça n'avait pas d'importance ? J'en doutais, ça n'était pas du tout son style.

J'étais prêt à attendre le serrurier ici et même à l'aider, mais comme elle ne voulait pas de mon aide ça allait être sans doute plus long que prévu. Si j'avais été mal disposé je serais sans doute reparti chez Olivia, acceptant son invitation malgré mon refus un peu plus tôt en fin d'après-midi. Mais là je ne me sentais pas mal de rester et d'attendre, nous étions des adultes on pouvait rester dans une même pièce une heure sans nous insulter. Et finalement Pearl m'apprenait que le serrurier arriverait dans peu de temps. Donc elle s'était juste payer un peu ma tête tout à l'heure...
Tous les clients étaient partis, enfin sauf moi, et il ne restait que quelques employés dont le cuisinier qui avait dû me maudire de commander un burger si tard. Ma meilleure s'approchait avec ce que je savais être son sourire de celle qui a une idée derrière la tête, un décompte avant ma mort ? Non une insinuation quelque peu tendancieuse sur la présence d'une photo d'elle en maillot de bain pour que je puis m'adonner à des plaisirs solitaires si le besoin s'en faisait sentir. Je me mettais à rire, surtout que le cuisinier derrière devait se poser des questions sur notre discussion. Pearl le saluait et quand me regardait à nouveau en me disant que mes vacances allaient être sympa j'agitais mes mains comme des marionnettes « Ça fait très longtemps qu'elles sont au chômage. », j'arquais un sourcil « Et puis je vois pas en quoi ça t'intéresse. ». Bah oui après tout, j'avais dit assez clairement que je comptais profiter de ma solitude dans l'appartement pour justement être en bonne compagnie. « Je préfère très largement que les mains d'une femme se charge de ça. » ajoutais-je avec un petit sourire en coin. Elle me cherchait, elle me trouvait et sur le sujet elle serait bien plus vite gênée que moi c'était certain.

Celui que j'identifiais comme être le serrurier entrait alors dans le café avec l'air très embarrassé. « Bonsoir, vous êtes les locataires de l'appartement du 3ème qui ont enfermés leurs clés ? » je hochais la tête positivement à la question et il poursuivait « J'ai été voir pour ouvrir votre porte... Mais c'était déjà fait. Je crois que vous avez été cambriolé. ». Je restais muet, totalement surpris par la nouvelle. Pendant que nous étions là à nous dire qu'on ne pouvait plus rentrer chez nous, quelqu'un y était entré pour nous voler ? Les gens sont fous ! J'eus un petit rire nerveux en regardant Pearl « Ça aussi c'est une blague ? ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Mer 27 Nov - 9:49

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Mais qu’est-ce que je racontais, je parlais de masturbation, bon ok. J’étais un peu cinglée sur le coup car ce langage n’était pas vraiment des plus communs. Pas du tout même cependant l’on s’en fiche, non ? Il arrive parfois que l’on dérape et que l’on raconte du n’importe quoi. Surtout à moi mais là, c’était plus surprenant même pour moi, voir choquant qu’autre chose. Je penchais la tête sur la gauche en souriant. « Par ce que c’est l’histoire de ma vie ! », suggérais-je alors que j’employais aussi cette technique ? Ah erk, pas du tout même cependant c’était assez comique de lui rentrer de fausses informations dans la tête. Un peu trop, même. J’haussais les épaules à nouveau en l’entendant dire qu’il avait des femmes pour ça. « T’appelles ça des femmes ? », disais-je alors en lâchant un petit rire moqueur. Bon, certes que la jalousie jouait beaucoup mais bon. Voilà. J’étais quand même douteuse par moment. Je souriais en le regardant, ce sourire de défi mais paf. Le serrurier dans sa tenue verte olive et son écusson rentrait dans le café avec un air assez sympathique mais tout autant effrayé enfin non, peureux sur le coup. Il parlait alors en demandant si c’était bien nous mais son air me laissait un peu perplexe. Je laissais William hocher la tête avant qu’il dise ne pas avoir eu à ouvrir une porte. « Euh… », Soufflais-je un peu surprise sur le coup. Nous ? Nous faire cambrioler. C’était assez comique pour des gens qui s’y connaissent dans la sécurité que cela me fit encore plus rire quand William me posait une question. « Sûrement pas mais ça me fait rire… », disais-je dans mon rire. Il était presque impossible de m’arrêter mais je me forçais en pinçant mes lèvres pendant quelques secondes. « Pardon… faut dire qu’on s’y connait en sécurité, on oublie nos clés et paf, plus rien ! », je souriais en secouant la tête. « C’est assez amusant mine de rien ! », mais mon regard changeait aussitôt. « Oh non, mon portable… j’y ai des photos compromettante, elles… », je secouais ma tête avec un grand rictus. « Tu crois qu’ils ont trouvés mes cartes de crédits dans mon tiroir à string ? », demandais-je à William. Non, non, je ne rigolais pas. Je les cachais toujours là car je partais rarement avec elles. Je regardais alors le serrurier. « C’est combien pour le déplacement ? », il me souriait, je le regardais attentivement. « Zéro ! », soufflait-il alors. « Je ne vais pas vous faire payer alors que voilà… je vais y aller, je pense. », je souriais doucement. « Merci ! Bonne soirée. », disais-je en reportant mon attention vers William. « Vas-y, je ferme le café… et j’espère franchement que ta console aura disparue ! », disais-je d’un ton… sarcastique mais punaise, j’en rêvais.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Mer 27 Nov - 10:40

Pearl allait finir par devenir totalement maladroite avec ce sujet là. « L'histoire de ta vie ? » je la regardais bizarrement en ne sachant pas franchement pourquoi elle disait cela. Mais elle pouvait aussi devenir méchante, la jalousie tirait les ficelles et il n'y avait sans doute rien de pire. « Sois pas désobligeante... » disais-je en me gardant bien d'ajouter que ça n'était pas parce qu'elle n'avait pas droit à mes faveurs qu'elle devait dénigrer les autres femmes. « T'oublie que je suis une pute. » lâchais-je en riant, simplement pour lui montrer que je me foutais de ce qu'elle pouvait dire, je savais que ça ne lui ressemblait pas. En fait la vulgarité ne lui va pas du tout, c'est assez surprenant de la voir agir ainsi.
Mais le serrurier tombait à pic pour que cette petite joute ridicule cesse. La nouvelle qu'il amenait n'était quant à elle pas vraiment la bienvenue. Pearl riait mais moi j'étais beaucoup moins amusé par la situation. Je la regardais avec un air blasé me parler de son portable avec les photos compromettantes, mais aussi de la cachette de ses cartes de crédits « J'en sais rien, tu verras bien. » répondais-je en me levant. Pas besoin qu'elle me dise d'aller voir sans l'attendre, j'étais déjà sur le départ. J'encaissais son souhait que ma console ai disparue, ça l'avance à quoi de me dire ça ? Je lâchais un soupir et elle n'aurait pas été ma meilleure amie que je connais depuis si longtemps, je l'aurais sans aucun doute traité de connasse. En fait le mot me brûlait les lèvres, je le retenais en sortant du café pour me rendre directement à l'appartement.

La serrure avait été fracturé avec brutalité, ça n'était pas du travail fin et subtil mais plutôt l’œuvre d'un gros bourrin très bien équipé pour entrer par effraction chez les gens. Il n'y avait pas trop de désordre, juste des tiroirs ouverts dans l'entrée. L'argent liquide qui s'y trouvait avait disparu, dans le salon quelques dvd n'étaient plus là non plus ainsi qu'un disque dur, mais ça n'avait pas grande importance il était vide et ne fonctionnait pas toujours très bien. J'appréhendais un peu d'aller dans ma chambre et de constater que des affaires puissent avoir disparues, mais en pleins jour si quelqu'un s'était baladé avec de gros objets ça se serait vu. Finalement j'allais voir et observais tout avec attention. J'étais pratiquement sûr que le cambrioleur n'avait pas eu le temps d'aller jusque là, il avait dû être dérangé par je ne sais quoi. Ma console était toujours là, dommage pour Pearl et mes jeux aussi.
Soudainement j'eus un flash et retournais vers la cuisine pour me rendre compte que non je n'avais pas rêvé, le voleur avait embarqué la cafetière et le grille pain. Il vient d'emménager et à besoin d'équiper son appartement ou quoi ? J'ouvrais le frigo, ça peut paraître con mais j'avais raison de le faire, il nous avait aussi piqué le peu de bouffe que nous avions dedans. Je restais très perplexe face à se cambriolage pour le moins étrange. J'entendais Pearl qui arrivait et ne disais rien, attendant sa réaction et surtout de savoir si on lui avait volé des trucs personnels.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Mer 27 Nov - 14:34

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Chouette, j’étais dans un polar en ce moment alors que je rangeais tout pour fermer avant de sortir du café en mettant l’alarme, je m’imaginais déjà avec un imper et jouer à Columbo pour savoir qui nous volais enfin nous avais volé, quand, quoi ? Bon, je suis brune donc je sais où, heureusement. Je soupirais doucement en regardant autour de moi alors que je mettais la clé dans ma poche, offrant un dernier sourire au serrurier qui avait l’air gentil sur le coup. J’allais alors vers l’escalier menant à l’appartement, éclairée par les phrases de cet homme qui semblait rester là juste pour m’éclairer même si c’était déjà éclairer par la lumière du parking mais bon. Fermer aussi tard me pelait un peu, j’étais crevée, cambriolée et j’avais aussi l’impression que mon weekend tombait à l’eau. Oui, c’était un peu la pièce qui tombait mais on s’en fiche, j’allais juste reporter. Ce n’était pas si grave dans un sens sauf si les dégâts étaient importants mais bon j’avais vécue bien pire que pour me sentir mal d’un cambriolage mais assez pour avoir une envie de meurtre si un truc auquel je tenais aurait disparu. Je souriais arrivée à la dernière marche, soulagée. Pourquoi fallait-il qu’on soit à cet étage ? Cela fait les muscles mais bon. J’allais vers la porte en regardant les dégâts de celle-ci, bon ça allait encore. Je ne savais pas si je devais les remercier d’avoir ouverte la porte ou pas surtout qu’au final, on n’avait pas payé pour ça mais que payeront-nous ? Ou repayerons-nous ? Sur le coup, j’allais directement vers la chambre, je me doutais qu’il avait déjà checké le salon. Je regardais alors autour de moi une fois dans celle-ci. J’allais faire mon mini-dressing et ma commode. Mon tiroir de sous-vêtements semblait grand ouvert mais apparemment, ils avaient juste été pervers car je ne voyais pas du tout de vol que ce soit une arme que j’y cachais et mes cartes de crédit, je soufflais un bon coup en relevant le regard mais devenant alors aussitôt rouge de colère. Ils n’avaient pas osés. En plus d’avoir voulu voler le bracelet de ma mère, ils l’avaient cassé. « Oh si je les croise, je les tue ! », cela ne me dérangeait pas plus que cela car il était réparable, je le savais. Il cassait souvent à cet endroit tellement la chaine était vieille mais je n’arrivais pas à en trouver une nouvelle mais pas seulement une chaine, je voulais la même qu’une fois les breloques remises, il soit comme avant. J’allais alors détacher correctement celui-ci. Ils avaient eus du mal à le retirer surement en voulant aller vite et en étant brutes. Je le gardais dans ma main. Je me tournais vers mon lit en riant. « Ils ont volés mes valises ! », disais-je alors que ça m’amusait assez ça, ouais. « Les cons… », soufflais-je en continuant ma rechercher et reprenant mon regard rouge. « Ils auraient pu voler cet immonde statue de lamas qu’on m’avait offerte l’an dernier, shit. », oui, un type qui bossait au casino m’avait offerte cette statuette mais il paraissait d’après lui qu’un cadeau refusé, jeté ou donné pouvait porter malheur, il n’avait rien dit pour le vol. Shit. « Tant pis ! », disais-je alors que je sortais de la chambre en regardant sur la table du salon ou j’avais laissé mon portable avant de partir. « Mon ordinateur aussi… », disais-je en inspirant doucement. « Mais ils ont volés quoi d’autres ? », lui demandais-je, intéressée car c’était quand même notre appartement. « On prévient les flics ? », rajoutais-je aussitôt. « Enfin, je crois que je devrais annuler ma réservation ! », rajoutais-je en prenant le papier imprimé sur la table. « C’est nul pour toi, tu devras attendre… », disais-je en restant attentive sur le papier alors que je le reposais sur la table de travail en me hissant sur un tabouret de la cuisine en posant le bracelet. « En plus, ils ne sont pas malins et brutes mais heureusement, j’irais à la bijouterie. », je riais légèrement. « Après les avoir trouvé et leur avoir présenté Pearl Hartley. », disais-je pour rire sur le coup mais pas totalement enfin à Las Vegas, je n’aurais pas hésitée mais la vie n’était pas pareille ici et aussi ma réputation.
[/quote]



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Jeu 28 Nov - 10:06

Tuer le ou les voleurs, je reconnaissais parfaitement Pearl dans cette réaction. Je l'avais suivi jusqu'à sa chambre et elle avait eu moins de chance que moi car on lui avait dérobé quelques trucs dont ses valises. C'était surprenant « Vides ou pleines les valises ? » je ne savais pas si elle était déjà prête à partir où les avait simplement sortie en vue de faire ses bagages pour sa virée à Madrid. Je retournais dans le salon en même temps qu'elle, son ordinateur et son portable avait disparus « Des dvd et un disque dur presque nase aussi. » ajoutais-je à la liste des objets volés. Je soupirais « Et dans la cuisine le grille pain, la cafetière et le frigo a été pillé aussi. » je réfléchissais pour savoir si je n'avais rien oublié « L'argent liquide dans le meuble de l'entrée, il devait y avoir 150€ je crois. ». Je me mettais à rire « J'ai pas été voir dans la salle de bain si le gel douche et le shampoing sont toujours là. ».
Est-ce qu'il fallait prévenir les flics ? Sans doute, au moins pour que d'autres habitants de l'immeuble échappe aux vols. « Ouais je vais les appeler. » j'allais le faire tout de suite mais Pearl déclarait vouloir annuler sa réservation « Non ! » disais-je tout de suite, me rendant compte que c'était peut-être un peu trop spontané « Enfin c'est con quoi... Je peux gérer ça et ton voyage est prêt. S'il y a qu'un problème de valise je peux t'en prêter. ». Je secouais la tête « Et arrête de croire que je veux à tout prix que tu partes. T'as besoin de prendre l'air, ça va te faire du bien et je le vois c'est tout. ».

Je prenais son bracelet cassé qu'elle venait de poser et le regardais attentivement « Tu l'avais déjà cassé là une fois, non ? » je souriais « Je m'en souviens, t'étais dans tous tes états. » je savais à quel point elle pouvait y tenir « Si tu veux j'irais... A la bijouterie. Ce week-end. » après tout ça n'était pas comme si j'avais des tonnes de trucs à faire si ce n'est deux séances de kiné. Je la regardais avec un air amusé « Calme toi Sherlock, je vais appeler les flics et ils vont gérer ça. » Je me levais pour aller prendre mon portable « On est pas à Vegas ici. Laisse tes manières de Pearl Hartley là bas et reste la civilisé Pearl Angeles, ok ? ». Je passais donc le fameux coup de téléphone à la police, un peu galère avec mon niveau d'espagnol et leur niveau d'anglais mais heureusement l'essentiel passait et on m'informait que des agents allaient passer constater l'effraction. Je raccrochais en soupirant « Ils arrivent mais c'est toi qui t'en charge. » je fis une petite grimace « Je suis toujours pas très doué en espagnol, alors... » bon et puis vu la situation ça allait lui faire sans doute très plaisir que j'avoue que là j'avais besoin d'elle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Jeu 28 Nov - 10:32

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Je l’écoutais énumérer ce qui avait disparu, un peu à l’ouest pendant qu’il le faisait, trop d’informations d’un coup alors que je réfléchissais aussi de mon côté à ce qu’il fallait faire mais je riais pour le frigo. « C’est absurde… ils avaient la dalle ! », soufflais-je un peu pensive enfin disons plus vite que je pensais bêtement à voix haute. Je proposais alors les flics, options à tous les vols, il semblait d’accord et s’y attelait même. Je restais toujours un peu pensive, finissant également par parler de la réservation et arquant un sourcil à son non. Il en avait du culot. Oui, je le prenais sur le coup assez mal enfin non pas mal mais disons que ça me donnait l’impression étrange qu’il se mêlait un peu trop de mes affaires que je préférais ou même simplement que j’avais éloignées de lui dernièrement. Pour me protéger, peut-être ou trouver un moyen de me détacher un peu de ce qui nous faisais défauts par moment. Je l’écoutais, il voulait juste penser à moi, il pensait que j’en avais besoin. Il n’avait pas tort car c’était le cas. Je pense que cela faisait un bon mois que j’en avais besoin en ce moment mais j’étais incapable d’admettre qu’il pensait à mon bien en ce moment. C’était difficile à m’avouer. Je ne comptais pas abdiquer aussi facilement mais alors que je posais le bracelet, je l’écoutais alors me poser cette question, j’haussais simplement les épaules. « Je préfère la casse que le vol ! », disais-je simplement alors qu’il disait aller le faire réparer, je ne disais rien sur le coup car j’étais déjà lancée dans une phrase. Je parlais alors d’aller les chercher et les coincer comme des sardines dans leur boite, ça semblait l’amuser mais pourtant une moitié de moi était sérieuse car bah je n’avais jamais vraiment aimé les voleurs comme je les chassais du casino dans le passé en général. Laisser Pearl Hartley, bon dieu que j’aimerais. Il faudrait même peut-être que je lui annonce que mon père était dans le coin mais ça faisait partie des choses que je ne voulais plus dire. « Ok, qu’importe, c’est comme chercher une poussière dans une meule de foin ! », soufflais-je en restant assise sur le tabouret. Alors qu’il passait le coup de téléphone, je reprenais le papier imprimé de la réservation pour le chiffonner en boule discrètement et faire un panier dans la corbeille avant de me lever pour aller vers le fameux tiroir dont il avait dit qu’on y avait de l’argent. Ce tiroir était difficile à ouvrir, je remarquais cependant qu’il avait été forcé. Quand je l’ouvris, bingo, plus d’argent. Bon pour aussi peu, enfin pour nous c’était peu mais pas pour tout le monde. J’inspirais doucement quand il raccrochait et je l’écoutais me dire que je m’en chargerais. « Ok… après tout, c’est aussi chez moi ! », disais-je en haussant les épaules alors que je me rapprochais pour tendre ma main devant lui. « Tu me rends mon bracelet, je préfère m’en charger… comme tu sais quand ça le concerne, je suis dans tous mes états… », Soufflais-je doucement en le regardant dans les yeux. « Je n’ai pas besoin de toi pour faire mes courses en bijouterie ! », disais-je alors en maintenant mon petit regard de fille bornée qui ne voulait pas du tout le laisser s’occuper de son bracelet aussi stupide soit-il, je n’avais pas vraiment envie de lui faire confiance pourtant je m’en voulais aussi légèrement en lui montrant. C’est alors que je fus déconcentrée, un grattement stressant, je voyais une porte du buffet s’ouvrir d’un millimètre et se fermer. Un miaulement assez sourd surement par l’épaisseur du meuble. « Attends… », disais-je en me coupant donc de cette histoire de bracelet quelques instants en allant vers le meuble en question, sortant le chaton effrayé qui s’accrochait aussitôt à mon gilet. J’approchais à nouveau de William en lui tendant bien que difficilement car il s'accrochait vraiment. « Il a besoin d’un câlin ! », soufflais-je en le regardant.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Jeu 28 Nov - 11:29

Oh oui ça pour être absurde ça l'était vraiment ! Un cambriolage nous n'avions pas vraiment besoin de ça, personne n'en a besoin. Et je tentais de calmer Pearl dans es ardeurs de super héroïne... Ça n'allait mener à rien sauf à des ennuis et je pense qu'elle avait déjà eu son lot lorsqu'elle vivait à Las Vegas. « Exactement ! Tu pourras pas les retrouver donc laisse les gens compétents s'en charger. ». On ne s'en sortait pas trop mal, ça n'est pas comme si tout nous avait été pris. Mais l'idée que des gens avaient pu entrer chez nous comme ça, c'était désagréable. Ça renforçait d'avantage mon idée que ma meilleure amie faisait bien de prendre des vacances et plus que de la retenir ici, cet événement devrait l'encourager à partir. Je crois qu'elle avait du mal à croire que je ne veuille pas me débarrasser d'elle, que je voulais juste qu'elle puisse un peu prendre du recul et ne pas se prendre la tête. J'étais d'ailleurs un peu peiné d'être vu comme celui qui ne pense qu'à profiter de son absence. Certes ses sentiments ne sont pas la chose la plus facile à gérer mais je ne cherche pas à la mettre sur la touche.
Pearl acceptait de s'occuper de discuter avec les policiers quand ils arriveraient, sa réponse n'était pas réellement dite sur un ton sympathique mais j'avais réellement décidé de laisser courir pour ce soir. Elle me tendait la main, me demandant son bracelet en affirmant qu'elle préférait s'en charger. Je lui donnais en haussant les épaules « Comme tu veux. », je sentais comme la confiance entre nous s'était effrité. Enfin c'était surtout la sienne envers moi qui avait pris un coup et ce constant m'attristait. Je ne pouvais pas dire que je ne le méritais pas avec tous ces trucs pas très gentils que l'on c'était dit mais je me sentais quand même pas très bien par rapport à ça. C'est surtout ce qu'elle ajoutait qui fût la goutte d'eau de trop « Ouais bah ça va j'ai compris ! » répondais-je avec vivacité. « Pas besoin d'être désagréable. Démerdes toi avec ton bracelet, fais ce que tu veux pour tes vacances. Je dis plus rien. ».

Moi aussi j'entendais ce grattement depuis quelques minutes mais au début j'avais cru simplement avoir une hallucination auditive. En fait c'était Prem's qui voulait sortir du placard, il avait dû s'y cacher lors du cambriolage. Il semblait assez apeuré et s'accrochait à Pearl qui réussit quand même à me le donner. Je prenais le chaton dans mes bras et le caressais pour le rassurer « Allez viens mon pote, on va se délocaliser ailleurs et laisser Pearly avec sa mauvaise humeur et les flics. » je regardais rapidement ma meilleure amie et lui fit un petit sourire forcé « Tu te charge du cambriolage, je gère le câlin du chat. ». Puisque Madame voulait s'affirmer je lui en laissais toute la possibilité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Jeu 28 Nov - 12:18

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Savoir que l’on n’est pas cool et en être peinée mais avoir un blocage incontrôlable qui nous empêches d’être comme l’on est peut s’avérer compliqué quand on se rend compte qu’on n’est vraiment pas comme on est mais surtout quand on voit que ça touche réellement ou quand la personne le démontre d’un énervement ou n’importe. C’est quand il me disait de me démerder et qu’il ne disait plus rien que je réalise que ça le touchait surement vraiment bien que je ne l’avais pas vraiment remarquée. J’inspirais doucement en l’entendant alors que j’allais m’occuper de sortir le chaton de son meuble. Je l’attrapais en le prenant dans mes bras, caressant sa tête au passage alors que je lui donnais. Il parlait à son chat, parlant même de ma mauvaise humeur avant de m’adresser la parole en me disant de me charger du cambriolage. « Je ne suis pas de mauvaise humeur… », disais-je alors tout simplement en le regardant attentivement, très attentivement. « J’en ai marre d’être gentille, c’est tout. Ce n’est pas bon avec toi ! », disais-je tout simplement. « Mais je suis désolée quand même ! », disais-je en haussant doucement les épaules et reposant le bracelet sur le plan de travail alors que j’allais faire le frigo pour prendre une bouteille de lait pas entamée, on sait jamais qu’ils auraient bus dans celle qui l’était. J’allais vers la gamelle propre du chat lui en mettre, coupé avec de l’eau. « Elle doit avoir soif… », oui, j’avais l’habitude d’être enfermée dans une petite pièce sans lumière, on a tendance à avoir peu d’air et une soif intense. J’inspirais doucement en allant me poser devant la porte et attendant la police. Tout simplement. J’évitais de lui parler, ne pas être méchante à nouveau, blessante. C’est alors qu’une voiture de police arrivait que j’inspirais doucement en leur souriant tandis que du parking, il souriait, sympathique aussi. « Ils sont arrivés, je m’en charge ! », disais-je en ignorant un peu comment j’allais m’y prendre. Je ne m’étais jamais mise à la place du volé. Du kidnappé, du blessé… du tout mais volé, jamais. J’attendais qu’ils ne montent pour les saluer. C’est alors qu’il me demandait le constat, signer quelques papiers, prendre quelques photos après quelques blablas et indications. Ils prenaient même quelques empreintes sur la poignée de porte au cas où et sur quelques objets possiblement touchés. Je m’étais bien gardée de parler du bracelet qu’ils avaient cassé car je ne voulais pas leur donner pour qu’il ne devienne qu’un objet. J’y tenais bien trop. Je l’avais même cachée dans ma poche discrètement au cas où. Pendant que je les laissais faire, je revenais vers William en inspirant. « Ils prennent quelques photos et ensuite ça devrait être bon ! », disais-je afin de le prévenir car ça le concernait tout autant lui que moi. J’haussais les épaules doucement en approchant et allant dans ma poche, lui tendant la main avec le bracelet dedans. « Tu peux t’en charger si t’y tiens ! », disais-je tout de même un peu pour me rattraper en quelques sortes même si je n’étais pas convaincue mais j’avais horreur de cette sensation car agir méchamment me rend plus coupable de blesser que quand je ne le fais pas exprès et sur le coup, ça me touchait encore plus car je savais que j’avais fait passer un message d’une perte de confiance… et ce n’était pas vraiment juste, c’était plus compliqué que ça ! J’attendais de voir s’il allait le prendre ou non mais un flic m’appelait, je le posais juste à côté de lui, n’ayant pas le temps d’attendre mais n’ayant pas spécialement attendue enfin pas pour moi. « Je dois y aller, ils ont sans doutes finis ! », soufflais-je doucement en allant alors vers le salon et finissant de parler avec les policiers en leur souhaitant même une bonne nuit. Une fois qu’ils furent sortis, j’allais verrouiller la porte des 3 verrous de paranos que j’avais pour quand j’étais seule. C’était déjà ça.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Ven 29 Nov - 2:16

Oui j'avais mis de la distance entre nous, oui je n'étais pas toujours très facile à vivre, oui parfois j'avais été dur avec Pearl. Mais j'essayais juste de voir comment arranger les choses, nous remettre dans un état d'esprit un peu moins échauffé par nos prises de têtes, nos peurs... C'était difficile, peut-être même impossible. Je ne comprenais pas bien pourquoi là elle s'acharnait, j'avais bien percuté qu'elle préférait m'envoyer des piques que de parler normalement avec moi alors à quoi bon en rajouter à chaque nouvelle phrase que je faisais ?
Il ne fallu pas grand chose, juste une petite perche, pour que j'ai la réponse. Elle en avait marre d'être gentille ? Mais elle confondait sûrement son dévouement qui parfois me mettait mal à l'aise, avec le simple fait de ne pas être une vrai peau de vache. Bien sûr l'agacement et la colère ne m'étaient pas réservés sauf que là je ne comprenais pas bien l'enjeu. Je voulais lui rendre service comme elle le ferait pour moi et ça me semblait juste que je le lui propose. Elle avait le droit de refuser je n'allais pas lui en tenir rigueur mais j'en avait assez des petites remarques désagréables.

Je n'avais rien répondu, me contentant de caresser mon chaton qui ronronnait, pas avoir d'avoir du réconfort après sa frayeur du cambriolage. « P'tet. » disais-je en posait mon chat sur le sol pour lui laisser la possibilité d'aller boire s'il le souhaitait. Et puis je m'éclipsais sur le balcon pour que Pearl s'occupe des démarches avec la police. Je bidouillais un peu sur mon smartphone pendant ce temps, il faisait relativement frais dehors mais assez doux pour que je n'ai pas particulièrement froid avec juste un pull.
J'étais un peu dans mes pensées quand ma meilleure me rejoignait le temps que les agents fassent leur boulot. Sûrement prise de remords pour son attitude elle me tendait son bracelet en me disant que je pouvais m'en charger si j'y tenais. Je relevais le regard vers elle, hésitant sur la conduite à tenir mais je n'eus pas le temps de répondre qu'à la demande des policiers elle les rejoignait. Je regardais alors son bracelet qu'elle venait de poser sur la petite table en fer à côté de moi. Elle l'avait depuis si longtemps, plus encore que le début de notre amitié et je me souvenais des quelque fois où elle avait cru le perdre ou qu'il avait cassé.

J'entendais Pearl verrouiller la porte avec les serrures intactes. Je restais un peu dehors avant de rentrer en prenant son bracelet. J'allais vers elle et prenais sa main pour le lui mettre dedans « T'as raison t'y tiens trop. Débrouille toi avec. » je haussais les épaules « C'était pour aider que je proposais, mais je suis pas sûr de pouvoir endosser cette responsabilité... On va éviter de mettre à mal le peu de confiance qu'il semble rester. ». Je crois qu'il faut vraiment qu'elle parte en vacance, ça ne sera que bénéfique. « Alors tu as besoin de combien de valises ? » demandais-je calmement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Ven 29 Nov - 5:11

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Alors que je venais de fermer la porte, j’allais vers la cuisine, regardant le chaton repu, il avait fini la gamelle apparemment, je souriais doucement en le regardant. En fait c’est stupide mais il suffit d’un rien pour sourire par moment même si j'avais légèrement froid du balcon ouvert ou que la fatigue se laissait un peu ressentir à mes pieds. C’est alors que je le voyais approcher qu’il prenait ma main pour m’y mettre le bracelet, le salopiot, il m’en déclenchait aussitôt un frisson mais je n’y pouvais rien même si sur le coup j’ignorais si c’était par ce que sa main venait de dehors. Enfin on s’en fiche. Je n’y prêtais pas plus attention que ça mais plus vite à ce qu’il disait. J’inspirais doucement en le regardant. « Désolée ! », me contentais-je simplement de souffler à propos de la confiance, ne voulant pas en rajouter un seul mot sur le coup car oui, le pire c’était que je n’étais pas vraiment sûre de si c’était de la confiance ou juste un besoin de l’écarter ou un sentiment que c’était mieux ainsi. J’étais réellement perturbée par mes agissements mais qu’importe, j’avais la sensation qu’il le fallait. A sa question à propos de mes valises j’haussais les épaules en fermant mon poignet autour du bracelet avant de le remettre sur le plan de travail. « Aucunes ! », disais-je en le regardant attentivement. « Je ne vais pas partir alors qu’on vient de se faire cambrioler quand même ! », je riais aussitôt nerveusement. « D’habitude, on est en vacances quand ça arrive… », cela avait un petit côté amusant en quelques sortes de s’imaginer que les voleurs actuels soient tellement absurde. « Je dois me racheter un ordinateur portable, appeler l’assurance pour la porte ou du moins le concierge enfin il y a à faire. Mes vacances attendront, quelques jours de moins ou plus ! », soufflais-je d’une voix calme et posée mais il était vrai que je ne voyais pas l’urgence surement par ce qu’il y avait plus urgent en ce moment. Et même si je pensais encore qu’il voulait se débarrasser de moi et mon besoin d’être méchante, ingrate et j’en passe, j’avais peur de le dire à nouveau. Je sentais que ce n’était pas le moment pourtant il n’y avait rien de méchant, j’en avais juste la vilaine sensation. Je le regardais attentivement en tournant légèrement les talons aussitôt. « Je n’ai rien mangée, t’as encore faim ? », demandais-je rapidement alors que j’ouvris le frigo pour prendre de la crème, du persil, un peu de purée de tomates ! Je posais tout ça sur le plan de travail en sortant une petite marmite et mettant les ingrédients, assaisonnant avant de mettre une marmite avec un peu d’eau, de l’huile et du sel. Un peu de pâte ne me ferait pas de mal. Je prenais alors la minuterie en la réglant sur quelques minutes en allant vers l’évier que je rinçais. « Dans le fond, j’aurais eu mes clés, ça ne serait pas arrivés, tu aurais été là, il y aurait eu de la lumière. C’est con, un petit truc change tout ! », soufflais-je en riant légèrement. Dans le fond, cela tombait bien enfin en quelques sortes car je n’étais pas si mal que ça, je n’avais pas tous mes trucs sur mon portable, il y avait surtout un mot de passe pour ouvrir le windows assez difficile à trouver, une sécurité maximal et je ne l’utilisais pas souvent. Je n’étais pas vraiment du genre à y stocker ma vie et mes souvenirs, j’avais tout dans un album.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Ven 29 Nov - 6:52

Pearl était désolée mais sans doute pas autant que moi. Je me rendais bien compte de l'effet qu'avait nos disputes et surtout ma décision de mettre de la distance entre nous. Cependant je crois qu'il le fallait vraiment, pour l'instant ça créait un froid de son côté mais nous prenions un peu plus de recul et ça ne pouvait pas nous faire de mal. Je restais neutre, sachant bien qu'elle était sincère parce que je voyais bien cette pointe de gêne dans son regard . Mais je n'allais pas me formaliser pour une histoire de bracelet à emmener à la bijouterie c'était ridicule.
Ce qui me préoccupait d'avantage c'était que ma meilleure amie ne voulait plus partir. Je pensais qu'en lui proposant mes valises elle accepterait de ne pas renoncer à son départ mais elle est tellement têtue que ça n'avait pas fonctionné. Elle me servait tout un tas de raisons pas vraiment valable qui me firent lever les yeux « Je suis grand Pearl, je peux faire tout ça. » bon peut-être pas lui racheter un ordinateur parce que je préfère qu'elle le choisisse mais le reste c'était faisable. « Tu achèteras un ordi en rentrant, t'en a pas besoin tout de suite. ».

Je secouais la tête à sa question, je n'avais plus faim ce burger m'avait suffit « Non ça va, merci. ». Je la laissais se préparer à manger et allais vers ma chambre, j'en sortais une valise que je ramenais dans la cuisine. « Voilà déjà un élément essentiel. » je la regardais en souriant « Pas de commentaires. » je repartais alors dans sa chambre cette fois, prenant des affaires à elle, ce dont elle pouvait avoir besoin et des tenues qu'elle aimait bien porter... Ou plutôt que j'aime bien la voir porter. Je ramenais plusieurs choses et les mettais dans la valise « Tu pars juste pour le week-end c'est ça ? » je faisais plusieurs allée et venue pour remplir la valise puis m'asseyais sur un tabouret « Bon voilà, si c'était la flemme qui t'empêchais de partir maintenant tu n'as plus aucune excuse. » je pointais mon index dans sa direction « Et me regarde pas comme ça, je te fous pas dehors. Je veux que tu aille prendre l'air ailleurs. C'est tout. ». Je haussais les épaules « T'en as pas marre de voir ma tronche d'abruti tous les jours ? » je hochais la tête « On sait tous les deux que si, alors demain tu prends cette valise et tu vas à Madrid comme prévu en ne te souciant de rien du tout si ce n'est de te détendre. Et moi je m'occupe de ce qu'il faut pour les assurances et tout le blabla. ». Je ne lui laissais pas vraiment le choix, c'était une vraie nécessité à mon sens et ça ne serait que bénéfique.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Ven 29 Nov - 7:28

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Remettre à plus tard, une chose que j’avais souvent du mal à faire que cela soit une réservation, une facture ou un peu de vaisselle mais encore un simple truc qui doit être déplacé d’un centimètre même si ça chamboule des plans pourtant tout était de plans chez moi. Une préparation minutieuse qui pouvait tout autant laisser l’improvisation s’inviter entre deux occupations. J’avais beau vivre au jour le jour mais je prévoyais tout comme mon voyage était prévu pour les quelques jours. Mes plans avaient beaux être dessinés dans ma tête, je n’en étais pas moins décidée à les annuler. Il avait bien sûr raison, il était grand mais je voulais toujours l’écarter de la partie qui me concernait, plus fort que moi. Et il avait aussi raison, je n’avais pas besoin de racheter ce qu’il manquait aussi vite mais tout de même. Je me préparais alors le diner, tellement concentrée que je ne remarquais même pas qu’il était allé dans sa chambre. Il fallait avouer que je ne pensais pas qu’il allait le faire sur le coup. Je le voyais alors ramener des valises dans la cuisine. Voulait-il que j’emporte des plats avec moi ? Sur le coup, je riais nerveusement. « Je… », mais pas de commentaires, je me taisais en levant les yeux. Je n’avais pas vraiment envie de me battre, là. Trop de bagarres en ce moment pour en rajouter alors que je les évitais. Il partait alors dans la chambre, je le suivais car j’étais curieuse dans un sens et un petit côté chez moi voulait le faire arrêter. Je le voyais choisir des fringues en riant à ses choix. Quand même, il choisissait les tenues les plus aguicheuses enfin oui et non mais pas les tenues adaptées à des vacances en fait. Cela m’amusait sur le coup, légèrement. « 3 jours ! », disais-je pour répondre à sa question et le regardant faire ses allées et retours, toujours sans commentaires. J’avais peur qu’il ne me tue du regard, on ne sait jamais. Et quand il supposait que c’était la flemme je secouais la tête. « Du tout ! », disais-je alors en le regardant quand il me pointait, bon mon regard se demandait surtout s’il n’avait pas fumé un peu beaucoup en choisissant mes fringues mais un brin tueur tout de même. Je fermais les yeux sur le coup et je détournais du regard en l’écoutant. C’était gênant en général qu’on pointe du doigt. Je le regardais cependant à nouveau quand il me demandait si j’en avais pas marre de voir sa tronche mais je n’avais pas le temps de dire quoique ce soit qu’il continuait. « Oui et non pour le fait de voir ta tronche d’abruti ou de cake ou tout ce que tu veux ! », disais-je pour répondre tout simplement. J’inspirais doucement. « Dans un sens, si, tu me fous dehors mais j’ignore juste si c’est pour toi ou pour moi et en plus… tu me mets des fringues parfaits pour draguer et me faire toutes les lesbiennes et les hommes de Madrid… », je riais légèrement. « J’y vais pas pour attraper les mouches comme un caca ! », soufflais-je doucement… et là, je tiltais que j’avais oublié le fait qu’il devait penser que j’y allais avec Jake enfin sur le coup, je ne savais plus vraiment s’il le pensait ou non. « Jake n’a pas besoin de ça pour me trouver attirante surtout que t’as pas oublié un petit truc ? En 3 jours, je vais surement changer de sous-vêtements, non ? », je levais les yeux en le regardant. « J’y vais à une seule condition… d’en avoir mais tu t’en occupes ! », le défiais-je alors du regard. Sisi, j’étais sérieuse sur le coup mais je me disais qu’il ne le ferait jamais en fait cependant je trouvais ça amusant l’idée de lui dire de choisir les sous-vêtements ou même à l’idée de le voir les choisir. « Et puis pourquoi tu tiens autant que j’y aille si ce n’est pour te débarrasser de moi ? Je peux prendre l'air partout même ici. », demandais-je alors sérieusement car je savais pourquoi j’avais besoin d’y aller mais ça, c’était gardé pour moi.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Dim 1 Déc - 2:26

Combien de fois j'allais devoir lui dire que mon but n'était pas de la foutre dehors ? A croire que Pearl était soudainement sourde... J'essayais de la convaincre mais visiblement cette histoire de confiance était au centre du problème. « Je te fous pas dehors je t'ai dis. Mais bon si tu continue à le pense je vais te mettre toi et ta valise sur le palier au moins tu auras raison. » répondais-je en souriant. Les fringues que j'avais choisit étaient selon elle parfaites pour draguer, ce qui n'était pas totalement faux mais il m'avait semblé que ces tenues là lui plaisaient particulièrement et puis elles lui allaient très bien. « Oh bah tu fais comme tu veux. Mais j'ai pris ce que tu mets souvent c'est tout. » du moins c'était mon impression.
Faire plaisir à Jake n'était pas franchement dans mes plans, de un parce que Pearl gérait ça comme elle voulait et de deux parce que je n'étais plus tout à fait sûr qu'il soit du voyage comme je le pensais à la base. Peut-être que la remarque ne m'étais pas destinée directement, mais le fait qu'il n'ai besoin de rien pour qu'elle lui plaise me laissait perplexe. Encore un petit quelque chose pour me montrer ce qui n'allait pas ? Mais la vraie remarque concernait mon oubli des sous-vêtements. En réalité je n'avais pas osé aller jusque là, pour moi ça relevait de son intimité et je ne voulais pas risquer d'aller trop loin. Et ça Pearl l'avait bien compris puisqu'elle me mit au défi de les choisir, condition pour qu'elle accepte de partir. « Ok si tu veux. » disais-je avant de soupirer alors qu'elle me demandait encore pourquoi je voulais qu'elle s'en aille « Tu le fais exprès ou quoi ? Je t'ai dit au moins trois fois déjà que tu en as besoin. Si tu as fait une réservation c'est pas pour rien, donc tu pars pour ton week-end de détente et voilà on en parle plus. J'ai pas de raison particulière de t'y pousser, la raison de partir c'est toi qui l'a. » je secouais la tête « Et non ici tu peux pas prendre l'air puisque tu voulais aller à Madrid. » pour moi son choix n'était pas dû au hasard et elle devait aller jusqu'au bout de son idée.
Je stoppais le débat en retournant dans sa chambre et lui choisir ses sous-vêtements. J'ouvrais le tiroir fatidique et malgré que je fus un peu gêné au début je me prenais au jeu et regardais tout ce qui pouvait se cacher là dedans. Je faisais une sélection de quelques shorty, simples en laissant de côté quelques tenues un peu plus sexy. Je tombais alors sur un ensemble rouge que j'observais en arquant un sourcil. J'éclatais de rire et le montrais à Pearl « Je le mets dans ta valise ou Jake s'en passera ? ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13290
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Dim 1 Déc - 7:17

William et Pearl
give me all your true hate
⊱ L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation ▷ Un marché peut-être équitable alors que je lui disais que j’irais seulement s’il mettait mes sous-vêtements dans les bagages. Il fallait avouer que je doutais réellement qu’il ose. Non pas en ayant peur que je ne le fouette d’y fouiller et de toute manière, les cambrioleurs avaient déjà fait le tour. Un de plus ou de moins. Lui, il était juste le voleur de mon cœur et les autres ? De bagages. Je ne pouvais pas m’empêcher de lui poser cette question par ce que c’était bizarre dans ma tête. Je ne voyais pas pourquoi ça l’intéressait tellement alors qu’il était clair dans ma tête que c’était lui qui aurait besoin de vacances d’après notre dernière conversation, pas moi. Enfin c’est ce j’en avais compris… voir sa tronche n’était surement rien par rapport à comment il devait en avoir marre de voir la mienne et pourquoi ? Simplement par ce que j’adorais me faire des nœuds mais que je l’avais perçu ainsi. J’hochais la tête en le regardant. L’écoutant attentivement. « Non, je ne le fais pas exprès ! », j’aurais pu lui dire le pourquoi du comment mais je ne le voulais pas, pas maintenant. Je ne voulais pas me lancer dans des explications pour lui dire pourquoi je ne croyais pas réellement qu’il veuille tellement que je parte en vacances pour moi, sans y avoir un intérêt la dessous. Et dans un sens, je savais que c’était un peu moi… qui me faisait cette impression dans la tête, sûrement pour me laisser penser qu’il était là que pour lui. Les femmes parfois… elles sont tellement chiantes. Je le regardais retourner chercher les sous-vêtements en arquant un sourcil. C’est alors qu’il me montrait un ensemble, je riais. « Ça dépend ! », soufflais-je en approchant et lui montrant attentivement. « Tu t’en passerais ? », lui demandais-je tout bêtement. « T’es un homme mine de rien, à toi de me le dire après tout. », disais-je en haussant les épaules même si je savais que c’était une mauvaise idée mais je n’étais pas sûre de vraiment avoir envie de le savoir, c’était surtout pour répondre au fait qu’il réagisse en regardant ma lingerie ou tente de s’en moquer enfin je ne savais pas trop ce qu’il voulait faire mais je m’en fichais, je ne cherchais pas à le savoir alors que j’entendis la minuterie, je lui rendais l’ensemble que j’avais pris. « Je reviens ! », disais-je en allant en cuisine pour mettre les pâtes dans la marmite avec l’eau, revenant aussitôt en le regardant. J’arquais un sourcil en penchant doucement la tête. « Et si je veux sortir danser le soir… un truc sympathique… ? Je prends quoi ? », lui demandais-je alors en sachant bien que je ne sortais jamais quand j’étais en vacances enfin je me reposais, je ne me fatiguais pas plus sauf si je partais sur une plus longue durée mais qui sait, j’aimais bien m’habiller pour aller en restaurant tout de même et boire un verre. Allait-il se rendre compte du piège qui était que je ne sortirais pas mais en boite cependant je pourrais tout de même vouloir bien m’habiller pour un restaurant ? Je n’en savais rien mais je souriais doucement. « Et un bikini pour la piscine pourquoi pas ! », en fait, ce jeu commençait à m’amuser un peu. Je regardais rapidement dans la valise en riant. « Puis t’as oublié la tenue de nuit, William… je ne dors pas en boxer, moi ! », disais-je semi-taquine mais un peu moqueuse sur le coup. Cependant je faisais des efforts, je n’étais plus vraiment méchante enfin je crois et je touchais du bois pour que ça se passe bien.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11623
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   Dim 1 Déc - 9:04

Mine de rien je suis un homme... Pearl a dû aller chercher ça loin ! La remarque me fit rire et jouant le jeu je regardais l'ensemble avec attention. « Hum j'sais pas c'est sympa mais faudrait que je le vois porté pour te dire vraiment ce que j'en pense. » et oui logique, à voir comme ça c'était bien joli mais pour voir réellement ce que ça donne il aurait fallu que j'ai un aperçu concret. Je haussais les épaules « Bon je le mets dans la valise au cas où et puis si tu dois motiver ce cher pirate tu t'en serviras. ». Je prenais bien les choses, après tout ça ne me regardait pas ce qu'elle comptait faire, je gardais mon rôle de meilleur ami c'est tout.
Nous étions coupé par la sonnerie du minuteur, je mettais l'ensemble sexy dans la valise de Pearl et elle revenait presque aussitôt avec comme nouvelle requête une tenue pour sortir. Le choix allait être difficile parmi toutes ces robes qu'elle possède « Oula, difficile. » disais-je en ouvrant son placard, je regardais les différentes tenues en essayant de me rappeler des moments où elle les avait porté. J'y voyais la robe qu'elle portait lors du gala au casino et j'aurais pu la choisir, sauf qu'un peu égoïstement je ne voulais pas que quelqu'un d'autre en profite. Mais chut ça c'est un secret. Je prenais deux robes et les mettait dans la valise « Et bah voilà t'es habillée ! ». Ou presque puisqu'il restait la tenue pour la nuit, je fis une petite moue « Bah tu devrais essayer. Sinon nue ça peut passer aussi. » surtout si Pearl se trouvait en charmante compagnie. Je lui adressais un beau sourire, prenais la première nuisette qui me tombait sous la main et la mettais elle aussi dans la valise « Maintenant c'est ok. Bikini compris, t'es donc prête à partir. ».
Je m'approchais légèrement « Moi j'vais aller dormir. Je sais pas si on se verra avant ton départ donc je te souhaite un bon week-end. » machinalement je l'embrassais sur le front comme j'avais l'habitude de le faire très souvent. Qu'elle en doute autant qu'elle veut si je faisais ça c'était pour son bien et puis aussi notre bien à tous les deux, à notre amitié.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: give me all your true hate - feat wearl   

Revenir en haut Aller en bas
 

give me all your true hate - feat wearl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» True Blood
» Let your love come true
» True blood.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: Les appartements Et vos clés :: Dragonfly, bâtiment numéro 3 :: Bienvenue au chocothé votre café-