AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 Combine, soutien-gorge et boxer + ft. Salena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naite S. Duke
avatar
modératrice
◗ mini petit loup qui hurle
Aides le forum, votes modératrice◗ mini petit loup qui hurle

LES INFOS
✗ I really wanna love somebody, i really wanna dance the night away, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way, i really wanna touch somebody, i think about you every single day, i know we're only half way there, but you can take me all the way, you can take me all the way



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 8 mai 1983
✔ METIER : Employé dans la boutique d'Ella et travaille comme second concierge et ancien drummer d'un band connu de Barcelone
✔ CUPIDON : Fichu personnage mythologique de pacotille!!! Tu sers à rien !!
✔ HUMEUR : Perdu
✔ SURNOMS : ☆ Nat'
★ Sasha
☆ Bisounours
★ Skippy
☆ Tonton
✔ CHOSES A FAIRE : ☐ Faire le jardin et nettoyer la piscine.
☐ M'acheter le nouveau disque d'un groupe expérimentale.
☐ Lire la pile de roman qui se trouve près de mon lit.
☐ Faire l'épicerie.
☐ Allez chanter à l'église.
☐ Essayez d'oublier Ella.
✔ CITATION : Une note peut sembler si infime, mais une mélodie peut révélé toute les paroles du monde.

© CRÉDITS : .sparkle <avatar> love.disaster <code sign>
★ AVATAR : Adam Levine
✔ PSEUDO : monocle.
€ EUROS : 12001
✔ MESSAGES : 469
✔ AUTRES COMPTES : David <J.Morris> Alvin <Z.Levi>
✔ ANNIVERSAIRE : 30/07/1990
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 06/09/2013
✔ PAYS : Ce n'est pas un pays c'est l'hiver... Eh oui le Québec !!!
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Combine, soutien-gorge et boxer + ft. Salena   Ven 29 Nov - 4:27



un homme contre des machines à laver



Étendu dans les draps d’une pure inconnue, je sens Morphée quitté mon corps pour me laisser peu à peu me réveiller. J’aime ces matins où tu ignores où tu te trouves, et c’est bien plus pire quand tu mets le nez dehors. Tu ne sais même pas où tu es  et ça prend un temps infini pour retrouver ton chemin, oui ces matins je les adore. Lorsque je me sens un peu plus réveillé, tout du moins j’ai les yeux ouvert, je regarde ce dos endormi devant moi. Doucement, je sors des draps et j’entreprends de chercher mes affaires. Je vous jure ce n’est pas chose facile. On dirait qu’on s’est battu la nuit dernière. Je retrouve ma chemise suspendu au ventilateur du plafond. Une vraie guerre ! M’habillant en vitesse, tout du moins du plus vite que je peux, j’enfile le tout et quitte l’appartement où je me trouve.  Je vous le jure c’est presque un petit plaisir de se retrouver dans un endroit où tu ignores totalement où tu te trouves. Je regarde donc à droite, puis à gauche et finalement je prends au pif une direction qui s’avers ne pas être la bonne. Je dois absolument trouver un métro pour rentré chez moi, puisque je n’ai plus de voiture. Et c’est avec cette pensé que j’arrive devant une entré. Alléluia, j’ai trouvé !

J’arrive donc quelques minutes plus tard chez moi, la maison est silencieuse. Alma dort chez une amie et donc j’ai la maison pour moi tout seul. Ça fait étrange de savoir l’appartement vide, ma coloc qui est partie et ma fille absente c’est quelque chose qui je dois l’admettre rend la place un peu trop calme. C’est étrange quand même de se dire que le bruit me manque. J’allume donc la télévision, chose que je ne fais jamais pour moi, pour ainsi créer un bruit de fond. Poussant un soupire, je me dirige vers la salle de bain pour prendre une douche que je n’ai pas eu la chance de prendre chez la jeune femme à qui je n’ai même pas prit la peine de demander le prénom. Je laisse l’eau couler sur mon corps, ruisselant sur ma peau sans réellement porter d’attention à cela. Je laisse divaguer mes pensées vers un lieu que j’ignore encore. Tout ce dont je suis certain c’est que cette eau chaude me fait un bien fou et je ne suis pas prêt d’en ressortir vivant ou non... Mais toute bonne chose à une fin et c’est plus serein que je sors de la douche pour me diriger vers le miroir. Seulement, je ne vois pas la serviette qui traîne sur le sol et me prenant les pieds dans celle-ci je m’étale de tout mon long sur le sol manquant de très près la cuvette de la toilette. Je l’ai vraiment échappé belle cette fois, me dis-je intérieurement en me redressant. Je prends l’arme du crime entre mes mains, une serviette décorer d’un Winnie de Pooh. Ce n’est certainement pas la mienne. Sans faire d’histoire, je mets l’objet fatidique dans le panier à linge sale et je constate qu’il serait peut-être temps que je fasse du lavage. Non pas que je n’ai pas l’habitude d’en faire, mais comme je ne suis généralement pas là j’oublis cette petit corvée. Balayant la vapeur qui a envahi mon miroir je me regarde. Mes cheveux on déjà commencer à sécher, voilà le bien faire des cheveux courts ! Un peu de gel qui me permet de les lisser sur le dessus de ma tête me donnant un peu le look des années 50’. Et comme je suis seul, je ne me gêne pas pour aller me chercher des vêtements en tenue d’Adam. J’enfile donc un pantalon sans prendre la peine de mettre un boxer, autant tous les laver en même temps. Une ceinture pour être certain que le tout ne glisse pas et que je me retrouve fesse à l’air à la laverie... Une chemise propre que je couvre d’un blouson en cuir. Puis je fais le tour de tout l’appartement pour ramasser tout ce qui aurait à laver. Je fourre le tout dans un sac en coton et je prends la direction de la laverie. Par chance je n’en suis pas si loin, sinon je crois que j’aurais laissé le tout sur le bord de la rue avec l’option acheter du nouveau stock ! Je dois vraiment trouver un peu d’argent pour m’acheter une voiture. Comment j’ai pu être assez con pour me laisser une voiture de collection comme celle-là. J’arrive tout de même à la laverie et je me vois satisfait de voir qu’il n’y a pas grand monde. À part la personne qui s’occupe des lieux, il n’y a que moi. Je prends donc quatre machines et divise mon sac dans celles-ci. Je suis concentré à mettre les effets d’Alma dans l’une d’elles lorsqu’on me tapote l’épaule.


Code:
❝ [color=#6B979C]...[/color] ❞

made by pandora.




I'M SEXIEST MAN
un simple mot peut m'attire dans les griffes de n'importe qui, mais je ne reste pas longtemps aussi docile. et la situation peut facilement changer de coté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salena Eggers
avatar
DISCRET
◗ je connais mon appart
Aides le forum, votes DISCRET◗ je connais mon appart

LES INFOS Si la vie te donnes une centraine de raisons de pleurer, montre à la vie que tu as un milliers de raisons de sourire.
BANZAI


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 20.12.1987
✔ APPARTEMENT : Hormiga - Myrmi - 2h.1
✔ METIER : Photographe de Mode
✔ CUPIDON : Je crois qu'il arrive pas à me viser... où quant il y arrive ça me fait souffrir...
✔ HUMEUR : Borderline
✔ SURNOMS : Sasa... Lena... et euh... à votre guise lol
✔ CHOSES A FAIRE : - Faire les courses
- Me balader au bord de la piscine
- Prendre des photos
- Garder ma nièce
- Boutiques !
✔ CITATION : Souvent, la personne qui essaye de satisfaire tout le monde est celle qui est la plus seule lorsqu'elle même a besoin d'aide. Ne la laissez jamais seule car elle n'osera jamais dire qu'elle a besoin de vous.

© CRÉDITS : Naite (vava) Tumblr (gifs)
★ AVATAR : Lea Michele
✔ PSEUDO : Many
€ EUROS : 8978
✔ MESSAGES : 168
✔ AUTRES COMPTES : Nada
✔ ANNIVERSAIRE : 23/12/1990
✔ AGE : 27
✔ INSCRIPTION : 30/10/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: Combine, soutien-gorge et boxer + ft. Salena   Sam 7 Déc - 13:06

J’ai retrouvé le petit poucet
John Churton Collins ▽Si nous n'avions plus de secrets les uns pour les autres, serai-ce une source de réconfort ?
En claquant la porte du taxi qui vient tout juste de me déposer non loin de chez moi je ne peux refreiner un bâillement. Faire des photos de nuit et de plus en extérieur mon corps n’aime pas, le voilà tout endormi. Qui plus est lorsque je suis en présence de mannequin capricieuse. Non mais c’est vrai quoi, elle avait vraiment besoin de nous faire attendre 2 heures, simplement parce qu’il lui fallait un café particulier ? A cause d’elle on a terminé en milieu de matinée et le temps de tout ranger… De toute façon maintenant je ne rêve que d’une chose, arriver chez moi, retirer mes boots noires  de plate-forme, me délester de mon jean et quitte à garde ma tunique pull me glisser sous ma couette.

Pourtant j’ai à peine le temps de poser ma main sur la clanche de ma porte d’entrée que j’entends mon nom raisonner dans le couloir. Mon regard est donc détourné est tombe sur un pauvre petit livreur qui doit faire son petit job en dehors de ses heures de cours. Le voilà qui me remet un bouquet de roses et une petite boîte joliment décoré. Dans les roses rouges un mot « Parce que vous le méritez », phrase qui me laissa pour le coup septique. Mine de rien je ne fais pas spécialement la fière, ces cadeaux me touchent mais je commence sérieusement à flipper… qui est –ce ? D’habitude ces cadeaux sont déposés secrètement mais pour le coup j’ai la chance d’avoir un des livreurs. Mon sourire se porte à l’intention du jeune homme à mes côtés. Je crois qu’entre l’envie de savoir qui m’offre tout ça et la peur… c’est la curiosité qui l’emporte c’est d’ailleurs pour ça que je me suis empressée de lui demander qui lui avait donné tout ça. Alors qu’il me répond que c’est un type dehors qu’il lui a confié le paquet en échange d’un billet pour la livraison me voilà entrain de lui attraper le bras et me ruer dehors.

L’idée de me coucher est bien loin maintenant, d’ailleurs je ne peux que regarder à droite et à gauche en attendant que mon livreur ne me désigne son commanditaire. Une fois la silhouette désignée je me rus à sa poursuite en confiant avec peu de délicatesse le bouquet de roses tout en promettant le triple du pourboire au jeune homme en compensation de son attente. C’est à bout de souffle que j’arrive à rattraper l’homme pointé qui semble aussi surpris que moi lorsque nos regards se croisent. Pourquoi ? Eh bien lui doit se demander ce que je lui veux et moi … eh bien… je ne le connais pas du tout alors comment peut-il m’offrir des cadeaux ? J’avoue avoir été deçus lorsqu’il m’a confié que ce n’était pas lui. Et alors que j’allais faire demi-tour mon attention a été hypnosé par un jeune homme que je reconnaîtrai entre mille.

Mais que fait-il avec un sac sur le dos ? Ma main vient se faufiler dans mes cheveux sauvages qui se déplacent au gré du petit vent qu’il y a. En deux secondes voilà que je range mon cadeau dans mon sac en bandoulière et que je me lance dans la filature de Naite... Suivre les gens suspect, tel est ma mission ! Rien que d’imaginer la tête qu’il ferait s’il apprenait que je le trouve suspect m’amuse…
Il ne me faut pas bien longtemps pour comprendre qu’il va à la laverie. Fatiguée certes mais je ne suis pas non plus si nulle que ça. Pourtant il ne semble pas remarquer qu’il perd des affaires au cours de sa petite virée. Soupirant, je m’abaisse pour ramasser le vêtement délaissé sur le sol, et du bout des doigts je sauve de l’abandon un soutien-gorge ? J’ai beau me tourner l’esprit dans tous les sens je vois mal Naite en porter un et Alma et encore bien trop jeune. Je ne peux que lever les yeux au ciel, je me redresse à peine que je retrouve un autre vêtement un peu plus loin, un boxer…. Heureusement qu’il n’y a pas 2 km à faire.
Amusée je le suis jusqu’au bout me callant même dans l’entrée de la laverie et profitant du fait qu’il ne m’ait pas vu pour l’observer secrètement encore quelques instants. Je souris bêtement, c’est fou que le simple fait de le savoir pas loin suffit à me rendre heureuse. Pourtant quand je le vois entreprendre mettre les affaires d’alma dans une des machines, une idée me vient, silencieusement je sors mon téléphone de mon sac et le temps vers Naite. Minutieusement je m’approche un peu plus sur la pointe des pieds et dès qu’il a une des petites culottes d’Alma je lui tape sur l’épaule.

– Un sourire bébé !

Trop fière de pouvoir être témoin de cet exploit mon pouce appuie de nouveau sur l’écran de mon iPhone, laissant échapper un bruit assez désagréable, indiquant ainsi que la photo a été prise. Dans ces moments-là, c’est clair qu’il faut toujours une preuve des bonnes actions. Je ne peux me retenir de rire plus longtemps devant l’expression qu’il affiche.

- Naite qui fait une tournée de linge, c’est comme même un sacré scoop. Mais comment dire, petite info, assures toi juste que ton sac ne soit pas percé.

Histoire de minimiser mon rire le dos de ma main maintenant mon iPhone vient se caler contre ma bouche pendant que ma main libre, elle, se contente de tendre ma pêche du jour, après tout je ne compte pas en faire des trophées… y a mieux comme même et rendons à César ce qui lui appartient. Après tout leur destin est d’être lavé ! Quel funeste destin n’est-ce pas ? Ou pas.

- Ne le prend pas mal mais t’as comme même l’air d’un pervers…

Un demi sourire apparaît sur mes lèvres tandis que je fais un pas en arrière, manquerez plus qu’il ne veuille me prendre mon téléphone pour faire disparaître cette magnifique photo. Néanmoins je suis assez sympathique alors je tends mon écran dans sa direction, il a le droit de voire comme moi, ce magnifique cliché. Cela dit il me fait comme pincer légèrement les lèvres, la qualité de l’image est loin d’être aussi bien que ce que j’aurai pu obtenir avec mon appareil. Le rendu aurait était mille fois mieux.

- Sinon bonjour comme même chou

J’avoue j’ai retrouvé mon peps, sourire espiègle aux lèvres, j’adresse un clin d’œil à mon cher frère.
(c) AMIANTE

Code:
[color=#2D0068] … [/color]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Combine, soutien-gorge et boxer + ft. Salena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» controle
» Enfin avec Mélanie {Elle et rien qu'elle ^^
» Rentre du bar en bonne comapgnie (pv Yvon)
» Ne sait pas ce qui lui arrive[PV Johanna]
» Rentre de l'hôpital[Johanna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: Les appartements Et vos clés :: Dragonfly, bâtiment numéro 3 :: La laverie et ses petits bulles-