AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 feel cold on my face - wearl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: feel cold on my face - wearl   Mer 11 Déc - 0:59

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Un matin comme un autre enfin surtout un matin de congé, je me réveillais, les pieds hors de la couette qui étaient frigorifié. J’avais froid, totalement, j’étais gelée comme un bonhomme de neige enfin peut-être pas. Et pourtant, j’en gardais un doux sourire. Cela me rappelait le noël que j’avais vécu à Paris. Nous n’en connaissions pas vraiment dans le désert de Las Vegas. Il y faisait plus souvent chaud que froid. Il était froid que beaucoup me trouveraient folle d’apprécier ça mais pourtant. Mais je n’étais pas seul, je n’étais même pas dans mon lit. Chose qui me revenait à l’esprit seulement après quelques secondes. Les yeux ouverts, je tournais la tête vers lui, le regardant dormir quelques secondes avant de me redresser dans mon bas de pyjama et un débardeur blanc. Quand je jouais le nounours, j’oubliais la nuisette puis je prenais bien soin de bloquer l’accès à dessous mon débardeur. J’en étais encore choquée, zut. Je ne savais pas s’il s’en était rendu compte mais je n’avais pas commenté ça le lendemain. Une fois levée, je remettais la couette correctement sur lui, un seul bonhomme de neige suffira. Je souriais doucement en sortant de la chambre, sautillant un peu en allant vers la table à manger, attrapant mon calendrier de l’avent pour prendre le chocolat du jour. Comme un enfant, oui, exactement. J’adorais cette tradition et même si trouver ce calendrier m’avait couté un peu plus que dans d’autres endroits, je m’en fichais pas mal. Une fois la moitié du chocolat avalé, j’allais vers la cuisine, attrapant un mug et le cacao avant de faire chauffer du lait au chocolat. Je préparais alors des tartines toastées en les mettant sur une assiette de la table à manger, du jus d’orange, des céréales. En gros, la routine du petit déjeuner car j’adorais ça. Et je me servie alors ma tasse de chocolat chaud alors qu’il était enfin prêt, souriant en posant mes lèvres au bord de la tasse pour en boire une gorgée, soufflant légèrement à la vapeur. Mais c’est là que je sursautais doucement alarmée par la sonnette de la porte. Le facteur. En fait ça ne pouvait qu’être lui et j’attendais bien sûr un gros paquet. Une livraison importante pour moi. J’y allais alors le réceptionnant et signant électroniquement sur son bazar bien lourd et encombrant. Je souriais doucement en lui souhaitant un joyeux noël en avance. 13 jours. Punaise, c’était dans 13 jours. Le temps avançait tellement vite mais je ne voulais pas arriver à 30 jours. Non, je voulais rester avec mon petit âge tout mignon et ne pas vieillir. Je voulais rester cette jeune femme vivante. Grandir, cela me faisait un peu peur alors que j’avais mon indépendance. C’était peut-être pour ça que je laissais ce rêve d’un noël parfait s’introduire dans ma vie. Je prenais alors le bord du carton, le trainait sur le sol car il fallait avouer qu’il n’était pas spécialement lui mas encombrant. Un carton d’un mètre carré. J’allais alors chercher un cutter dans l’armoire du buffet. Je souriais doucement en coupant alors pour l’ouvrir tout en chantonnant une douce musique de noël. Complétement cinglée, la petite Pearl mais j’assume. J’adore cette fête et alors ? On avait tellement de soucis cette année comme dans les autres années, on a droit à une journée de trêve ou de rêve. Une période où on oublie nos tracas et qu’on puisse penser à la prochaine année. Et alors que je semblais émerveillée par le carton, j’en sortais un serre-tête avec des bois d’élan en mousse bien sûr, fière de ma « tête », j’en sortis un chapeau de noël avant de prendre le tas de guirlandes. « Parfait ! », disais-je en levant le regard vers le sapin en plastique que j’avais reçue quelques jours plus tôt mais dont je n'étais pas vraiment satisfaite, il était petit, peu touffu... J'en cherchais un grand, tout beau comme chez nous. Ceux qui font rêver mais celui-ci ne ferait même pas rêver Disney. J’en oubliais même mon mug qui était tellement chaud. Motivée, je prenais alors ce chapeau de noël avec son pompon et sa clochette. Le truc super typique. Allant dans sa chambre, j'allais discrètement le mettre sur sa tête, tentant de ne pas le réveiller ainsi. Le sourire aux lèvres, j'étais clairement fière de moi. Je le regardais un instant avant de déposer furtivement un baiser sur sa joue. Le petit déjeuner était servi donc.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mer 11 Déc - 3:59

J'allais de mieux en mieux depuis la prise d'otage. Mes visites chez le psy étaient plus qu'utiles et je profitais de mon congé forcé pour me concentrer sur une réflexion personnelle qui m'aidait à y voir plus clair sur pas mal de points. Le chemin était encore long avant que je ne me sente totalement bien, car j'avais parfois de légères angoisses qui me prenaient notamment le soir où je craignais de ne refaire des cauchemars. Mais Pearl était là pour me soutenir, nous agissions l'un pour l'autre en qualité d'attrapeur de rêve et ça faisait un moment que son lit n'avait pas été défait.
J'aurais pu être gêné, vis à vis de ses sentiments et de ce que ça avait eu comme impact sur notre amitié mais ce temps là semblait presque effacé. Pas de raison donc de ne pas profiter de la chaleur réconfortante que m'apportais le simple fait de m'endormir en la serrant dans mes bras. Ça n'avait rien d'exceptionnel puisque assez habituel pour nous et je crois qu'elle n'en souffrait pas, du moins je l'espérais. Parfois je craignais un peu que ma meilleure amie me ménage en ne me faisant pas de remarque sur ce que mon comportement pourrait provoquer pour elle.

Bien souvent Pearl se levait avant moi, je dormais mieux mais j'avais encore des moments de sommeil léger et parfois quelques insomnies passagères, ce qui me fatiguaient un peu. Ce matin là je la sentais se lever, pourtant j'étais encore endormi mais comme dans un demi sommeil, celui qui précède le réveil. Bien au chaud sous la couette je n'avais pas vraiment l'intention de bouger et espérait que l'odeur des tartines grillées m'aideraient à me motiver. Je ne tardais pas à entendre dans un bruit plutôt lointain, ma meilleure amie préparant son petit déjeuner puis l'odeur du pain grillé qui me donnait faim. Ce réveil très agréable fût cependant troublé par la sonnette, j'étais en train de ressombrer tranquillement quand j'entendis que l'on traînait quelque chose sur le sol. Pearl avait tué le facteur ?
M'étirant en grimaçant parce qu'il faisait froid hors de la couette - ça m'apprendra à oublier de remonter le chauffage - je décidais de finalement pas me lever. Je replongeais alors sans difficulté dans une douce torpeur. Je sentis tout de même du mouvement à côté de moi, me doutant que c'était ma meilleure amie. Elle me mit quelque chose sur la tête et embrassait ma joue, voilà un réveil encore plus doux que l'odeur des tartines grillées. Doucement j'ouvrais un œil et souriais « Qu'est-ce que tu m'a mis sur la tête ? Lutin maléfique ! » disais-je en attrapant le bonnet avec ma main, me mettant à rire en voyant ce que c'était « Sympa ! J'aime bien le grelot. » je secouais le bonnet pour le faire tinter puis me redressant un peu le mettait sur la tête de Pearl « Mais il te va beaucoup mieux à toi qu'à moi. ». C'était vrai en plus, ça lui allait bien, manquait plus qu'un costume de mère Noël sexy et... Je me retirais cette idée de la tête aussitôt. « A en croire l'odeur le petit dej est servi. J'arrive. » je m'étirais de nouveau et dans un élan de bonne humeur matinale l'attrapait pour la chatouiller « Il vient d'où ce bonnet d'ailleurs ? ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mer 11 Déc - 5:49

Pearl ♥ William
feel cold on my face
La vie était bien plus tranquille depuis ce fameux jour pas vraiment heureux et pourtant il y a toujours un bien accompagné d’un mal à croire. Il fallait avouer qu’il avait toujours été le bien de mon mal mais là, ce n’était pas vraiment pareil. Je n’étais pas vraiment toujours détendue. Il fallait avouer que me rapprocher de lui et rompre les distances était un enfer pour moi. Je tentais réellement d’éviter au possible de le montrer. J’y arrivais plutôt pas mal, je pense. Il y avait bien des moments où je voulais l’embrasser mais je gérais cette envie. Je me contentais de détourner le regard et fixer un point. L’empêcher de remettre la main sous mes vêtements était bien plus facile qu’il pourrait y paraitre en fait, c’était trop facile. Il suffisait de mettre des vêtements de chasteté. Sisi. Enfin là, j’étais surtout tellement concentrée dans l’esprit des fêtes, peut-être pour éviter de penser à lui de trop. Recevoir mon colis était un peu comme un baiser de William. La satisfaction suprême. Enfin, je dis ça mais je suis sûre que j’aurais changée d’avis si ça arriverait mais non, je ne le voulais pas, cela allait tout gâcher. Tout ce calme qui régnait en ce moment. Alors que je venais le réveiller pour le petit déjeuner enfin pas vraiment, oui et non. Disons que j’ignorerais qu’il ne dormait pas vraiment alors que je lui avais mis un charmant bonnet de noël. Le chapeau parfait de papa noël. Le baiser qui suivait était sûrement pour le réveiller ou peut-être que mes sentiments jouaient beaucoup dans ce baiser alors que je le pensais totalement endormi. Je m’étais reculée, sans bruit, sursautant alors qu’il parlait. Je le regardais en approchant légèrement. « Moi ? Rien ! », disais-je avec mon petit air innocent, savourant sa tête alors qu’il regardait le bonnet. Je souriais doucement en regardant le bonnet sympa apparemment et les grelots, il aimait. Qu’ont-ils faits à Willy ? Il me surprenait en ce moment, un peu trop peut-être. Il avait changé en bien mais il fallait avouer que ça me déroutait. Depuis quand il aimait les grelots ? En fait, non, il n’avait pas changé, il était juste redevenu comme avant et moi aussi enfin pas totalement j’étais normal. La fille amoureuse qui fait tout pour le cacher et enferme ça dans une boite même si cette boite n’était pas réellement fermée mais elle se taisait. Il fallait avouer que j’aimais bien ce calme qui régnait. S’il suffisait de ça pour continuer ainsi, j’y étais préparée depuis notre rencontre à l’enfance. « C’est mignon, hein ? », disais-je en souriant doucement et là, bim, je le laissais m’enfiler le bonnet sans broncher. Heureusement que je n’avais pas gardée le serre-tête sinon il aurait réellement eu du mal. Je riais légèrement en l’entendant. « Tu crois ? », avais-je le temps de demander en l’écoutant alors dire que le petit déj semblait servi, hochant la tête pour faire en même temps tinter les grelots, je souriais. « C’est prêt, oui ! », disais-je en affichant un sourire en coin, le laissant alors s’étirer en paix sans m’attendre à ce qu’il allait faire, me retrouvant alors sur le lit, chatouillée, me tordant et me débattant légèrement. « Arrêteuhhhh… », disais-je en riant toujours. « Du père noël ! Quelle question. », répondis-je à sa question sur le bonnet, arrêtant de me débattre en le regardant attentivement, lui offrant un sourire, me perdant même quelques secondes dans ses yeux mais détournant le regard aussitôt. Tactique en or quand ses yeux d’un bleu magnifique m’obsède. Le remarquait-il quand ça arrivait ? Je l’ignorais. J’attrapais le coussin en même temps, lui donnant un coup avec celui-ci et fronçant les sourcils. « C’est mal de s’attaquer à une femme sans défense avec ces mains surtout à un lutin diabolique. Sais-tu ce qui peut te tomber sur la tête ? », disais-je et lui demandais-je par la même occasion avec un sourire malicieux. Je me redressais alors en prenant le bonnet et lui remettant sur la tête, lui offrant un beau sourire. « Il te va mieux, je t’assure ! », disais-je avec un sourire taquin. « Vous avez des traits de ressemblances, j’hésite entre la barbe ou le ventre ! », rajoutais-je avant de lui tirer la langue et lui souriant tout aussitôt. « Tu as bien dormi ? Pas de rêves, pas de cauchemars, pas d’insomnies ? Pas de rêves érotiques ? », finissais-je en lâchant un léger rire étouffer alors que je lui donnais un nouveau coup d’oreiller en penchant la tête, attends la réponse à cette question, surtout intéressée afin de voir comment ça se passait pour lui.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mer 11 Déc - 8:32

J'avais envie d'embêter un peu Pearl, de la taquiner. Je crois que sa bonne humeur était communicative, tout simplement et puis le fait que les choses se soient arrangées entre nous me faisait me sentir plus léger. Bizarrement je ne craignais plus de faire un truc de travers ou la blesser alors que finalement rien n'avait totalement changé, mais je voyais tout différemment. A quoi bon se prendre la tête ? Avoir failli tout perdre m'avait fait ouvrir les yeux sur la stupidité de certaines de mes réactions.
Je chatouillais ma meilleure amie pendant un court instant, elle se tordait tellement fort que j'allais me prendre un coup si je ne faisais pas attention. J'accédais à sa demande en arrêtant et lui souriait moi aussi. Durant un bref instant son regard s'accrochait au mien, mais elle rompait le contact comme à chaque fois. Je pense que c'est le genre de chose qui la gêne ou la met mal à l'aise.

Pas le temps de réfléchir je prenais un coup d'oreiller dans la tête ce qui me fit rire « Sans défenses ? T'es loin d'être sans défense. » j'arquais un sourcil « Est-ce que je dois avoir peur ? C'est une menace ? » demandais-je avec un petit air malicieux. J'avais gagner le bonnet, tant pis elle ne serait pas la mère Noël par contre moi j'étais le père Noël en des termes peu flatteur. Dans un premier temps je levais les yeux en guise de réponse avant d'ajouter « Je vais me raser tout à l'heure. » puis soulevant mon t-shirt je regardais mon ventre « J'ai pas autant de bide t'exagère un peu... Ou tu vois pas clair. ».
Pearl enchaînait rapidement pour prendre des nouvelles de mon état mais surtout de comment c'était passé ma nuit. « J'ai bien dormi, pour une fois rien à signaler. » c'était peut-être un peu pour ça que je me sentais vraiment bien ce matin. Je me rendais alors compte qu'elle m'avait demandé si je n'avais pas fait de rêve érotique « Et donc pour répondre à tes questions... Rien de tout ça... Enfin c'est gênant de parler de rêve érotique avec toi. » bien sûr je jouais un rôle, si ça avait été le cas je lui aurais sans doute dit mais je n'avais rêvé de rien et ça n'était pas pour me déplaire. Sachant comme il était facile de la prendre à son propre piège pour la mettre dans l'embarras je surenchérissais « D'ailleurs c'est pour ça que j'ai toujours pas quitté ma couette... C'est le matin alors... » c'était du bluf, je n'avais aucun effet matinal. Ca m'arrivait parfois et c'était plutôt gênant étant donné que Pearl dormait souvent avec moi mais je crois que j'avais toujours réussi à ce qu'elle ne se rende compte de rien. « Le petit déj va attendre quelques minutes... Heureusement que tu ne t'es pas déguisé en Mère Noël sexy parce que là j'aurais été au régime. » disais-je avant d'éclater de rire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mer 11 Déc - 9:01

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Il était agréable de le taquiner à la bon enfant aussi facilement, passant du fait même que j’étais sans défenses mais il n’avait pas vraiment tort. Il fallait avouer que je pouvais mettre facilement un homme chaos enfin d’un gabarit normal et que j’aimais bien me défendre mais oui, je n’étais pas sans faiblesses et les chatouillent en étaient. Je souriais doucement en haussant les épaules, l’air innocent car je ne pouvais pas me battre contre lui comme je l’aurais fait contre d’autres personnes en étant avec défense cependant c’est le jeu. J’étais amusée simplement par l’idée d’être tellement faible aux chatouilles et seulement aux siennes. Beaucoup auraient eus un coup là où je le pense et paf. Je souriais doucement quand il fut question de menaces ou de peurs. « J’y médite encore ! », disais-je alors doucement pensive, faussement surtout alors que je lui rendais le bonnet en plaisantant sur celui-ci qui lui allait plutôt bien, il fallait avouer que ça lui donnait du charme. Il semblait s’en inquiéter de la taquinerie, disant se raser et même levant son t-shirt, je souriais doucement en penchant mon regard vers son ventre. « Ranges ça nudiste ! Je vois clair ! », disais-je aussitôt en levant les yeux, faussement blasée. « Et puis te rases pas, t’es moins mignon comme ça ! », rajoutais-je même si je mentais vu que tout du contraire cependant je restais dans l’esprit taquinerie matinale. Comment commencer la journée autrement qu’en taquinant ? Impossible car c’était ma drogue après mon petit chocolat de mon calendrier tous les matins. Un rituel pur et simple. M’inquiétant alors de son sommeil, bien plus important à mes yeux que nos taquineries, je récupérais mon air sérieux mais pas longtemps surtout à la dernière question à ce propos. Peut-être n’aurais-je pas dû aller sur ce terrain mais je m’en fichais réellement. Il est bien plus beau d’être de bonne humeur. Je fus soulagée en sachant qu’il avait bien dormi, lui souriant avant qu’il n’en vienne à parler de ces rêves érotiques. Je riais légèrement, peut-être même un peu nerveusement. Je ne m’attendais pas à ce qu’il relève bien que j’aurais dû m’y attendre. Il avait raison, c’était gênant et j’espérais qu’il ne m’en raconte pas, finissant cependant par rire en l’entendant parler de la couette. J’hochais la tête, dubitative mais décidant de jouer le jeu, me glissant un peu sur le côté en arquant un sourcil. « Hey oh, penses pas à ça quand je suis dans les parages… », disais-je faussement choquée car je n’y croyais pas réellement sur le coup. Peut-être que cela pouvait être vrai mais je ne voulais pas y croire ou même y penser, chassant cette idée de mon esprit en secouant la tête. Et la bim. Je l’entendais et tournant le regard vers lui en riant. « Sérieux ? », demandais-je afin d’être certaine qu’il se rende bien compte de ce qu’il venait de dire même si ça le faisait rire. Je laissais mon sourire devenir malicieux, me glissant à califourchon sur lui en souriant, le regardant avec mon air de petite peste alors que je prenais ses poignets, lui bloquant de parte et d’autres de sa tête. « Ne me tentes pas, j’ai peut-être le déguisement, je pourrais te prendre au mot et tu dois rentrer dans celui du père noël. Un régime ne te ferait surement pas de mal ! C'est tentant... mais non merci ! », soufflais-je en penchant la tête alors que je me redressais en me retirant de cette position quelque peu étrange pour une meilleure amie mais on s’en fiche de la position, non ? Enfin… sans expressions douteuses bien entendus. Je souriais doucement en me levant sur son lit et lui tendant la main, debout sur le matelas. « Allez petit clown de noël… debout ! », disais-je d’un ton presque autoritaire en lui souriant ce qui gâchait tout le côté autoritaire dans le fond mais c’était volontaire. « Viens… au lieu de m’imaginer en mère noël… et laisser ton corps se faire des idées… », je souriais doucement. « Je sais que je suis irrésistible mais quand même ! », disais-je en le regardant avec un sourire presque niais mais forcé surtout.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mer 11 Déc - 11:10

Nudiste ? Le mot était fort et ça me faisait rire que Pearl dise cela, par contre je n'étais pas très convaincu par le fait d'être mieux avec de la barbe. Enfin à ses yeux en tout cas parce que je sais que certaines femmes préfèrent, Olivia par exemple. Nous n'avions pas trop été en contact depuis la prise d'otage, je lui avais fait savoir que j'allais bien et puis pas grand chose ensuite. Je lui enverrais un message pour prendre des nouvelles, je ne suis pas un sauvage. Mais je dois avouer qu'en ce moment je n'avais pas vraiment la tête à passer du temps ailleurs...
Ma meilleure amie tendait la perche pour que j'aborde un sujet qui la mettrait mal à l'aise. Je la connaissais et savais que parler de rêve érotique, surtout depuis que je savais qu'elle en avait un dans lequel j'étais la star, était un sujet qui la gênait. Sauf que je trouvais ça drôle et j'allais même jusqu'à sous entendre que j'avais un petit problème typiquement masculin inhérent au réveil. Son air choqué me fit rire, c'était inévitable « Ah bah c'est ça de côtoyer un mec, faut faire avec. ».

Je crois que cette remarque sur le fait qu'un costume sexy rendrait les choses plus difficiles, c'était un peu dû au fait que je venais de penser tout haut. D'ailleurs mon propos surpris Pearl qui ne manquait pas de relever, je faisais celui qui maîtrisait parfaitement ce qu'il venait de dire avec mon petit sourire malicieux mais au final je me rendais compte que j'avais peut-être parlé un peu vite dans l'élan de la plaisanterie.
Ce que je n'avais pas prévu c'est qu'elle rentre dans le jeu allant même jusqu'à me provoquer d'avantage en s'installant à califourchon sur moi. Les mains bloquées je n'opposais de toute façon aucune résistance me contentant de sourire en l'écoutant avant de lui répondre sur le même ton amusé « Ne me tente pas de t'encourager... » encore une pensée dite tout haut, au service du jeu mais pas totalement dite en l'air non plus. Pearl se relevait et étrangement j'étais presque déçu le jeu n'avait pas durer très longtemps. Je passais mes mains derrière ma tête et la regardait debout sur mon lit au dessus de moi à me dire de me lever. Autorité zéro, je ne bougeais pas d'un pouce même si elle me tendait la main et secouais la tête « Nooon. » disais-je avec le sourire « Tu m'as mit des idées de mère Noël sexy en tête, maintenant faut que j'attende encore... » je continuais sur la même plaisanterie pour voir comment elle allait se sortir de ça. Pour en rajouter un peu je penchais légèrement la tête et faisait mine de réfléchir en la regardant « Hum hum » j'arquais un sourcil « Avec des bottes ou juste des chaussures à talons ? » demandais-je en essayant de garder mon sérieux ce qui n'était pas le plus simple.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mer 11 Déc - 11:33

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Parler de ses soucis matinaux m’amusaient, en fait, j’avais pris soin de l’ignorer ce détail depuis un moment déjà quand je dormais avec lui. Parfois j’y pensais en me disant que cela ne devrait pas être simple et d’autres fois je ne voulais pas y penser tout simplement car c’était tellement innocent en général malgré mes sentiments et mon attirance bien visible par moment. Et là, je riais quand il disait qu’il fallait que je fasse avec, lui souriant. « Je fais avec, je pense aussi à la castration ! », disais-je dans un demi-sourire mais c’était faux, forte heureusement. Je n’étais pas vraiment violente enfin pas à ce point. Je levais les yeux avant que tout s’enchaine et d’une simple suggestion ou je pourrais porter une tenue de mère noël sexy me fit m’amuser un peu et même si c’était du jeu purement innocent sur le coup, je le faisais. Me relevant alors surtout quand il me disait de ne pas le tenter. Je ne voulais pas l’encourager même si nous étions dans une taquinerie enfin je l’étais. Je n’avais même pas ce déguisement. Me mettant debout, je lui proposais de se lever mais il refusait. Je fis aussitôt un rictus, choquée. Je riais légèrement. « Sale gosse ! », disais-je en l’écoutant alors dire que je lui avais mise les images et qu’il fallait patienter. « J’ai faimmmm… », murmurais-je en sachant bien que je ne mourrais pas spécialement de faim mais j’avais surtout envie d’aller m’occuper de mes décorations. Mon ventre n’était pas vraiment morfal. Mais n’importe quoi. Je levais les yeux en souriant. Je n’eue pas le temps de réagir qu’il partait dans son imagination. Je riais, un peu amusée même si j’étais aussi un brin gênée sur le coup. Je secouais la tête avant d’aller me remettre à califourchon sur lui, prenant ses mains à nouveau et allant chuchoter à son oreille. « Chaussures à talon rouge, des jambes nus, un shorty rouge, une jupette rouge avec des bords blancs, un jolie bustier à l’ancienne qui remonte la poitrine dans les tons rouges et verts, mon beau chapeau et un sourire de déesse… », je souriais en me redressant. Qu’est-ce que je venais de faire ? En fait, je n’avais pas vraiment envie qu’il passe des heures à tenter de trouver le costume parfait donc autant l’aider, non ? Il voulait jouer à ce jeu mais autant lui montrer que je pourrais nettement l’inspirer un peu plus dans son image de moi. Je ne voulais pas savoir qu’il m’imaginait à sa façon dans une tenue à sa façon, cela me gênait, j’avais surtout l’impression d’être épiée dans sa tête. Dans un sens, je voulais aussi que ça reste une blague à ses yeux car compliquer à nouveau nos rapports me faisait un peu peur alors que le fleuve semblait tranquille. « N’oublies pas que j’ai des longues jambes fines, une poitrine pas vraiment généreuse mais que je suis très généreuse quand je le veux ! », disais-je pour en rajouter, lui souriant doucement. Je n’étais pas vraiment à l’aise avec cette conversation mais je voulais surtout qu’il se lève pour aller manger car j’avais faim. « C’est bon ? Tu as l’image ? On peut aller manger ? », demandais-je à celui-ci en posant mon regard dans ses yeux. « Tu viens, maintenant ? », je lui souriais doucement en restant par contre dans ses positions avec toujours les mains sur le poignet. « Et ne t’avises pas d’imaginer encore plus ma tenue ! », disais-je avec un grand sourire forcé alors que je lâchais ses mains en inspirant. « J’ai besoin d’un assistant pour décorer le sapin, partant ? », lui demandais-je avec un joli sourire.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Jeu 12 Déc - 3:10

Je poussais le jeu un peu plus loin pour la simple et bonne raison que ça m'amusait beaucoup. Bon peut-être pas franchement quand Pearl évoquait la castration... Je la taquinais un peu plus, sans doute lancé dans cette dynamique que tout semble aller bien mieux entre nous et que rien ne pouvait me faire plus plaisir que de retrouver notre complicité. Sauf qu'un petit truc n'existait pas avant, cette sorte d'ambiguïté induite par les sentiments qu'elle pouvait avoir pour moi.
Peut-être que c'était une erreur de ma part d'agir ainsi. Et j'en prenais conscience quand à nouveau à califourchon sur moi Pearl me chuchotait à l'oreille une description détaillée de ce que pouvait être cette fameuse tenue de mère noël sexy. J'eus un frisson sous l'effet de son souffle sur ma peau et de ces mots qui suffisaient à me mettre des images en tête... Je ne suis pas franchement croyant mais je priais pour qu'elle ne se rende pas compte de ce que ça provoquait chez moi, j'en étais le premier surpris. La plaisanterie prenait le chemin de la réalité et c'était même un peu gênant pour moi.

J'esquissais un sourire un peu dans la retenue alors que ma meilleure amie gardait cet air malicieux, sans doute était elle satisfaite de sa réponse à ma provocation. Maintenant que j'avais l'image en tête ça allait être peut-être un peu difficile à m'en détourner, pire elle en rajoutait une couche. Heureusement qu'elle tenait mes poignets, car même si dans l'absolu je n'aurais aucune difficulté à me défaire de cette contrainte c'était un frein suffisant à une envie que je ne contrôlais pas vraiment.
Je la fixais mais ne l'écoutais pas, j'étais perdu loin dans mes pensées et tentais de ne pas me laisser dépasser par ce que cela pouvait provoquer en moi. C'était étrange, pas déplaisant mais plutôt délicat à gérer. Je renouais avec la réalité et captais seulement sa proposition d'être son assistant pour décorer le sapin « Hein ? Euh...Ok » disais-je un peu confus. Elle avait lâché mes poignets et je lâchais un petit soupir « Heureusement que t... » prenant conscience que j'allais encore pensé tout haut je me rattrapais rapidement « … Je ne suis pas allergique au sapin. » argument ridicule mais le seul que j'avais trouvé sur le coup. Il valait mieux ça plutôt que de lui dire que dieu merci elle portait un pyjama moche.

Sourire rapide « J'arrive, juste le temps de me lever et...Je te rejoins. » je l'incitais à aller commencer son petit déj sans moi. Ce qui n'était qu'une blague un peu plus tôt était maintenant un fait avéré et j'allais devoir user d'un peu de self contrôle avant de la rejoindre. J'attendais qu'elle soit partie avant d'attraper mon oreiller et me le plaquer sur la tête « Bordel de merde. » disais-je sans retenue en serrant le coussin sur mon visage. Je prenais une grande inspiration, me levais et fonçais dans la salle de bain me passer de l'eau froide sur le visage.
Une fois que j'eus repris mes esprits après quelques minutes je rejoignais Pearl pour le petit déjeuner. Quelque chose me disait que j'allais devoir aller prendre l'air à un moment... Je me préparais un bol de céréales et m'installais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Jeu 12 Déc - 4:19

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Il était une fois une fille qui prenait la vie comme elle venait, s’amusant, innocemment dans son esprit même si les sentiments et le gré de ses envies pouvait la guider malgré elle. J’étais cette jeune fille à califourchon sur son idiot de meilleur ami qui l’imaginait en mère noël mais je n’avais rien d’une maman noël même si mes biscuits étaient aussi exquis. Après mes descriptions tellement séductrice faite au creux de son oreille, je n’imaginais pas du tout ce qu’il pourrait avoir pensé à ceci ou même l’effet qu’il en aurait subi. Le but n’était pas de l’allumer mais plus vite de le faire lever du lit. Je sentais cependant une sorte de rêverie alors qu’il en oubliait presque de m’écouter. Ne mettant pas ça sur le fait qu’il pourrait avoir envie de moi, je lui souriais alors qu’il disait que c’était okay en le lâchant. Le lutin avait besoin d’un esclave, sans nul doute. Je fus cependant un peu septique quand il se coupait dans un élan d’heureusement. Je riais en l’entendais dire ne pas être allergique. « Il est faux… », disais-je un peu étonnée qu’il ne le sache pas alors qu’il était dans le salon depuis quelques jours sauf s’il pensait être allergique aux sapins de noël. Là, ok. Je secouais la tête. Il me paraissait dans la lune d’un coup mais c’était assez amusant. Docilement, je me levais alors qu’il m’y incitait, allant aussitôt vers la cuisine en quittant sa chambre. Je mettais alors la musique en marche, des petits trucs qui bougent, pas trop fort cependant. J’allais alors réchauffer le chocolat chaud et ma tasse également comme je n’en avais bue aucunes gorgées même si j’avais failli. Heureusement qu’il était bouillant. Pendant qu’il réchauffait, j’allais rapidement me préparer une tartine grillée à la confiture. Un sourire sur mes lèvres alors que je la goutais. C’était trop bon. Cependant il faisait encore un peu froid, j’avais la chair de poule, un truc de dingue. Il fallait allumer le chauffage, une chose à laquelle je ne pensais pas toujours mais forte heureusement… ce matin j’avais un cerveau. Enfin peut-être pas pour me mettre à califourchon sur lui. Il était en stand-by à ce moment-là. Mais bon, hop. Le chauffage augmenté, je retournais à la cuisine. Attendant qu’il en sorte pour servir deux nouvelles tasses de chocolat chaud avant d’aller lui en apporter une. Le sourire toujours aux lèvres. Je les prenais à mes mains, allant vers la table et lui posant au coin de son set de table. « Voilà monsieur est servi, tout chaud et fait maison ! », disais-je avec un petit sourire comme si c’était compliqué de faire chauffer du lait et du cacao à bonne température. L’exploit. Je sautais, pimpante en allant vers ma chaise, finissant mon toast à la confiture exquise. « Le lutin maléfique va t’user, je te jure car comme tu es un grand dadet, tu vas bosser. », disais-je avec un sourire presque diabolique avant de me refaire une autre tartine la mangeant comme l’éclair, tellement motivée à arrêter de manger pour me doucher et me hâter à la tâche. Je lui souriais alors en prenant une gorgée de mon chocolat chaud. La tasse me réchauffait les mains, je souriais doucement en profitant du réchaud et le regardant en riant. « Avant je vais me doucher… le temps que tu te réveilles un peu plus avant de t’utiliser ! », disais-je comme si je parlais gentiment à mon esclave. Etais-je toujours le lutin ? Non je pense que je devenir le père noël diabolique. J’étais la fille dans l’étrange noël de Monsieur Jack enfin peut-être même Jack en lui-même sous les traits d’une fille. « Je pensais aussi aller kidnapper le père noël même si je suis gentille avec lui, il sera traité comme un roi ! », disais-je faussement sérieuse alors que je prenais une nouvelle gorgée mais jouant le rôle du lutin maléfique jusqu’au bout tout en finissant mon petit déjeuner et me levant, allant déposer un baiser sur sa tempe. « Tu seras un amour si tu montais le faux sapin ! », disais-je en jouant un peu de ma tendresse pour le motiver à préparer donc ce sapin. Oui, la fille, elle joue de ses atouts, un baiser tout tendre d’une meilleure amie et un sourire angélique masquant le sourire diabolique que je pourrais avoir tout comme un vilain roi qui prend ses esclaves pour des mouches. Enfin peut-être pas, je suis toute mignonne tout douce comme fille. Je lui souriais doucement avant d’aller vers ma chambre et prenant un shorty noir et un soutif assorti en attrapant un slim noir et un pull cool en v. Le genre ou il faudrait mettre un débardeur dessous au cas où mais bon, j’aimais bien ne pas le faire même s’il était décolleté, j’étais chez moi dans le fond. J’avais l’habitude de le porter ainsi. Je sortais alors de ma chambre en allant vers la salle de bain. « Débarrasses pas, je m’en chargerais ! », disais-je alors gentiment car il fallait avouer que j’aimais bien faire presque tout pour que son confort soit au meilleur depuis le braquage. Comme un gros nounours quoi. Je m’occupais de lui. Et j’allais donc sous la douche, chantonnant vive le vent dessous, assez fort sûrement en le faisant exprès pour qu’il m’entende mais on s’en fiche de ça. Où est donc le mal ? J’en sortis alors 25 minutes après, les cheveux secs et ondulés, un peu de maquillage mais vraiment un peu juste pour faire ressortir mon regard. Mon pull rouge et mon slim noir avec mon soutif que l’on voyait rapidement sous le pull. Je m’en fichais même si je ne sortirais pas au chocothé ainsi. J’approchais une fois sortie en allant vers lui. « Tu t’attendais à voir la mère noël arriver ? », lui demandais-je sur un ton un peu taquin, lui souriant avant de retourner vers mon carton, me penchant pour sortir tout ce qu’il y avait, faisant un tas de boite avec les boules et un étalage de guirlande sur le canapé. Les fesses en l’air alors que je grattais en quelques sortes le fond du carton, la tête dedans, j’aurais presque pue y tomber dedans et paf, il pouvait m’envoyer à quelqu’un. « Je crois que c’est le première sapin que l’on a la chance de pouvoir faire ! », lui disais-je alors en me redressant, me tournant vers lui, lui souriant. Il fallait avouer que je n’avais jamais le temps pour ça à Las Vegas. Le rythme de travail était vachement différent là-bas. « Il faut qu’on y mette le paquet ! », suggérais-je avec un demi-sourire.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Ven 13 Déc - 5:05

La tête toujours un peu ailleurs je m'installais pour le petit déjeuner. Pearl toujours aussi enjouée me servit un chocolat chaud et je la remerciais. C'était le calme avant la tempête puisqu'elle prévoyait de me mettre à contribution. Je fis une moue pour le grand dadet ça n'était pas la plus gentille des manières de me demander de l'aide. Sa remarque suivante me fit légèrement rire « C'est plutôt moi qui devrait prendre une douche pour me réveiller alors. » et je n'allais pas proposer de la partager pour aller plus vite, ça serait vraiment trop et vu son attitude précédente je risquais de me retrouver encore plus dans l'embarras. Je ne comprenais pas son trip sur le père noël mais ça c'est Pearl, parfois on ne comprend rien à ses délires...
Je mangeais tranquillement et hochais la tête à sa requête avant de partir prendre sa douche. Monter ce faux sapin n'allait pas être quelque chose trop compliqué. Je terminais de manger et malgré la recommandation de Pearl rangeait ce qui devait l'être, je ne voulais pas qu'elle fasse tout. Elle en avait déjà fait beaucoup pour moi et je pouvais me reprendre ne main.

En docile meilleur ami très serviable que je suis je me mettais au montage du faux sapin. Ce truc n'était pas franchement beau à vrai dire et je savais d'avance que Pearl ne serait pas satisfaite par cet arbre en plastique. J'avais une idée qui me venais mais ma meilleure amie revenait avant que je ne puisse prendre mon portable. J'eus un petit rire quand elle me demanda si j'avais prévu de voir la mère noël arriver « Non non... » disais-je en haussant les épaules « Cela restera seulement des images. ». Je la suivais du regard, ne perdant pas une miette quand elle se penchait dans le carton et détournais les yeux dès que je sentis comme un courant d'air chaud me traverser.
Je secouais la tête pour chasser quelques pensées fantaisistes de ma tête « Ouais ! Enfin un qu'on aura le temps de vraiment bien faire... » nous en avions fait auparavant quand nous étions enfants mais là de nous même ça serait différent. La voir si motivée par les fêtes de fin d'année me faisait plaisir et j'avais envie que tout soit parfait pour qu'elle en profite au maximum. « C'est ce qu'on va faire ! On est une bonne équipe. » répondais-je en souriant. Le sapin était prêt mais il ne m'inspirait pas trop, je prenais mon téléphone sur le plan de travail « J'ai une course à faire rapidement. Je reviens. » disais-je en prenant ma veste. Outre le fait que j'avais une idée derrière la tête j'avais aussi un grand besoin de prendre l'air.

Il me fallut une heure pour obtenir ce que je voulais, j'avais réussi à avoir le numéro du gars qui avait fourni les sapins au casino. Les espagnols ne fêtent pas Noël mais les touristes oui et la déco se devait d'être raccord avec l'époque de l'année. J'avais donc pu lui demander un vrai sapin qui serait bien mieux dans notre salon que ce truc immonde que j'avais assemblé un peu plus tôt.
Plutôt encombré par l'arbre je sonnais, je n'avais même pas pris mes clés donc je n'aurais de toute façon pas pu ouvrir. Quand Pearl ouvrit je lui offrais un grand sourire « Livraison de vrai sapin ! ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Ven 13 Déc - 11:16

Pearl ♥ William
feel cold on my face
La vie peut être trépidante pour un rien, c’est certain. Il fallait avouer que je me lançais un peu corps et âmes dans ces fêtes mais pourtant je savais qu’autant d’énergie pour une semaine ou deux de décoration était cher payé ou même les factures mais je m’en fichais royalement. Je pense que j’en avais besoin. Aussi bizarre l’idée soit-elle. Aussi obsessionnellement puis-je en paraitre mais parfois, on s’en fiche tellement. Totalement, oui. Il fallait avouer que je voulais en vivre tant des fêtes, loin de mon passé. J’aimais bien avoir la liberté. Alors que j’étais parée à commencer, propre et sortant de la salle de bain, je ne pouvais pas m’empêcher de sourire alors qu’il disait que non, il ne s’attendait pas à m’en voir sortir en mère noël. Je souriais doucement. « Tant qu’elles sont belles ! », disais-je d’un ton taquin car s’il devait voir des images de moi, autant qu’elles me mettent en valeurs même si dans le fond, j’avais une petite gêne à l’idée qu’il pourrait les garder mais je la gardais pour moi, allant me pencher au carton, laissant mon esprit tout séparer. Je m’occupais de ce bazar et riant en l’entendant dire qu’on aurait le temps, cette fois. « Exact ! », disais-je en me redressait alors et le regardant en hochant vivement la tête quand il disait que nous formions une bonne équipe. Il n’avait pas du tout tort. Nous formions une bonne équipe. Et alors que je m’approchais pour regarder le sapin, il prenait son téléphone et partait. Je le regardais, perplexe en arquant un sourcil. « Hummm… ok, je t’attends alors ! », disais-je en me demandant un peu quelle mouche lui avait piquée car cela me semblait tellement incompréhensible. Je souriais doucement, regardant alors le chaton et arquant un sourcil. « Il a un grain parfois ton maitre, moi aussi mais lui, il bat des records peut-être pour ça que je l’aime mais lui dis pas que je te l’ai dit ! », disais-je à cet animal en me laissant occuper, triant les boules par couleurs et par forme, me mettant à bien étendre les guirlandes, sortant la crèche que j’avais réussie à trouver et la mettant au sol devant la fausse cheminée. Je regardais par moment vers l’horloge, me demandant ce qu’il pouvait bien avoir été faire. Je m’inquiétais surtout un peu, n’ayant pas compris pourquoi d’un coup, il partait faire une course mais c’est une heure et un peu plus après que j’entendis sonner à la porte, sursautant en laissant les cheveux d’anges tomber par-dessus ma tête dans un élan de frayeur. Shit. Je riais en allant ouvrir la porte. Le voyant… avec son grand sourire, il me fallait un temps avant de remarquer son nouveau copain. Regardant le sapin un instant en souriant. « Oh my gosh ! », et là, dans un élan de joie, je sautais sur lui, les jambes agrippées autour de sa taille comme un koala et les bras serrés autour de son coup. Je ne savais pas quelle folie me prenait mais pourtant, c’était bien moi qui était accrochée à lui. « Je te vénère… », disais-je alors soudainement. « Je te vénère, je te vénère… je te vénère… », disais-je en me retenant aussi de lui dire que je l’aime car non, il en était hors de questions. Je restais accrochée à son cou, le sourire aux lèvres avant de relâcher mes jambes en riant, retrouvant pieds sur terre et reculant mon regard. D’un coup net et précis, je déposais un baiser volé sur ses lèvres toujours dans cet élan de joie ou bien de vénération, c’est tout comme. Je souriais toujours pourtant même si bon dieu, je m’en voulais d’avoir fait ça. « Oups ! Élan de joie ! », disais-je en riant légèrement et me repoussant pour aller voir ce sapin de plus près, le regardant attentivement et sentant même son parfum frais. « Il est magnifique, comment t’as fait ? Tu l’as trouvé ou ? », demandais-je alors excitée comme une puce, c’était bien ça. Pire qu’une puce. On ne pourrait même pas définir la joie que je ressentais en ce moment-même. Je me rapprochais alors à nouveau de lui, passant mes bras autour de son coup avec tendresse cette fois, moins de joie. « Merci ! », disais-je en souriant. « Si t’étais un simple livreur, je t’aurais fait un bon striptease ! », disais-je alors en souriant.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 14 Déc - 3:03

J'espérais que cette petite surprise improvisée allait faire plaisir à Pearl. Mais à vrai dire je ne pensais pas qu'elle ai cette réaction là. Prise d'un élan de joie incontrôlée elle me sautait littéralement dessus, s'accrochant à moi avec un entrain et une spontanéité qui étaient plaisants à voir. J'étais surpris et me mis à rire devant autant d'énergie de sa part « C'est juste un sapin. » disais-je amusé par ce que cela provoquait pour ma meilleure amie. Elle allait même jusqu'à me dire qu'elle me vénérait, juste pour ça ? J'arquais un sourcil et riais d'avantage « Les fêtes te rendent complètement dingue. ».
Finalement elle retrouvait la terre ferme et prise dans sa spirale joyeuse m'embrassait rapidement en s'excusant aussitôt pour se geste. Je haussais les épaules, pas franchement perturbé ni mécontent par ce léger dérapage de sa part. Mais ça n'était pas plus mal qu'elle s'intéresse au sapin plutôt qu'à moi, j'avais encore un peu trop en tête les images qui étaient venu après sa description d'une éventuelle tenue qu'elle pourrait mettre... j'étais limite mal à l'aise avec ça d'ailleurs.

La série de question qui suivit me fit lever les yeux « On demande pas à un magicien de révéler ses trucs. Tu as un beau sapin, retiens que ça. ». Je en sais pas si c'était pour avoir des réponses qu'à nouveau elle s'approchait pour passer ses bras autour de mon cou mais en insistant un peu elle aurait sans doute pu. J'eus un petit rire nerveux à la remarque que fit Pearl sur un strip-tease, mais pour l'avoir il aurait fallu que je sois juste un livreur lambda. Dommage ! « Pourquoi tu me nargue si j'y ai pas le droit ? » demandais-je avec un air taquin et j'ajoutais sur le même ton « Qui te dis que je vais pas te demander à être payé ? ».
Je n'allais pas le faire parce que jouer à provoquer m'avait mis dans l'embarras un peu plus tôt et je me sentais encore un peu étrange par rapport à ça. Clairement je me rendais compte que je voyais les choses différemment mais j'étais dans le flou. Je ne voulais pas risquer de blesser ma meilleure amie comme j'avais pu le faire auparavant. Elle semblait mieux gérer les choses et il ne serait pas très cool de ma part que je sème la zizanie.

Nous étions toujours à l'entrée de l'appartement et cette décoration de Noël n'avançait pas beaucoup. « Est-ce que tu nous laisse entrer mon pote le sapin et moi ? » demandais-je amusé en attendant qu'elle recule pour pouvoir entrer et aller mettre le vrai sapin à la place de son immonde remplaçant en plastique. « On en fait quoi de lui ? On le décore quand même ? » on pouvait toujours le mettre ailleurs, sur le balcon ou au café « Tu pourrais le mettre au chocothé, vu ta passion pour les fêtes de fins d'années même si ici c'est différent ça sera original. » c'était un proposition comme ça, elle faisait bien comme elle voulait en fait c'était moi le lutin aujourd'hui, j'étais sous ses ordres « Je fais quoi maintenant patron ? ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 14 Déc - 7:39

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Dingue, un mot plein de surprise. L’étais-je ? Clairement, je n’en sais rien. Le monde autour de moi changeait tellement qu’il me fallait ce besoin d’avoir une chose importante pour m’y plonger et éviter de retomber dans la tourmente que j’avais vécue. Ma petite crise existentielle par exemple. Je ne voulais plus vivre ça. Enfin pas pour le moment. Noel était mon répit cet année, un moyen de poster toute mon énergie sur une chose insignifiante afin d’oublier le reste. Je voulais tout simplement profiter et ne me soucier de rien d’autres donc oui, je paraissais dingue en souriant alors qu’il le disait, accrochée à lui comme un koala avant de m’en détacher aussi vite. Et malgré qu’une moue aurait pu se dessiner alors qu’il ne voulait pas me donner son secret et bien non, cela n’était pas le cas, je lui offris simplement un joli sourire en l’enlaçant à nouveau comme un pot de peinture. En fait ce sapin était comme s’il venait de m’offrir un château. L’enlaçant, je laissais sous-entendre qu’il aurait pu avoir un striptease s’il n’était pas un livreur de pacotilles qui était simplement mon meilleur ami, je lui souriais alors qu’il me demandait pourquoi je le narguais. Je le regardais attentivement en souriant. « Ca suffirait pas pour que tu deviennes un livreur qui ne vit pas dans cet appartement et qui ne soit pas capable de manger mes céréales favoris ! », disais-je en lui souriant, gardant le ton taquin aussi. « Je ne me déshabille que devant les anonymes ! », soufflais-je en souriant. Oui, zut, j’en oubliais pas que je l’avais presque fais devant lui… mais bon, il fallait avouer que je préférais ne pas y penser. Le passé, est le passé mais aussi le fait d’être ou de passer par moment pour une désespéré. J’étais passée au-dessus de ça. Je finissais par lâcher l’étreinte en souriant doucement et reculant alors qu’il demandait si lui et son pot pouvaient passer, j’hochais vivement la tête en souriant. « Mais je vous en prie ! », disais-je en laissant une sorte de révérence. Et quand il parlait du deuxième sapin, je riais surtout au lui après le pote. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais l’impression que nous parlions d’être humain. « Je vais le larguer, il est moche, trop petit et en plus… il est tout en plastique… Un vrai boulet, je suis sûre qu’il pourrait finir par être un ex pot de colle et étouffant. », disais-je d’un ton amusée en haussant les épaules. « Le café a aussi le sien… mais je pense que l’orphelinat serait une meilleur idée. Noel, ça donne de l’espoir ou l’hôpital… », disais-je avec des étoiles dans les yeux, ça y est, je me sentais comme une femme qui allait faire une bonne action alors qu’il me demandait quoi faire ensuite. Je me tournais faire lui en le regardant attentivement, approchant et lui souriant. « Tu es mon dieu, alors demandes moi tout ce que tu veux, maintenant je suis ton esclave. », disais-je en laissant un sourire malicieux s’afficher sur mes lèvres… Je restais sérieuse, le regardant avec insistance. Je restais ainsi, laissant mon regard le taquiner mais ignorant simplement que je n’étais pas sans le moindre effet, je me contentais de le taquine. « Sauf un striptease… fait trop froid ! », disais-je toujours sérieuse mais penchant la tête. « Enfin tu pourras me réchauffer, c’est à réfléchir ! Peut-être même que je mettrais ma tenue de mère noël pour toi. », disais-je en laissant un sourire se dessiner sur mes lèvres, toujours sérieuse mais finissant par rire en le regardant. « Poussons pas trop loin la vénération, tu es le dieu du sapin, je suis le lutin maléfique. », lui disais-je en reprenant mon attitude normale, mon sourire pas séducteur mais mignon quand même, un sourire à la Pearl quoi et le regardant. « Il faudrait installer les guirlandes pour commencer mais j’hésite, on met d’abord les lumineuses ou les normales ? Ou les deux ? », demandais-je alors en lui souriant, voulant réellement son avis car ce sapin était le nôtre, on le faisait à deux donc ça m’importait même si j’étais un peu obsédée à l’idée qu’il soit magnifique, je savais qu’il le serait si l’on s’y met à deux, une bonne équipe. Je prenais alors une guirlande de chaque en lui montrant. « Lumières au fond ou guirlande au fond ? », demandais-je en lui mettant presque sous le nez avec mon sourire.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mar 17 Déc - 2:03

Pas de strip-tease en prévision, c'était à la fois décevant et mieux comme ça. Même si ça aurait surtout été pour plaisanter, j'étais depuis ce matin un peu plus frileux niveau provocation. Je n'allais pas insister ou faire de sous-entendus supplémentaire « Et je ne suis pas du tout un anonyme. Logique. » disais-je en souriant. J'entrais pour mettre en place ce nouveau et beau sapin demandant à la spécialiste de Noël ce qu'elle voulait que nous fassions de l'autre. Encore une fois elle partait dans un délire, c'était plutôt amusant même si je commençais à douter de sa santé mentale. Overdose de papillotes ? Possible !
Le Chocothé ayant déjà son sapin à lui il ne restait plus qu'à bazarder celui là, Pearl proposait de le donner à l'orphelinat ou l'hôpital je haussais les épaules « Bah tu l'amèneras où tu veux. Mais je pense qu'il va surtout retourner dans son carton pour le moment. », vu la taille du carton des décorations nous allions avoir besoin de place. Et puis elle continuait avec ce truc de dieu, c'est un peu le problème de l'humour de Pearl, elle a tendance à réutiliser une blague, à insister. « C'est gentil de reconnaître mon statut d'être supérieur mais ça ne fait pas avancer le business. » disais-je en levant les yeux. Je n'étais pas tellement fan de ce truc de maître et d'esclave, surtout pas venant d'elle.

En plus j'avais tout de suite des restrictions sur ce que je pouvais demander, donc c'était de la publicité mensongère qu'elle faisait. Encore sur son truc de strip-tease je faisais un peu comme si je n'avais pas entendu en repliant le sapin moche pour le ranger. Mais elle poursuivait en sous-entendant que je pouvais la réchauffer, remettant en plus de ça l'histoire du costume de mère noël sur le devant de la scène. Je me mis à rire « Il vaut mieux que tu arrêtes de parler de ça sinon on va encore perdre du temps pour que tu me refroidisse. » autant être franc, elle prendrait cela comme elle le voudrait mais au moins je me sentais un peu plus à l'aise. Je ne sais pas si Pearl allait voir ça comme une mise en garde sérieuse mais c'était dit.
Et là arrivait un vrai dilemme, mettre d'abord les guirlandes classique ou la guirlandes lumineuses ? J'avais personnellement mon idée sur la question et puisque ma meilleure amie me demandait mon avis avec une certaine insistance j'allais prendre la décision « Guirlande lumineuse d'abord. » je prenais l'autre qu'elle me mettait presque sous le nez et lui enroulais autour du cou « Au boulot. » je lui adressais un sourire et commençais à installer les lumières sur le sapin. C'était bénéfique pour moi de faire cette activité, ça me permettait de ne pas trop penser à des choses négatives ou tout simplement me prendre la tête inutilement comme ça m'arrivait souvent en ce moment.
Content de partager ce moment avec Pearl je ne manquais pas de la taquiner, même encore un peu choqué par la prise d'otages et troublé par quelques images sexy je restais Willy avant tout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mar 17 Déc - 11:50

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Un anonyme, une chose qu’il n’était pas non. Une folle ? Oui, je commençais à le croire. Il fallait avouer que ça me faisait du bien de faire abstraction de tout en ce moment. Mais tout. Je ne parlais pas de mes sentiments, ma sœur, ma mère, mon père… ohoh ça c’est le vrai bonheur. Je voulais juste penser : Noel. Peut-être de trop. C’était si voyant que ça ? Comme un gros néon en fait : Pearly obsession. Il fallait avouer que j’avais du mal et beaucoup même. Je n’étais pas vraiment avantagée du peu de personnes qui prennent noël au sérieux à Barcelone. Disons qu’ils le fêtent mais pas vraiment de la même manière. Moins d’implication. Je ne voulais pas être un mouton mais au contraire. Noël avait toujours été une fête importante pour moi mais je n’avais pas toujours le temps, l’argent (quand je vivais loin des Hartley) et la motivation. J’avais toujours eue ma chaussettes bien à moi que maman m’avait cousue. Je l’avais encore. C’était le genre de choses qui comme mon doudou ne me quittait jamais. Il fallait avouer que c’est ce à quoi nous tenons par moment. Un objet qui a un sens mais bon. Zut, passons car là, il n’était pas le moment d’attacher une chaussette cousue. Surtout qu’il venait par dire qu’il faudrait que je le refroidisse. J’arquais un sourcil. « T’as trop chaud ? », disais-je pas vraiment certaine sur le coup. Il rigolait ou pas ? Disons que j’en doutais cette fois. Mais je passais aussitôt aux guirlandes, un peu rapidement peut-être, trop rapidement ? Là, c’était subtil, je crois. Ou peut-être pas. Je le laissais choisir en riant alors que je finissais avec une guirlande autour du cou. Lui souriant doucement. « Je n’ai pas froid mais merci pour l'écharpe ! », disais-je en retirant l’écharpe enfin la guirlande plus vite et secouant la tête en la posant avant de l’aider donc à poser les guirlandes lumineuses. La pose du sapin fut assez rapide enfin oui et non mais ça me paraissait rapide car je voulais que ça dure encore plus longtemps. Étrange ? Oui et non en fait, disons que c’était assez agréable d’être là à décorer ce sapin. Je m’amusais assez bien à cette étrange coutume que je n’avais jamais réellement comprise dans le sens ou… refaire chaque année un sapin alors qu’il faisait assez chaud. C’était agréable comme moment, assez joyeux. Bien mieux que nos précédents échanges. Comme quoi noël peut avoir son charme, sa magie. Nous finissions alors que je le laissais poser l’étoile au-dessus. Il est quand même plus grand que moi. Et d’ailleurs la vue me permettait de me rincer subtilement l’œil alors que son t-shirt laissait amplement la parcelle de peu de son dos s’affirmer. Il fallait avouer que j’avais envie de lui retirer totalement le tee-shirt à ce moment-là, buguant même un peu sur cette envie, la tête penchée en arquant un sourcil. « Pour noël… transformes-toi en femme, s’il te plait. », disais-je presque comme si ça sortait de mes pensées. « Je ne voudrais pas te retirer ton t-shirt ! », rajoutais-je aussitôt, encore un peu occupée à rêvasser alors que je m’arrêtais aussitôt, posant une main sur ma bouche et rougissant aussitôt. Pourquoi je rougissais ? Peut-être par ce que j’étais en train de réaliser ce dont je venais de parler à voix haut. Gênée sur le coup bien que cela ne soit pas vraiment la première fois que j’exprime ce genre d’envie, il fallait avouer que là, si. Pourquoi ? C’était simplement par ce que ça n’était pas du jeu sur le coup et ça m’était littéralement sorti de la bouche sans que je ne le désire. La gêne est là quand nous ne le voulions pas bien plus que quand c’était prémédité. Je lui souriais aussitôt fini, attrapant une boule en plastique et l’attachant à sa ceinture en fronçant les sourcils. « Après le sapin, on décore le sympa ! Et éloignes-toi de moi pendant 15 minutes… pour ta sécurité ! », disais-je en riant légèrement mais finissant par reculer en sautillant un brin. « Tu as faim ? Je commence à avoir la dalle ! », disais-je en le regardant, marchant dos à ma direction et… bim me prenant le mur ce qui me fit rire aussitôt. « Shit... je l’oubliais, lui ! », oui et bien j’avais un peu la tête ailleurs non pas que j’étais encore dans mes pensées mais gênée. Je n’avais pas pensée à ce mur. Finissant par passer la main sur mon crâne d’œuf en allant vers le frigo. « Je vais bien, ils sont remis en place. », disais en levant le point et ouvrant le frigo de l’autre. Victorieuse de ne pas avoir perdue de neurone.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mer 18 Déc - 10:40

Un peu plus tôt dans la matinée j'avais vraiment eu chaud, mais là ça allait... Il suffisait que Pearl évite de reparler de ce truc de mère noël sexy et tout continuerait à aller parfaitement bien. C'est comme ça que se déroulait la décoration de notre sapin de Noël, sans problèmes, dans la joie et la bonne humeur. Beaucoup de bonne humeur surtout de la part de ma meilleure amie et je dois avouer que j'adore la voir comme ça. Il me semble que ça faisait assez longtemps que je ne l'avais pas vu aussi souriante, et même si ça n'effaçait pas tout au moins je nous sentais dans une bonne dynamique pour retrouver la même amitié que nous avions avant.
Bon en revanche ça n'était valable que si Pearl ne faisait pas ce genre de remarque. En pleine pose de l'étoile, la touche finale de notre beau travail d'équipe, j'entendais son souhait que je me transforme en femme. Je me retournais en la regardant avec un air perplexe « Euh... Tu veux que je me travestisse ou que je change carrément de sexe ? » demandais-je en essayant de faire croire que la question était très sérieuse. Elle ne voulait pas me retirer mon t-shirt, ok ça je comprenais mais pourquoi me le dire à ce moment ? Je n'avais rien fait de spécial et Pearl me semblait tout à coup assez bizarre.

Elle s'approchait pour accrocher une boule à ma ceinture, sans doute que je n'en avais pas assez de deux dans le boxer selon elle. Quoi que au moins celle la est en accord avec le thème de Noël. J'avais le droit à une mise en garde ou plutôt une information à titre préventif, je devais être à distance pour ma sécurité... Apparemment c'était Pearl qui avait chaud maintenant « D'accord, je vais rester loin alors. C'est quoi la distance idéale selon toi ? » j'étais plutôt amusé par son attitude, on aurait dit que subitement une mouche l'avait piqué. Visiblement plusieurs mètres devaient nous séparer si j'en croyais le fait qu'elle recule jusqu'à heurter le mur avant que je ne puisse lui dire de s'arrêter.
La Pearl que j'avais en face de moi actuellement n'était plus vraiment celle de ce matin qui n'avait eu aucun état d'âme à me faire cette description détaillée dont je n'arrivais pas vraiment à me défaire. « Fais attention de pas te faire mal avec tes bêtises. T'as sniffé du sapin ou quoi ? » je montrais alors la boule qu'elle m'avait accroché à la ceinture « Au fait ça, je dois le prendre comme un message que ce que j'ai déjà est pas suffisant ou..? » je me mettais à rire et finissais de ranger deux trois trucs. J'allais ensuite prendre une bière dans le frigo « Tu en veux une ? » lui proposais-je avant de me mettre à rire « Ça rafraîchis. » le mieux pour qu'elle se détende c'était de la taquiner gentiment pour qu'elle pense à autre chose.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Mer 18 Déc - 11:35

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Il était vrai que je changeais assez soudainement, pourquoi ? Et bien simplement la libido, non ? Perdue assez longtemps dans une pensée que je m’interdisais d’avoir depuis un moment. Il fallait en somme que ça arrive mais quand ? Je n’en savais rien cependant cela sortait carrément de mes pensées, peut-être avec de l’humour mais il fallait avouer que je ne voulais pas qu’il l’entende. Autant m’en mordre les doigts, c’était fait ce qui semblait l’amuser enfin je pense et j’espérais quand il me disait s’il devait juste se travestir ou changer de sexe. Je rougissais simplement, incapable de dire quoique ce soit de plus sur le coup. En fait, je devrais simplement dire que je m’en foutais tant qu’il m’était moins attirant mais cela fonctionnerait réellement ? Car dans tous les cas, il resterait lui. Willy. Je tentais de me sortir de ma gêne, attachant avec une pointe d’humour une boule à sa ceinture en lui disant de rester éloigné mais le pensais-je réellement ou tentais-je juste de laisser penser que tout ceci n’était que la suite de ce jeu qui était entre nous plus tôt ? Je lui souriais alors qu’il me demandait la distance avant de BIM, me prendre le mur. « Aucune idée ! », disais-je afin de répondre à sa question sur la distance, j’allais donc vers le frigo aussitôt, tentant de paraitre normal mais j’ignorais si c’était ma libido ou le coup sur la tête qui m’empêchait de l’être en fait. Et je riais en l’entendant me demander si j’avais sniffé du sapin. Je m’apprêtais à répliquer mais devancé alors qu’il me montrait la boule, tenant la porte du frigo, je riais en secouant la tête, rougissant aussitôt comme une cinglée. « Me tentes pas à aller vérifier… car je n’ai rien vue… », enfin imaginer n’est pas voir puis un tissus peut laisser illusion mais je ne voulais pas y penser au risque d’exploser au niveau de mes joues ce qui n’était pas loin. « Donc non, ce n’est pas un message ! », lui disais-je en le trouvant trop proche alors qu’il était pile en face de moi, prenant sa bière alors que je regardais après un truc à grignoter alors qu’il m’en proposait une. Je riais légèrement alors qu’il me disait que ça rafraichissait. « Hummmm… non, je te laisse tes bières ! », disais-je en lui souriant, regardant aussitôt vers le frigo, tapotant de mes doigts contre la porte blanche, le regardant du coin de l’œil et attrapant la première chose qui passait, pourquoi ? Pour m’éloigner un peu de lui, mettre une distance. Je lui souriais doucement, mine de rien mais mince, j’avais pris la moutarde. J’allais en faire quoi ? Déjà que je n’aimais pas vraiment ça sauf pour de rares plats d’où le fait que j’en avais. Le réalisant, j’arquais un sourcil en le regardant. « Mince, j’ai confondue ! »… ou pas mais c’était bien lancé alors que j’avais juste attrapée le premier truc qui passait. « Tu doutes de tes boules pour penser à un message ? », finissais-je par demander par pure vengeance car je sentais que mine de rien, ça l’amusait bien de me taquiner alors pourquoi ne pas m’amuser aussi à lui renvoyer gentiment la balle avec un grand sourire alors que je retournais vers le frigo, posant à nouveau le pot de moutarde avant de prendre la tablette de chocolat praliné, mon précieux en gros. Je renfermais aussitôt le frigo en lui souriant et le regardant attentivement puis regardant le chocolat dans ma main, puis à nouveau lui, puis à nouveau le chocolat. « Il n’y a pas photos, c’est appétissant ! », mais parlais-je du chocolat ou de lui ? Je laissais le mystère en allant vers le tabouret de la cuisine et y posant mes fesses et déballant le chocolat comme une morfale avant d’en prendre un carré.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 21 Déc - 3:11

Je voulais juste plaisanter un peu en attrapant la perche involontairement tendue de Pearl. Bon le sujet était plutôt un terrain glissant entre nous et je m'exposais de nouveau à une situation potentiellement embarrassante. Mais je dois avouer que je trouvais ça amusant, surtout la manière dont ma meilleure amie essayait de se rattraper et ne pas trop tomber dans le sujet. J'en rajoutais un peu comme à mon habitude « Oh bah ça j'en sais rien, tu m'as déjà vu sous la douche j'ai donc le bénéfice du doute. » répondais-je en souriant. Elle semblait un peu perdre pieds, c'était ses maladresses qui la trahissaient.
Pas du genre à se laisser taquiner sans répondre, Pearl m'envoyait une question légèrement sarcastique pour me piquer un peu sans doute. Je l'accueillais avec un haussement d'épaule « Non, j'ai vraiment pas de complexe. » je me mettais à rire en prenant conscience de ce dont nous parlions et à quel point c'était immature d'avoir ce genre de conversation « Bon c'est pas que parler de mes attributs ne soit pas intéressant mais je pense qu'on a fait le tour du sujet. Et puis je suis sûr que tu as déjà ta propre idée sur la question. » je n'étais en réalité sûr de rien mais au moins je mettais fin à la discussion... Et puis sérieusement, les femmes sont comme nous je pense elles imaginent les choses.

Je crois que Pearl tentait de reprendre le dessus après ce moment d'égarement, un aveux sur son souhait que je devienne une femme et que j'étais trop attirant... Plus les questions sur les mes boules. Tant de choses qui faisaient que l'ambiance bien que toujours bonne était désormais un peu bizarre. Est-ce qu'elle se sentait comme moi un peu plus tôt ? Sans doute était elle moins perdue, après tout ça ne date pas d'hier qu'elle puisse avoir à mon égard des idées qui dépassent la simple amitié. Moi par contre j'étais un peu dérouté par ce que j'avais pu ressentir tout à l'heure... Cette envie réelle qui s'était manifestée.
« Tu sais que manger une tablette de chocolat n'est pas la définition d'un repas équilibré ? » disais-je en riant. J'allais lui en piquer un carré « Je vais vous laisser en tête à tête. » je reculais et me dirigeais vers l'entrée pour mettre mes chaussures « J'ai des choses à faire. » rien de particulier en vérité si ce n'est essayer de lui trouver un cadeau de Noël autre que ma transformation en femme. J'enfilais ensuite mon blouson et la regardais avec attention « Je peux te poser une question ? » je craignais un peu que le sujet soit délicat à aborder mais il fallait que j'en ai le cœur net « Est-ce que ça te fais souffrir ça ? Enfin... Tu sais de... D'avoir euh... Envie de me retirer mon t-shirt ou ce genre de trucs. ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 21 Déc - 4:24

Pearl ♥ William
feel cold on my face
La gêne, voilà ce qui m’habitait surtout alors que j’avais sorti mes pensées par ma bouche. Shit. Parfois je voudrais tellement avec un zip à la place des lèvres. Et le pire était sûrement qu’il n’y avait pas de la gêne mais ça, c’était pas seulement maintenant, c’était presque permanent enfin à peu prés. Je sais me tenir, voyons sinon ça sera un peu la chasse au lionceau dans l’appartement mais là, oui, j’avais besoin de calmer les idées que j’avais eue. Je savais que d’un claquement de doigts, je pourrais vouloir réellement retirer son t-shirt. Parler de ses boules était étrange et surtout qu’il parle du fait que je l’avais vu dans la douche. « Je n’ai pas regardée… mais effectivement, je peux me faire une idée ! », disais-je sur un ton taquin mais dans le fond… je ne taquinais pas sur le coup, c’était vrai car après tout, je reste un être humain. Enfin une femme. Je mentirais si je ne disais jamais avoir fantasmée. Je ne serais qu’une machine sur mes méninges n’était pas reliée à mes désirs. Et pourtant, je ne voulais pas l’assumer devant lui. Je tentais tant bien que mal de reprendre la situation en main, finissant par me jeter sur une tablette de chocolat à défaut d’un pot de moutarde hasardeusement choisi au départ. « Peut-être pas, non mais c’est bon ! », disais-je quand il me parlait de mon chocolat, faisant alors un rictus au vol de mon carré de chocolat. « Hey oh, tu lui as pris sa tête, comment tu veux que je fasse un tête à tête avec lui alors ! », disais-je en affichant une moue mais en fait, c’était surtout par ce que je ne voulais pas qu’il parte. Oui, beh, je suis folle, un peu sadique avec moi-même aussi. Je riais légèrement. « Intéressant ! », soufflais-je faussement intéressée car l’idée qu’il aille rejoindre une femme me donnait l’écœurement du chocolat mais je n’en montrais rien sous ce faux intérêt. Lui souriant doucement car bien, j’avais quand même envie de sourire. Et c’est alors qu’il me demandait s’il pouvait me poser une question que j’hochais la tête, incertaine. « Oui ! », disais-je simplement, attendant qu’il la pose et l’écoutant attentivement, un petit sourire sur mes lèvres alors que j’avalais mon carré de chocolat en le regardant. « Tu veux savoir si l’envie d’avoir envie de toi me fait du mal ? », demandais-je surtout à moi-même enfin je riais nerveusement. En fait, j’étais nerveuse car je savais que je pouvais parfois mal m’exprimer et réveiller les cyclones mais je ne voulais pas ça, j’en avais un peu peur sur le coup car je n’étais pas vraiment préparée à repartir en guerre. Je n’en avais pas envie. « Je pourrais te répondre oui et non mais dans les deux cas, ça ne serait pas sincère. », disais-je en lui souriant. « Avoir cette envie n’est pas une chose qui me fait souffrir bien au contraire alors non mais pourtant je sais qu’il ne le faut pas donc c’est pas vraiment facile pour autant aussi. Ça serait un mensonge si je disais que c’était évident mais ça l’est plus que d’autres envies ou n’importes enfin… non, ça ne me fait pas souffrir ça. Ça me frustre… ça me tente, c’est horrible de ce point de vue mais je m’y fais. », disais-je en haussant les épaules et lui souriant. « Tu veux peut-être qu’on établisse un code de secours que je pourrais te dire à chaque fois que j’en souffre ? », disais-je un peu amusée en riant légèrement. « Tu me connais mieux que personne, tu le verras quand j’en souffrirais ! », lui disais-je d’un ton rassurant en prenant un autre carré de chocolat. « Mais je n’aurais pas dû dire que j’en avais envie, je ne le voulais pas, c’est sorti tout seul. », disais-je en lui souriant, sincère. Totalement même car je préférais parler calmement, dans cette ambiance festive. « Et toi ? Ça te fait souffrir ? », demandais-je afin d’en être assurée à mon tour car je ne voulais pas que ça soit le cas. J’avais tellement l’impression que tout allait bien en ce moment que j’étais effrayer à l’idée que ça pourrait changer mais ignorant simplement que lui aussi avait des envies, je n’avais pas précisée cette question assez, malgré moi.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 21 Déc - 8:46

Le chocolat, le meilleur allié de Pearl après moi... Enfin je crois qu'il m'a volé la pôle position depuis quelques temps. Un peu normal étant donné que je deviens de temps à autre un problème pour ma meilleure amie. Là par exemple je disais voir des choses à faire et je sentais dans sa réponse qu'elle n'était pas totalement franche. Je ne pouvais pas lui en vouloir habituellement quand je dis ce genre de chose c'est que je vais voir quelqu'un, mais pas cette fois, du moins ce n'est pas ce qui est prévu dans un premier temps.
Évacuer certaines tensions en allant passer du temps avec Olivia était une idée que j'avais envisager. Peut-être même que je l'envisageais encore un peu et que je finirais par céder malgré cette impression d'être un sacré connard en faisant ça. Mais après tout j'avais aussi envie de voir la jeune femme, était-ce pour de bonnes raisons c'était moins sûr mais nous ne nous étions rien promis. Et comme si ça allait me permettre de trancher sur la question, mais surtout parce que la question était omniprésente dans mon esprit, je demandais à Pearl si elle souffrait de la situation. Ou plus exactement si cette envie la faisait souffrir. D'ailleurs elle arrivait à dire les choses bien plus franchement que moi « Je..Ouais. » disais-je un peu gêné de lui demander ça de cette manière.

Le petit rire nerveux qui précéda sa réponse me fit tiquer, je la mettais dans l'embarras pour des conneries. Ma meilleure amie semblait encline à répondre et la moindre des choses étaient que je l'écoute, ce que je faisais avec attention. Comprenant bien ce qu'elle voulait dire et un peu soulagé que ça ne la fasse pas vraiment souffrir au sens propre du terme. En revanche elle était frustrée, mais ça je m'en doutais déjà. Au final je me disais qu'elle était un peu maso à m'avoir toujours convaincu de rester habituer avec elle alors que plusieurs fois j'avais voulu partir pour qu'elle ne s'inflige pas ça. Une simple décoration du sapin de Noël et elle avait envie de moi, je n'osais pas imaginer toutes les fois où j'étais sorti en serviette de la salle de bain ou même toutes ses nuits où nous dormions ensemble.
Elle proposait un code de secours et je trouvais l'idée plutôt drôle « Faut trouver un mot original alors, pour que je comprenne tout de suite. » mais cette proposition n'avait pas l'air réellement sérieuse, je la connaissais ça c'était un fait sauf qu'elle oubliait que parfois elle masquait très bien ses émotions. La preuve elle m'avait caché ses sentiments longtemps et moi je n'avais rien vu du tout. Je secouais la tête négativement alors qu'elle s'excusait d'avoir été simplement sincère « C'est pas grave... Même si c'était pas voulu il valait peut-être mieux que ça sorte. » j'eus un petit rire « Tu m'aurais sauté dessus sinon et je me serais retrouvé à moitié à poils sans rien comprendre. » le simple fait d'évoquer cela m'arrachait un léger frisson bien malgré moi.

Le pire était à venir, la question que Pearl me posait ensuite me fit soudainement légèrement paniquer, intérieurement bien sûr. « Hein... Quoi ? » demandais-je surpris qu'elle me retourne l'interrogation. Est-ce qu'elle savait ? C'était-elle aperçue de quelque chose ce matin ? J'étais soudainement assez mal à l'aise « P...Pourquoi tu me demande ça ? J'ai pas de...de... » je fermais mon blouson et me passait la main dans les cheveux et comprenais à ce moment là qu'elle parlait du fait que ses envies à elle puisse me faire souffrir « Ça... Ça serait con... Enfin si tu en souffrais ça me déplairait mais euh comme c'est pas le cas... Bah je... Non. » bafouillais-je rapidement avant de lui adresser un petit sourire « Bon bin à plus tard. » disais-je en attrapant mes clés.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 21 Déc - 9:26

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Parfois une question aussi simple puisse être la réponse pour moi peut déstabiliser mais disons que c’était compliqué entre nous quand nous venions sur le terrain de mes sentiments. Je ne pouvais pas dire le contraire mais il fallait avouer qu’y répondre fut simple car la réponse l’était tout aussi. William était important pour moi, bien plus que ma libido. Ce n’était pas ça qui allait m’arrêter de le voir comme mon meilleur ami ou comme un colocataire car en général, je fais taire ce genre de pensées, je les cache. Je fais avec quoi. On s’y habitue dans le fond à gérer. Il fallait avouer que je devais plus souvent gérer mon envie de gouter à ses lèvres que lui retirer le t-shirt. Je souriais doucement en l’entendant dire qu’il nous faudrait un mot original et hochant la tête alors que je ne savais pas moi-même si l’idée était sérieuse ou pas car j’avais vraiment envie que cela n’arrive plus. Je secouais doucement la tête. « Hummm… non, je sais me tenir même si ça ne sort pas, crois-moi sinon tu serais à poil depuis longtemps ! », disais-je en lui souriant. « Tu ne serais même pas sorti du lit ! », disais-je en haussant les épaules, tout naturellement. Je ne voulais pas lui cacher alors qu’il posait la question et c’était loin d’être un secret après tout que j’avais des envies comme toutes les femmes, comme tous les hommes mais je gère. Ça, j’en étais sûre. Dans ma tête, je suis peut-être loin de gérer et dans mon cœur aussi mais je crois que je m’en sortais plutôt bien j’étais fière de moi, même. Et puis, je lui renvoyais la question, cherchant à savoir si ça lui faisait quelques choses enfin oui, c’était bon à savoir pour moi car je ne voulais pas que ça le touche et le protéger, non pas comme un enfant mais comme une meilleure amie ou comme une femme amoureuse. Bah oui, car dans le fond, c’est ce que je suis donc bon. Je peux faire tout ce que je veux mais c’est difficile pour moi d’ignorer l’évidence mais là, je le trouvais un peu bizarre. Ma question était-elle compliquée ? Peu évidente ? Il semblait ne pas savoir. « De quoi ? C’est juste par ce que moi aussi je ne veux pas que tu souffres ! », Répondis-je tout naturellement, ne voyant pas ce qui clochait dans ma question mais après tout, je n’avais rien remarquée surement par ce que je n’avais pas prise sa température plus tôt. Je le regardais même enfiler son blouson et passant sa main dans ses cheveux. Il ne s’en rendait pas compte mais putain, il était sexy là. Je restais envoutée en le regardant faire. Redescendant lentement sur terre en l’écoutant, toujours aussi perturbant quand il répondait avec… une assurance absente, cela ne lui ressemblait pas du tout en fait mais carrément pas du tout. Le contemplant en arquant un sourcil. Je me demandais du coup si lui… il était sincère ou s’il allait bien. Je m’inquiétais un peu sur le coup. Et s’il ne disait pas la vérité et qu’il en souffrait ? Bien sûr, j’étais un peu à côté de la plaque mais je l’ignorais. Je voyais juste qu’il était bizarre, ça ne lui ressemblait pas. J’avais cette petite voix dans ma tête qui me disait : un truc cloche mais quoi ? Mes pistes étaient faussées peut-être par ce que je ne préférais pas la voir.  Enfin la vérité. Je me levais en le regardant attraper ses clés et prenant mon chocolat avec moi alors que j’allais à sa hauteur et mettant la main sur la poignée de porte. « Attends… », Disais-je en maintenant un bout de chocolat à mes lèvres, soucieuse. « Pourquoi cette question te perturbe ? Je te connais, tu ne bafouilles pas comme un gamin, t’es un homme, un vrai. », Disais-je en riant légèrement. « T’as peur de moi ? Tu pars comme ça, en me posant cette question. Tu sais, je ne te sauterais pas dessus. », Disais-je en lui souriant. « T’es mon super Willy en général… avec un charisme mais autant tu peux être super sexy rien qu’en te préparant pour sortir mais autant tu as perdu du sex appeal, là ! », je lui souriais, sortant l’humour comme tentative pour savoir ce qui semblait le perturber. « Ça sonne faux… ou bizarre enfin je ne sais pas... », disais-je en penchant la tête et le regardant dans les yeux, ces yeux bleus tellement beaux. « … ou alors je me trompe ! », disais-je un peu peureuse à l’idée de me tromper mais il n’était pas du genre à bafouiller, enfin pas pour ça enfin si… c’est un sujet assez tabou mais il n’avait jamais été aussi perturbé quand on en parlait. « Coconuts », disais-je alors que je me laissais malgré moi envoutée par ses yeux et shit, c'était reparti pour un tour, je détournais le regard en souriant.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 21 Déc - 10:44

Bon on était d'accord sur un point j'avais failli de pas quitter mon lit et Pearl ne se doutait pas à quelle point elle avait été proche d'en arriver à ce résultat. Heureusement que moi j'arrivais à garder mes pensées dans ma tête ! Je n'osais même pas imaginer le bordel que ça pourrait être si je laissais échapper quoi que se soit à ce sujet. C'est déjà simple pour personne si en plus je viens de parler de ce truc bizarre qui s'est passé ce matin, là nous allions définitivement à la catastrophe. En fait si je songeais à aller voir Olivia c'était également parce que je pensais que cette réaction de ma part était sans doute dû à un certain manque...
Mon manque d'assurance soudain ne pouvait pas passer inaperçu et Pearl me connaissant aussi bien que moi je la connais elle n'allait pas me laisser m'en tirer si facilement. Un instant je l'avais cru quand elle ne fit que m'expliquer pourquoi elle posait cette question, mais raté pour moi elle s'approchait et ça n'augurait rien de bon. Empêchant mon départ imminent en posant sa main sur la poignée elle ne me laissait pas d'autre choix que de me confronter à ses nouvelles interrogations.

Par chance, ou pas, ma meilleure amie semblait penser que j'avais simplement peur d'elle. Dans un sens elle n'avait pas tout à fait tort, mais j'avais seulement peur de mes réactions un peu étranges de ce matin. Le mec plein d'aplomb que je suis en temps normal n'était pas aussi sûr de lui avec la réponse à cette question et ça avait suffit à ce qu'elle ne se laisse pas berner. « Euh... Non c'est juste que... » je haussais les épaules et reprenais contenance pour ne pas paraître d'avantage perturbé « Tu m'as juste surpris en me posant la question. ». J'avais l'impression qu'elle me sondait en me regardant comme ça bien dans les yeux et il fallait que j'arrive à la convaincre que mon trouble n'était rien du tout de plus qu'un petit moment d'absence « Comme t'avais répondu je pensais sans doute déjà à ce que je devais faire et voilà pourquoi j'ai été surpris. » bon c'était bof comme argument mais j'essayais avec tout ce que je pouvais. « J'ai pas peur de toi, c'est ridicule. » disais-je en riant légèrement « C'est plutôt de... » j'avais failli faire la connerie de dire ce qui me venait en tête, à savoir que c'était de moi que j'avais peur à ce moment. « … De pas trouver de cadeau de cadeaux originaux et pas chers pour mes collègues de travail. » je me rattrapais aux branches comme je pouvais et j'étais tellement occupé à ce que Pearl ne se rende pas compte que je disais que des conneries, que je ne compris pas ce qu'elle venait de dire.
J'arquais un sourcil en la regardant avec un air perplexe « Quoi ? », je secouais doucement la tête « J'ai pas compris ce que tu as dit. » à croire que je suis un peu abruti aujourd'hui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 21 Déc - 11:13

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Bon, il fallait avouer que ça m’amusait un peu tout ça, le voir aussi perturbé car cela n’arrivait pas souvent en fait, c’était plus vite mon genre par moment même si encore une fois, c’était rare aussi. A vrai dire, c’était amusant tout en m’inquiétant mais là, je voulais montrer les deux assez subtilement alors que je le mettais un peu sous le fait accompli car je n’aimerais pas qu’il se tasse encore des non-dits entre nous, cela m’effrayait car nos disputes commençaient bien souvent ainsi. Je l’écoutais alors, il semblait encore un peu perturbé alors qu’il montrait une hésitation avec le euh ou en ne finissant pas sa phrase mais surpris ? Etais-ce tellement surprenant ? J’étais un peu surprise aussi à mon tour car ça me semblait pertinent. Je n’arrivais pas vraiment à voir ce qui était surprenant dans cette simple question. « Ce que tu devais faire ? », répétais-je sans vraiment comprendre ce qu’il voulait dire. Il devait faire un truc par rapport à sa sortie ou pour ce que je venais de dire ? Ce qu’il disait mais aussi faisait était tellement devenu confus dans ma tête que j’ignorais que dire. Je souriais quand il disait ne pas avoir peur de moi, ah bon ? Il était vrai que je n’étais pas vraiment un danger après tout, je n’avais pas l’idée de l’être mais il était assez amusant de l’entendre dire qu’il n’avait pas peur mais cependant j’attendais réellement sa raison ou même la réponse à ce comportement alors qu’il commençait et se coupait légèrement avant de parler, je sentais déjà l’hésitation mais là quand j’entendais son excuse, plus de doutes. Je n’y croyais pas réellement, le regard suspicieux que je posais sur lui en était surement la preuve alors que j’haussais les épaules en soupirant. « Ok, si tu le dis ! », disais-je pas vraiment convaincue sur le coup, il manquait encore un peu du petit truc dans son excuse. Je trouvais ça un peu étrange. Mais alors que je lâchais ce mot, il semblait un peu surpris. Je m’en rendis totalement compte quand il me disait quoi ou même qu’il disait ne pas avoir compris. Je riais légèrement en passant une main dans mes cheveux et lui souriant. Je secouais doucement la tête. « Désolée, c’est juste le mot codé, il m’est sorti de la tête… tes yeux, ils sont chiants, ils sont trop attirants ! », disais-je en lui souriant, finissant par reculer et retirant ma main de la poignée de porte en le regardant. « Tu sais William… si tu as un truc qui te perturbe, t’es pas obligé de me protéger ! Tu peux me le dire. », disais-je en le regardant. « Mais je comprends ! Il faut avouer que trop en parler ne nous a pas été bénéfique. », oui, en fait, je comprenais car dans un sens… c’était mieux ainsi que d’en parler de trop, je pense. C’était peut-être mieux, oui. Mieux pour moi, nous et lui que nous gardions des choses pour nous. Je lui souriais, totalement à l’aise avec ça. Mais non, je n’étais pas convaincue. « Bonne chance pour tes cadeaux ! Je vais finir la décoration… et accrocher le gui ! », lui disais-je avant de mettre le chocolat en bouche et haussant les épaules. J’allais poser la tablette sur la table de salon, regardant un peu les autres décorations, me concentrant sur ça pour ne pas porter mon attention sur lui car oui, je ne voulais pas trop lui laisser l’impression que j’étais tellement attirée par lui mais je voulais aussi me mettre en cure, retourner dans mon obsession pour noël. Me penchant pour attraper une guirlande pas utilisée avant de prendre une échelle. « Ne ramènes juste pas un autre sapin ! », disais-je en prévention, laissant un doux sourire en sa direction.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 9773
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 21 Déc - 11:59

Mes arguments étaient pourris et Pearl à moitié voir pas du tout convaincue mais là sur le moment c'était tout ce que j'étais capable de dire. Je n'allais quand même pas lui expliquer comme si c'était normal, que j'avais eu envie d'elle ce matin et que le plus gênant là dedans c'était l'idée qui restait en arrière plan dans ma tête, ainsi que ces légers frissons qui étaient venus s'inviter à la fête de temps à autre en me remettant tout ça bien en tête alors que je souhaitais à tout prix m'en éloigner. Non définitivement je n'allais pas lui balancer ça même si c'était la vérité. Et pourquoi ça ? Parce que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire !
Je voyais bien qu'elle aurait voulu essayer de savoir pourquoi la question m'avait perturbé mais heureusement pour moi Pearl décidait de faire mine de mordre à l'excuse bidon. Sachant très bien qu'elle n'en avait pas cru un mot ça n'était pas plus confortable que si elle avait continué à poser des questions. Mais au lieu de cela après m'avoir expliqué que le mot codé lui avait échappé, j'avais le droit à une petite mise en confiance en règle alors que je ne pouvais tout simplement rien dire. Elle avait raison, parler ne nous avait pas franchement été bénéfique il y a quelques semaines en arrière mais depuis la prise d'otage nous discutions plutôt bien, de mon point de vue en tout cas. Je hochais la tête « Oui mais t'en fais pas ça va. Je suis un peu ailleurs parfois mais c'est tout. ».

Chacun allait vaquer à ses occupations, Pearl aux décorations de Noël et moi pour m'occuper des cadeaux que je n'avais pas encore. Pour le reste de mon programme je devais d'abord savoir si Olivia était libre et vu son emploi du temps chargé rien n'était moins sûr que le fait qu'elle puisse avoir un moment pour que l'on se voit. « Accroché le gui ? On en a même pas ! » je haussais les épaules « Et tu sais ce qui va avec le gui, n'est-ce pas ? Je pense pas que ça soit bien indiqué tu crois pas ? » son avis sur la question m'intéressait, elle semble si attachée aux traditions cette année que la situation pour facilement devenir embarrassante. J'ouvrais la porte m'apprêtant à sortir, ignorant sa remarque sur le sapin je lâchais seulement quelque chose qui me brûlait les lèvres « Je pense que c'est pas tellement les mots le problème. » ça l'avait été mais pour cette fois, pour ma part en tout cas nous étions bien loin du simple poids des mots. Tout ça était plus physique et peut-être que ça serait encore plus compliqué.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 11440
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 28
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   Sam 21 Déc - 12:19

Pearl ♥ William
feel cold on my face
Je n’étais pas convaincue, c’était un fait mais il était rare que je marche aux mensonges de William enfin sauf quand il y mettait réellement du sien mais là, non. Il semblait trop hésitant, pas préparé. Le mensonge sur le fait en fait. Enfin le truc typique quand on est pris au fait. Il fallait avouer que j’aurais pu insister mais il avait ses raisons, j’en étais certaine. Il était un peu ailleurs ? Oui, je pouvais un peu plus y croire mais pourquoi ? Là, c’était juste pile à cette question ou même plus tôt dans la matinée avant qu’il soit un peu ailleurs aussi. Etais-ce pour la même raison ? S’il n’avait pas peur… avait-il un souci plus grave ? J’ignorais même si cela me concernait mais en fait, je me disais qu’il me le dirait sinon. C’était perturbant car je me posais tellement de questions. Cependant, il fallait les ignorer ce que je fis en allant retourner à mes décoration, lui disant ainsi que j’allais placer le gui. Je riais en l’entendant, posant ma guirlande quelques instants pour lui montrer la branche. « Si, j’ai tout commandée… et t’en fais pas, je ne vais pas l’accrocher aux mauvais endroits ! », soufflais-je avant de lui ire de ne pas rapporter un sapin, arquant un sourcil à ce qu’il me disait aussitôt. Je ne comprenais pas réellement ce qu’il disait sur le coup. Je me rapprochais alors en le regardant à la porte, lui souriant. « Tu peux être plus claire ? », lui demandais-je, pas certaine de quoi il parlait. Dans le gaz total. On parlait peut-être de choses différentes. Tous les deux sur deux planètes totalement opposée ? Cela ne m’étonnerait pas à vrai dire mais les mots ? Le problème ? je savais qu’un truc n’allait pas mais là, j’en comprenais encore moins la raison. Si les mots n’étaient pas le problème… qu’étais-ce ? « Il est ou le problème alors ? », disais-je en le regardant attentivement mais en fait, je voulais aussi le détendre. Il parlait de problèmes mais j’avais peur des répercussions. Un peu nerveuse, je jouais avec la branche de gui dans mes mains et le regardant toujours. Je me disais que je devrais le laisser partir mais j’avais l’impression que je tenais un bout… de la clef du mystère et même si une part de moi ne voulait pas savoir ou était le problème… l’autre si car je n voulais pas que ça le travail. Je souriais, tentant ainsi de regarder au-dessus de la porte en souriant. « T’aimerais que je l’accroche, là, je suis sûre ! », plaisantais-je en le taquinant avec le gui et lui chatouillant le nez avec. Et lui souriant. « Non, sérieusement… William… qu’est-ce que tu veux dire ? », je riais légèrement. « Si ce ne sont pas les mots, tu peux les utiliser sauf faire des énigmes comme père Fouras. », je lui souriais, tentant d’être rassurante, voulant obtenir sa confidence mais ignorant totalement de quoi il parlait. J’étais un peu confuse mais surtout intriguée, là. Les énigmes, ça m’intrigue toujours et là, il était un énigme sur patte.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: feel cold on my face - wearl   

Revenir en haut Aller en bas
 

feel cold on my face - wearl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: Les appartements Et vos clés :: Mosquito, bâtiment numéro 2 :: 3° Culex, troisiéme étage :: 3O.1 - Pearl&William-