AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Jeu 9 Jan - 16:41

Pearl ♥ William
When you're ready come and get it
Il n’était pas vraiment tard, pas vraiment tôt non plus. Les heures de ma montre avoisinait les 18 heures et 12 minutes enfin à peu près disons… 3 minutes après ma naissance ce qui me laissait me régaler d’un sourire ravageur sans vraiment de raisons alors que nous étions à Paris depuis plus de 48 heures. Nous avions pris l’avion en classe économique, une première pour moi, laissant toujours la première classe dans ma sélection de préférence et pourquoi ? L’habitude, je pense. Pourtant cela ne m’avait pas réellement traumatisée enfin disons que oui et non. Il fallait avouer que j’étais habituée à la classe riche tout comme à la classe pauvre ou bébé pleure et mamie tousse ou se mouche en laissant ses mouchoirs à la vue de tous. Les gens sont crades de nos jours. Le pire était sûrement le curé qui me regardait bizarrement priant sûrement pour que ma robe assez courte et mon décolleté ne déplaise pas vraiment au seigneur. Il devait se dire que j’irais aux enfers mais que cela ne tienne. Je m’en étais fichu. Nous avions bien sûr également fais le tour de Paris. Des visites, par ici et par là. Pas encore au Louvre en fait. Pourquoi ? Punaise mais j’en gardais un souvenir affreux de chez affreux. Il fallait avouer que je préférais lui casser les couilles pour qu’on aille à Disney demain matin. Pourquoi ? Je voulais lui présenter Mickey avec qui j’avais sympathisée. Ce cadeau, j’espérais qui ne le regrettait pas quand une enfant dans le corps d’un adulte qui grandissait en ce doux jour le tannait pour aller au paradis des petits et vivre la magie des dessins animés. Heureusement, j’étais plus adulte à la tour Eiffel. Je m’étais détendue à passer un moment dans un parc, largement amusée par le décor de la ville qui n’avait pas vraiment changé depuis mon départ. Ni même mon appartement dans un sens. Là, alors que je souriais stupidement tandis que nous étions au bar et qu’un homme avec l’accent typiquement parisien nous parlais. Il était sympathique, vraiment. On s’attendait presque à ce qu’il nous tende une baguette. Ce bar, je le connaissais mais il avait pourtant bien changé, il n’était plus vraiment le même, le barman déjà et ce fameux serveur. Je n’allais cependant pas demander le pourquoi du comment car c’était totalement inconvenant, je me contentais de sourire en regardant cette femme qui regardais mon meilleur ami, alléchée. Elle avait envie de lui, je le sentais. Ses yeux étaient du genre à crier quéquette. Et regardant William. Mon sourire s’agrandissait. « Intéressée à 10 heures ! », disais-je en le regardant attentivement, guettant sa réaction. Depuis noël, j’étais un peu à l’affut, peureuse à l’idée que cela recommence. Je n’étais pas vraiment consciente que dans le fond, je le désirais mais je voulais l’éviter à la fois. Comment être plus complexe que complexe ? Il faut juste être Pearl en fait. Pas vraiment compliqué et même pas pour une américaine avec du sang espagnol. En fait, je suis cette Pearl, l’unique version de complexité. Je souriais en haussant les épaules. « Là, elle regarde tes fesses, j’aurais peur si j’étais toi. Tu as déjà assez de groupies à Barcelone… et les parisiennes sont tenaces parait-il ! », disais-je d’un ton presque moqueur en laissant ce petit sourire mesquin prendre forme sur mon visage. Moi, une taquineuse de bas fond ? Mais non, pas du tout. C’est mieux que tapineuse, non ? Taquineuse, ça n’existe même pas de toute mais on s’en fiche. C’est mon anniversaire. Merde, j’invente des mots. « Si tu veux, je peux faire semblant d’être tienne, elle regardera le voisin, il n’est pas mal. », soufflais-je en souriant. Il fallait avouer que ça me plairait mais les choses qui me plaisent ne sont pas toujours bonne à être employée. Mais le sourire du serveur montrait bien que je semblais lui plaire. Shit, un groupi ? Ça existe seulement au féminin ? Bah voyons, merci le féminisme.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Ven 10 Jan - 3:00

Sans vouloir me vanter je pense que mon idée de cadeau était vraiment bonne ! J'étais très heureux d'être du voyage, déjà parce que je ne connaissais pas du tout Paris et surtout parce que passer du temps avec Pearl comme ça c'était un peu comme vivre ce que nous n'avions pas pu vivre quand elle était partie sans rien dire. Les choses n'étaient pas forcément toujours faciles entre nous depuis qu'elle m'avait avoué ses sentiments, un nouveau tournant avait été pris avec nos réconciliations et quelques changements de perspectives de ma part. Depuis notre soirée du réveillon, qui avait presque dérapé, aucun de nous n'avais abordé le sujet. En fait c'était un peu comme si sans même nous concerté la décision avait été prise que l'ambiance avait pris le dessus et nos esprits c'étaient embrouillés. En bref rien qui ne méritait qu'on en reparle puisque de toute façon il ne s'était rien passé et c'était tant mieux.
Deux jours que nous avions rejoins la capitale française et j'appréciais de visiter cette belle ville en compagnie de Pearl. Étant donné que c'était son cadeau je lui laissais le choix des activités, des lieux où nous allions... Elle était le seul maître à bord et je ne faisais que me plier à ses volontés, tout en en profitant pour faire le touriste. Aujourd'hui c'était l'anniversaire de ma meilleure amie, outre des petites surprises ça et là ma volonté était surtout qu'elle se sente bien. Je crois que c'était pour le moment une mission en voie de réussite car son sourire ne l'avait pas quitté.

Assis dans un petit bar qu'elle avait fréquenté lors de son précédent séjour ici, j'écoutais avec un air amusé le serveur qui nous faisait la discussion. Enfin il s'adressait surtout à Pearl qu'il devait trouver à son goût, on ne pouvait pas lui en vouloir. Il faut dire qu'elle est encore plus jolie lorsqu'elle rayonne comme c'est le cas depuis ces quelques jours ici. Tournant tranquillement la cuillère dans ma tasse de café j'arquais un sourcil quand ma meilleure amie me faisait part d'une intéressée à dix heures. Sur le moment je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire par là « Quoi ? » demandais-je intrigué alors qu'elle me regardait sérieusement. Je comprenais mieux ce qu'elle voulait dire avec sa remarque suivante. Une parisienne me matait et Pearl jugeait que j'avais déjà bien assez de groupies à Barcelone, je haussais les épaules pas franchement intéressé par l'information. Avant je l'aurais été mais en sachant combien ça pouvait la faire souffrir l'idée ne me viendrait même pas de me retourner. En fait je n'en avais même pas envie...
« Et bah elle va être tenace toute seule. Je suis pas là pour ça. » répondais-je avec le sourire « On est là pour passer un bon séjour ensemble, drague et compagnie ne sont pas au programme. » je voulais qu'elle soit rassurée que je n'allais pas la planter là pour aller taper la discute à cette femme qui me regardait. Sa proposition me fit rire, je sentais bien qu'elle était jalouse et c'était toujours amusant cette façon avec laquelle elle tentait quand même de le masquer. « Tu crois que ça la dissuaderait ? A mon avis il te suffit de lui adresser un regard qui tue. » plaisantais-je en étant tout de même assez sérieux, Pearl maîtrise très bien ce regard là. « Si tu fais semblant que l'on est ensemble le serveur va être très déçu. Mais je te l'ai dit, ces quelques jours t'appartiennent et dans la limite du raisonnable tu peux faire ce que bon te semble. » je savais qu'elle n'irait pas trop loin, elle craignait autant que moi que nous repartions dans cette spirale des disputes. Pourtant je sentais vraiment qu'un truc avait changé et j'avais même des idées qui me semblaient stupides auparavant, que je ne trouvaient plus si idiotes que ça.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Ven 10 Jan - 10:51

Pearl ♥ William
When you ready come and get it
La vie peut souvent paraitre bien étrange mais tellement magnifique. J’avais tellement de choses dans la tête, priant pour que mon année soit bonne mais peut-être pas aussi bonne que ce dont je pourrais rêver. L’espoir, c’est la vie mais l’espoir peut être tellement complexe aussi à la fois. Enfin c’était l’enfer quand je réfléchissais trop par moment et autant ne pas réfléchir tout comme je pouvais le faire par moment même si c’était rare, j’avoue mais chut. Là, j’étais bêtement installée sur mon tabouret, lui parlant alors de cette femme. Il semblait ne pas comprendre sur le coup, à croire qu’il ne l’avait pas remarquée mais pourtant ça sautait aux yeux dans un sens. Je lui disais qu’elle allait être une groupie de plus mais il semblait ne pas le désirer, il n’était pas là pour ça ce qui était rassurant pour moi-même si je ne doutais pas de son envie de passer ces soirées avec moi dans cette ville mais il avait aussi droit à s’amuser, peut-être pas ce soir mais les autres. J’haussais les épaules. « Certes enfin tu peux me draguer si tu veux ! », disais-je tout bêtement avec une pointe d’humour. Lui lançais-je une invitation ? Pas vraiment. Là n’était guère le but mais pourtant je le disais. Plaisantant comme j’en avais la capacité. Lui proposant aussitôt de me faire passer pour sa copine. Mentir en disant que je n’étais pas jalouse serait audacieux car avouons-le, je l’étais mais néanmoins, je prenais du recul. Il ne m’appartient pas, je le savais. Il ne fait pas marqué qu’il est ma propriété enfin peut-être sur ses fesses mais je n’irais guère vérifier. Il disait alors qu’un regard qui tue suffirait. Je riais légèrement en haussant les épaules. « Je n’arme pas mes yeux pour des quiches ! », disais-je tout naturellement, le regardant alors qu’il parlait du serveur qui ne m’intéressait pas du tout en passant mais bon. Je riais en lui souriant. « Pas avec un homme ! Et pas avec un serveur ! », disais-je à propos de faire comme bon me semble mais non merci. Je laissais alors ma main aller se poser sur la sienne, lui caressant celle-ci sous le regard de la femme qui le lorgnait. Je souriais doucement en regardant William avec ces yeux, pas ceux qui tuent mais ceux qui parlent plus que des mots. Je ne voulais pas lui parler à lui mais à elle pas intermédiaire. Elle allait sûrement le voir ? Faire semblant d’être un couple par des stratagèmes. Je souriais, retournant sa main mais pas du tout subtilement, commençant à lui caresser la paume. Un geste qui est lui aussi totalement pas subtile, voulant exprimer un désir pour l’autre de ce geste. Une invitation à plus si affinité. Bon, je ne l’invitais pas mais je tentais de chasser cette femme. « Tu crois que ça suffira ? », lui demandais-je alors en penchant la tête, laissant un regard séducteur se poser sur lui, ignorant cette femme car le but était qu’elle ne remarque rien. Lui attachant une importance allait lui laisser un espoir…



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Sam 11 Jan - 4:45

Pearl ne laissait jamais passer une occasion de placer une réplique bien sentie qui me rappelait les sentiments qu'elle ressentait pour moi. A force je m'y étais habitué, et ça ne suscitait plus chez moi la gêne que je pouvais ressentir auparavant. En fait j'arrivais même à rire de sa suggestion, oui j'aurais pu la draguer... Mais ce n'était pas vraiment la meilleure chose à faire. Je lui souriais en haussant les épaules « Je suis en grève de drague faut croire. » plaisantais-je à mon tour. Et puis si elle comptait faire semblant que nous soyons en couple je n'avais pas besoin de le faire.
C'était son anniversaire donc je lui laissais le choix de faire ce que bon lui semblait, j'allais jouer le jeu sans discuter et bien sûr sans m'impliquer de trop non plus pour ne pas risquer d'envoyer de mauvais signaux. Est-ce que ça serait vraiment dérangeant ? Au jour d'aujourd'hui je n'en savais rien parce que j'étais un peu paumé. Bien entendu j'avais pris soin de garder cela pour moi en évitant de laisser paraître quoi que ce soit mais dans ma tête c'était un beau tourbillon de questions sans réponses.

Je proposais à ma meilleure amie d'utiliser son regard pour dissuader cette parisienne trop intéressée à son goût. Une idée qu'elle déclinait simplement alors que je hochais la tête « C'est toi qui vois, mais t'as tort c'est efficace. ». Peut-être que lui laisser carte blanche comme je le faisais était risquer, pour moi j'entends parce qu'elle pourrait aussi bien choisir de s'amuser et de draguer quelqu'un je n'aurais rien à redire. Mais je savais très bien qu'en agissant comme ça je lui laissais le champ libre pour toutes ses petites choses qu'en temps normal elle s'interdisait à mon égard. Comme cette main qu'elle posait sur la mienne, elle n'avait pas attendu longtemps avait de saisir la perche que je lui avais tendue.
Je laissais faire Pearl, appréciant même les caresses sur ma main alors que je terminais mon café. Je relevais le regard vers elle, pour lui demander si son petit stratagème fonctionnait. Mais un peu surpris par celui qu'elle m'adressait je ne posais même pas ma question. Je ne sais pas vraiment si son jeu se limitait à dissuader cette femme de tenter une quelconque approche mais j'étais un peu perturbé par l'attitude de ma meilleure amie. Un trouble qui s'accentuait alors qu'elle retournait ma main, caressant ma paume dans un geste pour le moins équivoque. Je faillis me soustraire à ce geste en jugeant que c'était trop ou en tout cas que ça pouvait le devenir. Désormais je me demandais encore d'avantage si Pearl ne mettait un message dissimulé dans ces gestes censés simplement être du jeu.

Je hochais la tête à sa question en faisant l'effort de rester toujours aussi neutre « Ouais. A moins qu'elle veuille un plan à trois, là elle tentera rien. » sauf qu'étant de dos je ne voyais pas cette femme en question. En tout cas j'espérais que ça ai suffit, pas sûr d'être totalement à l'aise avec plus. Doucement je reculais ma main en souriant à Pearl « Au pire, tu l'ignore. Je t'ai dit que je m'en foutais. J'ai pas envie de te gâcher ton séjour et à vraiment j'ai pas envie tout court de séduire. Me demande pas pourquoi, je pense que c'est le fait de sortir un peu de cette routine qui c'est installée après la prise d'otage... j'ai besoin d'être bien avec moi-même et ceux qui comptent pour moi. » étant donné qu'elle était la personne la plus importante pour moi c'était donc logique que je veuille passer mon temps avec elle. « Qu'est-ce que tu veux faire ensuite ? » demandais-je pour recentrer notre intérêt sur la suite de notre programme plutôt que cette parisienne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Sam 11 Jan - 22:55

Pearl ♥ William
When you ready come and get it
Être une femme n’est pas toujours un cadeau tout comme être un homme. Vivre avec une femme et un homme n’est pas plus simple non plus, pas du tout même. La vie veut tout nous donner mais n’en demande jamais rien en retour. C’est dans un jour spécial comme celui-ci qu’on s’en rend le plus compte. Elle m’avait donnée William. J’étais assez ravie à vrai dire. Alors que je commençais à écarter cette femme, je le regardais, ce regard puis ce touché. J’ignorais si ça allait lui faire un effet et en fait ce n’était pas le but. Je ne jouais que ce rôle dont j’avais l’impression ne pas avoir le droit car il était totalement libre de suivre cette greluche et lui faire des millions de bébés greluches avec des têtes de William. A l’idée, c’était effrayant à vrai dire. Je souriais doucement en levant le regard vers le plafond alors qu’il venait de dire qu’elle pourrait demander un plan à trois. « Elle n’est pas vraiment mon genre ! », soufflais-je en sentant sa main reculer ce qui m’amusait un peu mais seulement d’un petit sourire alors que je le regardais en l’écoutant attentivement me dire de l’ignorer, j’haussais les épaules. Je pouvais en fait mais sentir son regard de femme qui était prête à le bouffer m’énervait et pourquoi ? Car elle, elle avait au moins plus de droits à simplement le regarder ainsi, moi ? Je me le refusais enfin sauf en cachette mais elle ne se cachait pas. Pas du tout, même. Elle ne semblait même pas abandonner qui plus est. Mais alors qu’il disait changer sa routine. Je riais légèrement, me retenant de dire qu’il avait pris congé de son boulot de pute de Barcelone. Il allait mal le prendre, peut-être même si c’était seulement une plaisanterie. J’évitais ce sujet enfin c’était devenu tabou depuis nos disputes. Mais comblée d’être la personne qui compte pour lui, regardant faussement autour de nous et l’écoutant me demander ce que je voulais faire. Je souriais. « Ils sont ou les autres ? », demandais-je alors en le regardant enfin les autres qui comptent pour lui. Je savais que j’en faisais partie et je savais en quelques sortes être la seule même si je trouvais que son olivier avait pris une partie de sa vie aussi. Une petite jalousie que je gardais pour moi. Mais euh, j’ai le droit, nan ? Heureusement, j’ignorais encore qu’il était arrivé en retard à cause d’elle mais ma taquinerie ne mêlait qu’une plaisanterie sur le coup, Zéro jalousie. Je souriais en le regardant. « Je ne sais pas, je ne dirais pas non contre un massage… oh voui, un petit câlin, un passage par la tour Eiffel, un striptease, why not. », disais-je un peu rêveuse sur le coup, les yeux qui s’égaraient. « Enfin, tu vois, quoi. », disais-je en souriant, prenant mon verre de limonade pour en boire une gorgée et approchant pour déposer un baiser sur sa joue. Allant alors chuchoter à son oreille, encore une tentative pour éloigner la gourmande qui avait toujours les yeux rivés sur lui mais pas seulement. « Surprends-moi ! », y soufflais-je alors d’une voix un peu séductrice pour le taquiner mais aussi en priant pour qu’elle l’entende. Je priais pour du beurre car c’était un chuchotement mais parfois, je suis un peu blonde. Ce n’est pas par ce qu’on est le jour de mon anniversaire que cela va changer à vrai dire. Pas du tout, même. Je souriais aussitôt, reculant et lui faisant les yeux doux rapidement. « Je peux te draguer aussi, ça serait amusant… tout ce que je veux tu as dit… puis c’est loin d’être ta routine… », disais-je en lui tirant la langue.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Dim 12 Jan - 8:21

J'étais sûr qu'elle ne l'avait pas fait exprès mais en me demandant où étaient les autres personnes comptant pour moi, Pearl avait été maladroite. Je n'avais en effet pas grand monde sur qui compter réellement. Elle surtout et quelques connaissances avec qui je créais des liens plus ou moins solides. Je haussais simplement les épaules à sa question sans rien dire pour autant, je ne laissais rien paraître de l'effet de cette remarque car je ne voulais pas qu'elle s'en veuille pour avoir dit un truc de travers. C'était inutile de rester focaliser là dessus et c'est pour cette raison que je lui demandais ce qu'elle voulait faire ensuite. Ma meilleure amie m'énumérait alors une liste de choses susceptibles de lui faire plaisir. « Je vois ouais. » répondais-je en réfléchissant déjà à ce qu'il serait sympa de faire.
Elle s'approchait pour me chuchoter à l'oreille que je devais la surprendre, est-ce que juste là elle ne l'était pas assez ? Je lui adressais un sourire en hochant la tête « Je vais essayer. », je savais qu'elle jouait un peu avec moi et ce n'était pas totalement sans effets. J'avais envie de la surprendre mais surtout de lui faire plaisir pour qu'elle ne regrette pas d'avoir passé ce séjour avec moi. Je voyais Pearl jeter des petits regards en direction de la table où il devait encore y avoir cette parisienne qui l'obsédait quelque peu. Je lâchais un petit soupire et me retournais rapidement pour enfin voir à quoi ressemblait cette inconnue. Séduisante mais pas trop mon genre, en tout cas pas dans mon état d'esprit actuel... Avant peut-être.

Je me retournais vers Pearl qui me souriais en déclarant qu'elle pourrait me draguer parce que c'était loin d'être ma routine. J'arquais un sourcil et me mettait à rire « T'essaye quand même de temps en temps... » disais-je avec un air malicieux « Mais si ça te fait plaisir, vas y. » j'étais curieux de voir comment elle pourrait s'y prendre. J'espérais qu'elle emploie une technique plus subtile que lors d'une de ses précédentes tentatives où j'avais limite pris peur, ne la reconnaissant pas du tout dans ce rôle de tigresse prête à me sauter dessus. J'attendais qu'elle finisse son verre de limonade, payait la note et me levais pour sortir du bar.
Voyant le regard de celle qui avait rendu Pearl jalouse par le simple fait de me regarder avec un peu trop d'insistance, je passais un bras autour des épaules de ma meilleure amie pour que nous sortions tous les deux en même temps de l'établissement, comme un couple pourrait le faire « Elle t'as énervé, hein ? » demandais-je une fois dehors, amusé par ces réactions qui pouvaient parfois être excessives par rapport à la cause.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Dim 12 Jan - 12:57

Pearl ♥ William
When you ready come and get it
Le draguer, une chose tellement simple mais pourtant tellement compliquée. La vie ne m’avait jamais vraiment montrée comment draguer mon meilleur ami, les dernières fois furent des échecs mais il fallait avouer que je m’y prenais aussi bien que mon chien. Un chien que je n’ai même pas alors autant vous dire que j’étais génial en drague de William. Il avait donc raison, j’essayais de temps en temps mais plus depuis longtemps enfin quand c’était volontaire à vrai dire. Mais il n’était pas vraiment cool en me disant d’essayer car il m’y invitait et… mince. Je riais nerveusement sur le coup. J’étais loin d’être sûre que j’en riais. Je m’attendais à un non mais là, un oui. Shit. Je souriais doucement, me levant alors qu’il payait l’addition et m’enrobant dans une veste assez légère qui ne couvrait même pas mes jambes qui n’était déjà couverte que d’un bout de robe et des robes d’une couleur peau sous des escarpins car je suis une folle. Je fais des visites en talons. Pearly, folle. Totalement. Je souriais doucement en regardant la jeune femme, suivant surtout le regard de William mais j’en détournais le regard presque aussitôt pour replacer mon écharpe avant de me surprendre à sursauter légèrement à son étreinte autour de mon épaule. Oh mon dieu, il avait quoi dans la tête ? Ce n’était rien mais c’était surprenant pour moi. Je souriais doucement. C’est alors que nous sortions que Bim. Il me posait cette question, j’en déglutie en riant aussitôt. « Un peu, oui, c’est si lisible que ça ? », demandais-je un peu surprise qu’il ai vu l’agacement mais dans le fond, il me connaissait mieux que personne donc ce n’était pas vraiment surprenant. Je lui souriais doucement. « Mais t’en fais pas, je m’en fiche, elle n’est plus là ! », disais-je en déposant alors un baiser furtif sur sa joue et lui souriant. « Et j’aime bien… Être en colère contre les femmes qui te mangent du regard même si… ce n’est pas cool pour toi ! », je lui souriais, haussant les épaules. Je venais bien sûr d’avouer être un peu mazo sur les bords mais on s’en fiche car ce n’est qu’un détail dans le fond. Je lui souriais toujours en marchant sagement, laissant une main dans son dos qui se glissait vers ses fesses, allant se loger dans la poche arrière de son jeans, bien au chaud. « Tant qu’à paraitre pour un couple, autant faire la totale. », disais-je en fronçant le nez. « Et j’ai froid aux mains ! », soufflais-je aussitôt, un peu dingue cette excuse, non ? Même beaucoup merdique, en fait. J’espérais qu’il me croit car c’était vrai, mes mains étaient gelées et je n’avais pas pensée à prendre des gants. Je le regardais du coin de l’œil, marchant et me laissant guider par ses pas. « On rentre à l’appart ? Ou ? », Demandais-je à celui-ci en approchant de son cou, humant son parfum en me délectant surtout de la chaleur de sa peau. Avec ce froid de canard, c’était magique. « Ou un bon bain… chaud enfin un vin m’irait aussi ! », disais-je en lui souriant, laissant supposer l’idée qu’un bain chaud m’intéresserait mais subtilement enfin je voulais surtout lui mettre l’idée dans la tête, l’image. Une façon de le draguer en laissant faire l’imagination. Allais-je y arriver ? Je n’en savais rien mais qu’importe, c’était pour m’amuser surtout. C’est mon anniversaire après tout, non ? J’ai le droit de tout faire et sans retenue mais bon, je ne pouvais pas m’empêcher de le faire.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Lun 13 Jan - 3:00

Je crois que Pearl ne se rendait pas toujours compte de son attitude et de ce que cela pouvait refléter. Certes je la connais très bien et ce qui passe aperçu aux yeux d'autres personnes peuvent m'apparaître comme une évidence... Sauf pour ses sentiments pour moi. Mais là dessus je pense que j'avais tout fait pour ne rien voir, car avec le recul il y avait quelques signes que j'aurais dû percevoir et je comprenais mieux certaines taquineries de la part d'amis que j'avais à Vegas. « Oui un peu, mais c'est pas grave. » et elle avait raison elle n'était plus là donc l'affaire était close ! Cependant je comprenais moins en quoi elle appréciait d'être en colère contre les femmes qui me désiraient, je haussais les épaules sans vouloir chercher à en savoir plus. Ma meilleure amie peut avoir des trucs un peu bizarres parfois, donc qu'elle aime bien être jalouse ne m'étonnait pas plus que ça finalement. Sa main jusqu'à présent dans mon dos descendit jusque dans l'un des poches arrières de mon jean, ses arguments me firent rire « Ouais c'est surtout que tu en profites ! » disais-je vraiment amusé par son attitude. Mais après tout c'est moi qui lui avait autorisé à jouer à ce jeu « T'aurais tort de t'en priver. » ajoutais-je pour qu'elle ne pense pas que je la laissais agir ainsi à contre cœur.
Pearl me questionnait sur la suite du programme, à vrai dire je m'étais juste basé sur la liste de ses envies énumérées lorsque nous étions encore au bar. « Bah je sais pas, tu as parlé de Tour Eiffel. » mais puis qu'elle avait froid peut-être qu'elle préférait rentrer pour prendre ce fameux bain chaud qu'elle évoquait « Mais si tu veux rentrer on rentre. » je lui souriais, c'était son avis qui comptait. Cependant cette idée de bain abritait un sous-entendu que j'avais pu percevoir grâce à son regard et son petit sourire « Je m'occuperais de faire couler l'eau. Par contre tu en profiteras seule. »disais-je avec un clin d'oeil. Tous les deux nus dans une baignoire ça dépassait peut-être un peu ce que l'on pouvait s'autoriser. Et pourtant à mesure que le temps passait, une idée assez dingue se faisait plus tenace. J'avais du mal à savoir si le fait même d'exprimer ce drôle de truc auquel j'avais pensé ne serait pas un risque de gâcher notre séjour. Pourtant je n'arrivais pas à m'en défaire... « Alors on fait quoi ? » demandais-je impatient de connaître son envie du moment.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Lun 13 Jan - 4:29

Pearl ♥ William
When you ready come and get it
Une main, aussi étrange soit-il, j’étais un peu gênée de l’y mettre au début mais c’était parti aussi rapidement que je l’avais pensée. Elle était bien au chaud n’empêcher et il disait que j’en profitais, non mais même pas vrai enfin si, un peu. Je me contentais de lui sourire, un sourire qui disait tout. Que oui, j’en profitais en fais. Mais où est le mal ? Nulle part à vrai dire. Enfin si mais je préférais dire qu’il venait de nulle part. Je souriais quand il disait que j’aurais tort. « Et oui ! », dans un sens, on prend ce qu’on a mais je savais tout autant que j’avais tort aussi de le faire car l’idée pour moi, pour mon bien n’était pas vraiment bonne, c’était comme un poison que j’autorisais à laisse couler dans mes veines. Je ne savais pas si je faisais bien pour moi ou non mais là ? Je m’en fichais et pourquoi ? Aucunes idées. Peut-être car c’est un jour spécial ? Je lui souriais doucement. Je penchais doucement la tête. « Pour toi, moi, je la connais par cœur ! », disais-je en lui offrant un sourcil. « Mais si tu veux la voir ! », soufflais-je vraiment motivée à aller la voir avec lui s’il le désirait surtout que c’est le truc à voir néanmoins, je me les gelais, oui. Il faisait de plus en plus froid durant le séjour. A croire que la météo voulait m’en rendre malade. Quand il me disait que je serais seule, j’affichais une moue, un peu fausse. « Mais… », disais-je comme une enfant capricieuse. « Tu m’as dit que l’on faisait ce que je voulais ! », disais-je, amusée par le fait que je puisse utiliser des armes pour le taquiner jusqu’au bout mais est-ce que cela fonctionnait ? Aucunes idées. Je ne pouvais pas le deviner. Je marchais sagement alors qu’il me demandait à nouveau ce qu’on allait faire, laissant un blanc alors que je portais ma main libre à mes lèvres comme si je réfléchissais et sentant le souffle chaud sur mes doigts, je souriais doucement en me retournant vers lui, toujours la main dans sa poche et lui souriant en faisant barrage. Ma main libre allant à son cou tandis que lentement comme si l’on mettait le film sur lenteur… comme dans les cinémas, j’approchais en caressant sa nuque et étant à quelques centimètres de ses lèvres. Je les approchais de plus en plus, trop même. « Un french kiss ? », disais-je en souriant, approchant toujours de plus en plus. Je n’allais pas le faire même si j’en avais envie, c’est clair mais je voulais simplement lui laisser penser que oui. Aussi proche, je pouvais sentir son souffle et la chaleur aussi. Je souriais doucement en le regardant dans les yeux, laissant un suspens sur le coup. J’approchais tellement que je pouvais en frôler ses lèvres, je souriais doucement à nouveau, contre celle-ci mais finissant par reculer. « On ne va peut-être pas aller si loin ! », disais-je en ayant laissée les centimètres entre nous mais apparemment pas assez… Un jeune en skateboard semblait d’accord pour que je le colle à nouveau tandis qu’il passait en me cognant l’épaule, me poussant à nouveau contre William et mettant fin aux centimètres, je me reprenais à temps pour ne pas laisser les millimètres se supprimer sous mes lèvres mais riant légèrement. « Oups ! », disais-je assez futilement.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Lun 13 Jan - 12:37

Je continuais de me demander si laisser carte blanche à Pearl était une bonne chose. Autant pour elle que pour moi, avec ce que j'avais pu ressentir ces derniers temps. Peut-être que je cherchais des réponses à mes questions ? Que je me testais en la laissant ainsi faire ce que bon lui semblait... Mais est-ce que je ne faisais pas qu'amplifier mes doutes ? Littéralement perdu face à mes certitudes d'autrefois qui s'émiettaient un peu depuis quelques temps, j'essayais néanmoins de simplement profiter de ce séjour et de la compagnie de ma meilleure amie. Après tout pourquoi se poser autant de questions ? Et c'est bien parce que je comptais être un peu plus dans le moment présent que dans mes pensées que je demandais à Pearl ce qu'elle voulait vraiment faire étant donné qu'elle avait froid.
Sa suggestion d'aller à la tour Eiffel était en fait pour que je puisse la voir puisque pour elle ça n'était pas une nouveauté. J'avais envie d'y aller mais je ne voulais pas qu'elle ai trop froid non plus... Quoi que elle aurait son bain chaud en rentrant et que cela lui ferait encore plus plaisir. D'ailleurs le fait que je ne compte prendre part à ce bain la contrariait « J'ai dit dans la limite du raisonnable... » lui répondais-je avec un petit sourire en coin. Il y avait des limites à garder pour notre bien et peut-être aussi parce que je n'étais pas tellement sûr de ce que ça pourrait provoquer chez moi. Décidé à tirer au clair la suite du programme je reposais ma question pour que Pearl tranche sur ce qu'elle souhaitait faire.

J'attendais une réponse et au lieu de ça elle me barrait le passage en se plaçant devant moi, me forçant à m'arrêter. Elle caressait mon cour et j'arquais un sourcil ne comprenant pas du tout ce qu'elle avait en tête. Enfin cette incertitude ne durait pas longtemps quand son visage s'approchait du mien et que nos lèvres se frôlaient. Je ne bougeais pas, la laissant aller au bout de son idée car j'étais curieux de savoir ce qu'elle avait en tête à cet instant. Ma meilleure amie était sur le point de m'embrasser, j'y étais préparé et attendait même qu'elle s’exécute mais au lieu de mettre en œuvre son idée elle l'évoquait à haute voix. « Un french kiss. » répétais-je avant de me mettre à rire « Ça te prends comme ça là ? » un peu comme une envie de pisser d'ailleurs il faut le dire. Je cru qu'elle allait finalement le faire et puis non, j'étais un peu déçu en fait et le premier étonné de l'être.
Nous n'avions pas retrouvé une distance très grande entre nous mais un jeune en skateboard la réduisait à nouveau en poussant Pearl contre moi à son passage « Tu l'as payé pour ça ? » demandais-je amusé alors qu'elle s'excusait parce que nos lèvres s'étaient finalement brièvement rencontrées « C'est pas grave, c'est pas comme si c'était jamais arrivé ce genre de dérapage. » et pour une fois j'aurais voulu que ça dérape volontairement. Je crois que je perds un peu la tête petit à petit...

Prenant Pearl par le bras cette fois je reprenais le chemin qui nous conduirait à la Tour Eiffel, car j'avais décidé que j'allais peut-être regretter de ne pas y être aller quand nous en avions l'occasion si jamais le temps nous manquait plus tard. « J'espère que tu vas résister encore un peu contre le froid parce que nous allons rendre visite à la Dame de fer. ». Et rien de mieux pour se réchauffer que de marcher à une bonne allure, en plus ça nous permettait de ne pas mettre trop de temps avant d'arriver sur place. Malgré la météo plutôt fraîche il faisait plutôt beau même si le soleil était timide, et le froid n'avait pas dissuadé tout les touristes puisqu'il y avait quand même un peu de monde sur la mythique place. J'avoue que sur le moment j'étais un peu comme un gamin de voir cette endroit légendaire juste sous mes yeux.
Paris est une ville romantique par excellence et c'était peut-être aussi un peu pour ça que je ne me sentais pas totalement moi-même. Toujours est-il quand dans un élan d'une certaine folie, alors que nous étions sur cette place c'était mon tour de me mettre devant ma meilleure amie « Pour un french kiss c'est mieux comme lieu ici, non ? » en tout cas moi c'était mon avis et je décidais d'arrêter de me poser des questions, de juste laisser libre cours à mon envie du moment, celle là de cet instant. Passant les bras autour de Pearl je la rapprochais de moi et l'embrassais, c'était cliché et on ne voyait ça que dans les films mais je crois que pour une fois j'avais envie de voir ce que ça faisait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Lun 13 Jan - 16:49

Pearl ♥ William
When you ready come and get it
Pourquoi ? Pourquoi me laissais-je aller à cette histoire de jeu de baiser alors que je voulais aussi gouter à ses lèvres. Il était vrai que j’en avais souvent envie donc bon cela n’était en rien différent mais pourtant je gardais ma retenue, reculant sans même avoir beaucoup de difficultés même si bon dieu, j’avais tellement la haine de l’avoir fait car… je le désirais ce baiser mais non. Et Bim pourtant un jeune me poussait. Bien sûr, je riais à ce qu’il me demandait avant de secouer la tête assez vivement. « Mais non ! », disais-je alors un peu faussement offusquée à l’idée qu’il aurait pu croire que je l’aurais payé. Même s’il aurait sûrement besoin d’argent pour des jeans moins trop grand. Il tombait au sol celui-là. Pauvre petit. Je souriais, oui, ce n’était pas grave et pas du tout même car ce n’était pas comme si on s’était embrassé. Il me reculait en me prenant par le bras et je me mettais aussitôt à reprendre la marche. Riant alors qu’il espérait que je supporte le froid. « Oh oui, ne t’en fais pas pour moi ! », soufflais-je amusée mais aussi attendrie par son inquiétude. J’étais calme sur la route vers la dame de fer. Plus de mains baladeuses, plus rien. L’envie ? Oui, mais chut. On va garder ça pour moi, non ? Et alors que nous arrivions, il restait quelques personnes assez courageuses et des chinois assez souples qui se penchaient pour prendre le dessous en photo. Les coquins. La dame de fer pourrait les gifler surtout qu’elle ne porte pas de sous-vêtements. Et alors que j’étais admirative par ceux-ci… tellement souple, je fus prise de court par ce qui m’arrivait. Il se mettait à son tour face à moi et avant que je ne puisse même réagir, je l’entendis parler, j’étais emprisonnée sous la chaleur de ses bras et sous un baiser qui avait beau me faire palpiter le cœur mais il m’en rendait de marbre. Je ne savais pas comment réagir, je ne savais même pas si je devais réagir. Une part de moi me disait de le repousser, une autre… tout le contraire. Mais je l’avais pourtant cherché cependant… que se passait-il dans sa tête ? Quelle mouche lui piquait ? Parmi toutes les questions qui me traversaient l’esprit… je ne me rendais pas compte que j’avais tout bonnement répondue à ce baiser qui m’était tout simplement agréable. Les peurs, les questions et tout ça, elles étaient encore là. Elles tambourinaient dans ma tête et pourtant. Cependant, je devais me reprendre. Reculant de ses lèvres. « Oh, oh, oh… », disais-je alors mais pas vraiment comme le père noël pourrait le dire mais plus vite comme : on se calme. Bien que nous n’avions pas vraiment besoin de nous calmer à vrai dire mais simplement enfin… je me comprenais. Je détournais légèrement mon regard, refusant de succomber ou l’inviter à succomber. Je ne savais pas quoi dire. C’était comme si un blanc c’était installé. Un ventriloque ferait mieux de parler à ma place ou je devrais trouver un peu de courage. Un peu… un peu. Je soufflais un bon coup en relevant mon regard vers lui. « Comment tu la trouves la dame de fer ? », demandais-je alors en changeant littéralement de sujets… comme s’il ne s’était rien passé et pourtant je n’étais sûrement pas pour rien, j’en avais même envie mais le chercher était bien différent que de le trouver. On ne gagne pas vraiment notre terrain et la richesse au Monopoly. Pourtant on joue aussi, là. Le souci était que j’avais surtout peur que nos disputes recommencent. Tout ça, quoi. J’avais peur de moi, mes envies, perdre cette contenance et cette aise que j’avais acquis au fil des temps. Je laissais mes mains aller se caler dans mon manteau, reculant légèrement de lui, une vingtaine de centimètre ? Ou un peu plus ? Je n’y prêtais pas attention mais laissant une petite distance. Je me laissais basculer nerveusement de la pointe aux talons en regardant la dame de fer et souriant doucement. « Tu as vus ces touristes chinois ? On dirait qu’ils n’ont jamais rien vus de leur vie ! », plaisantais-je en sachant que nous connaissions ça de Las Vegas mais cela avait pourtant un gout différent. Nous n’avions pas vraiment des monuments aussi grands mais des miniatures.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Mar 14 Jan - 2:32

Ok peut-être bien que je déraillais, et ces changements n'étaient pas très faciles à gérer pour moi... J'étais indécis sur la conduite à tenir, je ne voulais pas m'autoriser trop de chose, de gestes qui pourraient en entraîner d'autres. J'avais encore et toujours cette épée de Damoclès au dessus de la tête, la peur de faire souffrir Pearl en allant plus loin, la décevoir tout simplement. Mais là je pense que ce truc de drague, de faire semblant d'être un couple ça m'embrouillait l'esprit au point que je décidais de lâcher un peu prise et d'arrêter de vouloir à tout prix contrôler cette envie qui ne se manifestait pas pour la première fois.
A la base c'était son idée et je n'avais fait que la reprendre, sauf que moi j'étais aller au bout et que je l'avais embrassé. Un baiser agréable mais que je n'avais pas franchement imaginer comme ça, Pearl y avait répondu certes mais sans grande conviction et c'est même elle qui reculait. Le pire je crois c'était ce véritable « hola » qu'elle mettait comme on demande à quelqu'un de trop entreprenant de se calmer. Je restais vraiment perplexe face à cette réaction. Elle m'avait cherché et même presque embrassée comme cela une vingtaine de minutes plus tôt... Je pensais que c'était ce qu'elle voulait.

Gros blanc, un bide total que je prenais dans la gueule sans ménagement. J'étais un peu vexé et désormais convaincu que je ne comprendrais définitivement jamais ma meilleure amie. Elle reculait et je fis moi même un pas en arrière, mettant les mains dans mes poches. Levant le regard vers la Tour Eiffel alors qu'elle me demandait comment je la trouvais dans un changement radical de sujet. « Impressionnante et élégante. » répondais-je simplement encore un peu dans le vague après cette réaction de Pearl. Je ne m'étais pas du tout attendu à cela et ça remettait beaucoup de choses en question.
Je me foutais des touristes chinois, clairement c'était le dernier de mes soucis et qu'elle ne trouve que ça à me dire me blasait un peu. Je haussais les épaules « Bah ils ont pas vu la Tour Eiffel a priori... On ferait peut-être pareil en visitant la grande muraille. » je ne sais pas si elle voulait blaguer mais en tout cas ça ne m'incitait pas franchement à rire. « On peut rentrer maintenant. » j'avais vu un monument clé de la ville de Paris, pris en quelque sorte un gros vent, je pense que la sortie pouvait prendre fin. Terminé les petits gestes à son égard, c'est les mains dans les poches que je prenais le chemin vers le métro le plus proche pour que nous puissions retourner à l'appartement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Mar 14 Jan - 2:58

Pearl ♥ William
When you ready come and get it
Il fallait avouer que c’était comme croire au père noël quand on est enfant ou en fin d’innocence… on sait qu’il n’existe pas pourtant on veut l’espérer mais quand bim… on a un truc qui nous fais y croire un peu plus ou un peu moins mais ça nous, on s’en fout réellement à vrai dire. Il faut avouer que c’est aussi comme Dieu, on n’y croit pas mais quand on voit un miracle, on a des doutes, des peurs… car c’est trouble. C’était trouble dans mon esprit à vrai dire. Totalement même, je ne savais pas trop quoi penser ou même comment penser. Dans ma tête, c’était l’enfer mais un joli enfer cependant ça m’avait pris de cours. Totalement. C’était un acte auquel je ne m’attendais pas. Je ne l’avais pourtant pas demandé sous la tour, j’avais juste été la voir. J’étais là, simplement à changer de sujet, sachant pertinemment ce que ça faisait car dans le fond, je l’avais vécue aussi dans le passé. Je sentais ce recul, j’avais la crainte qu’il m’en veuille. Pourtant il semblait que non comme il me répondait à propos des chinois mais sérieusement, très sérieusement. Je le regardais dire qu’on pouvait rentrer ou même partir sans autres mots, je soupirais doucement et discrètement. Je le suivais en direction du métro, je sentais qu’un truc clochait même si je ne voulais pas vraiment l’assumer dans un sens. J’ignorais comment j’aurais dû réagir. J’ignorais simplement comment je devais réagir en ce moment-même. Le regardant du coin de l’œil en attendant le métro. Je soupirais doucement. « William… », Disais-je comme pour l’interagir ou juste enfin entreprendre d’engager la conversation. « Tu sais… tu m’as pris de court… je m’y attendais pas… après tout, je me dis que c’est presque impossible que ça arrive. C’est… », je soupirais doucement, je ne savais pas vraiment comment m’exprimer ou même. Mais oui, ça me prenait de court car même si j’avais trouvé que ça changeait de son côté, je n’aurais jamais imaginée qu’il agirait. « Je… je ne m’y attendais pas… Je te sentais différents, oui mais ça me fait peur… », disais-je alors, sincère avec lui mais je sentais qu’il fallait pourtant que je me taise aussi. « Toutes les fois où je plaisantais ou même avant la tour en proposant, je n’aurais jamais imaginée une seule seconde que tu aurais pu penser le faire… ça me semble tellement… c’est comme quand j’étais enfant et que je voulais cette poupée mais que ma mère n’avait pas d’argent pour la payer puis un jour, elle attendait sur mon oreiller, je n’y croyais pas. Tout simplement. J’avais peur de la toucher avec l’impression qu’elle allait s’envoler. Comme quand on se pince. J’ai préférée imaginer que cette poupée n’était pas là car je savais que si elle n’était pas là mais que c’était mon imagination… je me ferais un feu espoir. Mais comment je peux savoir si c’était pour répondre à mon jeu… ou je ne sais quoi ? », lui demandais-je alors. « Comment savoir si c’était réel ? Et pas seulement à cause des petits jeux que j'ai fais ou même par ce que tu veux me faire plaisir à mon anniversaire ou... l'ambiance ou... comment savoir que tu le voulais autant que moi ? », lui soufflais-je au final, zieutée par un noir assez mal fagoté qui me sifflait au passage comme s’il était au rayon boucherie. Ils sont tous comme ça dans les métros parisiens, j’en avais l’habitude au point où je lui rendais un beau sourire. « Je ne suis pas désespérée, monsieur mais sifflez les autres ! », disais-je à celui-ci d’un ton d’agacement car oui, j’étais nerveuse, à cran avec tout ça, j’aurais pu donner à ce type un coup-là ou je le pensais mais j’aurais attiré les problèmes pourtant je mourrais d’envie de frapper dans un truc car je sentais que c’était l’heure des problèmes. Je me retournais vers William. « Je suis désolée… car en plus, j’ai adorée ce baiser, je pourrais même recommencer car j’en rêvais… mais c’est tellement plus simple entre nous quand je ne cède pas à mes envies. », disais-je alors en le regardant et espérant qu'il m'écoute même si dans un sens, j'avais parlée tellement vite et tellement que je ne savais même pas s'il avait suivi mes mots mais oui, même... si j'avais l'impression que c'était une bonne idée tout en le regrettant, je me sentais assez mal à sa réaction qui me semblait étrange.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Mar 14 Jan - 3:41

Subitement plus distant et silencieux j'avais regagner le métro sans même vraiment attendre Pearl. Debout sur le quai un peu dans mes pensées j'attendais qu'une rame arrive pour pouvoir rentrer. Le vent ça donne froid et j'étais vraiment refroidie par ce revirement de situation. Et ma meilleure amie avait bien remarqué mon changement d'attitude, l'inverse m'aurait vraiment étonné. Le lien de cause à effet n'était pas bien compliqué à faire et ça n'allait pas lui échapper. Bingo ! Entamant la discussion elle justifiait sa réaction et je haussais les épaules « La surprise je comprends, mais que tu souffle le chaud et le froid sans cesse, ça me dépasse. » j'avais à coeur d'être honnête, au moins j'allais peut-être y voir un peu plus clair que ça soit en ce qui me concerne ou même vis à vis de Pearl.
Je pouvais concevoir qu'elle avait été prise de cours et que ce changement d'attitude de ma part puisse la surprendre, lui faire peur je comprenais déjà moins. N'était-ce pas ce qu'elle cherchait ? Me proposer sans cesse de me draguer, tous ses gestes, le fait que j'accepte cette idée... Non vraiment rien ne lui avait mis la puce à l'oreille ? J'avais peut-être trouvé encore pire que moi au niveau relation humaine. Quoi que finalement avec mon expérience en terme de séduction j'avais appris à repérer certaines choses. Enfin bref le résultat était tout simplement que j'avais pris ça comme un revers.

Un long discours suivait et j'avais l'impression de revivre nos disputes d'il y a quelque temps. Je redoutais que nous repartions dans ce cercle infernale. Mais bordel elle en a pas marre d'être si compliquée ? Au fond je comprenais certaines choses et que je n'avais pas aidé à ce qu'elle puisse y croire... Mais merde je suis son meilleur ami, elle me connaît et je ne crois pas que nous aurions été à deux doigts de déraper le soir du réveillon si j'en avait totalement rien à foutre d'elle. J'étais incapable de dire ce que je ressentais exactement mais j'étais attiré par ma meilleure amie et je n'avais pas été très discret ses derniers temps. « T'es trop... cérébrale. » lâchais-je dans un soupir « Ce jeu dont tu parle c'est toi qui l'installe, tu me dis que tu vas me draguer. Après t'es à quelques millimètres de m'embrasser et ça te surprends que je le fasse ensuite ? » je secouais la tête « Je comprends que ça t'ai surpris, ok. Mais putain tu récolte ce que tu sème. Je suis pas une machine j'ai des émotions, je suis un mec... Et j'en sais rien... » je levais les yeux un peu exaspéré.
J'ignorais ce type qui sifflait et Pearl qui lui répondait, elle ne pouvait pas juste l'ignorer ? Il fallait qu'elle se donne en spectacle ou se défile de la discussion. Quoi que elle revenait en se disant désolée de sa réaction, mais elle ne l'était sans doute pas autant que moi. Je regardais autour de nous « J'ai pas franchement envie de me donner en spectacle... C'est pas mon truc. » disais-je alors que le métro arrivait et s'arrêtait à hauteur du quai. J'y entrais et restais debout appuyé contre les sièges à côté de la porte. Silencieux durant tout le trajet, c'est avec un certain soulagement que j'entrais dans l'appartement quand nous y arrivions enfin. « Je t'ai promis un bain... Je vais faire couler l'eau. » j'allais vers la salle de bain mais m'arrêtais juste avant d'y entrer « J'ai juste l'impression d'être un peu perdu. Je me comprends déjà pas trop moi même donc je sais pas si je peux gérer tes doutes à toi. Je propose qu'on oublie tout ça et qu'on profite juste du séjour, ok ? » ça serait con de se gâcher la suite du voyage pour une connerie de baiser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Mar 14 Jan - 5:00

Pearl ♥ William
When you ready come and get it
Etais-je aussi étrange ? Etais-je comme l’homme que décrit Katy Perry dans sa chanson ? Apparemment oui mais je ne m’en rendais pas vraiment compte sur le coup. Il fallait avouer que oui, j’avais sûrement laissée penser ça et le pire était que j’étais désolée car dans le fond, je l’avais attendue ce moment… au point d’en avoir eue peur sur le coup. Je ne réagissais pas réellement quand il me disait que j’étais chaude et froide. Aussi lunatique mais par contre quand il me disait que j’étais trop cérébrale, je riais nerveusement. Avait-il raison ? Avant pourtant j’agissais plus avec mon sœur qu’avec mon cerveau mais ça nous avais menés à des disputes sans cesse. Je ne voulais pas ça à nouveau. J’étais au final, oui, cérébrale pour me protéger, nous protéger, le protéger. Avais-je raison de le faire ? Dans un sens, je savais qu’il suffisait de lui faire confiance car je savais qu’il ne voulait pas me blesser. C’était sûrement l’une des choses dont j’étais la plus sûre. « Ouais ! », murmurais-je en acceptant le fait que j’étais effectivement cérébrale alors qu’il parlait de mon jeu. Mais oui, il avait raison cependant c’était totalement dans ma tête. Me mettre l’idée qu’il n’allait pas succomber pour me sentir moins… mal s’il ne succombait effectivement pas. C’est chelou dans ma tête, je sais. Je n’arrête pas de me le dire aussi mine de rien. Je baissais le regard, le détournant brièvement par le type qui prêtait son attention sur moi quand il disait ne pas être une machine mais alors que j’avais réagis et reposter mon attention vers cet homme, j’inspirais. Il n’avait pas tort en fait, je ne voulais pas non plus me donner en spectacle d’où le fait que ma voix restait basse et en fait, elle n’allait pas être haute, pas de raisons. Pendant le trajet, je récoltais en quelques sortes ce que je semais alors qu’il était aussi silencieux qu’une carpe. Je me posais des questions, tellement mais surtout comment arranger ça ? Je le voulais même si je savais… que je pouvais être parfois maladroite ! Je le savais mieux que personne. Je restais tout autant silencieuse, tentant de faire le tri dans ma tête. Il fallait que je retrouve les pieds sur terre. J’étais un peu dingue et parfois je me demandais combien elles étaient dans ma tête. Les millions de Pearl qui réfléchissent pour un rien. Normalement pourtant j’agis avec le cœur et pas la tête. J’agis sans réfléchir mais les évènements précédents qui nous avais fait défauts m’avaient un peu calmée mon impulsivité. Je réfléchissais aussi à lui, pourquoi ? Pourquoi perdait-il la tête ? Que se passait-il en lui ? Une attirance ? Autre chose ? Je n’en savais rien mais ça me perturbait car je réalisais petit à petit que ce n’était pas seulement noël mais plus que ça. Le fait qu’il ait reculé sa main déjà. Je rentrais donc aussi dans l’appartement, sagement, calmement. Je retirais ma veste, mon écharpe en allant augmenter un peu le chauffage pour réchauffer un peu la pièce. Je lui souriais alors qu’il disait aller faire couper un bain, ne sachant pas si je devais l’en dissuader ou qu’importe pour dire un truc, faire un truc ou n’importe car j’avais peur qu’il ne soit pas prêt pour la discussion. Enfin il fallait avouer que je me rendais compte que j’étais encore trop réfléchie et ça m’énervait car je cherchais à éteindre mon cerveau. Et off. Trouvons-nous un bouton off ? Il se retournait avant même que je ne me décide, je me rapprochais au fil de ses mots. J’inspirais doucement en le laissant terminer. Je le comprenais mais dans le fond, ne serait-ce pas à mon tour de l’aider ? Je n’en savais rien. J’inspirais doucement à nouveau en le regardant. Je secouais la tête. « Non, pas ok ! », disais-je en haussant les épaules. « Tu as raison, je suis trop cérébrale pourtant je ne suis pas comme ça, je suis impulsive… J’agis sans penser, sans réfléchir juste par ce que j’en ai envie. C’est comme ça que je suis mais après tout ce qu’on a traversé, je me protège et pourtant je sais que tu ne veux pas me faire de mal, je sais aussi que je le cherche même si je préfère me dire que je ne te trouverais pas. », je riais légèrement en le regardant. « Non, tu n’as pas à gérer mes doutes, en fait, c’est à moi de gérer les tiens… C’est plus logique… par ce que moi, je sais ce que je veux… je le sais même si j’ai mes doutes mais qui n’en a pas ? », disais-je alors calmement. Ce n’étais pas vraiment une question mais plus vite… une pensée à voix haute. J’essayais de m’en convaincre. « Mais je ne suis pas passée au froid, je t’assure pas du tout, c’est horrible pour moi d’avoir interrompue ce baiser… c’est comme reculer un moelleux au chocolat. », j’approchais en soufflant doucement et lui prenant la main en inspirant. « Je suis désolée… Je sais ce que ça fait en plus… Je… », j’inspirais doucement en approchant et passant les bras autour de son cou, laissant juste une étreinte. Je ne voulais pas encore me risquer à plus sans savoir s’il le voulait toujours car je ne le voulais pas, je ne voulais pas le pousser à quoique ce soit mais juste ce dont il avait envie. « J’arrête de jouer ! Si je fais quoique ce soit, ça ne sera plus un jeu… », soufflais-je en reculant pour le regardant dans les yeux. « Mais là… je m’en fiche de mon bain, je veux juste que nous soyons sur la même longueur d’ondes. Je veux arrêter de réfléchir par ce que moi-même, j’en ai marre de réfléchir. », je souriais doucement. « Arrêtons de réfléchir, non ? », demandais-je incertaine car j’avais toujours cette petite crainte enfin plusieurs même… comme la crainte qu’il me repousse ou je ne sais quoi. C’était l’enfer en ce jour d’hiver. « On est en 2014, c’est l’année des bonnes résolutions. », murmurais-je en ne tentant rien. J’attendais quoi ? Un feu vert, un signe… enfin un truc quoi. Ce n’était pas cérébral enfin… si un peu mais surtout un libre arbitre que je lui laissais car moi, je n’avais pas de mal à savoir que dans le fond, j’en avais envie et c’était une envie que je contrôlais, je savais d’où elle venait, depuis quand, pourquoi et comment la contrôler mais lui ? Ce n’était pas pareil.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Mer 15 Jan - 0:54

Comment ça pas ok ? Ce genre de truc voulait bien dire que je n'étais pas spécialement enclin à une discussion ou un débat, non ? Foutue tête de mule de Pearl ! Elle n'allait pas me lâcher, j'avais mis le doigt dans un engrenage et je n'étais pas prêt d'en sortir apparemment. Bon au moins elle me donnait raison en avouant être trop cérébrale, là où je n'étais pas d'accord cependant c'est quand elle me disait être habituellement plus spontanée et là j'avais vraiment envie de lui dire que ça dépendait vraiment pour quoi ! Mais je la laissait parler en l'écoutant m'expliquer d'elle ne faisait se protéger ce que je pouvais vraiment comprendre... Sauf que depuis quelques temps j'avais eu l'impression qu'elle sentait le vent tourner et au final qui mieux que ma meilleure amie pour m'aider à y voir plus clair ? C'était vraiment raté sur ce coup là.
Elle s'approchait, est-ce qu'elle voulait rattraper le coup ? Parce que même si ça n'avait pas été son intention que de souffler le froid, moi j'étais très refroidi. Je pensais que ce moment un peu hors du temps, un peu cliché et finalement assez romantique lui ferait quelque chose qui prendrait le dessus sur tout le reste. Un sourire, un rire ou même une vraie surprise j'aurais préféré mais là... C'était plutôt difficile à gérer. Seule fois où je laissais les choses se faire, que j'arrêtais de réfléchir ou d'avoir peur des conséquences j'avais vu cette réaction de Pearl... Autant dire qu'elle s'était mise une belle épine dans le pied toute seule. « Le jeu me dérange pas. » ce n'était pas ça le problème, parce qu'au fond les jeux de séduction j'aime ça donc c'était peut-être sa meilleure chance.

Je fis une moue, elle voulait quoi ? Revenir en arrière ? Qu'on retourne à la Tour Eiffel et que je recommence ? Trop tard. « Tu peux pas arrêter de réfléchir, depuis que t'as fuit Vegas tu réfléchis. C'est pas en un claquement de doigt que ça va s'arrêter. La simplicité c'est pas ton fort et pas trop le mien non plus. » dur d'être sur la même longueur d'onde dans ces conditions. En fait je lui en voulais d'avoir un peu tout gâché en embrouillant mon esprit de nouveau. « Je crois que je débloque encore un peu... la prise d'otage ça m'a beaucoup plus secoué que je veux bien l'avouer. ».
Pearl attendait sans doute que je l'embrasse ou quelque chose comme ça, mais là l'envie était passée, enfouie... Pire j'avais presque envie de rentrer à Barcelone. Elle avait provoqué tout ça pour quoi ? Reculer et même pas un sourire. Le revers était dur à digérer vraiment, mon égo en avait pris un coup je crois en plus de tout le reste. Je retirais ses bras d'autour de mon cou et souriais « Ouais résolution de 2014 on oubli et voilà. ». Puisque son bain elle s'en foutait je délaissais l'idée de lui faire couler, partant plutôt me servir un verre de vin. Non même pas deux juste un pour moi, il fallait que je reprenne mon statut de salaud un brin égoïste, ma meilleure amie ne devait pas me ramollir. « Je pense que je vais sortir ce soir. Tu voudras venir ou pas ? » demandais-je en retrouvant mon aplomb, j'enfilais à nouveau mon masque. Game over Pearl.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Mer 15 Jan - 4:39

Parfois l’on ignore quelle est la bonne chose à faire. L’on voudrait réellement le savoir, on aurait même besoin d’un plan mais pourtant cela ne servirait à rien. Nous sommes perdus. Je tentais en quelques sortes de réparer mon erreur ou ma frayeur. En fait, j’ignorais comment exprimer ce que je faisais ou même comment le faire mais pourtant j’étais persuadée que j’avais une chance. Pourquoi ? J’inspirais doucement alors qu’il disait que le jeu ne le dérangeait pas. « Non… moi non plus mais je veux dire, je ne joue plus pour jouer mais… enfin voila ! », je ne savais pas réellement comment expliquer l’idée de ce jeu. Avant… maintenant enfin… presque maintenant. Je jouais avec l’idée d’une partie de monopoly. Rien à la clé, juste l’amusant mais pourquoi rien ? Un monopoly, c’est trop long. On finit rarement la partie. Je savais d’avance en jouant avant lui que je n’aurais rien ou je m’en étais persuadée au point de ne pas comprendre quand le jeu trouvait une réussite si l’on veut cependant j’avais le mauvais œil apparemment. Je l’écoutais me dire que je ne pouvais pas mais en fait si car quand c’était mon cœur qui parlait, c’était presque impossible pour moi avant de ne pas l’écouter, je riais nerveusement en n’étant pas sûre de dire que j’avais commencée à réfléchir dès que j’avais eue des sentiments pour lui. En fait, je ne savais pas quoi dire surtout quand il disait que c’était sûrement la prise d’otage. Comment cela pourrait être l’unique facteur ? Je n’en étais pas sûre pour avoir vécue aussi des émotions fortes. Je ne m’étais jamais jetée sur lui enfin jeté… façon de parler. J’inspirais doucement, perdue dans comment agir ou quoi dire pour le faire changer de position ou je ne sais quoi. Je ne savais même pas si je devais le faire changer de position. Je restais là, lui laissant le libre arbitre et faisant une moue alors qu’il retirait mes bras et me disait ainsi d’oublier. « Non ! Oublies si tu veux mais pas moi ! », disais-je en détournant un peu le regard, sans vraiment trop savoir quoi faire, encore plus quand il disait qu’il voulait sortir ce soir. En fait, là ? Non, pas vraiment. Je le regardais en secouant la tête. « Non, t’as qu’à sortir sans moi si t’en as besoin. », j’inspirais doucement en le regardant attentivement, restant proche. « William… toutes les fois où tu m’as embrassé… pour me remercier ou même… ce n’était pas facile pour moi… tu le sais bien. Je sais que tu ne veux pas me faire souffrir mais tu m’as prise de surprise. J’ai vu un changement mais je préférais ne pas y croire… c’est stupide, oui mais aussi stupide que je puisse l’être… je n’étais pas refroidie ou n’importe mais choquée et j’ai peur d’en vouloir plus car j’en veux plus mais… », j’inspirais en le regardant dans les yeux. « … je ne voulais pas te donner l’impression d’être froide… ou sans émotions mais si ces filles me mettent tellement en colère… c’est qu’elle, elles peuvent se permettre de faire ça… », sans attendre une seconde et priant pour ne pas qu’il me repousse, je posais une main sur son épaule, caressant son cou du bout des doigts, m’y approchant rapidement pour y déposer un baiser, priant pour ne pas être repoussée et reculant pour le regarder. « … ou ça… », continuais-je sur mes mots en allant au creux de ses lèvres et y déposant un baiser avec de frôler celle-ci avec les miennes, jouant légèrement avec, priant toujours pour qu’il me laisse faire. « Depuis deux mois, je me retiens de toutes mes envies, mes pulsions à ton égard. Je me retiens de vouloir t’embrasser, te regarder avec envie ou… », je le regardais, lui laissant un sourire. « Je me retiens tellement pour préserver notre relation calme que j’étais surprise, apeurée car je perdais le contrôle… littéralement. Quand je jouais, je me persuadais que je ne devais rien laisser arriver. A chaque fois que mes lèvres touchaient les tiennes par accident ou pas jeu, je vivais avec ce besoin d’en vouloir plus, encore plus mais je me retenais. Pourquoi ? Par ce que c’était à mes yeux la meilleure solution car je sais que d’en claquement de doigt, tu m’as même si je me le refuse et peut-être que tu ne débloques pas, tu sais, je pensais débloquer aussi au début mais tu ne peux pas le savoir sans avoir approfondi ça… », disais-je en le regardant toujours attentivement, lui offrant un petit sourire. « Puis tu ne voudrais pas me laisser seule pour mon anniversaire quand même ? », demandais-je en tentant de l’implorer à peu près de rester. « Tu peux sortir demain, je t’accompagnerais même si tu veux ! », demandais-je alors, laissant une main se poser sur son torse, tournant autour de lui en le regardant dans les yeux, cherchant à captiver son regard. Laissant ma main glisser autour de sa taille, allant dans son dos et lui caressant du bout des doigts. « Chacun sa bonne résolution mais je ne pense pas que nous ayons les mêmes. », soufflais-je en me hissant à son oreille. « Comment pourrais-je me faire pardonner ? », tentais-je de dire d’une voix sensuelle. « Je te laisse l’option… rester avec moi et choisir le programme ou partir t’amuser sans moi pendant que je pourrais sûrement porter une lingerie fine en satin noir, mes cheveux détacher sauvagement avec une coupe de champagne et du chocolat fondu à souhait pour couler sur la peau ! », et bim… qui ne tente rien, n’a rien comme dirait l’autre. Ahah, je me sentais un peu honteuse d’aller jouer avec mes cartes à ce point mais bon… le jeu ne le dérangeait pas mais je ne jouais plus vraiment, je tentais réellement de tout faire pour réparer mon erreur ! Sur ce mot, je reculais, lâchant son oreille, son dos et mes caresses pour aller vers la petite cuisine.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Jeu 16 Jan - 1:18

Sortir sans elle était une idée qui m'apparaissait comme très tentante depuis quelques minutes. Mais je savais que même si en apparence Pearl ne comptait pas s'y opposer, elle allait chercher à ce que je ne sorte pas. Repartant dans un monologue sur fond d'explication, cette fois je n'écoutais qu'à moitié. J'avais saisi le concept, la peur tout ça, mais ça ne changeait en rien mes propres émotions et ce que je ressentais vis à vis de sa réaction. « Ouais ouais ça se tient ton truc... Pas la peine de te justifier encore et encore. ». Mon verre à la main je ne bougeais pas et la laissais s'approcher malgré que je savais que ça n'était pas une bonne idée, pas du tout.
Elle abattait ses cartes et je n'étais physiquement pas insensible à ces gestes à mon égard, mais ma tête était verrouillée sur ma mauvaise impression. Ses lèvres, j'avais envie d'y goûter encore et je sentais que le désir n'était pas si facile à enfouir mais c'était juste l'homme qu'elle provoquait. Mes bas instincts, mon attrait pour la gente féminine. J'aurais aimé qu'elle se taise parce qu'elle allait finir par me donner mal à la tête. La seule chose qui su retenir mon attention fût le moment où elle me demandait si je comptais vraiment la laisser seule pour son anniversaire « Je sais pas, c'est une solution que j'envisage. Pourtant c'est pas ce que je prévoyais au début pour cette journée... Mais on va dire qu'il y a énormément de choses qui sont remises en question, encore et encore. » à croire que nous n'étions bons qu'à ça.

Pearl sortait la carte de la séduction, sa main sur mon torse en témoignait, je commençais à bien connaître cette attitude. Je n'y étais pas insensible, sentir ses mains glisser sur moi m'arrachait quelques frissons mais mon égo était encore écorché. J'étais toujours celui qui menait la danse, finalement je crois que je n'aimais pas qu'on essaye de me forcer la main et surtout pas après m'avoir claqué la porte au nez, peur ou pas à l'appui. Ma meilleure amie abattait des cartes sérieuses, tentantes et ça faisait revenir ces sensations que j'avais eu en évoquant le costume de mère noël sexy, ou même au réveillon quand nous n'avions jamais été aussi proches de laisser tomber les barrières. En y pensant, ce soir là elle n'avait pas été effrayée... Alors quoi ? Elle me prenait pour un con ou elle est juste très -trop- lunatique ?
L'effet s'installait gentiment en moi malgré ma volonté de résister, il suffisait de pas grand chose pour réveiller totalement une envie que je faisais taire. La proposition était tentante, surtout quand je me la représentait dans mon esprit. Si je mettais mon esprit sur off, nul doute que j'allais me retourner, la plaquer contre le mur le plus proche et laisser toute cette tension s'évacuer sans me préoccuper des conséquences... Ma résistance s'amenuisait j'étais à deux doigts de céder, luttant encore très légèrement. Et là retour à zéro ! Elle me lâchait et partait dans la cuisine ? Cet éloignement était en fin de compte un service qu'elle me rendait pour que je puisse retrouver mes esprits et résister. J'arquais un sourcil, complètement perdu face à son attitude. « Non je crois que je vais sortir. » trop de complexité, tue Willy... Il fallait que je fuis au risque de m'embarquer dans un truc que j'allais soit regretter, soit qui me ferait souffrir pour x raisons.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Jeu 16 Jan - 11:54

Quand on tombe, on se rattrape. On s’accroche. M’accrochais-je ? Mais à quoi ? Je n’en savais trop rien alors que je lui demandais s’il avait prévu de m’abandonner pour cette soirée, il n’en savait trop rien. C’était horrible au combien je m’en voulais d’avoir agis ainsi et pourtant je n’arrivais pas à voir le mal car cela me semblait à la fois bien et mal car je me préservais un peu enfin non, je préservais. Je n’avais sûrement pas bien agis tout en pensant bien agir, encore une chose que je ne pouvais pas m’expliquer. Tout étant, j’abusais de la séduction mais pourtant je me sentais mal à le faire tout en ne voulant pas abandonner. Je ne voulais le forcer à rien ou l’allumer. Enfin oui et non mais pas s’il ne le voulait pas. C’était chelou mais je tenais toujours à lui laisser son libre arbitre même si j’y allais dur dans mon côté séductrice mais là, c’était moi. Ce n’était pas un test, pas un jeu, pas un n’importe quoi. C’était moi en tentant de le convaincre à se laisser aller même si j’ignorais au fond si c’était une bonne idée car j’ignorais ces intentions mais je m’efforçais de ne pas y penser. Alors que je me décidais à reculer en allant vers la cuisine pour lui laisser un peu de répit, un brin de recul. Une pause, quoi. Il était mieux à mon sens pour qu’il choisisse mais mon choix laissait une moue se dessiner sur mon visage. Je souriais aussitôt en me retournant. « Attends… je n’ai pas finie ! », j’haussais les épaules tout en me retournant et retirant mon gilet qui couvrait mes épaules mais pourquoi ? Car j’avais chaud, tout simplement. Le chauffage augmenté se sentait assez et non loin en pensant à la séduction. J’allais vers le frigo en ramenant un ravier de framboise et lui souriant alors que je me retournais vers l’évier le temps de les rincer. Normal après tout. On allait éviter les déchets et j’en passe. Une fois les framboises arrosées, je lui souriais en les égouttant rapidement, le regardant avec une douce tendresse et approchant de celui-ci avec un bol de framboise toute propre. J’arrivais à sa hauteur en lui souriant doucement et prenant une framboise pour lui tendre, l’approchant alors de ses lèvres et lui caressant légèrement avec le fruit, finissant par le reprendre aussi vite pour croquer dedans. Lui souriant avec un léger rire. « Elles sont délicieuses… », disais-je en approchant amplement mais surtout de son visage et reprenant une framboise en la mettant à nouveau prés de ses lèvres. « Je ne suis pas certaine de pouvoir te laisser partir ce soir… tu sais ? », demandais-je alors avec un ton… que je pourrais dire séducteur mais un peu amusée à la fois. Il avait beau ne pas être vraiment ouvert, je le restais pour deux car dans le fond, j’étais bien là à tenter de le faire après avoir un peu gâchée un moment. J’étais toujours proche, laissant la framboise contre ses lèvres mais la prenant encore une fois entre les miennes avant d’aller contre ses lèvres à mon tour, y souriant. « Si tu en veux, il va falloir me passer dessus ! », disais-je en priant pour qu’il en veuille alors que j’avalais cette deuxième framboise telle une gourmande lâchée d’un zoo. Ou plus vite comme un ours. Oui, l’ours était lâché. Je jouais alors à nouveau avec ses lèvres en posant aveuglement le vol de framboise sur le meuble à deux centimètres à ma gauche, prenant le verre qu’il avait entre les mains et lui souriant rapidement en le posant également un peu plus loin. Je reprenais alors une framboise, toujours proche de ses lèvres. « Arrêtes-moi si tu veux ! Par ce que je suis réellement folle de toi et je vais te le prouver, là ! », disais-je alors comme si je lui laissais encore une sorte de choix. Je remettais alors la framboise entre mes deux lèvres, ne l’avalant pas cette fois mais laissant mes mains s’aventurer à sa chemise, détachant un bouton… un deuxième ou même plus s’il m’en laissait le temps. Il avait encore le choix, c’était ce que je me disais. Je ne voulais pas aller trop loin.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Ven 17 Jan - 6:10

Pas finie ? J'étais en passe de définitivement ne plus rien comprendre... C'était déjà le bordel dans ma tête, Pearl venait semer encore un peu plus la pagaille en me tentant avant de s'éloigner et là je devais attendre ? C'était sans doute à moi de dire « Oh, oh, oh, » pour calmer ses ardeurs. J'aurais sans doute dû reprendre ma veste et juste sortir comme je prévoyais de le faire, mais non je restais planté là à attendre de voir ce que ma tordue de meilleure amie allait encore tenter. Donc son arme secrète c'était : des framboises. Certes j'aime ça mais... Je ne sais pas si j'avais l'appétit très ouvert après le bon gros vent que j'avais pris dans la tronche. Elle jouait avec moi, essayait de me faire virer mon masque d'impassibilité, mais il y avait du boulot car je suis plutôt tenace et un brin rancunier.
« J'en doute pas. » répondais-je alors qu'elle mangeait cette framboise que j'avais cru m'être destinée. Encore un truc agiter sous mon nez et que je n'avais finalement pas, me frustrer ? C'était ça son plan ? Parce que personnellement je n'étais pas totalement convaincu de son efficacité. Mais son plan était de ne pas me laisser partir me disait-elle et cela me fit rire « Et tu crois vraiment que c'est trois framboises que tu vas faire danser devant mes yeux qui vont me faire rester ? ». Bon elle intensifiait un peu le jeu et ça devenait un peu plus intéressant, mais encore une fois je ratais la framboise puisque c'est elle qui la mangeait. Lui passer dessus ? Pour des framboises ? Techniquement je n'avais qu'à tendre le bras et piocher dans le bol.

Pas de fruit et en prime elle me taxait mon verre, il faut dire que je ne m'y opposais pas franchement puisque je ne résistais pas. Bien que contrarié je voulais observer son jeu, peut-être qu'indirectement je lui laissais une petite chance de se rattraper mais celle-ci était très très mince. Reculer ou la laisser continuer ? Je me posais la question, j'hésitais mais Pearl retrouvait mon attention en me disant que si je le voulais c'était maintenant que je devais l'arrêter « Ah ouais ? » demandais-je avant d'aller prendre cette framboise entre ses lèvres, pas question qu'elle la mange celle-ci. Moment que mon audacieuse meilleure amie choisissait pour s'attaquer aux boutons de ma chemise. Ok j'avais beau lui en vouloir et être très indécis... C'est une jolie jeune femme, je suis un homme pas franchement insensible à son charme et clairement elle est commence à me déshabiller. La repousser ? Je ne l'excluais pas, mais l'idée devenait de plus en plus flou et laissait sa place à l'envie qui revenait gentiment s'installer en pôle position dans mon esprit. Je me penchais légèrement pour lui chuchoter à l'oreille « T'es au courant que si tu m'embarque sur ce terrain là ça prouvera juste que j'éprouve du désir pour toi ? Rien de plus. » la prévenais-je en toute honnêteté. Oui elle m'attirait, j'avais fini par m'autoriser de la voir comme une femme et plus juste comme l'inenvisageable meilleure amie, mon pote sans couilles. Forcément la donne avait changé et l'effet qu'elle pouvait avoir sur moi également. Mais je ne voulais surtout pas qu'elle se fasse d'illusions.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Ven 17 Jan - 11:23

Pensais-je que trois framboises allaient suffire pour le faire rester ? Certainement pas mais elles étaient comme des armes. J’aurais pu sortir la panoplie d’une dominatrice mais là n’était pas le but. Je n’étais pas vraiment ainsi une fois que je me laissais guider par un homme. Forte heureusement car j’aimais le cuir mais nullement le bruit qu’il fait par moment. Je continuais mon jeu, m’étant contentée de secouer la tête à cette question de tout bon sens et toute logique. Il était vrai que je ne lui laissais pas trop le choix, prête à insister s’il ne me laissait pas son verre. Je n’étais pas vraiment pour l’y forcer pourtant c’était bien plus pratique sans enfin… pour ce que j’en avais en tête. Alors que je lui disais que là était le moment où il devrait me stopper s’il voulait réellement sortir, je riais quand il me demandait si c’était vrai. « Oh oui ! », disais-je en insistant sur le oui. Je ne me stopperais pas s’il ne me stoppe pas. C’était bête dans un sens car j’avais l’impression tout de même de l’allumer alors que je ne voulais pas spécialement l’allumer mais lui donner le libre arbitre mais y allais-je fort dans le « feu » ? J’étais encore habillée après tout. Enfin… avec le peu que je mets d’habitude. Habillée est un grand mot quand on pense tissus. Je commençais alors à détacher sa chemise, tout naturellement, totalement concentrée dans ce simple geste alors que je souriais à son chuchotement, reculant légèrement la tête en le regardant. « William… succombes, penses-moins ! », disais-je en lui souriant, un sourire un peu coquin alors que je retirais le dernier bouton de sa chemise. En fait, il était vrai que je pourrais vouloir plus mais à l’heure actuelle, je trouvais que c’était déjà bien. « Je ne voudrais pas finir par te violer ! », disais-je en souriant alors que je penchais la tête, passant les mains sous sa chemise pour me mener aux épaules, un geste qui laissait presque dire : toc toc, je peux la retirer ? Puisque je laissais mes mains là-bas, sans les avancer amplement. Le regardant dans les yeux. « Et tu ne voudrais pas faire l’étoile de mer, non ? », demandais-je en lui affichant un beau sourire, finissant par me pencher à son cou, laissant un mordillement au creux avant de laisser mes lèvres s’y frôler délicatement, lentement, doucement… « Au pire, je peux aussi te manger mais bon, tu n’es pas encore assez rôti ! », disais-je en riant légèrement avant de reculer légèrement pour le regarder à nouveau, finissant par descendre mes mains un peu réchauffée après que nous soyons rentrés et les glissant dans son dos, lui caressant tout en le regardant. Oui, Pearl, fais comme chez toi. Griffes-le aussi tant que t’y est. Enfin non, peut-être pas mais mes ongles le frôlait tout de même. « L’option lingerie et chocolat est toujours à prendre… », soufflais-je en laissant mon regard perçant le manger du regard. Sans retenues.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Ven 17 Jan - 12:33

La détermination de Pearl à faire pencher la balance en sa faveur était bien réelle. Ingénieusement armée de framboises et surtout d'audace, elle tentait d'inverser la vapeur pas franchement dans sa direction pour le moment. Mais doucement tout ce petit jeu prenait et je mentirais en disant que ça ne me faisait rien. Pourtant je tentais de me blinder, d'être verrouillé comme un coffre fort de banque... Sauf que mes faiblesses d'homme me jouaient des tours, ma volonté de résister me lâchait et j'entendais des mots que l'on m'avait déjà dit par le passé « mais t'es gay ou quoi ? » eux il la voulait cette jolie brune, attendant désespérément une ouverture alors que j'étais celui qui en un claquement de doigt obtiendrait ses faveurs. Et le pire c'est que j'avais aussi son cœur en prime, bizarrement c'était même ça qui me retenais le plus de foncer tête baisser dans la consommation d'un désir qui flinguerait probablement notre amitié.
Je ne voulais pas créer de faux espoirs pour ma meilleure amie, si elle parvenait à me faire céder il ne fallait pas qu'elle s'attende à ce que cela signifie quoi que se soit. Enfin si... Que je la désire, que j'ai envie d'elle... Mon corps et mon esprit peut-être mais mon cœur ça c'était une autre histoire. Est-ce qu'il fonctionnait au moins ? Oui mais à priori pas pour ce qu'elle aurait voulu de moi dans l'idéal. Je mettais Pearl en garde sur la signification d'un potentiel passage à l'acte et sa réponse me fit rire malgré que se fût un peu jaune « Très drôle... » je lâchais un petit soupir « Je serais toi j'éviterais de remettre ça sur le tapis. » je haussais les épaules et lui adressais un petit sourire en coin en sachant très bien qu'elle comprendrait.

Chemise à présent ouverte, j'attendais la suite de son plan et sa pseudo menace de viol eu le simple effet de me faire rire. Faire l'étoile de mer, c'est un truc féminin habituellement... En gros elle me piquait mon rôle, celui que j'avais voulu prendre un peu plus tôt et la suite on la connaît. C'était plutôt efficace je ne vais pas le nier ses doigts glissants sur ma peau, ses baisers dans mon cou. Mais est-ce que je jugeais ça suffisait ? Elle réitérait sa proposition de lingerie et chocolat, mon regard se fixait dans le sien sans que je ne réponde rien pendant un instant « J'sais pas trop. » moi aussi je pouvais faire le chaud et le froid. En fait j'étais toujours contrarié qu'elle m'est enlever la maîtrise de ce moment. Je suis le seul à décider quand je cède, si je drague ou non et Pearl serait peut-être déçue « La proposition me tente je l'admets. Sauf que, je suis plutôt chasseur que chassé habituellement. » je laissais planer le doute, je me questionnais réellement pendant ce moment où le regard dans le vague je pesais le pour et le contre. « Je crois pas que tu ai bien compris ce que je t'ai dit sur le fait que ça ne prouverait rien. » je fis une moue embarrassée « Je crains un peu que ça me retombe sur la gueule si je succombe comme tu dis. » j'étais loin d'être sûr de vouloir me sentir coupable d'avoir brisé quelque chose, que se soit notre amitié ou son cœur. « Douche froide ou tisane ? » lui proposais-je en affichant mon air de petit con alors que je reculais de deux pas pour mettre plus de distance entre nous « Pour calmer tes hardeurs. ».



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Sam 18 Jan - 3:46

Je ne voulais pas baisser les bras mais je voulais aussi m’arrêter de penser. Certes, je ne devais pas me faire d’illusion, ce n’était que du désir mais n’étais-ce déjà pas un progrès en soit ? Le fait rien que d’avoir ça ne bernait pas d’illusion mais me donnait une porte. Etais-je le genre de filles qui allait franchir une porte aveuglement ? Oui, sans nul doute. Je mentirais si je disais ne pas vouloir plus de sa part que du désir mais dans le fond, je ne voulais pas y penser. Alors que je laissais l’option lingerie et chocolat ressurgir, je ne savais pas ce qu’il pensait. Il semblait toujours ne pas savoir, cela me fit sourire légèrement. Je ne pouvais pas savoir s’il ne le savait pas réellement ou s’il jouait et je ne me posais même pas la question à vrai dire. Beaucoup me demanderaient pourquoi mais je ne voulais simplement pas la réponse. Je me laissais glisser. Parfois cela peut avoir du bon comme du mal.  Je fis cependant une moue légère en l’entendant dire qu’il préférait chasser. Devais-je le laisser revenir à moi ? Abandonner pour lui laisser une porte ? Hésitante j’étais car j’avais tout sauf envie de lui donner une occasion de filer. Je le regardais, dans le vague alors qu’il venait à reparler du fait que ça ne prouvait rien. Il fallait avouer que là, qu’il pense que je ne l’ai pas compris que je me mettrais en risque volontairement… me refroidissait un peu car je venais de lui faire comprendre que je m’en fichais mais il ne voulait apparemment pas y croire. « Si, je l’ai compris ! », confirmais-je en penchant la tête et l’écoutant continuer, me répétant de le faire taire d’un baiser mais il me proposait une douche froide ou une tisane. J’arquais un sourcil alors qu’il reculait en disant vouloir calmer mes ardeurs. « Je vais très bien, il n’y a rien à calmer ! », disais-je d’une voix posée en haussant les épaules avant de prendre une framboise et la manger, attrapant alors un coussin de décoration sur le canapé pour lui envoyer sur la tête en souriant. « Tu fais chier, Brighton ! », disais-je en le regardant, riant même légérement. « Je ne vais quand même pas te faire un striptease pour que tu succombes ! », lui soufflais-je naturellement, pas énervée mais amusée en fait sur le coup. Il fallait avouer que je pourrais clairement être énervée mais je ne voyais pas de raisons. Je n’allais pas non plus gâcher ma fête. « Mais une chose est sûre, je ne vais pas passer ma soirée d’anniversaire à te chasser pour du vent, c’est toi qui voit, je te laisse maitre de la soirée. Tu pars, tu restes mais je ne peux rien faire de plus pour te prouver que j’en ai envie, que je m’en veux d’avoir été surprise aussi possible soit-il de s’en vouloir d’avoir été surprise ou effrayée, oui, je m’en veux mais je ne sais pas quoi faire de plus pour te prouver tout ça… que je suis consentante aussi sans me faire d’illusions. », j’haussais les épaules, calme en lui souriant. « Mais ce soir, j’arrête de te chasser comme tu le dis. », disais-je, certes un peu déçue mais pas vraiment car je me disais dans un sens que c’était plus simple pour lui que de le pousser à rester. Plus loyale, je voulais être loyale sur le coup mais je n’abandonnais pas pour autant, je faisais juste une pause. « Je vais commander une pizza ! », disais-je en allant vers le combiné de téléphone et l’attrapant alors pour composer le numéro, attendant alors que l’on me réponde.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
William A. Brighton
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
I've got the power !



✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 05/07/1985
✔ METIER : Responsable de la sécurité
✔ CUPIDON : Célibataire
✔ HUMEUR : Entre le bonheur et l'anxiété
✔ SURNOMS : Will ; Willy
✔ CITATION : U.C

© CRÉDITS : Lapin fou
★ AVATAR : Ian Somerhalder
✔ PSEUDO : PoM
€ EUROS : 11873
✔ MESSAGES : 633
✔ ANNIVERSAIRE : 11/05/1988
✔ AGE : 30
✔ INSCRIPTION : 19/04/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Dim 19 Jan - 2:57

Bon finalement je m'étais trompé car Pearl avait bien compris ma petite mise en garde. Même contrarié je voulait encore la préserver, m'assurer de ne pas la faire souffrir... C'est du plein temps le boulot d'ange gardien ! Cependant, bien qu'elle ai très bien compris ça d'autres choses entraient en ligne de compte et je proposais un retour au calme avec un peu d'humour. « Ah bon ? J'sais pas j'ai cru que t'étais en train de me déshabiller. » disais en riant avant de prendre un un coussin en pleine tête « Hey ! ». Ma meilleure amie faisait parler sa frustration mais avec bonne humeur, c'était rassurant pour la suite de la soirée. Pendant un instant j'avais craint qu'elle prenne mal tout ça et qu'on reparte dans un affrontement. Me faire un strip-tease ? Elle en était capable je le savais mais je secouais la tête en riant « Non tu feras pas ça. » parce que ça aurait sans doute été efficace certes, sauf que je ne voulais pas qu'elle aille jusque là.
Finalement j'avais gagné, elle capitulait et allait cesser d'essayer de me faire céder. Fini la chasse pour Pearl et au fond j'étais satisfait de ce revirement de situation. Je hochais la tête en reboutonnant ma chemise, pas jusqu'en haut mais au moins pour ne pas avoir l'air débraillé. « Et tu vas rester là dans ton appartement le soir de ton anniversaire ? » demandais-je en arquant un sourcil, et en plus de ça elle comptait commander une pizza ? Je levais les yeux et m'approchais lui prenant le combiné des mains pour raccrocher « Certainement pas ! », déjà qu'elle avait pourri le moment où pour une fois j'avais pris les devants elle n'allait pas en plus foiré la soirée que j'avais prévu pour elle. C'est vrai que j'avais été sur le point de tout annulé, voir même de repartir à Barcelone, mais je ne l'avais pas fait, parce que je m'étais donné trop de mal pour tout organiser et parce que clairement je ne pouvais pas lui faire ça. « Vas dans le salon tu veux ? » disais-je en la poussant dans cette direction pour l'encourager à ne pas résister et de docilement aller là bas. Sortant mon portable de ma poche j'envoyais alors un sms pour mettre en route la surprise de la soirée. D'ici dix minutes la fête pourrait commencer et pour l'instant je devais occuper de Pearl. Je la rejoignais, armé d'un bandeau noir « C'est ton anniversaire donc, le plus logique serait que se soit moi qui te fasse un strip-tease. Mais ça serait plus drôle si dans un premier temps tu ne voyais rien... Ou juste avec les mains. Bon de toute façon c'est moi qui décide. » à ces mots je lui couvrais les yeux avec le bandeau avant de me pencher à son oreille « Il faut juste que j'aille me préparer, pour que se soit plus réaliste, j'en ai pour deux minutes. » je déposais un baiser sur sa joue « Sois sage. » pour qu'elle ne se sente pas trop laissée en plan je mettais de la musique « Je reviens ! » je montais le son histoire de couvrir des éventuels bruits qu'elle ne devait pas entendre.
J'allais vraiment me changer, mais pas pour mettre un costume pour faire un strip-tease, non j'étais juste en mode Willy qui participe à une soirée plutôt sur son 31. Rapidement j'ouvrais la porte d'entrée, la surprise n'allait plus tarder et je rejoignais ensuite Pearl, prenant ses mains et les posant sur moi en me mettant à danser comme si j'allais vraiment me déshabiller pour elle. Plus que quelques minutes de diversion... Il fallait que je tienne encore un peu. Je fus soulagé de voir arriver le traiteur à peine quelques minutes plus tard. « Attends j'ai oublié un truc. » utilisais-je comme prétexte pour m'éloigner. Tout était installé, je donnais quelques billets aux employés qui avaient tout amenés et refermait la porte de l'appartement. Je servais deux coupes de champagne et amenait une assiette de petits fours. Baissant le volume de la musique je lui libérais la vu « Joyeux anniversaire Pearl. ». J'espérais que ça lui plaise, j'avais choisi un traiteur parisien très reconnu plutôt luxueux pour que cette soirée soit la plus réussie possible.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl B. Angeles-Hartley
avatar
fondatrice
◗ la grande gentille louve
Aides le forum, votes fondatrice◗ la grande gentille louve

LES INFOS

[b]When your secret heart
Cannot speak so easily
Come here baby, from a whisper start
To have a little faith in me
When the road gets dark
And you can no longer see
Let my love throw a spark
[/b]


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 10 janvier 1987
✔ APPARTEMENT : 5E
✔ METIER : Proprio du Chocothé et patronne
✔ CUPIDON : En couple avec ses peurs... et ça la monopolise sentimentalement.
✔ HUMEUR : solitaire
✔ SURNOMS : Pearl, Pearly... perle et tout ce que vous voulez.
✔ CHOSES A FAIRE : s'occuper de chocothé
faire la compta du café
❑ prendre rendez-vous chez le dentiste
❑ aller faire du shopping
❑ passer à la salle de sport
❑ s'occuper d'engager un cuistot
✔ CITATION : Quels sont les bons pansements pour une peine de cœur ? Les fabricants de sparadraps n’y ont pas encore pensés et pourtant cela serait réellement une bonne idée. Cela rapporterait beaucoup. Les plus blessées sont souvent les cœurs brisés.

© CRÉDITS : Saraplapla et tumblr
★ AVATAR : NINA DOBREV alias Nikolina Constantinova Dobreva, je fais genre je peux l'écrire, je suis à la pointe de la mode.
✔ PSEUDO : Crazy B.
€ EUROS : 13540
✔ MESSAGES : 2873
✔ ANNIVERSAIRE : 10/01/1989
✔ AGE : 29
✔ INSCRIPTION : 20/12/2011
✔ PAYS : Belgique
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   Dim 19 Jan - 16:01

Frustrée ? Peut-être, j’avais pris le pli sur la frustration depuis un moment, il fallait avouer que je l’avais depuis plusieurs mois assez souvent, à force, j’étais cool même quand je l’étais. En fait, à Las Vegas ou même avant, je n’aurais pas pu dire la même chose. J’avais un peu tendance à gueuler sur les employés quand c’était le cas. Maintenant, c’était plus facile. Peut-être par ce que je serais invivable sinon et ça, je m’en doute. Au début de ma révélation, je l’étais parfois avec le personnel mais ça c’était diminué. Enfin notons que je le suis toujours avec les clients mais là, nous ne parlons pas boulot, ni l’un, ni l’autre n’est présent. Il était là, lui, l’objet de mes désirs qui n’était plus du tout inavoué et pourtant ils le furent pendant un long, long, long moment enfin trop long. Mais bon quand on aime, on ne compte pas. Et oui ! Cependant j’avais capitulée mais j’avais aussi peur qu’il réagisse mal au fait que je capitule, je craignais vraiment de gaffer encore enfin je ne savais pas ce qui se passait dans sa tête après tout ou même dans son corps comme il avait reculé. Peut-être renonçait-il aussi ? Je n’en savais rien, je crois que c’était en fin de compte, le plus frustrant. C’est un peu pour cela que je me jetais aussitôt vers le téléphone pour une pizza. Oui, éviter enfin non pas vraiment mais un peu contourner pour mieux m’armer au cas où il décide de quitter l’appartement pour aller faire la fête. Il peut dans le fond, je n’avais aucun droit de le retenir et c’était une chose qui m’effrayait vraiment. Je ne voulais pas du tout qu’il s’en aille. Le savait-il ? Savait-il à quel point je voulais l’avoir près de moi ce soir ? Et même si c’était amicalement, je m’en fichais, sa présence me suffisait amplement. Des questions qui finalement étaient logique enfin disent que c’était logique que je me les pose. Il me demandait si j’allais rester là, ce soir. Je n’y voyais pas d’inconvénient. « Oui ! Ça ne me dérange pas si tu veux t’amuser ! », disais-je tout naturellement. Dans le passé, je fêtais tellement mon anniversaire avec mon père, Morgana et ma belle-mère que je n’avais pas peur d’en avoir un plus calme, sans grande soirée au casino, soirée parfois mondaine. Mon père adore ça. J’avais trouvée ça tellement disproportionné alors qu’avec maman, on se mettait dans le canapé avec un gros gâteau au chocolat, mon favoris, celui qui coutait aussi cher qu’un ourson de ma taille et on regardait des dessins animés. Ce calme, c’était magique. L’année dernière, c’était entre ces quatre murs, seules que j’avais passé mon anniversaire. La pizza était-elle une bonne excuse de diversion de ma frustration ? Un peu mais j’avais aussi un ventre qui criait un peu famine. Il avait faim le petit estomac aussi petit soit-il, je devais le remplir. Je faisais une moue, cet enfant en moi qui se réveillait alors qu’il prenait le téléphone. Bah oui, j’aimais la pizza quand même cependant je ne m’y attendais pas. « Mais ! », disais-je d’un ton enfantin en souriant. « Tu veux m’empêcher de manger ? », demandais-je amusée en fronçant le nez. « Je pourrais te manger par faute de choix ! », disais-je, amusée mais taquine car c’était on va dire : le fond du bocal de ma tentative de séduction qui sortait. Je le regardais en riant alors qu’il me disait d’aller dans le salon, c’était surtout le fait qu’il me pousse qui m’amusait. Il était tellement persuadé que je n’allais pas le faire au point de m’y pousser ? Il ne me connaissait que trop bien dans un sens mais ça c’était cool. Cela m’amusait. J’étais docile mais amusée, toujours par son besoin de m’envoyer dans une autre pièce. Alors qu’il me rejoignait avec ce qui me paraissait être… je ne sais quoi dans la main, je n’arrivais pas vraiment à distinguer mais je n’y prêtais pas totalement attention, préférant le regarder sans chercher à savoir ce qu’il avait en main, l’écoutant attentivement et riant en levant les yeux alors qu’il disait me faire un striptease enfin à peu prés. « De la pub mensongère ! », disais-je avec un sourire taquin alors qu’il accrochait le bandeau. J’avais une certaine connaissance des stripteases mais aussi des hommes et même si je n’étais pas calée sur le sujet « William et la séduction ! », il n’avait rien dans l’attitude dans homme qui allait commencer un striptease. En fait, je sentais bien qu’il ne plaisantait rien qu’au ton de sa voix. Il fallait avouer que c’était trop prévisible s’il était sérieux enfin oui et non, les deux pouvaient être prévisible. Cela dépend de qui était à ma place… mais je le connaissais contrairement à toutes autres femmes qui auraient pues se retrouver aveuglée devant lui. Je me doutais qu’il n’était pas sérieux donc je riais en l’entendant ire qu’il allait se préparer. « Par ce que tu crois qu’elles font quoi mes mains quand tu dors ? », disais-je en plaisantant mais assez fort pour qu’il l’entende mais bon, j’ignorais s’il l’avait entendu du coup. Même si je m’étais mise en mode « pause », je n’avais pas totalement abandonnée donc dire ce genre de choses m’amusait mais me faisait aussi penser à ce moment où il avait dormi avec les mains sous mon haut. En fait, c’est lui le peloteur. Et là, je ne bougeais pas, restant sage à sa demande mais trouvant la situation un brin stressante car même si je savais qu’il n’allait pas faire un déshabillé sexy, je ne savais donc pas ce qu’il allait faire et ça, c’était chiant mes amis. Très embêtant car… qu’avait-il en tête ? Allait-il m’envelopper dans du papier toilette pour faire de moi une momie ? Non, peut-être pas mais ça pourrait être amusant mais dans quel but ? Aucunes idées. Sur le coup, je me demandais quoi, tendant l’oreille mais n’en écoutant que la musique qui passait. Je m’impatientais un peu dans le salon, laissant mes pieds passer du talons à la pointe, retirant cependant mes talons entre temps car c’était un peu douloureux et dans le noir ? Je vous laisse imaginer. Enfin dans le noir, pas vraiment mais je ne voyais pas ce que je faisais. D’ailleurs j’avais failli renverser la statue de chat qui était sur la table. Shit. Ni vu, ni connue. Je tâtais en espérant la remettre en place et à pic avec le bruit de ses chaussures sur le sol. Je souriais doucement, le sentant me prendre les mains et riant alors qu’il posait mes mains sur lui. « C’est à moi de te déshabiller ? Encore ? », demandais-je pour rester dans l’idée du fameux striptease dont il avait parlé. Souriant doucement en me laissant guider par ses gestes, surprise alors qu’il faisait presque comme s’il allait réellement faire un striptease, non, il blague ? Je riais légèrement en roulant des yeux. Le petit comique. Je sentis le coup fourré même si j’y participais, obéissant à sa danse. C’était amusant, surtout de savoir qu’il avait un truc derrière la tête mais pas de me déshabiller également mais se rendait-il compte que ça avait aussi un côté excitant ? Shit. Oui, j’avais un frisson mais il partait à temps pour un truc qu’il avait oublié. Sur le coup, je me mordais les lèvres, soulagée. Oui, bah, il est fou aussi. Il pourra me remettre en ON à faire ses bêtises. Je me demandais ce qui pourrait en valoir la peine en fait. Je souriais doucement, attendant toujours avec mon masque. Recommençant à passer de talons à pointe, sifflant un peu mais silencieusement et l’entendant revenir enfin quand il était assez proche et que je sentais aussi ses mains s’approcher du bandeau. Je riais nerveusement, un peu nerveuse de ce qu’il avait préparé mais je le vis avec deux coupes de champagne et une assiette à la main. Je hissais mon regard vers l’assiette, rêvant à des mini-pizzas enfin non, c’était mieux. Enfin quoique les français sont radins parfois avec les bouchées. Je l’écoutais me souhaiter un joyeux anniversaire, me demandant combien de fois il me l’avait souhaité mais ça m’amusait, c’était toujours bon à entendre sachant qu’il était le seul à avoir pu me le dire à voix haute. Je penchais la tête en le regardant. « Merci ! », disais-je en lui souriant doucement, prenant un petit four en haussant les épaules. « C’est le livreur de pizza qui va être triste ! », plaisantais-je en prenant la coupe tout en enfournant le petit four dans ma bouche, l’avalant alors sagement mais attendant aussi pour boire une gorgée de champagne, posant aussitôt la coupe pour approcher et déposer un baiser sur sa joue, tout simplement. J’aurais pu le faire sur les lèvres, j’y avais même pensée, j’en avais même envie mais je me retenais tout simplement. Prenant gaffe à ne pas gêner ses bras, je l’enlaçais rapidement pour une petite étreinte, toute simple. Me blottissant un peu contre lui tout de même avant de reculer. Pourquoi ? Sans raisons, j’étais juste soulagée qu’il soit encore là et non sorti comme il le désirait. Je ne justifiais pas mon geste, lui souriant simplement comme si c’était naturel car ça l’était pour moi. Je reprenais ma coupe en buvant une gorgée. « Tu devrais poser le plateau, toi aussi tu as besoin d’une main pour manger ! », disais-je en lui souriant, oui, je ne voulais pas faire la pic assiette en fait. Je riais légèrement mais me calmant en le regardant, lui souriant aussitôt. « D’ailleurs t’es comme un magicien ? », demandais-je en sachant pertinemment qu’il n’avait pas fait ça d’un coup de baguette magique mais avant le bandeau, il n’y avait rien. Un regard curieux, je regardais aux alentours de l’appartement. Je cherchais ses petites fées.



PEARL - Voler dans le bleu de tes yeux bleus • I think such a dream Will never return. I painted hands and face in the blue and then suddenly the wind kidnapped me and I began to fly in an infinite sky. To fly, to sing in the blue, painted in the blue, i am happy to be above. And I flew, flew happy, higher the sun and even higher while the world disappeared slowly. Far away down. A sweet music played only for me. But all my dreams disappeared at the daybreak because when the moon sets, it brings them with itself but I continue dreaming about your beautiful eyes. Which are blue as the sky embroidered with stars...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.los-vecinos.net/
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)   

Revenir en haut Aller en bas
 

When you're ready come and get it - wearl (ahah xD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]
» #0187 • are you ready to live with a boy?
» No Monsanto in Haiti
» Haiti getting ready for CSME. Ayiti ap pare pou Mache Karikòm lan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: Allo BarceloneLes rues et ses mystères :: Autres quartiers à voir-