AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
ICI, NOUS SOMMES POUR LA RELAXATION...
10 LIGNES EXIGÉES SEULEMENT ET OUI, C'EST CADEAU !
UN PETIT VOTE POUR NOUS ?
par ici obsession 27
I LOVE YOU ON VOUS AIME Very Happy
C’ÉTAIT LE BISOUNOURS TIMES
NOUS SOMMES EN ESPAGNE ET EUROPÉENS.
TENEZ EN COMPTE POUR VOS ORIGINES, MOINS D’AMÉRICAIN !

Partagez | .
 

 WAGON N°6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
El Conserje, Timmy
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
VOTRE CONCIERGE ♥


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : un jour... comme un autre.
✔ APPARTEMENT : Ahah, ... vous n'en saurez rien.
✔ METIER : Concierge
✔ CUPIDON : Je suis le séducteur des cœurs.
✔ HUMEUR : Dragueur
✔ SURNOMS : Mon pote
✔ CITATION : ...

© CRÉDITS : Strawberry Insane
★ AVATAR : Tu ne me connais pas, tu ne me vois pas.
✔ PSEUDO : DIEU !
€ EUROS : 8194
✔ MESSAGES : 78
✔ INSCRIPTION : 17/10/2012
AND MORE
MessageSujet: WAGON N°6    Jeu 13 Fév - 3:44


vos avatars remplaceront les images
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juan D. Pepperoni
avatar
DISCRET
◗ je connais mon appart
Aides le forum, votes DISCRET◗ je connais mon appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 24 janvier 1986
✔ METIER : En recherche !
✔ HUMEUR : Fêtard !!!
✔ SURNOMS : Monsieur Pizza, Juan Pizza, Ju' d'orange Damon LaPizza, Juanito, ...
✔ CITATION : El tiempo es el nuevo tiempo.

© CRÉDITS : Cliko
★ AVATAR : Jensen Ackles
✔ PSEUDO : Cliko
€ EUROS : 12076
✔ MESSAGES : 284
✔ ANNIVERSAIRE : 11/01/1993
✔ AGE : 24
✔ INSCRIPTION : 19/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: WAGON N°6    Ven 14 Fév - 12:16

Le 12 Février, une soirée romantique était organisée par la résidence pour fêter la Saint-Valentin, et évidemment, je ne ratais pas l'occasion. En plus, le thème était les années 80 ? Bien, pas de soucis ! Sauf que quand je me rendis compte qu'en fait, je n'avais aucune tenue adéquate l'ambiance quelque jours avant l'événement, je m'étais précipité pour louer un pantalon et une veste. Cette petite tenue noir et blanche m'allait pas si mal, avec un petit noeud papillon légèrement kitsch, mais bon c'était le thème qui était comme ça. Il était bientôt l'heure de partir, je m'habillais donc, accompagnant mon look d'un petit parfum. Oui, car ce soir là était spécial, en plus d'être ma première fête de Saint-Valentin accompagnée, il se trouvait que c'était notre premier vrai rendez-vous avec Eli. Fallait dire que c'était l'occasion ou jamais, car c'était quand même exceptionnel de vivre romantiquement dans un train pendant une soirée et plus, puis aussi je me doutais que le thème plairait à la gente demoiselle. J'avoue que je n'avais pas penser du tout aux messages cachés ou autre, ce n'est que bien après que je m'en était rendu compte... Peut être aurait-elle peur, mais au final c'était seulement un rendez-vous où il n'y avait aucun engagement forcé à la clé... Je balayais vite fait ce doute en moi, Eli viendrait, j'en étais sûr et certain !

Une fois prêt, je m'apprêtais à partir en direction de l'appartement de ma valentine, armé d'un bouquet de fleur. Ouais je sais, je suis trop galant tout ça, prenez en de la graine mes petits loulous ingrats, moi au moins je suis un gentleman, un vrai ! En plus, ce n'était pas n'importe quelles fleurs, j'avais choisis un petit bouquet d'une demi-douzaine de roses et ça c'était la grande classe ! J'ouvrais donc la porte de mon appartement afin de sortir dans le couloir lorsque la porte claqua avec un courant d'air, réduisant en purée de roses le bouquet que je tenais dans les mains. J'étais vraiment maudit avec les femmes quand même... Tout cela à cause d'une fenêtre mal fermé dans mon salon... Je rageais intérieurement, regardant l'heure sur ma montre. Merde, je n'avais plus le temps d'aller en chercher un nouveau... Merde ! Seulement, en ouvrant la porte, je remarquais qu'une des roses avait survécu à l'écrabouillomatic, c'était donc en me disant que c'était mieux que rien que je la glissais dans la poche de ma veste avant de jeter le ramassis rouge d'ex-bouquet.

J'arrivais donc devant chez Eli, à l'heure prévue, le cheveux bien coiffés, tout était parfait. Peut être qu'elle ne me reconnaitrait pas, mais c'était le risque à prendre. Passer de la tenue décontractée à celle classe, c'était peut être un changement radical pour moi ! Bref, j'étais devant la porte de ma valentine, et je stressais un peu. C'était pas la première fois que je sortais avec une fille, mais Eli était juste... Enfin, elle était spéciale, celle à qui je pensais constamment même si il n'y avait rien qui avait un rapport avec elle. J'étais comme... Accro, depuis la dernière fois où on s'est vu et qu'elle m'a embrassé... Prenant mon courage à deux mains, je pris la fleur dans ma poche, la tendant vers la porte, avant de toquer à la porte. J'étais prêt à la voir, mes yeux remplit d'avance d'étoiles, l'imaginant flamboyante comme d'habitude... Tout Eli quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth O. Connor
avatar
administrice
◗ une petite louve gentil
Aides le forum, votes administrice◗ une petite louve gentil

LES INFOS
YES OR NO ?


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : Le 8 mars 1990
✔ APPARTEMENT : 1b.2
✔ METIER : Assistante directeur dans une chaine TV.
✔ CUPIDON : Si j'attrape ce petit bébé, je lui fais payer tous les sales coups qu'il m'a fait !
✔ HUMEUR : Toujours souriante !
✔ SURNOMS : Elie, Eliza, Elychou...
✔ CHOSES A FAIRE : ~ Travailler.
~ Devenir riche.
~ Trouver une idée géniale pour être célèbre.
~ Tomber amoureuse.
~ Faire les courses.
~ Etre heureuse et profité de la vie.
✔ CITATION : Et tout a cou tu te rends compte que tout et fini, pour de bon. Il n'y a pas de marche arrière tu le sens. Et puis tu essayes de te rappeler a qu'elle moment tout a commencer puis tu découvre que c'est plus vieux que se que tu pense, et c'est la seulement a se moment que tu réalise que les chose n'arrive qu'une fois. et quels que soient tes efforts tu ne ressentiras plus jamais la même chose tu n'auras plus jamais la sensation d'être a trois mètre au-dessus tu ciel.

© CRÉDITS : © Crazy Bunny
★ AVATAR : Candice Accola
✔ PSEUDO : Choco
€ EUROS : 9572
✔ MESSAGES : 1409
✔ AUTRES COMPTES : Diego R. Vicente
✔ ANNIVERSAIRE : 22/02/1999
✔ AGE : 18
✔ INSCRIPTION : 19/05/2012
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: WAGON N°6    Mer 19 Fév - 18:38

On était vendredi… Un vendredi comme les autres… Banal, il avait son matin, son midi, son après-midi. Pourtant, il portait un nom exceptionnel, une date spéciale. Parce qu’il était le quatorze février, ce vendredi n’était plus un simple vendredi, mais le jour de la saint valentin. Une fête parmi tant d’autre, mais pas moins importante pour autant. Pour moi ce vendredi était un cap. Une étape à passer, fondamentale. Le premier rendez-vous. Notre premier vrai rendez-vous en fait, à Juan et à moi. Quelques jours plus tôt, il m’avait invité à une soirée organisée par l’immeuble sur le thème des années 80. Plutôt chouette, non ? Oui, moi aussi je trouvais. Seulement, j’appréhendais un peu… Comme tout le monde, je me demandais comment ça allait finir… Surtout vu comment avait tourné nos précédentes soirées ensemble… De plus, je doutais toujours de mon choix… Avoir abandonné cette idée de le protéger et de m’éloigner de lui, était-ce la bonne chose à faire ? Je me le demandais sans cesse. Pourtant, j’avais abdiqué, je ne pouvais plus retourner un arrière. Et à quoi bon ? J’étais finalement heureuse donc… Pourquoi chercher la petite bête ? Parce que c’était comme ça… Dans ma nature, mais je faisais tout pour le surmonter et j’étais même fière de mes progrès !

Bref, le jour j était là et je n’étais pas prête du tout ! Moi qui aimais avoir toujours un coup d’avance, c’était raté. Tout de même, je voulais tout faire pour que ce soit parfait. À cause de mon boulot, je n’avais même pas eu le temps d’aller m’acheter une robe. C’est donc en vitesse et de bonne heure le matin que je filais faire mon shopping. J’arrivais même devant ma boutique préférée avant l’heure d’ouverture. Pressée ? Moi ? Non pas du tout ! J’avais bien fait de prendre de l’avance car je mis plus d’une heure, pour trouver LA tenue. Bah quoi ? Il me fallait quelque chose d’original, de plutôt sexy, qui collait avec le thème, qui me plaisait et qui m’allait bien. Autant dire que ce n’était pas super facile à dénicher. J’avais fini par tomber sur la perle rare, une robe ample avec un peu de volants pas très longue d’un violet foncé presque noir. À laquelle, j’ajoutais une ceinture de la même couler mais plus clair et un pair d’escarpin à talon. Oui, j’avais besoin de talon, mais pas très haut, sinon je risquais de paraître un peu trop grand par rapport à Juan. Puis, les échasses ce n’étai pas vraiment pour moi, tellement douée que je risquais de casser une cheville. Surtout que je ne contrôlais pas toujours mes jambes… Je terminais mon shopping alors que le faim commençais a se faire sentir dans mon petit ventre. Je pensais à rentrer déjeuner à mon appartement, mais en passant devant mon restaurant japonais préféré, je ne pus m’empêcher de m’y arrêter, juste y faire un petit saut. Un grand saut en fait, puisque j’y restais une bonne heure.

C’est donc avec plusieurs sacs plus ou moins remplis que je rentrais chez moi en début-milieu d’après-midi. Aillant la flemme de faire tout le chemin à pied, j’optais pour le bus. L’engin étant presque plein, moi qui avait espéré m’étaler avec mes achats encombrants sur deux places, c’était mal parti… Je regardais à droite et à gauche en quête d’un siège libre, ils étaient apparemment en pénurie dans le coin… Finalement je trouvais un endroit où m’assoire près d’une vitre. Elle pas belle la vie ? Non, que personne ne réponde ! La femme à côté de moi était plutôt… Bizarre… Elle portait un pull trois fois trop grand pour elle et se marmonnait à elle-même des paroles que je n’arrivais absolument pas à comprendre. Je soupirais doucement, heureusement que le trajet n’étais pas long. Dans quatre arrêts, je serais à mon immeuble… Je laissais mon regard vagabonder par la fenêtre. Faire les boutiques m’avait assai détendu. Néanmoins, je restais toujours un peu nerveuse. Pourtant, les rendez-vous ça me connaissait. Ce n’était pas exceptionnel pour moi. Seulement là, ce n’était pas de n’importe quel gars rencontré n’importe où… Il s’agissait de Juan… Qu’avait-il de différent des autres ? Ça je ne pouvais le dire… Si ce n’était tout. Il était omniprésent dans mes pensés comme presque personne ne l’avait été… Il était simplement lui… Et désormais, il était tout a moi. Je souris à cette remarque. Comme je l’avais présagé, j’arrivais rapidement chez moi où je consacrais le reste de mon temps à prendre soin de ma petite personne.

Je finissais juste de me coiffer quand j’entendis quelqu’un frapper. Juan était là… Je pris quelques secondes pour me calmer avant de me diriger vers la porte. J’étais pire qu’une ado, angoissée comme pas possible et impatiente à la fois… Mon dieu… Mais que m’arrivait-il ? « Ressaisi-toi un peu ! » Soufflais-je à moi-même, je n’étais plus une gamine. Je secouais la tête et ouvris en souriant. « Salut ! » Lâchais-je gaiement avant de déposer un rapide baisé sur ses lèvres. « Ça va ? Entre cinq minutes, si tu veux. » Je reculais pour lui laisser le loisir de se déplacer. Réalisant que j’avais oublié quelque chose, je me dirigeais vers ma chambre. « Je t’abandonne deux secondes… J’ai oublié mon sac. »


I COULD NOT GO ON
What if I lived without you ? What if I loved without you ? What if I died without you ? I could not go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twop.forumactif.com/
Juan D. Pepperoni
avatar
DISCRET
◗ je connais mon appart
Aides le forum, votes DISCRET◗ je connais mon appart

LES INFOS
MAMAMIA


✔ JE SUIS NÉ(E) LE : 24 janvier 1986
✔ METIER : En recherche !
✔ HUMEUR : Fêtard !!!
✔ SURNOMS : Monsieur Pizza, Juan Pizza, Ju' d'orange Damon LaPizza, Juanito, ...
✔ CITATION : El tiempo es el nuevo tiempo.

© CRÉDITS : Cliko
★ AVATAR : Jensen Ackles
✔ PSEUDO : Cliko
€ EUROS : 12076
✔ MESSAGES : 284
✔ ANNIVERSAIRE : 11/01/1993
✔ AGE : 24
✔ INSCRIPTION : 19/03/2013
✔ PAYS : France
AND MORE
My life
Mon carnet d'adresses:
MessageSujet: Re: WAGON N°6    Jeu 20 Fév - 5:14

Mon coeur palpitait tel un moteur à réaction, c'est à dire qu'il battait tellement vite que je ne l'entendais plus. C'était l'effet Eli, mon coeur était à elle et je ne saurait dire comment elle avait arraché mon coeur de ma poitrine, mais dans tout les cas, je lui aurais donner en présent si elle ne l'avait pas fait. A mes yeux, elle était la plus merveilleuse des filles que j'ai pu rencontrer dans ma vie, et quoi que dise une certaine voisine de notre relation, j'étais sûr que cela marcherai avec la jolie blonde, et c'est pour ça que l'attente derrière cette porte qui me séparait ma belle était si long et insupportable. C'était vraiment quelque chose de penser constamment à quelqu'un à toute heure et de la voir enfin apparaître en réalité devant soi. Quand la porte s'ouvrit sur le visage radieux d'Eli, dans ma tête se fut la fête. Une lumière blanche tomba sur elle, avec un choeur qui chantait " Haaaaaaaaaalelujah ! Haaaaaalelujah ! Halelujah, halelujah lujaaaaaah ! " comme dans les messes afro-américaines. Mes yeux s'attendaient à des étoiles et non à un soleil, je ne pu m'empêcher de sourire devant un tel spectacle. " Hello ! " répondais-je à son salut, m'engueulant mentalement du fait que j'avais pas du tout trouver un moyen lui répondre plus original... Puis vint la suite des salutations avec un calin de lèvres, que dis-je, un baisé. Je lui rendit, souriant contre ses lèvres de joie. Bien qu'il fut court, son intensité était plus qu'éligible aux élections du meilleur accueil. Finalement, cela prouvait que malgré le fait que j'étais nul pour dire bonjour, elle m'aimait pour ce que j'étais, et cela me suffisait à remplir ma journée de bonheur, même si la suite s'annonçait plus que somptueux.

Intérieurement, je me mis à rire quand elle me demanda si j'allais bien, évidemment que oui ! Qui ne le serait pas en ce jour magique ? En plus en compagnie de la détentrice de mon coeur. " Comment je pourrais ne pas aller alors que j'ai en face de moi une si magnifique femme ? " disais-je alors, acceptant son invitation d'entrer, toujours ma rose à la main. " Et toi ? " finissais-je à l'intérieur de l'appartement, toujours le sourire aux lèvres. Je la regardais partir en direction d'une autre pièce plus loin, ayant oublier quelque chose. Je profitais de son absence afin de découvrir son appartement, car oui, c'était la première fois que j'entrais chez elle, et les petites touches de décoration montraient bien que c'était la location d'une femme, contrairement à chez moi où la déco... Bin, y pas trop de déco en fait ! " J'aime bien ton appart, il te correspond bien je trouve ! " lançais-je à haute voix afin de continuer à lui parler. Non pas que j'avais peur qu'elle saute par la fenêtre pour ne pas venir ce soir là à la fête, mais plutôt que j'engageais une petite discussion comme ça.

D'un coup, je me rendis compte que j'avais oublier de donner sa rose à ma valentine... Mais quel boulet je faisais ! Je regardais autour de moi si je pouvais trouver un vase, ou quoi que ce soit pour placer la rose dedans et lui faire une petite surprise, mais rien. J'expirais un peu blasé d'avoir perdu cet énorme bouquet dans la porte de chez moi, mais bon, fallait bien que je fasse avec cette unique rose. Liant ma pensée au geste, je regardais la fleur de couleur rouge entre mes mains. Cette situation me faisait penser aux danseurs de Flamenco qui se trémoussaient le popotin avec cet objet entre les dents. Perdu dans ma réflexion, je sursautais, surpris par le retour de la blonde. Une idée aussi pourrie dans la tête, j'eu le réflexe le plus stupide du monde, mettre la rose dans ma bouche... Pendant ce geste inattendu, je croisais les doigts pour que la fleur fut débarrasser de ses épines par le fleuriste. Heureusement, c'était le cas et c'est sans effusion de sang que je tenais la fleur entre mes dents. " Tiens, chai pour toi ! " tentais-je d'articulé malgré ma bouche immobile. Je faisais peut être plus clown que dragueur, mais dans un sens, c'était ce que je savais faire le mieux... Attendant sa réaction, je la fixais, me délectant du visuel de princesse que j'avais devant moi. Cette robe allait si bien avec elle, ses cheveux, son visage, tout allait parfaitement chez elle. " T'es sublime. " lançais-je finalement, simple et sincère. Je m'avouais chanceux d'avoir une petite amie si parfaite, autant physiquement que mentalement. Bref, je l'aimais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

LES INFOS
AND MORE
MessageSujet: Re: WAGON N°6    

Revenir en haut Aller en bas
 

WAGON N°6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Sept.] Seule dans son wagon n°13 [ COMPLET ]
» Un chouette wagon scratchbuild
» Voiture de queue (7ème voiture): Wagon de marchandise
» 08. Un TP peut finalement se révéler intéressant PV Dakota
» L'ORIENT-EXPRESS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOS VECINOS  :: Allo BarceloneLes rues et ses mystères :: le train de l'amour-